Archives de tags | chemin

Je vois à travers tes yeux

Je vois à travers tes yeux Poème De Rolland Jr St-Gelais Modèle : Alixia Busch Photo par PhotoGille@VL2008 Source : https://www.alixiamodele.com/last-days-in-cannes/

Je vois à travers tes yeux

 

Ô, ma chérie ! Je vois à travers tes yeux.

Une âme bouleversée par ce monde ténébreux.

Un temps qui coure encore et toujours à sa perdition,

Une époque où tout va en une perpétuelle damnation.

 

Voilà pourquoi je ne regarde plus les nouvelles,

Je préfère depuis constamment admirer ta chevelure vermeille.

Oui, c’est de tristes jours que nous vivons en cette décennie.

Tout semble orienté vers la mort au détriment de la vie.

 

Depuis longtemps, je passe mon chemin, car ce n’est guère mon destin.

J’ai choisi de réaliser chaque seconde de plein fouet à pleines mains.

Voilà la raison de ma venue en cette chambre pour un amour interdit,

Je suis arrivé avec une joie infinie afin d’être avec toi cette nuit.

 

Au clair de la lune d’hiver, j’ai encore bien du feu.

Vois ma tendre chérie ! Avec toi, je suis tellement heureux.

Ô, mon ami Pierrot ! Je t’en prie, derrière moi, ferme la porte !

Aux jaloux de notre bonheur, je leur dis que le diable vous emporte.

 

Je boirai à même la source de tes lèvres pulpeuses.

Mes paroles t’amèneront vers des délectations voluptueuses.

Avec ma puissance indescriptible, je te ferai monter aux anges,

Tu l’ignores sûrement, j’étais autrefois le plus beau des archanges.

 

Je découvre dans ton regard cette étrange sensation qui t’envahit.

Un désir incontrôlable qui m’invite à te rejoindre dans ce lit.

Comment pourrais-je résister à cette sublime tentation ?

Car, tu as attiré depuis toujours toute mon attention.

 

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel,

Je te manifesterai mon affection en cette soirée si belle.

Je te donnerai les clés cuivrées du passage vers l’enfer.

En cette nuit torride, tu apprécieras mon savoir-faire.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Gloire à Satan

« Gloire à Satan » Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Gloire à Satan

 

Il est trois heures.

Étrangement, je n’ai pas peur.

Car, je sais que tu es venu pour moi.

Comme ma destinée a voulu que je sois à toi.

 

Toute ma vie, j’ai lutté sans faiblir.

Car, tu as toujours là pour me soutenir.

Contre vents et marées, j’ai combattu avec courage.

Chaque jour, mon âme esseulée était remplie de rage.

 

À maintes reprises, dans le désespoir, je suis tombé.

Chaque fois, ton bras avec grande puissance m’a relevé.

Tes ailes ambrées m’ont protégé contre les inutiles regrets.

Car, je sais bien qu’en tant qu’humain, j’ai fait ce que je pouvais.

 

Je regarde l’horizon avec une immense confiance.

Car, face à toute cette hypocrisie, j’ai appris la méfiance.

Je te donne mon âme en échange du pouvoir d’avancer vers l’avant.

Car, je désire une seule chose avant que je parte les pieds devant.

 

Parcourir toutes les routes qu’il y a en ce monde,

Lever mon épée pour châtier tous ces êtres immondes.

Défendre la veuve, l’orphelin et les innocents avec une juste colère,

Et, avec moi, amener leurs bourreaux dans la profondeur des enfers.

 

Montant avec fierté sur ma belle moto arborant tes couleurs,

Je ne redouterai jamais d’affronter devant moi toutes mes douleurs.

Tu seras maintenant et pour toujours à mes côtés pour me mener sur le chemin.

Sur la route où je rencontrerai ceux qui sans cesse m’ont tant craint.

 

Mais, avant d’aller plus loin, je veux me mettre de côté.

Prendre ma guitare à pleines mains pour simplement chanter.

Fredonner de tout cœur un air qui résume ma reconnaissance.

À celui qui a apporté aux hommes la lumière de la connaissance.

 

Gloire à Satan ! Car, tu me guides sur la voie de la liberté.

Archange déchu ! Tu m’as transmis le goût de l’authenticité.

Je reprends enfin la valeur de la vie, celle que j’ai choisie.

Car, qui sait, après celle-ci, tout ne sera pas fini.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je n’ai pas pu résister

Je n’ai pas pu résister Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-can-t-resist-945550398

Je n’ai pas pu résister

 

Seul, dans le bois, je marchais.

Cette forêt, en solitaire, je contemplais.

En allant avec légèreté, je prenais le temps.

En ne pensant à rien, je vivais simplement.

 

Le ciel était, en ce jour, d’un bleu azur,

Tandis que je respirais avec passion un air si pur.

La verdure des arbres centenaires calmait mes peurs,

De ces bruits de guerre qui courent depuis tellement d’heures.

 

Le chant des oiseaux atteignait la profondeur de mon être.

Alors que disparaissaient les causes imaginaires de mon mal-être.

Puis, sans m’y attendre, un parfum voguait vers moi doucement.

Une odeur qui m’était, à ma surprise, connue mystérieusement.

 

Poursuivant inlassablement mon chemin à travers les bois,

De repérer ce parfum, j’ai juré, sur l’honneur de ma foi.

Je me doutais bien que mes prières allèrent se réaliser.

Car, les êtres célestes, j’ai maintes fois sollicité.

 

Au fil de mes pas, j’ai enfin trouvé mon amour.

Celle pour qui je vivrai maintenant et pour toujours.

Elle connaissait ce lieu où nous nous sommes rencontrés.

Nous y allions chaque jour, main dans la main, nous balader.

 

C’est en cette forêt que je l’avais demandé en mariage.

Je crois en l’union sincère qui traverse les âges.

Les années peuvent franchir des époques variées.

Seuls, les êtres liés en entier peuvent les affronter.

 

C’est en retrouvant ma belle aux lèvres vermeilles,

Que j’ai ressenti au fond de moi une véritable merveille.

Que j’ai enfin compris l’unique raison de mon existence.

C’est alors que je n’ai pu résister de pleurer en abondance.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sabbat noir

 

Sabbat noir Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture par Heinrich Klay Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Tumblr-338280af1c4d1460fe50b054c0f0057b-E19367e0-1-944283298

 

Sabbat noir

 

Nous sommes bien un vendredi treize.

Certaines personnes éprouvent un véritable malaise.

Il faut avouer qu’il s’agit d’un jour maléfique pour l’église.

Une institution qui a été incapable de convertir ces insoumises.

 

Ces femmes et leurs dévots qui voleront,

Sur leurs montures vers une étrange destination.

Ils invoqueront le maître de l’enfer et des damnés.

Ils lui voueront une allégeance par leur sang versé.

 

Depuis le moyen-âge, ce moment est si maudit.

C’est le massacre d’un ordre pour toujours interdit.

Ces templiers, ces chevaliers, défenseurs du christianisme.

Ils ont imputé à tort à des peuples de pratiquer le satanisme.

 

Depuis lors, les servantes du bouc infernal ont promis de venger.

Ces innocents qui, à cause d’une foi aveugle, de leurs vies ont payé.

Pour le plaisir de ces hommes d’Église de voir leurs congénères anéantis.

Elles ont juré depuis toujours que ces crimes ne resteront jamais impunis.

 

Elles voguent avec légèreté entièrement nues sur leurs montures.

Ces bêtes à l’allure insolite et au pelage d’un blanc étonnement pur !

Avec une aisance, elles lèvent leurs bras vers le ciel en signe de bravade.

Dans le temps sombre de la nuit sans lune, elles effectuent leurs escapades.

 

Accompagnées par les êtres de l’ombre par de splendides chauves-souris,

Elles continuent sans relâche leur chemin, alors qu’arrive l’heure de minuit.

Un clocher d’une chapelle au milieu d’un village carillonne les douze coups,

Leur rappelant ainsi que de vendre leurs âmes à Satan a un énorme coût.

 

Préparer le feu autour duquel où danseront les sorcières !

Elles invoqueront leurs formules magiques dont elles sont fières.

Cette nuit vous est depuis toujours consacrée, mes sœurs adorables.

Mais, je vous en supplie. Retenez bien ceci : méfiez-vous du diable.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Oh! Bonjour!

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oh ! Bonjour !

 

Oh ! Bonjour !

C’est enfin le jour.

Une journée à partager,

Avec mon chéri bien-aimé !

 

Je suis devant le miroir.

Que devrais-je porter pour ce soir ?

Oui, je sais qu’il est un peu tôt pour me questionner,

Sur les habits que je devrais mettre en prévision de la veillée.

 

Mes yeux si purs iraient tellement bien avec une robe blanche,

À laquelle, je joindrais une corde qui moulerait la forme de mes hanches.

Des chaussures d’un verre étincelant s’uniraient à mes pieds si légers.

Tout en me souvenant des premiers pas vers cet homme jadis étranger !

 

Pour ce qui est de ma gracieuse chevelure dorée,

Un bandeau à la couleur d’azur, avec minutie, je placerai.

Une simple fleur sera mise entre mes seins voluptueux,

Afin de rendre mon amoureux tellement heureux et joyeux.

 

Un rouge à lèvres agrémentera mon doux visage.

Un legs que mes ancêtres m’ont transmis à travers les âges.

Certains affirment qu’il y a parmi mes aïeules des sorcières.

Tandis que bien d’autres racontent qu’il y avait aussi des guerrières.

 

Voilà bien une bonne raison d’être fière de mes origines.

Elles savaient concocter des potions magiques avec des herbes fines.

Elles manièrent l’épée et des armes de combat pour la défense des leurs.

Face à des ennemis puissants et devant l’adversité, elles n’éprouvèrent aucune peur.

 

Devant la glace, j’imagine nourrir mes bambins aux seins.

Ces êtres que je chérirai jusqu’au jour où se terminera mon chemin.

Un idéal que j’affectionne depuis que j’ai atteint l’adolescence.

En revoyant ma mère qui chantait un hymne à l’enfance.

 

Il est maintenant plus que temps de passer à l’action.

À trop rêvasser, on vient à en perdre la raison.

J’ai tant de choses à faire aujourd’hui.

Je vous dis à bientôt, les amis.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada