Archives de tags | aïeuls

Souvenez-vous de nos aïeuls

New Image47

Souvenez-vous de nos aïeuls

 

Poudrerie ! Virevolte cette neige !

Criez-moi votre nom ! Qui êtes-vous ? Vous entendais-je ?

Marchant d’un pas hésitant, mais avec un cœur si vaillant,

Que mes ancêtres me léguèrent pour aller toujours vers l’avant.

 

Poudrière de milliers de diamants !

Vers cette voix, je m’y dirigeai assurément.

Sans y prendre garde, je discernai une grande silhouette.

De sa bouche gelée par le vent sortit le chant d’une alouette.

 

« Je suis comme vous mon ami », lui répondis-je.

« Une âme perdue sur cette terre enneigée ? », lui dis-je.

M’offrant sa main secourable avec un sourire tellement radieux

Mes lèvres gercées par cette rafale ne purent que rendre grâce aux cieux.

 

Pays de quelques arpents de neige,

Comment sans animosité ni brutalité vous dirais-je ?

Que mes inquiétudes sont énormes pour nos descendants,

Qui n’ont point reçu les valeurs transmises par les bâtisseurs du vieux temps.

 

Pays des tempêtes infinies,

Nous y sommes maintenant et pour toujours.

Car dans nos veines coulent bravoure et force des ours,

Qui n’ont d’égales que la volonté immuable de ces loups unis.

 

Relève-toi mon cher ami !

« Maintenant, tu n’es plus seul », il me dit.

De cette brusque tempête hivernale, nous en sortirons,

Car bien des gens égarés et épeurés vers nous se joindront.

 

Frères et sœurs de sang !

Sang qui abreuva allègrement ce territoire,

Avec nos bras meurtris et notre sueur, nous défrichions ce terroir

Alors souvenez-vous de nos aïeuls pendant qu’il est encore temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Illustre valet de l’histoire!

Illustre valet de l'histoire
Illustre valet de l’histoire

Illustre valet de l’histoire!

Cheval de traie! Cheval de combat! Cheval de Troie!

Ton ardeur si grandiose n’a d’égale que ton courage exemplaire.

Tu es le parfait valet de cette histoire façonnée par les hommes de foi.

Ta beauté majestueuse à qui ne saurait-il plaire?

Ami de travail! Frère d’armes! Copain de joie!

Ta destinée a longtemps façonné celle des hommes.

Ta sueur a servi de fondement sur les pierres des voies.

Tu as construit des empires incroyables de l’Asie jusqu’à Rome.

Ton sang s’est répandu sur les champs de guerre,

Et ce, sur toute la surface de notre pauvre terre.

Fidèle ami qui de ton ardeur au travail a nourris nos aïeuls,

Tu as défriché nos champs en y arrachant  les pierres en y épargnant les tilleuls.

Ô cheval de bois de notre enfance,

Là où se confonde nos rêves et nos romances.

Tu berças nos corps fragiles renfermant nos cœurs sensibles,

Et nous te chuchotions des secrets inaudibles.

Cheval blanc! Cheval noir! Cheval de l’histoire!

Que m’importe la couleur de ta crinière.

Car toi seul a partagé avec les gens d’aujourd’hui ou d’hier,

Leurs passion pour l’aventure aussi loin qu’ils pouvaient le croire.

De

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce poème est dédié à mon amie de Belgique: Arlette Maenhout