Archives de tags | lecture

Renouons avec le plaisir de la lecture

renouer avec le plaisir de la lecture
« renouer avec le plaisir de la lecture » réalisation photographique par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-love-books-835483239

Renouons avec le plaisir de la lecture

En cette période de confinement décrété par les instances gouvernementales, ce serait le temps de renouer avec le plaisir de la lecture. Un plaisir que je partage volontiers avec cette charmante dame qui me semble être très cultivée. Serait-elle disponible pour que j’aille lui faire la lecture ? Je le souhaite ardemment.

Vous comprenez qu’un brin d’humour fait souvent du bien.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Plaisir des coïncidences

Plaisir des coïncidences
Plaisir des coïncidences par Mci-Ardant de la France Source : https://www.deviantart.com/mic-ardant/art/Pleasure-of-the-coincidences-74421430

Plaisir des coïncidences

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre confinement ne vous soit pas trop pénible. Pour ma part, je vais merveilleusement bien et, fait étonnant, mon confinement est plutôt profitable pour moi. En effet, je profite de cette période imposée par les instances gouvernementales pour réaliser des activités d’ordre intellectuel. L’on a qu’à penser à la lecture, la musique, la redécouverte de grands classiques du cinéma présentés sur certains sites de streaming et des livres qui ont fait la renommée de leurs auteurs. Bref, je peux très bien vivre en autarcie pendant un temps assez long.

Sur le plan social, c’est peut-être un peu plus ardu pour moi. J’adore créer des liens avec les gens et surtout faire la rencontre de femmes à la beauté magique. Je suis fait ainsi. Que voulez-vous? Certains sont plutôt asociales et préfèrent vivre en solitaire sur le plan humain. Très peu pour moi. Mais, pour mon bien et celui des autres, je m’adapte. Ne dit-on pas que c’est celui qui s’adapte qui survit? Encore là, c’est une question de gros bon sens.

Toutefois, et je l’avoue avec une certaine fierté, rien absolument rien enlèvera ma passion pour la nudité artistique. Ni maladie, ni accident, ni même la mort. Pourquoi donc? Parce que la nudité artistique, qui présente la pureté d’être nu et tout ce qui implique de près ou de loin avec une sexualité saine, est le symbole même de la vie. Nous entrons dans la vie tout simplement nus. Et, de surcroît, nous vivons nus à plusieurs périodes de la vie. Je dirais même que la nudité est la vie. Or, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Et l’espoir fait vivre… Drôle de coïncidences. N’est-ce pas ?!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

La Dame

La Dame
« La Dame » Critique par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’AllemagneInstagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

La Dame 

Bonjour tout le monde, 

J’imagine que vous devez le savoir depuis quelques-unes de mes dernières publications, j’aime beaucoup apporter une critique sur certaines œuvres réalisées par mes précieux collaborateurs inscrits sur le site DeviantArt. Un site qui regorge de créations artistiques tant sur le plan de la photographie que celui du dessin et ce, peu importe si lesdites créations ont ou non un lien quelconque avec la nudité. C’est un honneur pour moi d’avoir obtenu leurs permissions afin d’utiliser certaines de leurs œuvres pour la rédaction d’articles au sein de mon blogue. 

C’est d’autant plus un honneur pour votre humble serviteur d’apporter une critique, somme toute personnelle, des œuvres que j’ai choisies dans le cadre de mes activités. Des activités qui, à ma grande surprise, sont devenues l’une de mes raisons de vivre. Quoi de plus agréable de partager avec vous ma passion pour l’écriture par le biais de mon blogue? Je ne remercierais jamais assez mes parents pour avoir inculqué le goût de l’écriture et de la lecture. Un goût qui ne cesse de grandir de jour en jour. 

Mais, il est maintenant le temps de vous présenter une réalisation photographique faite par G.B. qui est l’un de mes deux plus fidèles collaborateurs d’Allemagne. (1) Pourquoi ai-je choisi une telle œuvre plutôt qu’une autre ? C’est une excellente question dont la réponse est en deux volets. En premier lieu, le sujet de la photo m’a interpellé profondément. En effet, la femme possède une aura à la fois de mystère et de force. Un mystère lié à la féminité qui l’habite et le meuve. Une force qui parfois m’étonne et parfois me fait craindre. Craindre quoi ? Pourquoi craindre ? Je ne sais quoi vous dire. En second lieu, une telle pose fait souvent l’apanage de plusieurs photographes spécialisés dans le domaine du nu. Cependant, et c’est un fait intéressant à noter, chacun d’entre eux le fait à sa manière c’est-à-dire en apportant une vision qui est innée à la personne qui fait le cliché. Une personne qui a ses expériences de vie, ses joies, ses peines, ses succès et ses échecs lesquels contribuent à sa propre vision de ce qui l’entoure. 

En ce qui concerne cette photo intitulée ¨La Dame¨, traduction du titre original de ¨The Lady¨ choisi par G.B. d’Allemagne, je trouve sa vision de cette pose classique très intéressante pour plusieurs raisons. Raisons que je résumerais par ces trois éléments majeurs : Simplicité, sobriété et classicisme grecque.  

Simplicité 

Le premier élément qui a attiré mon regard est sans aucun doute la simplicité de cette photo. Une simplicité qui est quelque peu déconcertante surtout je pense que la nudité est enrobée de frivolité en tous genres, du moins dans la majorité des cas. Une frivolité qui alourdit ce qui devrait être, par la définition même de la nudité, la légèreté de l’être. Une légèreté qui se définit tout autant par le point suivant qui est la sobriété.  

Sobriété 

Ici, tout ce qui compose la photo présentée dans cet article entre à la perfection dans ce que j’appelle : la sobriété. Une sobriété qui rappelle ce dicton : la modération a bien meilleur goût. En effet, tout est empreint de sobriété : le corps nu et sans bijoux ni signe distinctif du modèle féminin, un rouge à lèvre posé délicatement sur des lèvres qui en feraient rêver plus d’un amant sans oublier un arrière-plan où les couleurs épousent à la perfection à la fois la teinte délicate de la peau et le blond des cheveux de la femme. Seul le bleu des yeux, un bleu azur qui accroît la beauté du visage, ressorte de l’ensemble et ce, avec une douceur tout à fait remarquable.  

Classicisme grecque 

Il serait quasi impardonnable de ne point terminer cette critique par un dernier point fort essentiel. Je fais référence à la ressemblance avec le classicisme grecque. Une période qui a marqué de manière incroyable le monde des arts tant par la beauté des œuvres réalisées que par les poses immortalisées notamment par les statues. L’on a qu’à penser aux statues de la Grèce antique. 

Chose à la fois étrange et amusante, la photo qui vous est présentée possède plusieurs caractéristiques à la période de l’Antiquité. C’est notamment le cas de l’endroit où se trouve le modèle. Quoi de plus conventionnel d’un meuble en bois pour y déposer une œuvre où la nudité est présentée de manière simple et sobre? Quoi de plus symbolique que de posséder une telle œuvre en sa demeure afin de montrer, parfois même pour épater, sa culture ? 

Quoiqu’il en soit, j’ai tellement aimé cette photo qu’il m’était impossible de ne point y apporter ma contribution bien modeste en faisant ma propre critique. Oui, je suis pleinement conscient que mes qualifications en tant que critique d’arts sont loin d’être satisfaisantes pour être qualifié de professionnel dans un tel domaine. Mais, entre vous et moi, est-il nécessaire de posséder des telles qualifications pour apprécier à sa façon toute œuvre d’arts? En ce qui me concerne, seule la passion peut en certaines circonstances être suffisante. C’est mon humble avis. 

Merci de m’avoir lu ! 

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada  

(1) Le second collaborateur d’Allemagne est mon bon ami Rick B., envers qui j’ai un profond respect. 

Sujet spécial

MVIMG_20180522_140950

Merci papa pour tout !!!

Sujet spécial

Bonjour tout le monde,

32920054_10155697074087523_8495229790029086720_nAujourd’hui est une journée pas tout à fait comme les  autres. En effet, j’ai eu la chance unique d’exprimer à mon père toute ma  gratitude pour l’ensemble des gestes qu’il a posé dans le but de rendre mon avenir, qui est mon présent actuel, heureux et fécond. Comme vous le savez probablement, votre humble serviteur est parmi l’un des survivants de la thalidomide au Canada. Étant né notamment sans langue et avec d’autres handicaps multiples, mes parents ont fait tout en leur possible pour me préparer à vivre une vie la plus normale qui soit.

Cependant, leur plus grande crainte était que je neIMG_20180428_143141_027 puisse communiquer avec autrui. Voilà pourquoi ils ont tout fait pour me donner le maximum d’instruction afin d’une part, palier à mon handicap physique et, d’autre part, me permettre de communiquer tant par la lecture que par l’écriture. Or, et merci mon Dieu, non seulement l’écriture et la lecture sont devenues pour moi de véritables passions mais ma  capacité de communication verbale est somme toute très remarquable dans  les circonstances. Voilà l’élément  pour lequel je désirais ardemment remercier mon père d’avoir permis à son fils dernier-né de posséder une qualité d’instruction fort enviable.

IMG_20180515_101723À cela s’ajoute le fait qu’il n’a jamais eu honte de ma « différence » physique. Et parmi ses plus grands plaisirs, ce fut de me présenter à ses amis et connaissances comme je suis, sans tambour ni trompette. C’est ainsi que grâce à  l’appui inconditionnel de  mes parents, je suis fier de mon corps et que jamais il ne sera question de le cacher. Qui plus est ! Il ressent une certaine fierté à l’égard du fait que je sois modèle  nu pour des  écoles d’arts et des ateliers ou encore des artistes en arts visuels. Pourquoi donc me diriez-vous ? Et  bien comme il le dit si bien lui-même :  » Mon Rolland, ta mère et moi avons tellement travaillé  pour que tu puisse t’accepter comme tu es. Savoir que tu pratiques une profession telle que  la tienne me dit que nous avons accompli notre mission. »

En terminant cette missive, je vous remercie à la fois pour votre assiduité, vos encouragements, parfois vos critiques qui sont en soi une excellente chose, et aussi pour le temps que vous prenez pour lire mes nombreuses publications. 

Merci à vous !

Merci à mes parents !

Merci à Dieu !

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

Rétrospective artistique de février 2018

20180225_103910.jpg

Dessin réalisé à Mont-Tremblant ce dimanche 25 février 2018

Rétrospective artistique de février 2018

Bonjour tout le monde,

Nous sommes déjà rendu au 1er mars. Que le temps passe vite lorsque nous avons la chance de se réaliser dans ce que nous affectionnons le plus dans notre vie. Pour ma part, outre le fait d’être passionné par le monde de la nudité artistique, force m’est d’admettre que la poésie et la photographie occupent bien entendu une part importante dans mes activités sans omettre mon penchant pour la lecture et la rencontre de gens avec qui une possibilité d’échanges est toujours possible. Échanger pour s’enrichir mutuellement ! S’enrichir en donnant le meilleur de soi ! S’enrichir en accompagnant notre prochain sur la route de la vie. S’enrichir en étant simplement soi-même, et rien d’autre.

20180219_165950.jpgSous un autre ordre d’idée, il m’a paru intéressant de réaliser une rétrospective de mes dernières activités en tant que modèle vivant, nu intégral, qui eurent lieu en ce mois de février. Un mois certes court, mais si bien rempli pour ce qui est de mes participations au sein d’écoles et d’ateliers. En effet, j’ai eu la chance de retourner dans la belle région de Montréal à la demande expresse de la professeure Samuelle D.-H. de l’U.Q.A.T. satellite Montréal afin d’offrir mes services en qualité de modèle vivant dans le cadre de son cours de création artistique. Il est vrai qu’il s’agit pour moi d’un grand honneur que l’on me fait lorsqu’une telle dame m’invite à une telle participation.

dea93_by_lequebecois1962-da2c92nJ’ai aussi eu l’opportunité de vivre pour la seconde fois une séance de shiwari avec la photographe professionnelle et elle-même adepte de cette discipline ancestrale asiatique du nom de Dea Kazoku. Une séance qui m’a été fort utile pour la publication future d’articles sur un sujet qui risquera d’en étonner plus d’un d’entre vous. Attention ! Il est à noter que tout a été pensé, fait, revu et exploré uniquement dans un cadre artistique et loin d’une quelconque forme de pornographie. Cette dernière n’a jamais eu, et n’aura jamais, de place au sein de mon blogue artistique. J’ai bel et bien écrit qu’il s’agissait là d’une seconde expérience puisqu’elle et moi avions déjà tenté pareille expérience en 2017.

 

Il est probable que plusieurs d’entre vous ne parvenez pas à comprendre le lien entre d’une part, ma passion en tant que modèle vivant et, d’autre part, l’expérimentation dans un tel domaine jugé surtout de « underground ». Je vous suggère d’attendre les publications à ce propos et, je vous le promet, vous serez étonnés du résultat. Rien est fait sans avoir eu au préalable un motif raisonnable et avec un souci constant pour le bon goût.

Qui plus est ! Mon petit détour dans la région hautement apprécié dans20180225_110927.jpg les sphères artistiques du Québec que sont les Laurentides a été pour votre humble serviteur une chance à laquelle il ne pouvait pas refuser. En effet, un groupe d’artistes au grand talent dans le monde du dessin a eu l’amabilité de m’inviter à venir leur offrir une prestation de mon crû. Allais-je rater une telle occasion de démontrer tout mon savoir-faire ? Pouvais-je me permettre de refuser mon aide, basée sur un professionnalisme sans faille et une authenticité dans chacune de mes poses. D’ailleurs, je me rappelle avec un certain amusement des poses que je tenais l’une après l’autre dès que le chronomètre sonnait la fin du temps requis pour chacune d’entre elles. À tel point que les artistes avaient à peine le temps d’aiguiser leurs crayons.

Enfin, la collaboration de mon bon ami Eri Kel de la France qui m’autorisa à m’inspirer de ses véritables petits chef-d’œuvres dans l’optique de composer plusieurs de mes plus beaux poèmes m’a été fort utile à la fois pour agrémenter mon blogue mais aussi à l’enrichir par tant de talent. Un talent immense. Il est toutefois vrai que bien d’autres activités eurent lieu en ce mois de février, mais il m’est paru plus que nécessaire de citer que celles-ci dans le but d’alléger le présent article.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Bon et heureux mois de mars à tout le monde !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada