Archives de tags | armes

Dansons jusqu’à la fin de la nuit

Dansons jusqu’à la fin de la nuit
Dansons jusqu’à la fin de la nuit Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation par Craig Gum Photography Modèle : JenovaxLilith & alii Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Coven-593201186

Dansons jusqu’à la fin de la nuit

 

Allez mes sœurs,

Cessez d’avoir peur,

Nous rassembler c’est l’heure,

Cessez de craindre ces tous ces menteurs.

 

Le soleil est depuis longtemps couché,

Tout là-haut, la lune est dans le firmament levée.

La nuit est fraîche mais sous les flambeaux, vous serez réchauffées,

 Maintenant vous pouvez vivre sans devoir aux yeux de tous vous cacher.

 

Allez ! Venez près de ce feu.

Dansez et chantez sous un air joyeux.

Débarrassez-vous de vos vêtements si encombrants,

Savourez tout ce temps comme le feraient de vilains garnements.

 

Mais sachez que je vous ai invitées mes amours,

Pour vous dire un secret que vous devrez garder pour toujours,

Dame nature, devant tant d’abus, a décidé qu’elle en avait assez

 Pour corriger les hommes de leurs avidités un malheur elle leur a envoyé.

 

Mais soyez rassurées mes tendres chéries,

À vous et à vos êtres chers, elle vous préserve de tous les ennuis.

Car depuis la nuit des temps, elle vous a tant nourries et tant éduquées,

Devant le danger des hommes, vous avez toujours été là pour la protéger.

 

Réjouissez-vous chères sorcières,

C’est maintenant que débute une grande guerre,

Un combat où vous êtes enlevées au rang de nobles guerrières,

 

Sors mortels, poisons inodores et subtils charmes,

Deviendront par votre expérience d’incroyables et efficaces armes,

Mais, je vous ai préparé une potion qui fera trembler l’humanité entière,

Pour lui apprendre une bonne leçon qui le jettera pour longtemps à terre.

 

Trop souvent de Mère nature, il en a abusée.

Abusée, surexploitée pour assouvir son insatiable avidité.

Oui, les hommes auront la leçon qu’ils méritent depuis tout ce temps,

Car par leurs fautes, nos frères les animaux sont disparus dans le néant.

 

Dansons et célébrons jusqu’à la fin de la nuit,

Échangeons nos élixirs sous le regard de sœur lune notre amie

Car dès que l’aube arrivera sur notre clairière vous devrez ce lieu quitter,

Afin de rendre aux hommes la justice qui leur est due jusqu’au dernier.

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Ce jour que je ne pourrai jamais oublier 

the_things_we_never_say_by_jenovaxlilith_ddvktbt-pre
« Ce jour que je ne pourrai jamais oublier » Photo par JenovaxLilith Photo par thisisnotbeauty Modèle JenovaxLilith https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/The-things-we-never-say-839099513

Ce jour que je ne pourrai jamais oublier 

 

Combien de temps es-tu parti? 

Combien de temps m’as-tu quittée? 

Appelé sous les drapeaux combattre en nos contrées, 

Combattre par tes armes de médecin cette terrible pandémie. 

 

Je ne me doutais guère de recevoir cette missive, 

Qui allait en mon cœur graver une plaie si vive, 

Quelques mots laconiques et sans émotions, 

Qui feraient en mon âme cette démolition. 

 

Ces mots noirs gravés sur du papier blanc, 

Qui allèrent rester en mon âme éternellement, 

Ces mots m’annoncèrent le sacrifice de mon héros, 

De mon ami, mon confident, mon amour parti tout là-haut. 

 

Je n’en croyais tout simplement pas les yeux, 

Me demandant ce que j’aurais fait de si mauvais? 

Me questionnant sur les péchés et crimes que j’ai fait? 

Pour que je sois si accablée tant par Dieu que par les Cieux. 

 

Je le revois encore dans son habit de jeune marié, 

Attendant que je lui sois présentée par mon regretté père, 

Au pied de l’autel de cette église où j’ai récité tant de belles prières, 

De l’autel où j’étais si heureuse de ce jour que je ne pourrai jamais oublier.

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

En ces temps troubles

La samuraï
« La samouraï » Réalisation photographique par ArthurBallimages Modèles ? JenovaxLillith Avec la permission de JenovaxLillith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/samurai-834489173

En ces temps troubles

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré tout ce que les médias nous montrent d’affreux depuis maintenant quelques semaines. Pour ma part, je vais super bien et mon moral est au beau fixe. Je fais confiance à la vie et ce, avec ses hauts et ses bas. C’est un fait indéniable. La vie est plus ou moins semblable à des montagnes russes dans laquelle nous les êtres humains se trouvent, parfois avec sourire, parfois des larmes. L’essentiel est de prendre conscience que toute chose doit passer.

Aujourd’hui, le soleil peut briller de tous ses feux alors que demain une averse peut s’abaisser sur nous. Mais attention ! La pluie est aussi bénéfique que le chaud rayon de soleil tout comme ce dernier peut être aussi néfaste que la première. Rien n’est ni totalement bon ni totalement mauvais en soi. Par exemple, la prospérité peut créer un sentiment d’invulnérabilité alors que cela est tout à fait illogique et peut amener l’avènement de bien des défauts éloignant les hommes entre eux. Pour sa part, la pauvreté peut inciter les êtres humains à partager, à s’entraider et à s’unir pour faire face au destin et s’en sortir. S’en sortir au point d’atteindre des sommets inimaginables. Bref, rien de la vie est absurde. Et pourquoi donc ? Simplement parce tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Cet « espoir » qui, grâce à l’accompagnement de ses sœurs appelées « espérance » et « amour fraternel », les grecques la surnomment « agapè », a permis de toujours aller de l’avant. Encore et encore et toujours.

Oui, allons de l’avant et surtout ne craignons pas de sortir nos armes que la vie a mises à notre disposition pour faire face aux intempéries que l’avenir nous réserve. Cependant, sortons-les pour des causes nobles. Des causes qui nous rendront dignes d’être appelés des êtres humains.

Gardons le moral quoiqu’il advienne.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Captive

Captive
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Captive

 

Captive !

À la vue furtive !

Au regard rempli de fureur,

Cherchant à se venger de ce qui lui a fait peur.

 

Femme au triste collier,

Ce collier avec lequel elle est enchaînée,

Esclave depuis l’enfance en traversant l’adolescence,

À la recherche d’un peu d’amour et d’une tendre romance.

 

Femme à la chevelure foncée,

Qui a tant de fois séché les larmes versées,

Celles de ses sœurs exploitées sur des terres étrangères,

Parfois avec armes à la main affronter les affres de la guerre.

 

Chaîne de fer en guise d’objet de valeur,

De cette valeur qui accompagne le poids des heures,

Heures rythmées par le chant des oiseaux dans la forêt sombre,

Heures chantées par tes sœurs qui t’entourent telle une seule ombre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ève et sa pomme

ve et sa pomme
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Ève et sa pomme

 

J’ai à l’esprit des questions saugrenues,
Pas tant que ça à propos d’une belle dame nue,
Une dame par laquelle serait entré dans le monde le péché,
Celui qui nous accable depuis des lustres et depuis que nous sommes nés.

 

Que serait-il donc arrivé si ce fruit elle n’y avait pas goûté?
Que serait-il arrivé si le serpent elle n’avait point écouté?
Que serait-il arrivé si à Dieu elle n’avait point désobéi?
Que serait-il arrivé si à elle n’avait point pris ce fruit?

 

Je tenterai de répondre à ces quelques questions,
Mais avec grande prudence car je ne veux pas y perdre ma raison,
Voilà là bien des questions à la fois théologiques et philosophiques,
Que bien des sages ont essayé de résoudre par leurs discours épiques.

 

Ô le pauvre et humble mortel que je suis,
Certes, je suis loin d’être un sage, c’est moi qui vous le dis.
Mais, je sais fort bien que nos destinés en auraient été changées.
Guerres et armes, destruction et larmes, jamais n’auraient existés.

 

Mais, en dépit de tout ce que l’on dit et l’on raconte.
Dans cette histoire inspirée de la Babylone et de ses contes,
Il faut retenir une grande leçon tant dans nos cœurs que dans nos âmes,
Réside cet irrésistible envie d’outrepasser les règles dans chaque homme.

 

Alors, je vous demande cette ultime requête à vous mes fidèles amis.
Veuillez ne point lancer la première pierre à celle qui a fléchi,
Qui aurait par défaillance, semblerait-il, réalisé le premier délit.
Car nous sommes tous semblables à cette dame au cœur épris.

 

Aucune réponse infaillible ne peut satisfaire tant de doutes,
Aucune vérité ne peut étancher la soif de mes lèvres je goûte,
Mais une seule chose m’apparait être si claire et tellement belle,
Il y a aussi dans le cœur de l’homme le désir de créer des merveilles.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada