Archives de tags | cheval

Elle attend son prince charmant

Elle attend son prince charmant
« Elle attend son prince charmant » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Waiting-for-the-prince-846761621

Elle attend son prince charmant

 

Sous un soleil d’un été resplendissant,

Elle s’est étendue nue bien évidemment,

Près d’un bosquet afin d’être au frais,

Car chaleur torride venait du vent de l’Est.

 

En cette région d’une langue étrangère,

Elle n’est qu’une âme bien passagère,

Venue y trouver son amant devant ce château,

Lui offrir l’amour de son cœur et la douceur de sa peau.

 

Ayant traversé vastes contrées,

Au grand risque d’y perdre sa vie ou de s’égarer,

Car bien des êtres vils parcourent les routes,

Afin d’y chercher des êtres à mettre en déroute.

 

Mais, rien n’est trop beau pour l’amour,

De l’être cher avec qui on désire tant bâtir maison,

Fonder famille et avoir de nombreux enfants, filles et garçons,

Être avec son bien-aimé à la vie, à la mort et pour toujours.

 

Prince charmant ! Ô beau prince charmant !

Ne vois-tu pas qu’elle t’attend depuis longtemps,

Ne la fais point languir et vers elle accourt sans perdre de temps,

Et dès l’instant où tu descendras de cheval, embrasse-la passionnément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le répit du guerrier

New Image58

Le répit du guerrier

 

De jour comme de nuit,

je me préparai pour le combat,

Sans relâche, lame de mon épée, j’aiguisa,

Et jura avec sérénité de tuer tous mes ennemis.

 

À chaque instant,

Je voulais monter sur mon cheval,

Pour affronter toutes les forces du mal,

Sans crainte, mon désir fut de les envoyer au néant.

 

Que puis-je faire ?

Sinon d’admirer cette vaste contrée,

En serrant mon épée dans son fourreau si serré,

Et d’invoquer Arès paré de sa toute dorée crinière.

 

Barbares ! Fuyez !

De ma lance, je vous ferai goûter,

De votre sang, ma terre natale en sera abreuvée,

De ma pitié, jamais devant les dieux, vous en aurez.

 

Mais là, sur l’herbe verte de ce pré,

Je ne désire qu’une chose : c’est de me reposer.

Me rappelant sans cesse la raison d’être de mon combat,

Celui de lever devant l’envahisseur notre étendard à bout de bras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Illustre valet de l’histoire!

Illustre valet de l'histoire
Illustre valet de l’histoire

Illustre valet de l’histoire!

Cheval de traie! Cheval de combat! Cheval de Troie!

Ton ardeur si grandiose n’a d’égale que ton courage exemplaire.

Tu es le parfait valet de cette histoire façonnée par les hommes de foi.

Ta beauté majestueuse à qui ne saurait-il plaire?

Ami de travail! Frère d’armes! Copain de joie!

Ta destinée a longtemps façonné celle des hommes.

Ta sueur a servi de fondement sur les pierres des voies.

Tu as construit des empires incroyables de l’Asie jusqu’à Rome.

Ton sang s’est répandu sur les champs de guerre,

Et ce, sur toute la surface de notre pauvre terre.

Fidèle ami qui de ton ardeur au travail a nourris nos aïeuls,

Tu as défriché nos champs en y arrachant  les pierres en y épargnant les tilleuls.

Ô cheval de bois de notre enfance,

Là où se confonde nos rêves et nos romances.

Tu berças nos corps fragiles renfermant nos cœurs sensibles,

Et nous te chuchotions des secrets inaudibles.

Cheval blanc! Cheval noir! Cheval de l’histoire!

Que m’importe la couleur de ta crinière.

Car toi seul a partagé avec les gens d’aujourd’hui ou d’hier,

Leurs passion pour l’aventure aussi loin qu’ils pouvaient le croire.

De

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce poème est dédié à mon amie de Belgique: Arlette Maenhout