Archives de tags | anniversaire

Dites-moi le futur !

Dites-moi le futur ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Tell-me-the-future-914853014

Dites-moi le futur !

 

Bonjour mademoiselle,

Comme vous êtes si belle.

Mais d’abord, je tiens à vous féliciter.

Pour l’originalité dans cette chaleureuse entrée.

 

En effet, je me suis senti tellement bien.

Je sais que vous avez les réponses entre vos mains.

Tant de questions hantent sans cesse mon esprit.

Que mon sommeil en est troublé chaque nuit !

 

Ce sera dans quelques jours mon anniversaire.

Mais, le désir de festoyer, je n’en éprouve guère.

Croyez-le ou non. J’atteindrai bientôt la soixantaine.

Et, je l’avoue avec plaisir, j’ai eu de la veine.

 

En effet, les médecins avaient prédit à ma naissance.

Que je mourrais bien avant la fin de ma tendre enfance !

Et, bien d’autres choses encore, que je préfère éclipser.

C’est bon de savoir tourner à jamais les pages du passé.

 

Cependant, je crains tellement pour les années à venir.

Je pense à ceux que j’aime et cela me fait cruellement souffrir.

Je désirais tant que la bonté et l’entraide deviennent la voie de l’humanité.

Au lieu de cela, les guerres, les famines et la haine restent les pires calamités.

 

Jamais je n’aurais cru traverser une pandémie,

À laquelle s’y ajouterait, semble-t-il, un nouveau conflit ?

J’avais tant espoir de vivre une décennie de paix et d’amour.

Mais, au lieu de cela, mes rêves de jeunesse se sont envolés pour toujours.

 

Si je viens vous rencontrer en votre si exotique demeure.

C’est que je me rends bien compte que peu à peu mon âme se meurt.

Que voyez-vous dans vos cartes ? Ô, belle dame aux yeux d’un bleu si pur.

Mes craintes et mes peurs sont-elles fondées ? Allez ! Dites-moi le futur !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Grosse surprise

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Grosse surprise

 

Il arrive parfois dans la vie.

Que tout va de travers, quoi que l’on fasse.

Que parfois, tous nos projets virent aux désastres.

On a l’impression que tout a contre soi un parti pris.

 

Mais, on doit sans cesse croire en soi et ne pas désespérer.

Il faut se rappeler que Rome ne s’est pas construite en un jour.

Et que la chance arrive tôt ou tard à celui qui sait attendre son tour.

Que notre soif d’être aimé trouvera en son temps la source pour la désaltérer.

 

C’est ainsi que je suis retourné, en ma demeure, à la fin de la journée.

Un jour de labeur digne de la période du plus ignoble asservissement.

Il y a ces instants où tout semble se diriger vers le néant inexorablement.

Une impression de travailler dans un bagne comme un pauvre forcené.

 

Un délire vécu les yeux grands ouverts entre deux tasses de café noir.

Un cauchemar tel des films d’horreur que j’ai fait en pleine réalité.

Que pouvais-je bien faire pour sortir de ce tourbillon, pour m’en libérer ?

En ces moments de morosité, en Dieu et aux anges, je n’ose pas y croire.

 

Mais, contre toute attente, un présent attendait mon arrivée.

Un cadeau soigneusement préparé pour une occasion bien spéciale.

Car, j’avais oublié que c’était mon anniversaire. Chose peu banale !

Ma seule raison de vivre était là, ma tendre bien-aimée !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces grains

Ces grains Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Lungclam Source : https://www.deviantart.com/lungclam/art/Another-pussy-904528331

Ces grains

 

Les grains de ce collier,

Que je t’ai offert pour souligner.

Le premier anniversaire de ce merveilleux jour,

Je t’avais promis d’être avec toi pour toujours.

 

Dès l’instant que tu l’as reçu.

Tu l’as mis à ton cou frêle et nu.

Comme tu étais belle à cette soirée,

Nous avons, toi et moi, tellement dansé.

 

Nous étions si jeunes et si innocents,

Belles qualités envolées depuis longtemps.

Dans une chambre d’un hôtel bien ordinaire,

Nous avons vécu un moment extraordinaire.

 

Des gestes d’une passion sans fin que je n’oublierai jamais.

Des mots venant de mon cœur, mon amour témoignait.

Sentir avec délicatesse la douceur de tes lèvres pulpeuses,

Que la vie était en ces jours lointains alors merveilleuse!

 

Les jours et les nuits se sont écoulés,

Les cheveux blancs ont évidemment poussé.

Les rides sur nos visages sont inévitablement apparues.

Mais, tu es toujours restée belle comme le jour où je t’ai vue.

 

Ce jour qui restera en ma mémoire,

Car, avec toi, j’ai vécu la plus belle des histoires.

Chaque grain de ce collier me rappelle comme je t’ai aimée.

Et je t’aimerai toujours en dépit du jour où la mort t’a amenée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Belle matinée

Belle matinée Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/this-morning-she-blossomed-892255297

Belle matinée

 

Je t‘ai entendue te lever,

Vers la cuisine sur la pointe des pieds,

Tu y es allé avec tant de précautions,

Pour y préparer le café à l’arôme si bon.

 

Tu avais ouvert la radio où y jouait une chanson,

De Cat Stevens qui me rappelait l’époque où j’étais garçon.

À mes étés sur un terrain de camping où je passais mes vacances,

Une époque si lointaine de mon enfance et de mon adolescence.

 

Je t’entendais fredonner avec entrain avec bonheur le refrain.

Tel un oiseau à l’âme pure saluant gaiement le petit matin.

Comme c’était magnifique de t’entendre psalmodier ces mots,

Comme c’était merveilleux de commencer ainsi un jour si beau.

 

Et puis, d’un seul coup, sans crier gare, le silence se fit.

Je dois l’avouer avec sincérité, cela m’avait un peu surpris.

Je me questionnais avec raison à savoir où tu étais allée,

J’ignorais bien évidemment que tu étais partie t’habiller.

 

J’entendis de nouveau tes pas se diriger vers ta chambre,

Là où nous avions passé la nuit à nous enlacer tant de corps que d’ombres.

Une nuit charnelle que seuls les amants connaissent par leur amour défendu.

Un amour, une passion, un vice, un péché ! Voilà ! Tout est dit, tout est vu.

 

Aussitôt que tu es entrée dans la chambre, sur le lit, je me suis redressé.

Les yeux grands ouverts pour contempler la splendeur de ta féminité.

Vêtue du boudoir que je t’avais offert pour fêter ton anniversaire,

Tu avais si bien deviné ce qui allait sur toi, ô, mon amour, me plaire.

 

Belle matinée en ce mois de printemps, ce mois de mai.

Belle matinée qui commence bien cette journée ensoleillée.

Attends-moi, ma chérie, je vais te trouver avec grand plaisir.

En buvant ton café, nous nous rappellerons nos plus beaux souvenirs.

 

De

 

Rolland Je St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Que je puisse me rappeler

Que je puisse me rappeler Poème de Rolland Jr St-Gelais Source de la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/50-00306-900286629

Que je puisse me rappeler

 

Il est maintenant minuit,

Tu le sais bien ma tendre chérie,

Que je souhaiterais être encore,

Avec toi, ma chère maîtresse en or.

 

Je dois partir pour prendre le train,

Le train qui me ramènera au petit matin,

Dans une ville aux nombreuses gares,

J’y descendrai sans crier gare!

 

J’aurais pour vêtement le parfum qui enrobera l’air,

Celui que je t’avais offert pour notre anniversaire.

Cela fait déjà un an que nous nous fréquentons,

En cachette, loin de ces « t’en dira-t-on ».

 

Te souviens-tu de notre première nuit?

Comme nous étions alors, l’un de l’autre, épris.

Dans les draps de satin, nos corps s’enlacèrent,

Par nos gestes, nos chairs avec volupté se bercèrent.

 

Tu recevais en toi mes louanges telle une divinité,

Ces va-et-vient que je te prodiguais avec générosité.

De ta voix suave, sans cesse tu en redemandais.

Avec grande attention, je t’en redonnais.

 

Et d’un commun accord,

Un synchronisme tant d’esprits que de corps,

Nous atteignons en un instant le point de non-retour,

Dans lequel nos cris de jouissance ont salué le lever du jour.

 

Quel moment magique et délicieux,

Peut-être que seuls connaissent les dieux,

De vivre une si belle union, digne d’une réelle communion.

Une aventure qui perdure depuis que nous nous connaissons.

 

C’est maintenant le temps de partir,

Mais, avant tout, je t’en supplie, fais-moi sourire.

Laisse-moi savourer, déguster ce sein à pleines dents,

Que je puisse me rappeler comme il est bon pour longtemps.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada