Archives de tags | soupirs

Sentir couler

Sentir couler
« Sentir couler » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Sentir couler

 

Le soir qui est venu,
La nuit qui est tombée,
En te voyant j’ai cessé de respirer,
Car je ne croyais pas te voir ainsi nue.

 

Dans la pénombre de ta chambre,
Là où sous mes yeux tu te cambres,
Entendant avec délice tes langoureux soupirs,
Je ne pouvais m’empêcher de te faire un sourire.

 

Un sourire de passion,
Un sourire passant à la satisfaction,
Pour ton plus grand bonheur comme il se doit,
Car Dieu dans sa bonté ma offert mes dix doigts.

 

Je ne te ferai pas plus attendre,
Car tu as su mon cœur comment le prendre,
Laisse-moi coller mes lèvres humides sur ton intimité,
Sentir couler ton fluide afin de m’abreuver pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

J’ai lu ta liste de souhaits

J'ai lu ta liste de souhaits
« J’ai lu ta liste de souhaits » Photo par G.B. d’Allemagne Modèle ? Sazze

J’ai lu ta liste de souhaits

 

Joyeux anniversaire !
Pour toi, je serai nue mon cher.
À ce désir, je souhaite le réaliser.
Afin de t’offrir de mon corps sa volupté.

 

Voilà bien des jours que j’ai regardé tes yeux,
Afin d’y deviner le plus précieux de tous tes vœux,
Comme un livre ouvert, j’y ai lu tous tes tendres secrets,
Me voir ainsi pour y contempler ma féminité, point de mal y est.

 

Femme nue dans la lumière tamisée,
Mes suaves pensées sortent de l’ombre diluée,
Penchant vers l’arrière mes longs cheveux ambrés,
Songeant à chaque instant à ce présent que je veux te donner.

 

Oui, vas-y mon ami !
Touche avec tes yeux, mon chéri !
Embrasse aussi souvent que tu le désires,
Ce corps pour lequel tu pousses dans la nuit des soupirs.

 

Cette nuit, je te le permets.
Et, si tu n’es pas trop sage, qui sait ?
Ce que tu auras droit en gâteries de ma part,
Mais pour cela entre dans ma chambre avant qu’il soit tard.

 

Si tu n’es pas un bon garçon,
Je t’enseignerai une grande leçon,
Que tu te souviendras le reste de tes jours,
Alors ! N’attends pas ! Viens mon amant, mon amour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je pouvais enfin voir la lumière

 

Je pouvais enfin voir la lumière

« Je pouvais enfin voir la lumière » Photo par G.B. d’Allemagne

Je pouvais enfin voir la lumière

 

Ma vie n’était que pénombre,
Où je pliais sur le poids de mon ombre,
Et la froideur du temps qui passe enveloppait mon âme,
Mon âme à la recherche de la chaleur de la beauté d’une femme.

 

Marchant d’un pas lourd inlassablement,
Plongeant mes pensées noires dans ce fleuve,
Un fleuve rempli d’amertumes qui s’émeuvent,
Pénétrant ses vagues qui me submergent inévitablement.

 

J’ouvris la porte où j’entendis tes soupirs,
Des soupirs de tant de bonheur et de plaisirs,
Attendant cet homme que tu choisiras avec liberté,
Me faisant signe de ta main experte à venir te déguster.

 

Je pouvais voir les courbes décrivant la grâce de ta féminité,
Je pouvais deviner tes désirs, tes envies et tes fantasmes illimités.
Mais, avant toute chose, depuis cet instant précis où je m’échappais des enfers,
J’entrevoyais l’espérance folle où grâce à ta beauté, je pouvais enfin voir la lumière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Libération

Libération
Superbe dessin réalisé par Juste Angèle de la France

Libération

 

 

Journée de travail
Où rien de bon ne vaille
De tous ces gens vides de sens
Je me passerais bien de leur présence

 

Heureusement, je suis enfin chez-moi
Où m’attend mon matou et un peu mon roi
Ce gros matou au pelage tellement doux
Qui vient me saluer avec son poil roux

 

J’ai pris mes appels du jour
Il n’y avait rien comme toujours
Prenant mon repas du soir seule dans le noir
Avant que je sois trop fatiguée ou
bien trop tard

 

M’ayant fait couler un bon bain
Je caresses mes précieuses mains
En m’en allant dans ma chambre, mon repaire.
Où avec des amants choisis je m’envois en l’air

 

J’enlève mes vêtements du haut
Comme je trouve mes seins fermes et beaux
De mes seins qui font le désir de mes amants dans leurs soupirs
Que j’entends à chaque fois qu’ils les titillent avec de langoureux respires

 

Puis vinrent les vêtements du bas
Qui me révèlent un chemin caché mais bien là
De ma culotte que je retire avec grand plaisir
Car de son oppression, j’en ai assez de tant souffrir

 

Ah je me sens vivre un moment digne d’une publication
De ce moment écrit dans la France libérée
Et avec elle une grande partie de l’humanité
C’est à mon tour de vivre une véritable Libération.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pensées bleues

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pensées bleues

 

Dans le cœur des amoureux

Un foyer brûle pour gens chaleureux

Bien calmement avec grande sérénité

Comment si il était là depuis des éternités.

 

Doux rêves peuplent leurs sommeils

Rêvant à des lieux aux mille merveilles

Le temps n’a plus d’importance

Car l’essentiel c’est la romance.

 

Un temps pour jouir d’un répit

Un moment d’un bonheur sans prix

Où rien n’a plus de valeur que sentir

Les bras qui reçoivent nos long soupirs.

 

Nulle part en ce monde existe

Un tel temps tellement propice

Pour s’harmoniser avec l’être aimé

Avant de ce monde parfois bizarre quitter.

 

Mais quoi de plus beau que l’amour?

Implanté dans nos cœurs par les cieux

Qui alimente avec générosité les pensées bleues

Comme ce fut hier, aujourd’hui, demain et pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Quelques touchés

dct31i0-931c00a9-ee79-42fb-82c3-4bb95775c51d

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Quelques touchés

 

Silence ma chérie,

Sois tranquille mon amour,

En cet instant qui ne peut durer toujours,

Mon amour de cet instant en cette tendre nuit.

 

Jamais je ne te brusquerai,

Car en mon cœur je t’ai sans cesse aimée,

J’ai tant rêvé de ce moment tant souhaité de cette heure,

Tant désiré accomplir ces gestes, réalisé ces caresses pour ton bonheur.

 

Entendre avec sensualité sous les draps blancs,

Tes respirations entrecoupées d’un sourire satisfaisant,

Me démontrant avec grande certitude mon savoir-faire,

Enrichi par tant de nuits où amants et maîtresses je savais leur plaire.

 

De mes doigts glissant sur la pente de ton dos,

En fredonnant quelques airs d’une chanson sans mots,

Cherchant ces zones de plaisirs en voulant entendre tes soupirs,

Tel un explorateur d’une forêt vierge découvrant amazones jouant de la lyre.

 

Sous l’œil de la lumière tamisée du matin,

Après avoir partagé avec toi mes secrets et mes chagrins,

Avoir écouté mille péripéties de tes aventures en cette vie,

Rendormons-nous alors que nous le pouvons mon amour, mon amie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Étreinte nuageuse

Superbe par Juste Angèle

Étreinte nuageuse

 

Femmes nues,
Qui ont un peu trop bu,
De leur élixir d’amour et de passion,
Prêtes à satisfaire leurs interdites pulsions.

 

Petite blonde au corps splendide,
Avec un air bien jeune et candide,
Ne demandant qu’à être prise,
Dans une pose sans méprise.

 

Accompagnée par une maîtresse,
Experte en de tendres caresses,
Savourant chaque geste,
Au parfum de zeste.

 

Haletant quelques soupirs,
De ces mains qui la font jouir,
Et que dire de ces baisers,
Sur tout son corps affaissé ?

 

Esclave d’une nuit d’été,
Esclave d’un si beau péché,
Esclave à la fois forte et courageuse,
Esclave de cette étreinte nuageuse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quand pointe le jour

Quand point le jour

 

Dessin de mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

 

Quand pointe le jour

 

Le soleil vient à peine de se lever,

Que déjà ma hampe veut se relever,

Après une telle nuit chaleureuse aux ardeurs torrides,

Qui nous ont fait oublier l’espace d’un moment l’apparition de nos rides.

 

Paisiblement tu dors encore,

Toi ! Mon amour précieuse tel de l’or.

Je n’ose pas te réveiller malgré mon envie de toi,

Car te combler, te satisfaire est à mes yeux force de loi.

 

Et, pourtant ce que je te désire.

Encore tes gémissements et tes soupirs,

Soupirs de plaisir ! Témoignage de notre amour.

Amour interdit en cette fin de nuit, de ce petit jour.

 

Tu ouvres les yeux ?

Serait-ce une faveur des dieux ?

Tu me regardes avec tendresse avec passion,

Avec ce désir d’avoir encore quelques satisfactions.

 

Te mettant sur ton séant,

Tu m’avouas ton vœu doucement,

Celui de refaire en cet instant l’amour,

En ces minutes magiques quand pointe le jour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Nu … par Brigitte Bizé

 

26231811_338498853299665_6067423322810350198_n

 

Avec la permission de Brigitte Bizé et de Arthur Art

 

 

Nu …

Par Brigitte Bizé

 

Être dans la réjouissance
Avoir la chance,
De pouvoir regarder cette femme
En ressentir les flammes .

Devant sa nudité parfaite
Et discrète ,
Habillée d’une tresse
Comme douce caresse .

 

Sur le galbe de ses seins
Au teint satin ,
A vous amener les soupirs
Et le désir .

 

De l’aimer
Sans pouvoir l’animer ,
Tendrement
À chaque instant .

 

Comme chaque soir
Être dans le désespoir ,
A ne voir sa sensualité
Que sur cette œuvre à satiété .

 

Réaliser par amour pour la femme
Par un Peintre et son âme,
Avec le respect dans son regard
À effectuer son Art .

 

Brigitte Bizé

 

Tous droits d’auteur réservés
15/01/2018

 

Photo :Arthur Art
Page :Arthur Art
Date de la réalisation :13/91/2018!

Entre tes mains !

000000810010

Entre tes mains !

 

Coucou mon amour !

Viens près de moi sans faire de détour !

Ne vois-tu pas ma hampe se gonfler de désir ?

À ta seule vue quel mystérieux délice et quel grand plaisir !

 

Colle-toi près de moi !

Car tu es maintenant ma reine,

Et de ma sève coule à jamais en mes veines,

Je serai jusqu’à la fin des temps ton valet même si je suis ton roi.

 

Ne me fais pas languir !

N’entends-tu pas mes soupirs ?

Ne vois-tu pas mes torrents de larmes ?

Devant la grâce de ta beauté j’ai baissé les armes !

 

De ta langoureuse respiration,

Je la suivrai sans crainte à l’unisson,

Point de mots ! Ton silence suffit pour parler,

Point de sons ! La douceur de tes lèvres savent s’exprimer.

 

J’ai perdu jadis mon cœur,

En voulant détruire tous ces vauriens,

C’est en cette nuit que je le trouve entre tes mains,

Serait-ce une grâce des archanges dans le céleste chœur ?

 

Œuvre parfaite et si grandiose !

Puis-je seulement un seul instant rêver ?

D’être si c’est ma destiné pour l’éternité être à tes côtés ?

Toi ma belle ! au risque que je rende l’âme, dis-le-moi : ose !

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada