Archives de tags | gfriedberg

Qu’est-ce que l’homme ?

Qu’est-ce que l’homme? Texte de RollandJr St-Gelais inspiré pat cette photo de gfriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Pre-Fall-Adam-132698913

Qu’est-ce que l’homme ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de ce début de cette veille de weekend pour vous poser cette question : Qu’est-ce que l’homme? Une question qui vous a été posée de manières différentes au fil de mes publications au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que de réflexion personnelle. Il n’est pas facile d’y répondre de façon satisfaisante car chacun d’entre nous possède sa vision de l’homme et, pour être franc avec vous, chaque vision vaut autant qu’une autre. 

Pour les religions monothéistes issues de la tradition d’Abraham, l’homme a été fait à l’image et à la ressemblance de Dieu lui conférant ainsi une sacralité intrinsèque de son être. Pour les religions orientales, il est le produit de multiples réincarnations sur cette terre. Pour bien d’autres, il en va tout autrement. Pour ma part, sans pour autant renier ma foi chrétienne, je considère l’homme comme un être en évolution au fil de ses expériences personnelles. En effet, je ne suis plus le même homme qu’il y a vingt ans déjà tout comme je serai un autre dans les vingt prochaines années. Enfin, si la vie me permet de vivre aussi longtemps.

Chaque homme est tributaire de ses acquis en provenance tant de ses pairs que de ses actes et même ses pensées les plus intimes. Penser autrement peut inciter de manière positive ou négative le parcours de toute une vie.  » Je pense donc je suis.  » affirme un dicton. À cela, j’ajouterai ;  » je penserai autrement afin d’être ce que je pourrais devenir.  » En effet, qu’est-ce que l’homme fait référence au déroulement que celui-ci a eu dans le cours de l’histoire. Mais que pourrait être l’homme projette celui-ci vers l’avant. Certes, il a subi les aléas de l’histoire comme il en a été l’acteur principal. Toutefois, nous sommes depuis le début de l’année 2020 a un tournant décisif de l’évolution de l’humanité. 

C’est à l’homme qu’incombe la tâche de prendre le gouvernail de son véhicule intemporel afin de le mener vers des chemins plus conformes à la réalité de la nature, de lui-même et des générations qui lui succèderont dans le futur. Qu’est-ce que l’homme ? Le seul être qui est capable de se prendre en mains et de changer le cours des événements tant présents qu’à venir.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Rêveries

Rêveries Poème de RollandJr St-Gelais inspiré pat cette photo de gfriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/reverie-127008068

 

Rêveries

 

Il est huit heures du matin,

Et je pense déjà à la journée de demain,

Je partirai tôt pour te chercher à la gare de train,

Dès que je te verrai, je te serrerai et te cajolerai à pleines mains.

 

J’entends déjà ta voix délicieuse,

Lorsque tu me racontera tes aventures périlleuses,

En ce pays où tu étais partie pour quelques mois y enseigner,

Enseigner à des enfants de la rue, abandonnés et toujours mal-aimés.

 

Je préparerai juste pour toi un festin,

Celui que tu préfères et qui comblera ta faim,

Le tout accompagné de roses rouges et d’un bon vin,

Mais avant, si tel est ton souhait, je te ferai couler le bain.

 

Rien qu’à y penser, rien qu’à imaginer,

Je sens en moi le désir de toi lentement monter,

Ce que j’ai hâte de cet instant tes yeux regarder,

De ta beauté toute féminine pouvoir avec joie admirer.

 

Mais, j’ai tant de choses à faire aujourd’hui,

Qu’il serait peut-être le temps de sortir de mon lit,

Surtout que je vois le soleil par la fenêtre qui me sourit,

En me répétant qu’il serait bien que cessent mes rêveries.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je n’y suis pour rien

Je n’y suis pour rien. Poème de RollandJr St-Gelais Photo et modèle : gfriedberg

Je n’y suis pour rien

 

Appuyé sur le cadre de la fenêtre,

Je ressens en moi tout mon mal-être,

Un profond mal-être qui n’en finit plus,

Étouffé par mes vêtements alors que je suis nu.

 

Regardant au loin pour y trouver refuge,

Loin de ce frère qui n’avait pas compris et qui me juge,

Alors que je voulais protéger le repos de notre mère,

La prémunir de revivre de nouveau ce véritable enfer.

 

Pourquoi tourner le fer rouge dans nos plaies?

Rappeler en pensées ce drame si horrible, si laid?

Ouvrir des livres écrits à l’encre si sombre, si noire?

De ces livres longtemps enfouis dans nos mémoires.

 

Méritais-je de me faire traiter de Juda?

Alors que je souhaitais garder ce triste souvenir,

Cet événement qui arracha à jamais mon plus beau sourire,

Pour toujours loin de mon âme, de mon être, de mon corps, de moi.

 

Je n’y suis pour rien dans toute cette histoire,

Qu’on me laisse tranquille tant mon esprit avant que vienne le soir,

J’ai depuis longtemps tourné la page de cette période de mon enfance,

Pour être franc, puisque tu n’as pas compris, maintenant je m’en balance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada