Archives de tags | privilège

Une petite musique de nuit

Une petite musique de nuit
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Une petite musique de nuit

 

Bonsoir, sois la bienvenue.
Ma chérie, si belle et toute menue.
J’ai tellement pensé à toi en cette journée,
En espérant que tu apprécieras cette soirée.

 

Une soirée qui sera bien différente,
Car tout sera fait pour que cela t’enchante,
De ce vin précieux importé pour toi de Bordeaux,
Sans oublier que pour te conquérir, je me suis fait beau.

 

Vas-y, installe-toi comme bon te semblera.
Prenons notre temps avant de savourer le repas.
En écoutant une tendre mélodie d’amour et de passion,
Tel que chanterait cette chanteuse, certaine Céline Dion.

 

Puis-je t’aider à te déshabiller?
Tu sais ne sois jamais avec moi gênée.
Je n’ai qu’une seule envie et c’est de te dorloter,
Tous tes désirs en ce soir bien spécial les combler.

 

Mais, j’aimerais te demander une petite faveur.
Un simple privilège que tu n’auras pas à avoir peur,
Pourrais-tu me jouer un air de violon comme toi seule le fait?
Un air de violon qui au plus profond de mon cœur me comblerait.

 

Une petite musique de nuit,
Que je me rappellerai toute ma vie,
Comme cette bague que je t’offre par amour,
Car je veux vivre avec toi maintenant et pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un coq fier

Un coq fier
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin Poème par RollandJr St-Gelais

Un coq fier

Poème dédié à Maurice le plus célèbre coq Français

 

C’est un coq fier,
Qui chante le cocorico,
Ah comme il est fier et beau,
Ce qu’il doit faire la fierté de sa mère.

 

Un coq perché sur un si joli cul,
Car c’est ainsi qu’il est tellement connu,
Sans oublier de son chant matinal entendu,
Entendu par les gens du village heureux et nus.

 

Le charmeur, il faut bien le comprendre,
Car de ce beau cul il aimerait bien le prendre,
Alors pour se consoler de ne pouvoir se satisfaire,
Il lui fait la cour en chantant un de ces joyeux airs.

 

Chante ! Chante mon ami,
Chante ! Car la vie vous sourit,
Être sur un si beau cul est un privilège,
Mais attention de ne point tomber dans un piège.

 

Mon ami, vous feriez moins le malin,
Si vous étiez transformer en coq au vin,
Par son époux quelque peu jaloux de vous,
De ne pas chanter, ce qui le rend un peu fou.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’origine de la lumière

L'origine de la lumière

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’origine de la lumière

 

Le souffle divin se manifesta dans les airs
De ce Dieu présent dans la foudre et les éclairs.
De sa voix puissante faisant éclater le tonnerre,
Du plus haut des Cieux jusqu’aux confins de la terre.

 

Séparant les eaux d’En-haut d’avec les eaux d’En-bas,
Il décida de créer les êtres de sang et de chair en leur insufflant la vie,
Une vie bien éphémère pour leur rappeler la chance d’être présent en ces lieux d’ici.
Séparant ce qui était proscrit de ce qui était permis avec un pur Amour pour grande loi.

 

Il créa avec joie les hommes et les femmes,
Égaux de cœurs et de droits et différents en-dehors,
Toutefois semblables en-dedans car précieux comme de l’or,
Or coulé dans le creux de ses mains manipulant une éternelle flamme.

 

Longtemps fut caché aux yeux des sages,
Un secret enfoui dans les limbes des lointains âges,
Que de toutes les créatures, la femme est celle qu’il aima le plus.
Un si grand mystère que nul prophète n’avait dans les tous livres saints lu.

 

Car Dieu donna à la femme la grâce de la véritable beauté,
Il lui transmit une élégance qui ne sera jamais dans l’histoire égalée,
Il lui attribua l’incroyable privilège d’être pour le genre humain la mère,
Mais, avant toute chose, il lui prodigua le pouvoir d’être l’origine de la lumière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La dernière séance de nudité artistique vécue à l’U.Q.A.C.

IMG_20190410_194940
Séance de nudité artistique U.Q.A.C. mercredi le 10 avril 2019

La dernière séance de nudité artistique vécue à l’U.Q.A.C.

Bonjour tout le monde,

IMG_20190410_200901Aujourd’hui, je désire vous parler de ma séance de nudité artistique vécue à l’université du Québec à Chicoutimi mercredi le 10 avril 2019. Une séance qui restera gravée en mon cœur puisque d’une part, il s’agit de la dernière séance pour l’année universitaire 2018-2019 au sein de cette institution d’enseignement et, d’autre part, que j’ai eu à la fois le privilège et l’honneur d’y avoir été invité en tant que modèle vivant.

Qui plus est ! Il s’agissait de me seconde venue en ces lieux. Une double participation en tant que modèle vivant en la même année constitue à mes yeux un véritable respect à l’égard de mon savoir-faire et une reconnaissance en mon sens professionnel. À vrai dire, je ne m’y attendais pas. Comme quoi, la vie nous réserve de belles surprises.

Sous un autre ordre d’idées, ladite séance m’a permisIMG_20190410_200907 de parfaire mes poses afin de les rendre plus conformes au niveau de l’expérience des étudiants en classe. Est-il utile de rappeler qu’il s’agit d’étudiants en arts de rang universitaire ? C’est pourquoi, j’avais longuement réfléchi aux choix de mes poses bien avant que ladite séance ait lieu. Il ne s’agit pas ici de chercher ce que je dois faire, mais plutôt comment rendre intéressante LA pose choisie pour un laps de temps de plus en plus long.

Voilà la raison pour laquelle j’opte souvent pour des poses « couché » dans le cas des périodes courtes, d’une durée d’environ de 1 à 5 minutes, tandis que les poses « debout » seront davantage favorisées afin de permettre un travail que je qualifierai de plus minutieux dans les détails. Il est cependant vrai qu’une telle procédure est souvent de mise dans chacune de mes prestations.

IMG_20190410_200812Or, et contrairement à la séance vécue au C.E.G.E.P. de Drummondville, la séance n’est pas sous la supervision d’un enseignant voulant initier ses élèves dans ce domaine. En effet, ces derniers ont déjà une expérience plus ou moins grande dans le dessin du nu. La tâche de rendre le « travail » plus ardu, plus recherché, plus adapté à leur rang me revient donc en quasi-totalité. J’ai bien écrit « en quasi-totalité » puisque la responsable du groupe peut avoir son mot à dire dans le déroulement de la séance. Ce qui est tout à fait normal.

Enfin bref, et pour faire simple, j’ai décidé de vousIMG_20190410_205707 présenter au sein même de cet article quelques-unes des œuvres réalisées par les personnes présentes à cette occasion. Il est à noter que plusieurs de ces œuvres seront utilisées dans un futur plus ou moins proche pour des publications soit sous forme de proses ou bien de poèmes. Je profite de l’occasion à la fois pour remercier la responsable du groupe pour sa confiance à mon égard et pour souhaiter un bon retour aux étudiants et aux étudiantes qui sont venus-es soit de l’Europe ou bien du continent d’Amérique du sud pour étudier et vivre dans le magnifique « Royaume du Saguenay ». Bon retour chez-vous et bon succès dans vos projets ! Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Voici mon offrande

Voici mon offrande
Dessin réalisé par Eri Kel de la France

Voici mon offrande

 

Bonsoir de nouveau, mes chéris !
Ce n’est pas croyable comme avance la soirée,
À force de mon corps vous présenter pour l’immortaliser,
Sans oublier que je vous raconte quelques bouts de ma vie.

 

Nous voilà maintenant arrivés à la seconde partie de cette séance,
Où j’ai été à l’aise, devant vos yeux, de faire jouer mes hanches.
Afin de susciter en vous un regard, une envie, un désir,
Et de rendre vivants vos dessins pour votre plaisir.

 

Je vous confie un secret,
Un secret qui devra rester entre nous,
Un secret qui vous rendra peut-être un peu jaloux,
Et qui suscitera le souhait de vérifier la véracité de ce fait.

 

Mon dernier amant venu du Canada,
Ce lointain pays où il fait tout le temps froid,
M’avait fait une de ces confidences bien coquines,
Selon laquelle il admirait mon dos lors d’une pose divine.

 

Comme vous avez été de bons garçons,
Et que vous aviez bien appris avec calme vos leçons,
Vint en moi cette idée de vous faire cette grande faveur,
Un privilège qui saura éveiller en vous un moment de bonheur.

 

Avec petits pas semblables à une danse,
Tournant avec lenteur sur moi telle une transe,
Je réponds avec une sincère joie à votre humble demande,
Voilà donc mon dos de jeune femme ! Voici donc mon offrande !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Prier pour moi ma sœur

against_censorship_by_rickb500_dd32gx3-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Prier pour moi ma sœur

 

À genoux devant vos seins,
Au Ciel je lève bien haut les mains,
En priant le Seigneur de m’accorder cette faveur,
Un privilège que je souhaite se voir réalisé de bon cœur.

 

Oui, j’ai encore et toujours péché
Je reconnais devant mes sœurs et mes frères,
Que je suis allé en ce lieu de délice pas plus tard qu’hier
Que j’ai péché en pensées, par action et par ma volonté.

 

Comment ne pouvais-je succomber à la tentation ?
À ces plaisirs de la chair qui firent toutes les nations ?
Comment aurais-je pu résister à beauté de ces pécheresses ?
Qui ont pour toutes vertus que leurs charmes et tendres caresses ?

 

Devrais-je embrasser votre croix ?
Et, si telle est ma pénitence, combien de fois ?
Devrais-je m’abreuver à votre fontaine de jouvence ?
Celle avec laquelle vous jouez les nuits jusqu’à la démence.

 

Devrais-je vous combler de mon savoir-faire ?
Au risque de vous précipiter dans les profondeurs de l’Enfer.
Laissez-moi vous embrasser afin de vous faire connaître la volupté,
Ainsi nous saurons tels sont nos chemins, nos voies et nos destinés.

 

Prier sans cesse chère donzelle,
Car je doute vraiment que vous soyez pucelle,
Prier à jamais pour ne pas succomber au plaisir de la chair,
Et si tel est le cas, accompagnez-moi en ces lieux où j’y ai ma chaire.

 

Je vous y présenterai dames de feux,
Qui savent si bien enjôler avec leurs yeux bleus,
Je vous y montrerai avec joie dames aux cheveux d’or,
Celles qui savent si bien mettre en valeurs la grâce de leurs corps.

 

Je vous prouverai avec fougue ma virilité,
Celle que l’on ne devine pas sous mes airs de sainteté,
Et pour préserver pour toujours votre religieux anonymat,
En silence, nous ferons l’amour dans une chambrette comme il se doit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une question de choix

IMG_20180512_142717_266

Les choix nous appartiennent. C’est à nous de les assumer.

 

Une question de choix

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie est belle et31403703_10155647224112523_8906807323364687872_o bonne pour vous. De mon côté, la vie est tout simplement fantastique avec, malgré tout, ses hauts et ses bas. D’ailleurs, certains événements ne pourront jamais s’effacer de ma mémoire. En effet, cette semaine est le 46e  anniversaire de l’assassinat de mon frère aîné Hermann. Il fut tué lors de la manifestation qui a eu lieu à Sept-Îles le 10 mai 1972 à l’occasion d’une manifestation  dans le cadre de la grève du Front commun intersyndical qui ébranla l’ensemble du Québec.

Vous savez comme moi que souvent nous n’avons pas d’autre choix que d’affronter des événements que la vie nous met au défi de surmonter. Ce qui ne veut pas dire que nous n’avons jamais le droit choisir ce que nous voulons être. Le choix est un privilège que seuls les êtres humains possèdent de par leur nature propre. 

Pour alléger mon propos, je fais ici référence au style que nous pouvons choisir dans l’optique d’être en harmonie avec notre corps. Par exemples, nous pouvons chercher à perdre du poids, se refaire certaines parties de notre anatomie grâce à la chirurgie esthétique, se faire teindre les cheveux, etc. Oui, c’est un fait indéniable que l’homme est un être humain parfois mécontent de sa réalité.

Pour ma part, je ne pourrai jamais me faire pousser les membres qui me manquent depuis ma naissance. Je suis né ainsi et, à moins d’un miracle, je finirai ma vie ainsi. D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi j’opterais pour une autre réalité que celle vécue jusqu’à maintenant puisque la chance de vivre autrement ne m’a pas souri. N’allez pas croire que je me plains de mon sort. Loin de moi cette idée farfelue.

Certes, j’ai subi des opérations tout au long de mon enfance et dont les résultats sont dans l’ensemble plus que satisfaisants. J’ai par ailleurs aussi subi une intervention chirurgicale et ce à ma demande dans un souci de satisfaire ma propre image corporelle. Et, je dois avouer que j’en suis vraiment très fier surtout en tant que modèle vivant. Inutile d’élaborer davantage sur ce point.

Moi, normalMais il y a aussi des choix qui s’offrent à nous, à vous comme à moi, qui peuvent faire une différence notable dans notre propre perception de notre corps. J’ai, à titre d’exemple, fait le choix de porter la barbe. Un choix qui peut vous sembler anodin. Pourtant, cela a eu un impact plus que positif sur mon estime personnelle. En effet, je ne compte plus le nombre de fois où les gens, parfois de purs inconnus, m’ont complimenté au sujet de m’être laissé pousser la barbe. C’est notamment le cas de plusieurs femmes qui prennent quelques minutes de leur temps afin d’entreprendre une conversation avec votre humble serviteur.

Ici, je reconnais avoir une dette envers mon barbier qui m’a fortement conseillé de faire un tel choix. De toutes façons, il m’aurait été aisé de me raser advenant le cas où le résultat aurait été aux antipodes de mes attentes.

Dans un autre d’idées, il est possible que nous demandions l’avis à nos connaissances et amis avant de se fixer sur notre choix. Un fait demeure : les femmes sont souvent davantage portées à se préoccuper de leurs coupes de cheveux que nous les hommes. Bon! Je reconnais que c’est peut-être faire une généralité. Ici, l’essentiel est que chaque femme se doit de choisir ce qui la rendra d’abord et avant tout heureuse et bien dans sa peau tout en la mettant en valeurs auprès de ses pairs.

J’ai à titre d’exemple, cette photo (1) tout à fait magnifiquereceived_10155677705522523 de cette amie. Elle est à la fois un modèle vivant extraordinaire et une photographe hors pair. Il va sans dire que je suis littéralement ébahi par la féminité qui se dégage d’une telle photo. Une féminité qui évoque le style connu sous le vocable de “vintage”. Un style accentué par le fait qu’elle a les cheveux courts mais aussi parce que cette photo est réalisée en noir et blanc. Mais attention! J’ai eu l’opportunité d’admirer d’autres de ses réalisations photographiques dans lesquelles une longue chevelure lui va à merveille.

Ici, l’essentiel, et je sais bien que je me répète, c’est de faire le choix en fonction de ce que nous voulons être ou ne pas être. Bon! J’admets que ladite photo me plaît énormément. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je l’ai choisie afin d’illustrer mes propos.

Quoiqu’il en soit, le choix définitif appartient de manière sans équivoque au modèle et à lui seul. On peut répondre à ses interrogations mais la décision finale lui appartient.

Je vous souhaite de faire les choix qui sauront vous satisfaire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St Gelais de Québec au Canada

(1) Crédit photographique : Pascal Deschênes photographe Modèle vivant : Phylactère

Une fois n’est pas coutume.

Une fois n’est pas coutume.

Bonjour tout le monde,

Capture 1Comment allez-vous ? De mon côté, la vie est belle et elle continue à me sourire allègrement. En effet, je me considère chanceux de pouvoir vivre dans un pays où la paix et la sécurité existent pour chacun. En effet, c’est vraiment un privilège pour moi et mes compatriotes. Privilège de plus en plus rarissime en ces temps de troubles dans le monde actuel. N’est-ce pas ?!

Ceci écrit, permettez-moi de vous présenter une vidéo trouvée sur le web. J’adore la musique surtout celle où la douceur est présente dans chacune des notes. Oui, je le sais bien qu’il  est rare que je publie de tes articles sur mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, la poésie et la photographie. Mais, croyez-moi, cela en vaut le coût. Je vous souhaite donc une belle écoute et un beau mois de juillet.

Tendres bises à vous mesdames !

Et salutations à vous messieurs !

Votre humble serviteur

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Savoir écrire …

18928272_10153966337283039_1066943527_n

Savoir écrire …

« Savoir écrire est un privilège que l’on doit respecter car de la plume bien des nations prennent naissance ou bien sont jetées dans les limbes de l’histoire. »

De RollandJr St-Gelais

Quelle chance incroyable !

New Image 92

Quelle chance incroyable !

Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet. Vous savez que cela fait maintenant plus de 7 ans que je consacre plusieurs heures à la rédaction d’articles consacrés au domaine de la nudité artistique, la poésie et la photographie. Trois domaines qui sont intimement liés puisque d’une part, on doit d’abord vivre de manière authentique (ce qui est propre à la nudité), d’autre part, on doit chercher à élever de manière constante nos âmes vers le beau et le noble (ce qui concerne la poésie), et, enfin, on doit savoir non pas voir, mais bien regarder avec les yeux du corps et de l’âme afin de saisir la moindre parcelle de l’existence qui nous entoure. Une existence qui tire ses origines de la vie qui anime chaque être sur la terre.

C’est en tenant compte de ces éléments que l’ensemble des articles ont pu être rédigés afin de garder le cap sur la recherche de la perfection à chacune de mes publications. Oui, je le sais fort bien. La perfection n’existe pas en ce monde, mais il n’est point interdit de tenter d’y accéder. Voilà pourquoi, il est un devoir pour votre humble serviteur de s’investir avec un sens professionnel à la fois dans ses investigations et dans ses réflexions avant d’entreprendre, ne fut-ce que de simples prémisses, le moindre début d’écriture. Savoir écrire est un privilège que l’on doit respecter car de la plume bien des nations prennent naissance ou bien sont jetées dans les limbes de l’histoire.

Il va de soi que la chance a jusqu’à maintenant joué un rôle plus que considérable dans mes découvertes liées au monde de la nudité artistique. Certes, le fait de poser nu pour des artistes de renom, du moins au Québec, est une chance que bien peu de mes compatriotes ont eu au cours de leurs vies. Mais, il est tout aussi vrai que de trouver tout à fait par hasard des œuvres réalisées par d’illustres maitres n’est pas donné au commun des mortels. Oui, je peux me considérer chanceux, certains diront plutôt veinard, de pouvoir à la fois me trouver sur une balustrade en tant que modèle nu ET devant celle-ci, surtout lorsque je fais la découverte d’œuvres extraordinaires.

C’est ainsi que je fis, permettez-moi l’expression, la « connaissance » de cette réalisation du sculpteur Auguste Rodin lors de mon périple en Suisse romande au cours du mois de juin. Comment ai-je pu avoir une telle chance ? Un coup du destin ? Un privilège décerné par les dieux ? Un cadeau que me fit ma défunte mère, pourquoi pas?, à l’occasion de mon 55e anniversaire de naissance ? N’oublions pas que rien ne me destinait à devenir modèle nu et encore moins à trouver une telle création venant des mains d’un si grand artiste.

Enfin, je vous invite à aller voir le dernier film réalisé pour rendre hommage à cet artiste. Un hommage ? Une présentation sous un angle méconnu ? Une vision autre que l’on est habituée de voir ? Libre à vous de vous faire votre propre opinion.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada