Archives de tags | épicurien

Le langage du corps

IMG_20191104_140811_987
Votre humble serviteur RollandJr St-Gelais de Québec

Le langage du corps

Bonjour tout le monde,

IMG_20191224_110448_221Pour terminer l’année en beauté, j’ai demandé aux personnes qui me suivent au sein de mon Facebook de me proposer des suggestions afin d’enrichir mon blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi qu’à des réflexions personnelles. Comme le saint évangile se base sur la compréhension du Christ selon la vision des quatre évangélistes, ces quatre éléments ont sein même de mon blogue doivent servir à saisir toute ma passion face à la vie. À vrai dire, ma passion de vivre tout simplement.

Une passion qui se reflète à la fois par et dans mesIMG_20191204_194538_324 écrits qu’ils soient sous forme de proses ou de poésie ou bien par mes expériences de modèle vivant et par les œuvres photographiques ou de dessins réalisées par mes collaborateurs outre-Atlantique. Ne croyez pas qu’il soit aisé pour votre humble serviteur de rendre justice à ces derniers. Il n’en est strictement rien, et ce pour deux raisons majeures. Tout d’abord, trouver les mots qui épousent à la perfection les œuvres est loin d’être facile surtout que les mots que je choisis peuvent ne pas avoir la même teneur émotive que ceux de langue, par exemple, germanique. Ensuite, le langage visuel est souvent aux antipodes du langage écrit. Dit autrement, ce que l’auteur désire exprimer par l’une de ces œuvres peut être perçu de manière fort différente chez le commun des mortels.

DANS2268-ModifierEt que puis-je dire lorsqu’il est question du langage du corps? Du fait de ses nombreux signes, le corps ne ment jamais. Un regard? Une démarche? Une respiration? Une expression faciale aussi imperceptible qu’elle puisse l’être ne peut échapper indéfiniment à un œil attentif. Le corps ne ment jamais ! Qu’on se le tienne pour dit. Ce qui est d’autant plus vrai pour ce qui est du modèle vivant surtout si la nudité intégrale est de mise.

Le corps est plus que le véhicule de l’âme. Un peu àDANS2318-Modifier l’image d’une ampoule électrique, c’est par lui et lui seul que l’être véritable se manifeste face à son milieu environnant. Personnellement, je me rappelle l’état de bien-être que j’ai ressenti à l’occasion de mes deux dernières séances de nudité artistique vécue respectivement à Chicoutimi et ici même à Québec. Un tel état a grandement favorisé une assurance face à aux attentes de part et d’autre des personnes présentes sans oublier une grande aisance chez votre humble serviteur dans la prise de poses.

DANS2271C’est un fait. Le corps possède son langage. Je devrais plutôt écrire ses langages dépendamment s’il s’agit d’un modèle nu masculin ou féminin, de ses expériences de vie et du milieu dans lequel il a reçu son éducation sans omettre ses valeurs personnelles. Je le reconnais que mes valeurs judéo-chrétiennes peuvent sembler être au diapason au fait que je poseIMG_20191209_161857_395 entièrement nu pour des écoles d’arts, des ateliers en art ou encore pour des artistes en privé. Cependant je n’oublie jamais le caractère sacré inhérent à mon corps dans lequel mon âme s’exprime et par lequel mon esprit se rattache à l’Esprit créateur de l’univers. (1)

Pour ce qui est des expériences de vie du modèle vivant,IMG_0717 force est de constater qu’elles ont une influence indéniable sur sa vision à l’égard de son corps. Certains modèles ont trouvé, fait intéressant à noter, dans les poses nues une cure face à des blessures qui peuvent parfois remonter à leur lointaine enfance. Pour d’autres modèles, et je fais parti du nombre des heureux élus, poser nu est tout simplement un plaisir partagé avec des artistes amateurs ou professionnels et, dans quelques cas, de renommé internationale. Pour ma part, un de mes grands plaisirs vécu cette année est d’avoir pu rendre service à une étudiante en photographie dans le cadre de ses études universitaires à l’université du Québec à Chicoutimi.

N’oublions jamais ce point central dans ma philosophie de vie : Comme tout épicurien qui se respecte, tout ce qu’il fait doit être fait avec un minimum de plaisir. Ce qui m’amène à conclure ce présent article par ceci : les émotions s’extériorisent par le langage corporel. Or, c’est par le plaisir le plus pur sans aucune arrière-pensée aussi futile soit-elle, que le langage du corps peut illuminer le milieu dans lequel il se trouve.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) J’ai opté par cette image pour désigner l’Être Suprême.

(2) Page artistique Facebook : https://www.facebook.com/modelevivantaquebec/

Vivre et laisser-vivre

DSC00172.jpg

Vivre et laisser-vivre

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire dissiper tout malentendu possible sur ma passion en tant que modèle nu pour des artistes professionnels ou amateurs et les étudiants et étudiantes en art. Vous avez sans doute remarqué que j’ai publié à quelques reprises certains articles sur un sujet inédit qui est la nudité érotique. Cela m’a fait un plaisir énorme d’avoir eu le support de photographes extraordinaires, de sexe masculin et féminin, lors de ces séances assez intimes.

Il est vrai que de telles publications ne sont guère monnaie courante sur mon blogue. Ce qui est tout à fait normal car, après tout, je tente par tous les moyens mis à ma disposition de mettre l’emphase sur une vision plus traditionnelle de la nudité, et ce en tenant compte de la particularité de mon physique causée par la thalidomide. Particularité que je ne cherche ni à cacher, ni à mettre de l’avant. J’aime mon corps et tout ce qui le compose. Un point, c’est tout.

Néanmoins, il est important de prendre note que je ne supporterai jamais que l’on m’affuble l’étiquette d’un « exhibitionniste ». Je suis tout simplement un épicurien et fier de son corps, de son hétérosexualité, de l’histoire dévoilée par mon physique et, bien évidemment, de toute la force qui l’anime. Je ne cache rien de mon physique et j’endosse entièrement les poses que je choisies à chacune des séances auxquelles je participe. Il en de même des séances de nudité érotique.

Qui plus est ! La recherche du bon goût, de l’originalité, de la beauté et la volonté de surpasser les nombreux tabous sur d’une part, la nudité en tant que telle et, d’autre part, la reconnaissance qu’un corps nu non conforme aux critères de perfection véhiculés dans la société peut aussi posséder une beauté qui lui appartient en propre.

Serait-ce un luxe de pouvoir vivre et de laisser-vivre de nos jours ? Au fil de mes nombreuses réflexions sur le sujet, force m’est de constater que la réponse semble plutôt aller vers l’affirmatif. Les médias sociaux, pas si sociaux si j’en crois le chiffre élevé des gens qui souffrent de solitude qui y vont régulièrement afin de fuir la leur, regorgent de liens où l’excitation à l’intolérance et au jugement gratuit sont très abondants sur le web.

De plus, mon blogue est connu par un nombre impressionnant de visiteurs lesquels semblent l’apprécier au plus haut point. C’est tout à mon honneur. Un honneur bien mérité.

Brève, non et cent fois non, je ne suis pas et je refuserai toujours que l’on m’accuse que ce soit de près ou de loin d’être un « exhibitionniste ». J’adore tout simplement ce que je fais en tant que modèle nu tout en assumant qui je suis avec sincérité, honnêteté, franchise et conscient de ma masculinité. Ni plus, ni moins !

Épicurien un jour, épicurien toujours !

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Modèle nu et sexualité

_mg_7777_by_mslygh-d8m3cka

Modèle nu et sexualité

WP_20150307_003Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet. Cela maintenant plus de trois ans que je partage avec vous ma passion en tant que modèle nu au fil de mes publications sur mon blogue artistique. Une passion qui va en augmentant avec l’accroissement de mon expérience dans ce domaine qui, je le concède, ne convient peut-être pas à tout le monde. Il est vrai que nous avons, vous et moi, un parcours de vie qui nous appartient. De plus, chaque personne a aussi ses propres limites qui doivent être respectées. C’est bien qu’il en soit ainsi.

En ce qui concerne le respect des limites, il m’est un devoir de tenir compte des intérêts de chacun d’entre vous. Voilà pourquoi trois questions surgissent en mon esprit à chaque fois que je sois possédé par mon désir de rédiger un article sur mon blogue artistique. Vous comprenez bien que je fais référence à une véritable passion que j’éprouve tant à l’égard de l’écriture qu’à celui de la pose nue. L’écriture et la pose nue constituent, et c’est le moins que je puisse dire, mes atouts majeurs de communiquer d’âme à âmes. Mon âme et les vôtres peuvent même à la limite ne faire qu’un tellement le partage peut devenir profondément authentique. Il est ici important de retenir que l’authenticité est la pierre d’angle lors des séances de poses nues que je réalise avec les artistes que ce soit en privée ou bien en groupe. Je suis pleinement humain comme vous et il n’y a aucune raison d’en avoir honte.

De plus, je vous ai présenté de nombreux articles en espérant que le contenu vous plaise autant que la forme. Il est toujours plus agréable de recevoir un cadeau, aussi modeste soit-il, dans un emballage fait avec soin que de l’obtenir comme un vulgaire colis livré par la poste. N’est-ce pas?! Toutefois, je me suis posé cette question : Quels sont les sujets auxquels je n’ai pas encore rédigé d’articles et qui pourraient les intéresser? Voyant un vide momentanée à une telle question existentielle, j’ai donc décidé d’offrir certains choix à mes plus fidèles amis-es sur le réseau social qu’est Facebook[1].

Or, une de mes amies avec qui j’ai eu la chance d’obtenir son aide lors de la séance de nudité artistique quiWP_20141019_159 se déroula au centre d’art contemporain Le Belgo situé sur la rue Ste-Catherine à Montréal et pour qui j’ai aussi posé nu à l’occasion d’une séance privée me suggéra fortement de rédiger un article dont le thème serait « modèle nu et sexualité ». C’est donc avec une joie indescriptible que j’ai décidé de vous faire part de mon opinion sur un tel sujet. Veuillez tout de même garder à l’esprit que ledit sujet est ici développer sous un angle artistique et esthétique. L’art d’utiliser les bons mots, aux bons endroits et aux bons moments est faire preuve d’une maturité intellectuelle. Ne l’oublions jamais!

WP_20141019_013Certes, il est tout de même assez difficile de parler de sexualité de manière saine au sein d’une société que l’on qualifie avec raison d’hyper-sexualisée. C’est un fait indéniable que la sexualité, je devrais plutôt écrire une image abusive et faussée de celle-ci, est omniprésente dans presque toutes les sphères de l’activité humaine. Triste constat.[2] L’une des conséquences directes réside dans le malaise qui s’est installé au sein des rapports hommes-femmes au fil des années. Personnellement, je ne me suis jamais gêné de complimenter une femme pour sa beauté car je sais bien qu’elle possède bien d’autres qualités que son apparence physique. Cependant, il m’est arrivé en certaines occasions d’expliquer mon compliment afin de dissiper tout malentendu possible de part et d’autre. La prudence est l’une des vertus cardinales.

Revenons à nos moutons! Pour moi, il m’est impossible de séparer ma passion du domaine de la nudité artistique avec la sexualité. Les deux sont intimement reliés comme le seraient la douceur du miel et les abeilles. On ne peut pas imaginer l’un sans l’autre. Il en est ainsi de la nudité artistique et de la sexualité du modèle. Bien entendu, je me réfère à ma propre expérience personnelle vécue depuis maintenant plus de trois ans et même un peu plus si je ne me trompe pas. Renier sa sexualité en tant que modèle nu serait comparable à demander à un être humain de renier son humanité, ne fut-ce que pour un instant. C’est impossible puisque cela contreviendrait à sa propre nature. Le modèle nu est avant tout un être sexué qui vit et qui éprouve à la fois des sentiments et des pulsions comme n’importe qui. Pourquoi donc? Tout simplement parce qu’il est un être … humain et pleinement humain. Faire abstraction de cette réalité deviendrait au fil du temps de la pure névrose.

Oui, je suis un modèle nu qui vit avec un handicap physique apparent[3] mais je suis avant toute chose unWP_20141019_021 homme avec tout ce que cela implique de bien et de moins bien. J’ai toujours assumé ma sexualité sans pour cela en faire un créneau ou si vous préférez une règle de vie. Avouons-le! La sexualité est l’une des nombreuses composantes qui façonnent la personne, et ce au même titre que les rapports sociaux, les échanges et le développement d’intérêts divers. En d’autres termes, il est aussi dangereux de confiner l’être humain sous le seul plan de la sexualité que de l’en séparer.

Oui, je pose nu et je ne cache rien aux artistes avec qui je travaille. Tel un livre ouvert, je leur permets de découvrir ce que bien d’autres n’ont pas encore vu, apprivoisé ou extirpé du néant. L’art est la faculté de faire sortir de la réalité ce qui existe déjà. Je ne cache rien, ni ma force, ni ma faiblesse, ni mes craintes, mes peurs, mes attentes et encore moins ma masculinité. Cette dernière fait partie intégrante de ma personne au même titre de tout ce qui me compose. Pourquoi alors craindre ce qui peut arriver sans pour cela le provoquer? C’est de l’art que je fais et non pas de la pornographie.

WP_20141019_085Je vais tout de même vous dévoiler un secret. Pour votre information, votre humble serviteur est le seul modèle nu et handicapé qui a posé en tant que modèle érotique pour le site Maynhem et ce, avec la collaboration d’une équipe formidable dont j’ai eu la chance de travailler. Le respect, la recherche de l’excellence et un humanisme de la part des participants à mon endroit m’ont permis de vivre une expérience extraordinaire. Oui, je suis un modèle nu et érotique. Je l’assume totalement. Tant pis pour ceux et celles que cela dérange! Il va de soi que je ne vois pas l’utilité d’élaborer sur l’ensemble des poses réalisées cette journée-là et de tout le travail effectué tant par votre humble serviteur que par les participants de cette séance qui a eu lieu en janvier 2013. Il est toujours bon, voir de souhaitable de se garder une petite gêne afin de ne pas choquer les âmes sensibles. Merci de votre compréhension.

Une chose à retenir! Je ferai de nouveau et n’importe quand une telle séance tellement cela a été agréable. Je pense, entre autres, à la période qui se déroulaWP_20141019_024 dans la salle de bain. Croyez-moi sur parole! Les personnes présentent n’eurent aucun doute tant sur ma virilité que sur ma pleine acceptation de mon corps. Nous avons tous une seule vie à vivre, alors vivons-là au maximum sans pour cela nuire à son prochain. Telle est ma devise en tant qu’épicurien et fier de l’être.

Ma chère collègue et amie qu’est Sophie Déziel pour qui j’ai eu la chance de poser nu, m’a écrit quelques mots au sujet du risque d’être en érection pendant une séance de nudité artistique ; « … J’avoue lors de la séance en privée, cela m’était passé par la tête…mais si ça arrivait… on aurait tourné à la blague. Je le sais bien, mais il me semble opportun d’en parler. » Voilà bien ce que l’on doit de retenir de ce présent article : Savoir en rire tout en ayant la capacité d’en parler. Encore une fois, les facultés de rire et de parler constituent sans aucun doute ce qui nous différencie des animaux quoique là-encore, je n’en suis pas si sûr. Mais çà, c’est une toute autre histoire.

Merci de m’avoir lu

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 


[1] On peut bien rouspéter contre Facebook. Il n’en demeure pas moins un outil formidable à la fois pour renouer avec de vieilles amitiés et pour en créer d’autres, et ce sur tous les continents. Voilà pourquoi, je me promets de rendre une visite de courtoisie à mes amies qui vivent tant en Afrique, qu’au Maghreb et en sol Européen.

[2] N’ayez crainte! Je ne désire en aucune façon jouer les vierges offensées dans mes propos. Il faut tout de même reconnaitre qu’une telle image abusive se fait non seulement au détriment de la femme qui est perçue comme de la vulgaire marchandise mais aussi de l’homme qui est présenté comme une bête de sexe et sans aucune moralité. Le contraire peut aussi se rencontrer en certaines occasions.

[3] On me l’a assez dit souvent qu’il est bon à mon tour de vous le répéter. lol