Archives de tags | étrangers

Je suis l’ultime gardien

Je suis l’ultime gardien Photo & poème de Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada Source : Ghost The Watcher by lequebecois1962 on DeviantArt 

 

Je suis l’ultime gardien

 

Je suis l’ultime gardien,

De cette demeure qui est mon jardin.

Je veille sur ce lieu de jour comme de nuit.

J’ai été tiré des profondeurs des enfers parmi de puissants esprits.

 

Incantations mainte fois répétées !

Que mon maître a sans cesse mentionné !

Par ma désignation ineffable, il m’a invoqué avec ardeur.

Celui que l’on craint depuis ma chute infernale avec tant de frayeur.

 

Qui profère ma dénomination satanique connaîtra ma fureur.

Je suis celui qui dompta Cerbère dans les flammes de la torpeur.

Je ne redoute rien en ce monde, y compris les pauvres êtres humains.

Leurs œuvres perverses les approchent irrémédiablement de leur destin.

 

D’une cape d’un noir lugubre, je suis entièrement vêtu.

Croyez-moi ! De toute votre vie, jamais vous n’avez vu.

De mon regard diabolique, je terrorise tous les étrangers.

Ces individus qui osent, en ce domicile prohibé, y être entrés.

 

Je veillerai jusqu’au trépas de mon mystérieux invocateur.

Je le protégerai contre tout ce qui peut lui faire peur.

Au jour final, je lui tendrai alors ma main invisible.

Afin de l’amener dans mon monde si imperceptible.

 

Mais, prenez bien garde, insensés, de ne jamais le troubler.

Contre tous les dangers, avec des sorts, je le préserverai.

La connaissance des formules ensorcelées est mon savoir.

Au plus profond de moi se trouvent les forces de la magie noire.

 

En ces temps durs et incertains, ne me cherchez pas !

Il est mon seul et unique maître, car il est tout pour moi.

Je suis parmi les derniers des plus grands archanges déchus.

Soyez convaincus ! Une telle force, vous n’avez jamais vu.

 

Je reste bien sagement pour le jour qui n’est pas encore venu.

Où, en ce lieu qui est si précieux, y pénétrera un pur inconnu.

Je déclencherai alors toute la puissance de ma colère.

Celle que je retiens depuis ma sortie des enfers.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une chaise abandonnée

Une chaise abandonnée poème de Rolland jr St-Gelais Dessin par Maryse Veysseyre

Une chaise abandonnée

 

Je suis si seule dans cette forêt clairsemée

Sous les arbres qui laissent le soleil me réchauffer

Je me remémore le temps de jadis, le temps d’autrefois.

Où dans une modeste chaumière j’ai entendu bien des voix.

 

Des voix de joie, des voix de peine, des voix d’enfants et des voix de sottes gens.

Que dire de tous ces pas qui sans cesse se baladèrent sur le plancher tremblant?

De ces pas d’étrangers venus trouver du réconfort avant de poursuivre leur chemin

De ces pas de vieilles connaissances venues souhaiter bonne journée dès le petit matin.

 

J’ai vu bien des gens tellement heureux d’avoir gagné ce qu’ils ont misé

Et, ceux qui bien tristes, ont tout perdu en un éclair en une seule tournée

Des soirées à jouer aux cartes et à boire du vin jusqu’à tard le soleil levé

Et puis? Qui suis-je vraiment pour me permettre, de ces gens, les juger?

 

Bien des jeunes amoureux un peu gênés se sont embrassés

Aux yeux de leurs parents respectifs parfois un peu embarrassés

Des amoureux qui ont quitté la chaleur du nid où ils ont grandi

Pour à leur tour établir leur foyer avec un bonheur pour toute la vie.

 

Les années sont si vite passées et les modes ont tellement changé

D’une chaise bienveillante à une chaise insignifiante, je suis passée.

Au rebut, sans gêne aucune mes maîtres m’ont littéralement délaissée.

Maintenant, je suis une chaise abandonnée qui avait pourtant tant aimé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Lumière en ces jours sombres

Lumière en ces jours sombres
Lumière en ces jours sombres par RollandJr St-Gelais de Québec Photo par RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Lumière en ces jours sombres

 

Un jour ou l’autre

Nous devenons les hôtes,

De gens que nous n’avons jamais vus,

De ces étrangers fuyant des terres inconnues.

 

Parfois, il y a des jours qui deviennent des nuits.

Parfois, il y a des nuits qui pour certains semblent infinies.

Parfois, il y a des moments où nous avons besoin d’une main tendue.

Parfois, il y a des temps où nous avons besoin d’être secourus.

 

Il y a de ces tragédies qui frappent le monde,

Ce monde parfois si beau, si grandiose et immonde.

De ces êtres vivants sur cette terre naviguant sur les mers,

De ces lignés éloignées dans le temps descendant de ces pères et mères.

 

Nul besoin d’être fortuné pour connaître le bonheur,

Car souvent poids de la richesse et de la gloire est dur à supporter,

En attirant les vautours pour combler notre besoin d’être aimé,

Le bonheur consiste en la satisfaction des choses en chaque heure.

 

Nous cherchons continuellement dans les choses inutiles,

Des moments d’extase, des instants de jouissance, des illusions futiles.

Nous explorons de vieux grimoires espérant y trouver un remède à notre mal de vivre

Face à ces tristes nouvelles de ces gens qui tentent simplement de survivre.

 

Mais je dois avouer que je m’en fous éperdument,

Car j’ai trouvé ce qui me rend heureux définitivement,

Réalité tellement facile à trouver qu’il faut à peine y penser,

Évidence si intime aux yeux mon cœur qu’elle me fut aisément révélée.

 

Car souvent il suffit de peu de choses pour illuminer nos journées,

Des chansons à fredonner, des rêves à réaliser, des baisers à donner.

Mais en ces jours d’isolement en ces cités et villes recouvertes d’ombres,

Un peu de chaleur suffit pour mettre de la lumière en ces jours sombres.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Pour toi, je chanterai

this_song_is_just_for_you_by_rickb500_dd2sook-pre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pour toi, je chanterai

 

Je suis heureuse que tu sois là,
Car à vrai dire je n’y attendais pas,
De me voir ici devant des étrangers,
Devant ces gens aux idées déplacées.

 

Tu es venu de tellement loin,
Afin de m’entendre chanter en ces lieux,
Où y refuseraient de se trouver les pires dieux,
Moi, une simple femme ayant forgé son triste destin.

 

Que de rêves, je me suis faite.
Que d’histoires, je me suis contrefaite.
Que de fois, je me suis relevée devant la défaite.
Et en dépit de tout cela, jamais je n’ai baissé la tête.

 

Mais puisque je suis là devant toi,
Toi, le seul qui as vraiment cru en moi,
Toi qui malgré mes fautes m’as toujours aimée,
Pour toi, et pour toi seul, cette chanson je chanterai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La belle endormie

44359831_10156945944493919_273162295142514688_o

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

La belle endormie 

 

Chut ! Silence, mes amis. 

Nous avons cette chance inouïe, 

D’assister à une séance de nudité pleine de vie, 

Une vie comme il se doit : de sérénité faisant envie. 

 

Dame nue devant nos yeux émerveillés, 

Devra être avec grand respect ainsi dessinée, 

Car malgré journée épuisante, c’est avec toute joie. 

Qu’être présente en ce soir, de bon cœur elle accepta. 

 

Femme fragile au cœur tendre, 

Voulant offrir aux amants de cet art, 

Un art si mal connu et pourtant qui vaut de l’or,  

À ces étrangers qui sauront de par son corps l’entendre. 

 

Entendre ses cris et ses peurs, 

Entendre ses rires et bien des pleurs, 

Entendre ses moments de langoureuses jouissances, 

Entendre ses précieux instants d’amitié et de réjouissance. 

 

Prenez donc place artistes chevronnés, 

Devant vous se trouve jolie jeune dame dernière-née, 

De cette époque où une chaste nudité signifiait que tout était permis, 

Sans pour autant manquer de courtoisie envers cette beauté, la belle endormie. 

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada