Archives de tags | gens

Du matin jusqu’au soir

New Image 83

Du matin jusqu’au soir

 

Hé !  Mon ami !

Ne t’en vas pas, je t’en supplie.

Je revois sans cesse défiler devant moi ma vie,

Adulé par les foules et maintenant devant elles je suis pris.

 

Pris dans cette chair de pierre,

Moi, l’humble successeur de St-Pierre,

Qui a parcouru pays lointains et vu divers gens,

En y ayant semé paroles d’amour et dénoncé bien des tyrans.

 

Mais, que suis-je devenu maintenant ?

Objet de curiosité pour vous mes tendres enfants ?

Relique d’un empire de jadis qui ne fait que s’effondre simplement ?

Voyez-vous ?, mon cœur d’amertume est rassasié abondamment.

 

Allez ! Passez votre chemin,

Pour moi, il n’y a pas de lendemain,

Que mes souvenirs de ces périples d’espoir,

Maintenant, je suis bien seul du matin jusqu’au soir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu te tiens devant le monde.

New Image 68

Tu te tiens devant le monde.

 

Brave louve,

Toi qui es loin du Louvre,

Témoin des époques de la Rome glorieuse,

Sans oublier des foules meurtries par la vie furieuse.

 

Attendant le temps voulu,

Où tu reprendras ta vie dévolue,

Tu feras périr tous ces gens de leur arrogance repus,

En épargnant de par leur pureté de coeur tes enfants nus.

 

Relève-toi de tes cendres,

Dans les flammes des enfers fais-les descendre,

Ceux qui bafouent ta mémoire sans gêne et sans honte,

Car depuis la nuit des temps et à jamais tu te tiens devant le monde.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le pied du Diable

New Image 39

Le pied du Diable

Parcourant le monde,

Rencontrant ici et là gens petits et grands,

Sur des mers calmes ou enragées en les naviguant,

Parfois en volant de tes ailes sombres sur les sinueuses ondes.

Fixant les peuples riches,

Tu les tenteras  jusqu’au dernier pour qu’ils trichent,

Leur apprendras cette terrible leçon que bonheur n’est point avarice,

Et bien des sottises tu les amèneras à accomplir avec coupable délice.

Ô pied fourchu,

Toi qui longe les sombres rues,

Cherchant âmes damnées en Enfer pour les y amener,

En évitant toutes les églises et leurs puissants et hauts clochers.

Pied du Diable cornu,

Envoûtant ces tendres femmes nues,

Va ! Continue sans cesse ta longue route,

Car Dieu seul, pour toujours et à jamais, tu redoutes.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Besoin de solitude

New Image39

Besoin de solitude

 

Besoin de solitude,

En cette froide journée d’hiver,

En cette glaciale nuit comme celle d’hier,

Où silence et poésie rythment le battement d’un cœur rude.

 

Serait-ce un péché contre Dieu ?

De vouloir se soustraire quelques temps de tous ces yeux ?

De faire comme ce « Fils de l’homme » de ces saintes écritures,

De s’éloigner sur des plaines désertiques et le soir venu si obscures ?

 

Point de croix à supporter,

Si ce n’est que toutes ces illusions perdues,

De ces paysages mirifiques et de ces contrés à perte de vue,

Car sur cette colline devant petit peuple ma tendre chair fut fouetté.

 

Aujourd’hui, mon âme criait !

Cette nuit, mon corps me suppliait !

Un peu de répit ! Un peu de repos bien mérité !

Sans vouloir se plaindre et encore moins se lamenter !

 

Hommes se plaignent du manque de temps,

De ces manques pour combler des désirs si absurdes,

Et pourtant, bien des gens vivent sous des cieux si rudes,

Ne serait-il pas le moment de cesser d’agir comme des enfants ?

 

J’avais simplement envie d’être seul,

Pour remettre dans ma vie et en mon esprit,

Un peu d’ordre, un peu de vision et sans causer de souci,

Besoin de savoir où j’en suis dans ce monde si en décrépitude.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tourner la page

new-image126

Tourner la page

 

Pour être heureux,
Faut-il en discuter à deux?
Ou bien y réfléchir un peu en soi?
Être tout simplement entre toi et moi?

 

Oui, la vie est remplie de surprises,
Parfois des belles et parfois bien des grises,
Mais, il faut surtout retenir les plus agréables,
Ce qui nous permet d’être affables envers nos semblables.

 

Oui, nous sommes tous dans un train,
Parcourant un chemin souvent incertain,
Parfois des gens entre dans notre vie pour à jamais y rester,
D’autrefois, il y en a qui décident pour toujours de nous quitter.

 

Ainsi va la vie! Ainsi va notre route!
L’essentiel est de rester fidèles à soi et sans aucun doute,
La terre est remplie de multiples trésors qui ne demandent qu’à être vus,
Que bien des dieux, malgré leurs forces et leur nombre, n’ont jamais rien su.

 

Pour être serein devant nos choix,
Il faut éviter d’en faire de lourdes croix,
Au cœur pur devra savoir tourner la page,
Voilà l’humble parole bien amicale d’un grand sage!

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Prendre conscience

New Image12

Prendre conscience

 

Prendre le temps de vivre,
Apprécier d’être vraiment libre,
Être là en cet unique moment,
Et avoir l’esprit loin des tourments.

 

Regarder tous ces gens qui défilent,
En cette vie qui sans cesse défile,
Ne point dire avec raison un mot,
Un mot de trop qui mettrait le chaos.

 

Assis à contempler cet instant,
Regarder une mère cajoler son enfant,
Et admirer les jeunes amoureux s’embrasser,
Voir dans leurs regards un amour embrasé.

 

Voilà le sens véritable de l’existence,
Être là simplement pour prendre conscience,
De notre présence si précieuse car éphémère,
Que nous donnèrent à la naissance nos mères.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Paroles de sage!

10524629_1523121021252336_5035728238751124275_n

Paroles de sage! 

 

Bien des générations sont passées au fil de l’histoire, 

Tantôt ce furent des géants qui ont laissé leurs marques, 

Tantôt ce furent de pures inconnus sans qu’on les remarque. 

J’aimerais tant les connaître afin d’apprendre leur savoir. 

 

De leur enfance? Y découvrir les milles rêves puériles 

De leur adolescence? Y lire leurs premiers amours et mille peines. 

De leur vie d’adultes? Y voir grandir et chérir l’œuvre du sang qui coule dans leurs veines. 

La descendance qui a donné un sens à une vie vraiment fertile. 

 

Discuter avec ces gens de jadis, là où le temps avait son importance. 

Une époque où l’on ne vivait pas accroché sur une électronique potence. 

Une ère où le verbe aimer ne s’écrivait pas sur un écran, 

Mais se vivait au quotidien dans la chaleur d’un foyer bon an mal an. 

 

Paroles de sage! Paroles qui n’a pas d’âge! 

Paroles du temps qui passe! Paroles un peu frivole!  

Où êtes-vous? Que j’aille vous rejoindre même au moyen Âge. 

Où résidez-vous? Que j’aille vous trouvez, fut-ce sur un balais qui vole. 

 

Mais, la vie m’a donné la chance d’avoir près de moi un grand sage. 

Un homme qui m’a montré mes premiers pas, mes premiers mots. 

Il n’est certes pas un dieu venu du fond des âges. 

Mais il m’a permis de voir la beauté de l’existence malgré bien des maux. 

 

Merci à mon père d’avoir été là dans les moments les plus tristes et dans les magnifiques. 

Merci à mon père de me montrer les milles bonheurs de ce temps qui passe. 

Merci pour tes cheveux gris qui me rappellent qu’un jour il faudra que tu trépasses. 

Mais surtout de m’avoir dit tes paroles de sagesse qui ont toujours été plus que bénéfiques. 

 

De  

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada