Archives de tags | perte de raison

Fragilité

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Fragilité

 

Voici une question !

Quelle serait la solution ?

Un sujet de plusieurs chansons,

Parfois de philosophes en perte de raison.

 

Qu’est la source même de l’humanité ?

Celle qui anime le premier comme le dernier né ?

Celle qui donne le sens à notre propre existence ?

Celle qui lui procure en tout temps toute son essence ?

 

Combien de sages y ont longtemps réfléchi ?

Combien de scribes ont de leurs réflexions réécrit ?

Combien de langues ont tenté tant de fois l’exprimer ?

Combien de mots ont essayé encore plus souvent de le présenter ?

 

Certes, je ne désire point vous faire la morale,

Car, avec tous mes défauts ce serait vraiment immoral.

Cependant, je me permet de vous dire seulement cette fois.

Après mûres réflexions sur le sujet sans jamais perdre la foi.

 

S’il y a une chose que j’ai compris,

Devant tant de joie et de peine en cette vie,

Et que l’on soit riche ou pauvre, jeune ou vieux,

Partager avec vous mon secret est le plus sincère de tous mes vœux.

 

Ce n’est point la couleur de notre sang,

Qui fait de nous êtres semblables en-dedans.

C’est uniquement dans la profondeur des cœurs blessés,

Qu’apparaît la cause de notre humanité en une simple fragilité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mais, avant toute chose …

000000810012

En hommage à la poésie érotique

Mais, avant toute chose …

 

Devant cette caméra,

Qui se trouve à quelques pas,

Filmant nos étreintes et nos ébats,

Dans un silence absolu digne d’un abbaye ici-bas.

 

Je te prend ma chérie avec tendresse,

Pendant que tu tires plaisir de mes caresses,

Point utile de dire un mot pour deviner ta satisfaction,

De mes jeux interdits insufflés par notre perte de raison.

 

Dis-moi, chérie ! Pourquoi s’en faire ?

Puisque demain ou un autre jour viendra l’enfer,

De ces gens avides de passions et jaloux de notre bonheur,

Qui ne peuvent faire autrement que de souhaiter aux prochains malheur.

 

Je n’en peux plus ma chérie, ô ma bien-aimée.

Comment oserais-je avec humilité te le demander ?

De me présenter avec douceur le lieu de mes fantasmes.

Afin que nous connaissions mille plaisirs et autant d’orgasmes.

 

Ce que je veux t’amener au pays des merveilles.

Je te désire par-dessus tout. Oui toi ma toute belle.

Au septième ciel je t’apporterai pour à jamais y demeurer,

Sans toi, à quoi bon vivre ? Voilà la raison pour laquelle je mourrai.

 

Avec délice, ma chère, je te lécherai.

Avec délice, mon trésor, je te savourerai.

Avec délice, ma muse, j’admirerais ton suave sourire,

Mais avant tout chose, avec délice, mon souhait est de te faire jouir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada