Archives de tags | droits

L’origine de la lumière

L'origine de la lumière

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’origine de la lumière

 

Le souffle divin se manifesta dans les airs
De ce Dieu présent dans la foudre et les éclairs.
De sa voix puissante faisant éclater le tonnerre,
Du plus haut des Cieux jusqu’aux confins de la terre.

 

Séparant les eaux d’En-haut d’avec les eaux d’En-bas,
Il décida de créer les êtres de sang et de chair en leur insufflant la vie,
Une vie bien éphémère pour leur rappeler la chance d’être présent en ces lieux d’ici.
Séparant ce qui était proscrit de ce qui était permis avec un pur Amour pour grande loi.

 

Il créa avec joie les hommes et les femmes,
Égaux de cœurs et de droits et différents en-dehors,
Toutefois semblables en-dedans car précieux comme de l’or,
Or coulé dans le creux de ses mains manipulant une éternelle flamme.

 

Longtemps fut caché aux yeux des sages,
Un secret enfoui dans les limbes des lointains âges,
Que de toutes les créatures, la femme est celle qu’il aima le plus.
Un si grand mystère que nul prophète n’avait dans les tous livres saints lu.

 

Car Dieu donna à la femme la grâce de la véritable beauté,
Il lui transmit une élégance qui ne sera jamais dans l’histoire égalée,
Il lui attribua l’incroyable privilège d’être pour le genre humain la mère,
Mais, avant toute chose, il lui prodigua le pouvoir d’être l’origine de la lumière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Femme liée

Femme liée
Avec l’autorisation de Tastethewine.

Femme liée

 

Depuis la nuit des temps,
De mon corps a jailli les larmes et du sang,
Car on me craignait pour ce pouvoir étrange,
De donner la vie tel le feraient les précieux archanges.

 

Je connaissais bien des médicaments,
Qui apportèrent aux malades du soulagement,
J’ai pris soin des pauvres et des indigents,
Sans oublier les nouvelles mamans.

 

Puis vinrent des religieux,
Qui parlèrent au nom de leur Dieu,
Avec des mots incompréhensibles,
Tirés de leur livre, de leur Bible.

 

Alors j’ai perdu mes droits,
Et j’ai dû succomber à toutes leurs lois,
Devenu au fil des années un être sans âme,
Condamné à brûler en Enfer grugée par les flammes.

 

Maintenant que la lutte est commencée,
Plus question de se sentir trahie ni blessée,
Car être d’os, de chair et de sang je suis faite,
Et jamais plus mes sœurs et moi connaîtrons la défaite.

 

Liée, je le suis actuellement,
Combattrai je le ferai éternellement,
Pour éviter à mes descendantes ces tourments,
Car, femmes nous le sommes à jamais et fièrement.

 

Ces courroies je m’en débarrasserai,
Et sans aucune gêne devant vous nue je serai.
Car c’est mon corps et c’est ma chair remplis de vie,
Une vie voulue par mère nature pour les temps infinis.

 

Femme liée ! Femme pécheresse !
Qui aimer ses filles n’aura jamais de cesse.
Ses filles qui naîtront désormais pour la liberté,
Dès cet instant, cette saison et pour le reste de l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Vous en avez tellement envie

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Vous en avez tellement envie

 

En ce lieu de prières,

Je vous y attendais depuis hier,

En ayant pour vous des pensées impures,

Des pensées de mes gestes sur votre corps si pur.

 

Dieu de bonté devant mes supplications,

Fit preuve d’indulgence devant mes actes d’adoration,

Voyant la faiblesse de mon esprit face à votre beauté,

Voulu m’éviter la pire des peines de toute éternité.

 

Celle, ô ma sœur, de ne point vous connaître,

Celle, ô ma sœur, de ne point vous faire l’amour,

De regretter cette nuit de sensualité pour toujours,

Car le pire regret est de ne pas réaliser notre raison de naître.

 

Maintenant que vous vous offrez tel un don,

Nos âmes et nos corps vibreront en cette nuit à l’unisson.

De mes souvenirs où nous jouions lorsque nous étions gamins,

Mon cœur vous était déjà réservé en caressant vos mains.

 

De mes caresses de réconfort lorsque vous aviez peur,

De mes caresses de consolation lorsqu’on vous brisa le cœur,

De mes caresses pour vous réchauffer lorsque vous aviez froid,

Oui ! Je me souviens combien en vous écoutant j’étais en émoi.

 

Je ne vous demande pas de renier votre grande foi,

Je n’exige point de vous d’outrepasser vos vœux et vos droits,

Simplement de revenir vers le grand amour de votre vie,

Car je sais que tout comme moi vous en avez tellement envie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les femmes dans le nu artistique

Les femmes dans le nu artistique

Bonjour tout le monde,

J’entre d’emblée dans le vif du sujet. Les femmes ont combattu, et ce avec raison, pour la reconnaissance pleine et entière de leurs droits en tant que citoyennes. Parmi ces droits dits7073932_nu-etude-1 « fondamentaux » réside celui du respect de leurs corps lesquels doivent être vus, perçus et traités comme un bien appartenant à elles et à elles seules. Non, la femme n’est pas, et ne sera jamais à mes yeux, une marchandise qui pourrait être utilisée pour la satisfaction de qui que ce soit. Autrement dit, la femme ne peut être considérée en aucun temps comme une esclave au service d’un maitre pouvant lui faire exécuter les plus besognes viles.

Que l’on se tienne pour dit : Le corps de la femme est sacré. Un point, c’est tout. Or, s’il existe un 13932239_1220161914675345_1770995706_odomaine où la femme est bel et bien respectée non seulement pour son physique mais également pour l’ensemble de sa personne, c’est bien celui du nu artistique. Vous savez, j’ai eu la chance incroyable de poser nu pour des artistes professionnels et amateurs ou encore pour des écoles d’arts tant à Montréal qu’à Québec et même au Saguenay. Une expérience qui maintenant depuis de quatre ans. Oui, quatre ans. Une telle expérience a favorisé en moi une certaine évolution sur bien des aspects allant de la spiritualité jusqu’à un nouvel apprivoisement de mon physique. Ce qui est tout à fait normal puisque l’expérience forme l’individu. Nul ne peut y échapper, pas même votre humble serviteur.

Toutefois, ce que j’ai remarqué le plus dans le milieu artistique c’est justement ce respect que les artistes manifestent à l’égard de leurs modèles. Ces artistes peuvent être des peintres, des photographes ou bien même des sculpteurs. Un tel respect dépasse tout ce que l’on voit en société, du moins de manière générale. Je sais bien de quoi il en est puisqu’il m’est arrivé en maintes occasions de poser nu pour des photographes qui travaillent aussi avec des modèles nus féminins. Quel respect ! Quelle grandeur d’âme ! Quelle simplicité ! Voilà les trois bases qui se dégagent des séances auxquelles j’ai moi-même participées. Sans ces trois bases, il est pratiquement impensable qu’une séance de nu artistique ait lieu. Ce qui est d’autant plus le cas en ce qui concerne les modèles nus féminins.

Grandeur d’âme pour la simple raison qu’une communication, je dirais plutôt une communion d’âme à âme, doit être établie entre le modèle nu et l’artiste pour qui elle pose*. Une communication basée d’une part, sur une confiance réciproque et d’autre part, sur la capacité des acteurs en place de comprendre toute la complexité du rapport entre les êtres humains. Savoir qui l’on est, ce que l’on est en droit à s’attendre de la performance de chacun des participants et surtout d’être aptes à établir les barèmes du travail en cours. Il va de soi que la simplicité en tout temps est de mise à chacune des séances. D’ailleurs, les meilleurs résultats sont souvent nés grâce à la simplicité des objectifs recherchés par leurs auteurs, et parfois par les propositions faites par les modèles nus. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque le modèle nu est une femme. Enfin, le respect est la pierre angulaire chez tous les artistes soucieux d’être dignes de porter fièrement ce titre. En effet, seul un artiste qui veux réellement mériter ce nom saura trouver la beauté véritable chez son modèle. Ce qui est loin d’être le cas, à titre d’exemple, dans le milieu de la pornographie où le corps qu’il soit celui d’un homme ou bien d’une femme est perçu comme de la viande, souvent bon marché.

En ce qui me concerne, et veuillez retenir qu’il s’agit ici que de mon humble opinion, le nu artistiqueian-leake-nu-feminin possède ses lettres de noblesse notamment, mais pas uniquement, par la considération qu’il accorde aux femmes en tant que modèles nus. N’oublions pas que le corps féminin renferme un mystère qui m’est difficile à définir. Serait-ce parce qu’il a le privilège d’être le vase qui contient tout le potentiel de vie pour l’ensemble de l’humanité ? C’est fort probable que ce soit le cas. D’ailleurs, je me permets de retranscrire ici-bas un commentaire qu’une de mes amies sur Facebook a publié dans le fil de ses publications. Une affirmation qui m’a fait réaliser que sans la présence de la femme au plus intime de chacun d’entre nous, l’humanité n’existerait pas. Oui, les femmes méritent, non seulement à l’instar du nu artistique mais dans la vie de tous les jours, tout notre respect.

« Avec tout le respect que je vous dois…

On peut vivre avec un seul chromosome X (syndrome de Turner), mais jamais avec un seul chromosome Y , aucun embryon ne se développe sans la présence d’un chromosome X !! Dieu a voulu que Le X de la femme soit la vie ! la femme donne la vie et c’est la vie ! et puis un XY avec un Y imbécile et salaud vient rabaisser la femme et la dénigrer alors que sans le X il serait pas probablement là ! il serait mort au stade de morula !

Créatrices vous êtes et non pas inférieures ni égales. »

Par Inès Noussa

Merci d’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

*J’ai utilisé le 3 pronom de singulier au féminin afin de démontrer que le sujet se rapporte avant toute chose au corps de la femme dans le présent article.