Archives de tags | peau blanche

J’ai perdu mon chemin

J’ai perdu mon chemin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source ; https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-ve-lost-my-way-924209738

J’ai perdu mon chemin

 

En parcourant les bois,

Une femme magnifique, je rencontrai.

Dans une clairière à l’ombre des arbres parsemés,

Où elle était assise sur un tronc sec et droit.

 

Elle me semblait tellement troublée au premier regard.

Voulant jouer l’homme galant, je lui ai offert mon assistance.

La courtoisie est preuve d’une bonne éducation dès son plus jeune âge.

« Auriez-vous besoin de mon aide, ravissante dame ? » J’ai demandé sans retard.

 

« J’ai perdu mon chemin, charmant garçon. » Elle me répondit avec douceur.

M’avançant alors avec prudence vers elle, je lui ai tendu ma veste.

Car elle était à demi nue, offrant à mes yeux ébahis un joli sexe.

« Soyez rassurée ! » J’ai dit afin de calmer ses frayeurs.

 

Elle était si resplendissante avec ses cheveux de feu.

Sa peau blanche comme la neige tombée en un matin d’hiver.

Ses lèvres rouges étaient agrémentées par une mystérieuse pierre.

Une auréole se dégagea de son corps illuminant avec délicatesse ce lieu.

 

Une toge romaine laissa entrevoir un sein.

Tel un symbole de pureté digne d’une lointaine dynastie.

Un sang bleu devait couler en elle, preuve d’une monarchie.

Seule à cet endroit ? Serait-ce par un obscur dessein ?

 

Une étrange sensation m’envahit.

Je sentais nos cœurs battre à l’unisson.

Nos âmes entraient dans une secrète communion.

Avec une patience angélique, près d’elle je me suis assis.

 

Puis, elle me confia être la fée de cette forêt.

Qui attendait le moment pour trouver l’élu de son cœur.

Voyant mon geste, elle m’a choisi pour époux en cette heure.

Un brouillard nous entoura tel un manteau d’hiver lourd et épais.

 

Elle a entrepris une nouvelle route avec moi à ses côtés.

Dans son pays éloigné, elle m’y amena pour l’éternité.

Un véritable paradis où notre amour sera partagé,

Avec nos nombreux enfants heureux et comblés.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dans ses mains

« Dans ses mains » Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & modèle féminin : Jenovaxlililth

Dans ses mains

 

Me promenant un matin,

Un matin sans penser au lendemain.

Écoutant les chants des oiseaux dans les bois,

Tout était calme dans mon cœur jusqu’au moment où je la vois.

 

Elle était là, assise bien sagement, sur une pierre.

Je la regardais bien silencieusement en humant l’air.

J’admirais son visage bien candidement avec délicatesse,

En me demandant d’où pouvait bien provenir cette princesse.

 

Elle avait les yeux clos et le visage tellement beau.

Elle avait la peau blanche et douce comme un roseau.

Elle portait une robe de satin qui lui allait si bien.

Elle portait une chevelure rouge comme le vin.

 

Mon regard se dirigea alors sur ces mains.

Jamais je n’ai vu de pareilles merveilles, c’est certain.

Des signes magiques y étaient étrangement représentés.

Des symboles de la kabbale venue de l’antiquité.

 

Voilà pourquoi, j’ai été envoûté.

Voilà pourquoi, mon cœur a été charmé.

Que pouvais-je faire pour m’approcher d’elle?

Que pouvais-je faire qu’elle ne s’envole telle une hirondelle?

 

Que la vie est parfois si indue !

Moi, qui à mon âge, je croyais avoir tout vu!

C’est par un matin d’été que je découvre une telle beauté.

Alors qu’il me reste peu de jours à vivre avant de partir pour l’éternité.

 

Plus jeune, j’aurais pu l’inviter au bal pour danser.

Plus jeune, j’aurais pu l’amener dans des pays si étrangers.

Mais, maintenant que je suis rendu vieux, tout ce que je peux faire.

C’est de me remémorer mes plus beaux souvenirs comme si c’était hier.

 

Ô, mon Dieu, veuillez exaucer cette humble prière.

Moi, homme qui a parcouru des pays en paix ou en guerre.

Veuillez déposer mon corps en ces mains lorsque le moment sera venu.

De quitter ce monde si magnifique et ainsi retrouver mes aïeux dans les nues.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un jour, vous serez là

Un jour, vous serez là Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Untitled-899608721

Un jour, vous serez là

 

Ô belle dame, nous le savons bien.

À l’heure fatale, face à vous, nous n’y pourrons rien.

Soyez sans crainte, je sais que vous êtes loin d’être méchante.

Même si l’instant de votre arrivée toujours trop tôt nous hante.

 

Parfois, on vous accuse de tous les maux.

Alors que vous faites que votre travail sans dire un mot.

On craint souvent votre venue, car un être cher, souvent vous emporter.

Parfois, on vous remercie de mettre fin à la souffrance d’un être que l’on a tant aimé.

 

Nul ne sait où vous nous amenez,

Vers un autre monde, l’on nous a enseigné.

Parmi les sages qui ont apprivoisé cette crainte insensée,

St François d’Assise est le premier à vous avoir appelé notre sœur bien-aimée.

 

Nul ne peut à votre présence inéluctable se défiler sans violence.

La vie est ainsi faite que c’est grâce à vous qu’elle prend toute son importance.

Belle dame à la chevelure argentée et à la peau blanche comme du lait.

Puis-je vous demander une modeste faveur, une humble requête, s’il vous plaît?

 

Laissez-nous encore notre merveilleux père,

Ne serait-ce que le Temps des fêtes sur terre,

Que nous puissions lui dire comme nous l’aimons,

Car c’est par son exemple, cette vie nous adorons.

 

Lorsque le jour de son départ sera arrivé,

Emportez-le avec le plus doux des baisers.

Il est comme tous les humains tout à fait imparfaits.

Mais, que son amour envers nous est plus que parfait!

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que vois-tu?

Que vois-tu? Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-do-you-see-893404543

Que vois-tu?

 

Que vois-tu?

Est-ce une femme nue?

Est-ce une femme à moitié vêtue?

Est-ce une femme d’un voile revêtue?

 

Femme à la peau blanche,

Qui sur un siège se déhanche,

De ses tatouages qui la branchent,

À son teint qui magnifiquement l’agence.

 

Tenant en ses mains un foulard d’un rouge étonnant,

Cherchant à cacher de nos regards ses seins tendrement,

Elle nous présente, avec plaisir, son intimité délicatement,

Afin de satisfaire notre curiosité tels des vilains garnements.

 

Femme belle et d’une étrange pudeur,

De ces yeux furibonds, elle n’en a pas peur.

Car elle s’arrêtera au bon moment, à la bonne heure.

Afin de préserver sa grande expérience de tous leurres.

 

Mais, fait cocasse, en cet instant, je dois vous avouer.

Cette posture, reconnaissons-le, fort agréable à regarder,

À une œuvre d’art, dans une galerie, que j’ai avec patience admirée.

De cette « Origine du monde », je me suis longtemps interrogé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Cabaret

Cabaret Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/CABARET-355938667

Cabaret

 

Ce soir, seulement pour vous, je chanterai.

Je chanterai un air pour vous faire danser,

Un tango, une salsa, une samba, un rock and roll,

Car le plus important, c’est qu’en cette soirée, tout roule.

 

Je me suis faite belle pour l’occasion,

Pour plaire aux jeunes comme aux vieux garçons,

Afin de les faire rêver de les faire oublier pour un instant.

De les transporter vers un autre monde dans leurs cœurs d’enfants.

 

En cette soirée, de couleur noire, je serai vêtue.

Cachant avec pudeur bien mesurée mes seins nus,

Ne laissant entrevoir par bonheur que peu de chose,

Une peau blanche comme le lait, car il faut que parfois j’ose.

 

De ma voix étrangère, j’ensorcellerai les dames.

Avec mon accent slave, j’allumerai en elles une flamme.

Un feu bien vivant qui sortira leurs corps de leur torpeur,

Ravivant en elles la passion de la danse jusqu’aux petites heures.

 

Cabaret ! Lieu de perdition et de péché véniel.

Cabaret ! Lieu de mille plaisirs de péché mortel.

Cabaret ! Que le plancher résonne des mille pas de danse.

Cabaret ! Que l’air ambiant de cette salle vous projette en transe.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada