Archives de tags | couleur d’ébène

Ton beau tatouage

d99t8sn-74116a09-b02e-42fe-b3a4-0ebf93c8f2f2
Ton beau tatouage Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photo par David Hobbs Photography Modèle est JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Forest-Nymph-560676551

Ton beau tatouage

 

Que fais-tu? D’où es-tu?

S’il-te-plait, veux-tu jouer avec moi?

Allez! Dites-moi oui, ne te gêne pas.

Tu le sais, j’en ai tellement vus.

 

N’aies pas peur de moi jolie demoiselle,

Te voir ainsi entièrement nue sous le ciel,

Je ne crois pas avoir eu la chance de te parler,

Peut-être dans l’un de mes rêves dans le temps passé.

 

Un rêve, un songe, où tu étais ma reine,

Où t’obéir était le seul désir coulant dans mes veines,

J’ai longtemps souhaité pouvoir admirer ton beau tatouage,

Ce dessin gravé dans ta peau pour toujours jusqu’à la fin des âges.

 

Est-ce l’arbre du jardin d’Eden?

De ce jardin où l’arbre était de couleur d’ébène.

Une métaphore, une parabole ou une histoire véridique?

Simple récit étiologique tiré du monde fabuleux du temps biblique?

 

Raconte-moi, pourquoi une telle gravure?

Sur ta peau blanche qui enveloppe ton âme pure.

Raconte-moi, pourquoi avoir choisi cet étrange arbre?

Un arbre figé dans ta chair qui ne me laisse guère de marbre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tiens-moi bien !

Tiens-moi bien
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tiens-moi bien !

 

Maintenant, c’est bien décidé.
À toi, je vais avec liberté entière me donner.
Je serai ton jouet avec lequel entre tes mains tu pourras jouer,
Mais vas-y doucement car être soumise je n’y suis point habituée.

 

Dans ta chambre de torture, je vais y entrer.
Tout contre le mur, nue et soumise, je vais m’y coller.
Je te laisserai installer sur mon corps cordes et lacets acérés,
Afin de ressentir chaque coup que tu me donneras avec générosité.

 

Dans cette chambre à la couleur d’ébène,
Tu verras, ô maître adoré, le sang couler dans mes veines.
Tu prendras plaisir à entendre mes gémissements de douleur,
Tu verras dans mes yeux tant mes craintes, mes pleurs et mes peurs.

 

Dans cette chambre, je m’installerai là où tu le souhaiteras.
Dans cette chambre, tu me feras tout ce que bon te semblera.
Dans cette chambre, je serai celle que tu as sans cesse désirée.
Dans cette chambre, par amour pour toi, je me laisserai écarteler.

 

Mais, avant de m’enfoncer dans cette mystérieuse pièce,
Puis-je t’implorer comme le ferait une esclave bien soumise?
Te le demander ainsi? J’avoue que longtemps j’en était indécise.
Par ce collier que tu m’as mis et par ta main, je veux entrer en liesse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ô femme de couleur d’ébène

 

22489676_1676416019048958_6319048714531006441_n

Dessin de Claude Bouillon

 

Ô femme de couleur d’ébène

 

Femme de ce continent,

Rempli de trésors et de diamants,

De ces rivières bleutées et de ces  vierges forêts,

De ton corps si gracieux et si svelte quoi dire je ne saurais.

 

Femme tellement noire,

Du Ghana ou de la Côte d’Ivoire,

De tes ancêtres tu en retiens tristes souvenirs,

Qui luttèrent contre tyrans et contre bien pires.

 

Femme aux cheveux hirsutes  !

Qui naquit dans une humble hutte,

Tu désires qu’une chose à ta progéniture,

C’est de bâtir dans la joie un bien meilleur futur.

 

Femme témoin d’un douloureux passé,

Ressaisis-toi ! Et surtout ne cesse pas d’espérer,

Car coule la force incroyable de tes aïeux dans tes veines,

Sache que tu es femme sacrée ! Ô femme de couleur d’ébène.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada