Archives de tags | amants

Devant le grand miroir

Devant le grand miroir Poème de RollandJr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/1950-40-935843875

Devant le grand miroir

 

Devant le grand miroir,

Se dissipent mes idées noires.

J’admire mes magnifiques seins,

Que mes amants tâteront à pleines mains.

 

Il est presque quatorze heures,

Je désire être plus fraîche telle une fleur.

Lorsque je me rendrai à mon boulot après le souper,

Je veux offrir le meilleur de moi-même afin de festoyer.

 

Trop peu d’occasions de s’amuser depuis cette pandémie,

D’être entouré de gens heureux et de concubins pour la nuit.

Maîtriser la séduction est un art divin que l’on développe,

Avoir un charme véritable est comparable à une enveloppe.

 

Qui colle à notre peau et qui se transforme à un cocon,

Et d’où l’on en ressort en déployant nos ailes tel un papillon.

Un je-ne-sais-quoi qui rend folles toutes les âmes bien intentionnées.

Quelques postures bien agencées les amènent dans un filet bien serré.

 

J’adore recevoir mes amoureux d’un soir,

Et peu m’importe qu’ils soient blancs ou bien noirs.

L’essentiel est de partager du plaisir et du bon temps.

Lesquels deviendront, peut-être, des souvenirs d’antan.

 

Sérieusement, lequel d’entre nous sait si nous serons là demain ?

Chaque seconde, certains naissent, d’autres meurent, c’est le destin.

Mais, attention ! En bons épicuriens, la modération a meilleur goût.

En ce monde, toute chose agréable a inévitablement un coût.

 

Profiter pleinement des plaisirs de l’existence a un prix.

Mais, il ne faut guère gaspiller sa santé et y perdre la vie.

La luxure est certes des péchés capitaux celui que je préfère,

Mais, pas au point de jeter mon essence dans les enfers.

 

Glace qui reflète mon corps de jeunesse !

Dis-moi ! Recevrais-je beaucoup de caresses ?

Tant sur mes fesses attirantes que sur mes seins consistants.

Comme brillent les yeux de mes amants les rendant tels des enfants.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Veux-tu vraiment que je te prenne ?

Veux-tu vraiment que je te prenne ? Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Take-me-935938772

Veux-tu vraiment que je te prenne ?

 

Veux-tu vraiment que je te prenne ?

Je le ferai avec passion et avec tendresse.

Je te caresserai lentement jusqu’à tes fesses.

Avec mes doigts, je sentirai le fleuve de tes veines.

 

Te voir ainsi jouer langoureusement avec ton corps,

Cela me donne envie de te baiser avec grande ardeur.

T’entendre crier tant de fois de plaisir et de douleur,

Te démontrer lequel des deux sexes est le plus fort.

 

Mais, je le ferai en respectant tes limitations.

Aucune jouissance ne peut exister dans la contrainte.

Alors, mon amour, sois rassuré, n’aie aucune crainte.

Te faire éprouver le septième ciel est ma seule ambition.

 

Laisse-moi lécher la paume de ta main,

Et descendre jusqu’à cette zone trop peu connue,

Alors qu’à cet instant, toi et moi, nous sommes nus.

Serait-ce par une volonté divine ou le coup du destin ?

 

Permets-moi d’embrasser avec appétit ton cou,

Et de sentir la fragrance de tes cheveux vermeils.

Une telle occasion est à mes yeux une pure merveille,

Heureux que je sois de voir ta sensualité sans devenir fou.

 

Mets de côté, ce vulgaire objet qui voyage en toi.

Rien en ce monde n’égale la chaleur de l’être aimé,

De ressentir le bonheur de partager mon habileté,

Car, tu seras toujours ma maîtresse sous mon toit.

 

Laisse-moi titiller avec liberté tes seins !

Qu’ils me donnent une excellente raison,

D’aller recevoir l’absolution de ce péché mignon,

À l’occasion de la confession à l’un de ces jours saints.

 

Une faute avouée est à moitié pardonnée !

Peut-on gracier deux amants qui se complaisent ?

Et de la luxure qui est souvent le fruit d’une bonne baise ?

Tandis que l’on ne pourra jamais de ce vice nous faire abandonner.

 

Oui, je veux plus que tout dans ma vie te prendre.

En effet, tes désirs sont pour moi des ordres immuables.

Tu verras malgré mon physique comme je suis capable,

De mes leçons, à bout de souffle, tu vas tant apprendre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ton bonheur est de ma vie son gouvernail

Ton bonheur est de ma vie son gouvernail Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de la collection : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-00740-829499124

Ton bonheur est de ma vie son gouvernail

 

Une nuit, je suis allé te trouver.

Nous nous sommes fixé un rendez-vous,

L’un et l’autre, nous étions des passionnés fous.

Dans une chambre d’hôtel, une nuitée, y passer.

 

Aussitôt être arrivé à la porte-numéro huit,

Je m’y suis arrêté prestement pour reprendre mes esprits,

Car, de toi, ô, mon amour, ma chérie, j’en avais réellement envie.

Mon sang coulait dans mes veines telles des rivières et mon cœur battait si vite.

 

J’ai frappé trois coups et en silence, j’ai patienté.

Que tu viennes me répondre en imaginant ton sourire,

Celui qui, depuis le jour où je t’ai épousée, m’a donné le goût de vivre.

En cette cérémonie où, devant les convives, je t’ai juré pour toujours fidélité.

 

Un an plus tard, nous avions décidé de jouer le rôle des amants.

Quelle drôle d’idée que nous avons eue pour souligner cet anniversaire.

Mais, entre nous, il faut avouer que cela allait tellement nous plaire.

Je sentais vivre l’une de mes aventures lorsque nous étions des enfants.

 

Tout à coup, alors que je ne m’y attendais pas.

Je t’ai entendu venir déverrouiller, de la porte, la serrure.

Déjà, je te voyais avec les yeux de mon cœur, dans ta plus simple parure.

C’est alors que tu m’as dit : « Encore quelques secondes, à mon signal, tu entreras ».

 

Dès que tu me l’ordonnas, j’ai franchi avec grande précaution le portail.

Tu étais belle en cette occasion où nous commettrons le péché de la luxure.

Y a-t-il une véritable transgression lorsque nous vivons d’un amour vraiment pur ?

Mais, au profond de moi, je sais bien que ton bonheur est de ma vie son gouvernail.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Elle me donna son chapelet

Elle me donna son chapelet Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Fetishsongs Source : https://www.deviantart.com/fetishsongs/art/Ink-tits-nun-fetish-sexy-seductive-girl-925324948

Elle me donna son chapelet

 

Bonjour mes chéris.

Venez vers moi, je vous en convie.

Pour admettre l’ensemble de vos péchés !

Dans mon isoloir vous serez vite pardonnés.

 

Je suis la vicaire d’une église un peu spéciale,

Qui possède des règles et des prières très originales.

Parmi celles-ci, la confession est tout à fait particulière.

Dans nos croyances, nous ne craignons guère les peines de l’enfer.

 

Surtout s’il s’agit du péché capital le plus pur.

Évidemment que je fais ici référence à la luxure.

Où se trouve le mal si cela est fait entre deux amants ?

Quoi de plus humain que l’acte de chair entre adultes consentants ?

 

Allez ! Mettez-vous à genoux, Humbles pécheurs repentis !

Le pardon vous sera accordé dès que vous aurez tout dit.

Vous pouvez avouer vos offenses en admirant mes jolis seins.

Pendant que je réciterai le chapelet qui est entre mes mains.

 

Les voies de Dieu sont impénétrables.

Mais, mon désir de vous satisfaire est vérifiable.

Il est vrai que j’ai fait le vœu d’obéissance et de pauvreté.

Bizarrement, je n’ai pas prononcé celui de chasteté.

 

J’aimerais apaiser quelque chose d’autre que votre conscience.

Et, admettons-le, la confession restitue l’innocence de l’enfance.

Cette période de notre vie où bien des choses restent cachées.

Des réalités souvent tristes qui sont en temps et lieu dévoilées.

 

Je suis une simple religieuse.

J’ai été élevée par une mère pieuse.

Elle travaillait tard le soir dans un endroit secret.

Chaque fois qu’elle y allait, elle me donnait son chapelet.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Repos dominical

Repos dominical Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/1900-44-16-923564381

Repos dominical

 

Aujourd’hui, c’est jour de repos.

Ça tombe bien, car il fait si chaud, si beau.

Nous sommes le 24 juillet de cette belle année.

Une journée tellement ensoleillée en plein milieu de l’été.

 

Après être allée à la célébration eucharistique,

Je suis allé prendre un déjeuner gastronomique.

Car, j’ai un projet tout à fait adapté pour l’occasion.

Seulement me vautrer sur un moelleux paillasson.

 

J’ai enlevé mes vêtements, une fois chez moi.

Une drôle d’idée est apparue en pensant à toi.

J’imaginais être sous tes yeux aux moindres détails

De mon corps frêle et dénudé sous les pales de l’éventail.

 

Tout était permis en ce beau dimanche,

Me souvenir de mes amants outre-Manche,

Revoir tant de mes amantes du Continent.

Des nuits torrides vécues passionnément.

 

Nous sommes que de passage à ce que l’on dit.

L’astre du jour fait place à celui de la nuit.

Aussi vite est-elle arrivée, aussi vite elle est partie ?

C’est l’ultime vérité que j’ai découverte de la vie.

 

C’est le début de mon repos dominical,

Me prélassant est devenue presque inévitable.

Voilà pourquoi je le fais, de manière quasi religieusement,

Rien ne vaut en ces temps qu’un esprit détendu pleinement.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais 

Québec (Québec)

Canada