Archives de tags | voeu

Je te veux

Je te veux

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je te veux

 

En cette journée terne et pluvieuse,
Qui est aussi à la fois triste et un peu moqueuse,
Que les gouttes de pluie me rappellent mon amoureuse,
Celle que je désire embrasser avec une passion langoureuse.

 

La voir se déshabiller,
Devant moi un soir de mai,
Afin de la satisfaire de mille baisers,
Et de la rendre folle de plaisirs insoupçonnés.

 

Après de gracieux préliminaires,
Dignes de mon amour et de mon savoir-faire,
Faisant couler de cette ouverture cachée une sève,
Une sève invitant à la déguster sans aucune réserve.

 

La savourer sans gêne à pleine bouche,
Recevant cette substance telle une douche,
En entendant ses cris langoureux de supplications,
Me demandant de continuer jusqu’à son entière satisfaction.

 

Et de ses yeux noyés par les larmes de jouissance,
Dans une requête tant attendue frôlant une grande démence,
Murmurant d’une voix étouffée par une passion obsessionnelle,
De lui faire connaître ce péché de la chair au risque des flammes éternelles.

 

Comment pouvais-je lui refuser un tel désir ?
Car tout mon être ne faisait que souffrir que languir,
Voilà que tout est dit, que tout est écrit de mon précieux vœu,
En cette nuit fraîche du mois de mai, voilà mon souhait : Je te veux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Faire l’amour avec toi

Tu m'as quitté pour toujour
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Faire l’amour avec toi

 

Je me rappelle en ces nuits froides d’hiver,
Quand je ferme les yeux pour me réfugier dans les bras de Morphée,
Comment dans le secret mon cœur je t’ai sans cesse aimée,
Et je t’aimerai toujours ! Ô mon Dieu ! Quel enfer !

 

J’ai respecté l’intimité de ton corps,
Qui avait à mes yeux la valeur de l’or,
Je ne t’ai jamais brusquée par un geste de trop,
Ni avoir élevé un mot afin de t’éviter quelques maux.

 

Je revis la sensation bienfaitrice,
De l’eau chaude qui m’enveloppa,
En imaginant être une seule fois dans tes bras,
Et embrasser ton corps digne de la plus belle des cantatrices.

 

Ce que j’aimerais revenir dans le passé,
Afin de revivre ces instants où nous étions heureux,
Car c’est-ce qui comptait vraiment à mes yeux,
Et maintenant te voir ainsi mon cœur en est blessé.

 

Ô ma chère ! Ce que j’aimerais te faire l’amour,
Et te prouver comme je suis un homme sans détour,
Tu es là devant moi et en cet instant entièrement nue,
Te couvrir de mes baisers afin de t’amener vers les nues.

 

Oui, je sais que trop bien.
Que mon corps ne vaut rien.
Mais avant toute chose, homme je suis né
Te faire l’amour, pardonne-moi de t’avoir demandée.

 

Être nus sans gêne et sans pudeur,
Car tu n’auras pas raison d’avoir peur,
Puisque mon seul vœu serait de te combler,
Et te faire jouir, chaque nuit je ne cesse d’en rêver.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Douce danse

Dessin par Juste Angel de la France

Douce danse

 

Douce danse

Quelle belle romance

Que celle des amoureux

Aux cœurs comblés! Aux cœurs heureux!

 

Sous un air d’autrefois

Où en l’amour nous avions foi

Foi en la vie! Foi au bonheur!

À chaque instant et à chaque heure.

 

De cette époque où l’on se contentait

De peu de choses qu’avec joie on appréciait

Dans les moments sombres quand même on souriait

Car de la valeur de la vie et du bonheur on connaissait.

 

Douce danse d’une époque lointaine

Où loin de nous étaient la peur et la haine

Car en nos cœurs existait un ultime vœu

Celui d’être ensemble et vivre tous les deux.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

À quoi rêves-tu ? 

dcv1xfj-25f7649f-f677-478f-8853-320b9c63de3c

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

À quoi rêves-tu ? 

 

Bonsoir chérie, 

Dis-moi, si tu en as envie. 

Dis-moi, qu’est-ce qui ne va pas ? 

Dis-moi, si je peux faire quelque chose pour toi. 

 

Tu sembles être perdue, 

Depuis si longtemps, ce silence me tue. 

Quel mal t’ai-je fait pour que tu me regardes ainsi ? 

Dis-le-moi, je t’en supplie ô mon amour pour la vie. 

 

Je ne cesse d’aller vers toi, 

Afin de te proclamer mon amour, 

Un amour pour aujourd’hui et pour toujours, 

Et qui à jamais en mon cœur fera force de loi. 

 

À quoi penses-tu en cet instant ? 

Je réaliserai ton souhait tel un présent. 

Même si cela me briserait le cœur, 

Et je l’avoue, de ceci j’en ai vraiment peur. 

 

Alors, à quoi rêves-tu ma bien-aimée ? 

Désires-tu que je te rende ta liberté ? 

Pourtant, quand t’ai-je refusé quelque chose ? 

Ne crains rien. Dis-le-moi ! Allez ! Ose ! 

 

Quels sont tes rêves ? 

Que veux-tu ? Toi, belle comme Ève. 

Toi qui m’as donné sa virginité, 

Toi qu’à jamais j’aimerai. 

 

Rêves-tu à un prince charmant ? 

Lequel tu prononces son nom en dormant. 

Cet inconnu que tu nommes dans la nuit et que j’entends. 

Cet homme pour qui ton cœur vit un tel engouement. 

 

Un homme au cœur bon et vaillant, 

Qui saura peut-être faire ton bonheur, 

Et, crois-moi, je ne vous souhaite aucun malheur. 

Car cet homme a parcouru bien des terres et pendant longtemps. 

 

Naviguant sur des mers déchaînées, 

À la recherche d’une femme qui saura tendrement l’aimer.  

Vas-y !  Va le rejoindre ! Si c’est bien ce que tu veux. 

Car je vois bien tel est ton vœu dans la beauté de tes yeux. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Joie dans le silence

Joie dans le silence

 

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Joie dans le silence

 

Il est minuit,

Et de toi j’ai encore envie,

De mon désir de te faire l’amour,

J’en suis inassouvie encore et toujours.

 

Quelques notes sur cet orgue,

M’avalent tel le ferait un ogre,

Tellement je t’ai dans ma peau tel un venin,

Un venin qui me brûle jusqu’aux extrémités des seins.

 

Quelques touches sur mon clavier,

Sur les notes que je voudrais tant diversifier,

Afin de mes émotions les transposer et les faire vibrer,

Sur une mélodie afin de ma tristesse à jamais l’exorciser.

 

Assise sagement sur le banc,

Je revis l’instant où tu m’as prise par-devant,

Ho que oui ! je criais de plaisir telle une guerrière,

Car tu savais aussi bien me faire jouir par en-arrière.

 

Au diable les religions si cruelles et absurdes,

Qui ont tant massacré d’innocents tels que les kurdes,

Mais je me suis librement prêté à ce jeu interdit,

Au risque d’être à jamais, toi et moi, maudits.

 

À toi, je me suis donnée.

En moi, tu t’ai laissé aller,

Tu as déposé cette douce semence,

Ô tel plaisir ! Ô telle jouissance ! Ô telle démence !

 

Ce que j’aimerais revivre cet instant précieux,

Je l’avoue, c’est-là mon plus grand vœu.

Alors, je suis transpercée par une lance,

Malgré cette joie dans le silence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En me promenant …

43405849_10156760750548566_7490222303351930880_o

 

Avec la permission de Marlène D.

 

En me promenant …

 

En me promenant dans les bois,

Alors que je ne m’y attendais vraiment pas,

J’ai aperçu un jeune garçon jouant dans les feuilles d’or,

Tel le ferait un artiste-peintre cherchant l’inspiration de son art.

 

Je ne lui ai point dit un mot,

Et encore moins, faire un seul pas de trop.

Me contentant d’aller m’assoir sur un banc,

En regardant les nuages annonçant l’hiver blanc.

 

Puis, me revoyant en ce garçon.

Je n’ai pu m’empêcher quelques leçons.

Des leçons amères sur le sens de la destinée,

Assez semblable pour tant de gens indigents ou fortunés.

 

Peu importe les richesses accumulées,

Ou bien tous les trésors à jamais dilapidés,

Un seul compte vraiment dans le cœur des hommes,

C’est celui de l’amour qui suivra dans l’éternité nos âmes.

 

De cet amour que nous avons vécu,

Tant en êtres richement vêtus ou presque nus.

Car rien de plus authentique ce que les yeux n’ont point vu,

Ni de plus sacré ce qui se trouve dans le cœur des gens disparus.

 

J’aurais tellement aimé lui raconter,

Le temps de mes multiples frasques de jeunesse,

Le temps où ma peau frémissait à l’idée d’une caresse,

Avant le temps où l’on m’enrôla pour aller mes semblables tuer.

 

J’aurais tellement aimé lui relater,

Mes expériences, mes amours et mes regrets,

De mes bons coups ! De ces femmes que j’adorais !

De mes erreurs du passé longtemps en moi oubliées.

 

Et puis, je me suis ressaisi.

À chacun de faire son chemin,

À chacun d’accomplir son propre destin,

Voilà ce que mon tendre père dans sa sagesse m’a dit.

 

Vas-y jeune homme !

Joues gaiement dans les feuilles de feu,

Bonheur et d’amour ! C’est pour toi mon vœu.

Et souviens-toi que malgré tout la vie est si bonne.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que changerais-je ?

43238487_10156016619422523_1077037756133146624_n

Votre humble serviteur à l’hôpital de Baie-St-Paul pour les enfants déficients intellectuels

Que changerais-je ?

 

Que changerais-je ?

Dans le fond que pourrais-je ?

De cette vie si bizarre et si étrange,

Où  tout finalement et contre toute attente s’arrange.

 

D’une naissance si imprévue,

Et de cette créature auparavant jamais vue,

Que l’on avait jadis condamnée chez les monstres à végéter,

Alors qu’à notre époque de bien-pensants on aurait avorté.

 

De ce lieu où jamais il n’en sortirait,

Loin des regards inquisiteurs on le soustrayait,

De le voir  disparaître à jamais certains le souhaitaient,

Car pour gens au cœur sensible tellement il dérangeait.

 

De ce temps maintenant lointain,

Il a réussi à devenir homme qui se prit en mains,

En se remémorant certains faits de son enfance,

Sans oublier ceux de son adolescence.

 

De ces événements qui l’amènent,

À se questionner sur le sens de sa vie,

De ses erreurs qui le suivront vers l’infini.

Devant l’autel des offrandes perdues point d’amen.

 

Quel serait donc son véritable désir ?

Quelle faute aimerait-il ne plus souffrir ?

Car bien des choses il en est avec raison fier,

Mais ignorer comment vraiment aimer il en est guère.

 

Voilà tout ce que je changerai,

Qu’un seul vœu le ciel puisse m’accorder,

C’est celui de pouvoir aimer celle qui ouvrira mon cœur,

À celle qui me fera comprendre qu’aimer il ne faut pas en avoir peur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Revenir sur ses pas

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Revenir sur ses pas

 

Tiens! J’ai fait un vœu.
Un souhait pour nous deux.
Un désir bien simple et peu coûteux.
Alors, j’aimerais savoir si le réaliser je le peux.

 

Non, ce n’est pas de gagner à la loterie.
Même si parfois j’aimerais bien et j’en souris.
Serait-ce d’avoir la paix dans le monde actuel?
Je l’avoue que cela serait une véritable merveille.

 

Mais, il s’agit d’un souhait que je fais depuis quelques temps.
Serait-ce d’avoir une femme et des enfants?
Désolé mais non merci, très peu pour moi.
C’est souvent un rêve que fait même un roi.

 

Ce que j’aimerais revenir sur mes pas.
Sur mes pas d’un passé pas si lointain
En chantant quelques notes de joyeux refrains
Revenir sur mes traces afin d’effacer cette erreur-là.

 

Avoir su, je me serais retiré.
Dans le silence d’un rêve oublié
Ceci aurait pu éviter de blesser toutes celles
Qu’à ma grande surprise j’ai aimées : ces dames si belles.

 

Qui d’entre vous peut se vanter d’être parfait?
Alors que de tous temps le mal en ce monde est.
Voilà que tombent de sommeil mes tendres paupières
C’est pourquoi je vais retourner dans le monde des pays imaginaires.

 

Dans ces contrées où peut-être je pourrais réaliser
Le seul désir qui me tient à cœur d’un monde idéalisé
Où je pourrais simplement et librement effacer mes erreurs
Car en mon âme solitaire, je vis depuis des lustres une véritable horreur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Inspiration

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Réalisation photographique : Phylactère

 

Inspiration

 

Je te vois, 

Tu es simplement là,

 Allant de gauche à droite,

 De tes mains bien adroites.

 

 Attentionnée dans ton regard,

 Minutieuse dans tes gestes délicats,

 Ce que j’aimerais te serrer dans mes bras,

 Être avec toi de jour ou dans la nuit bien tard.

 

 Entendre ta voix avec une si belle douceur, 

 Je sens vibrer au plus profond de mon cœur,

 Un cœur qui est à toi avec joie si tu le veux, 

 Mon corps sera pour toi tel est mon vœu.

 

Tu es la source ultime de ma vie,

 Tu es celle qui me donne foi à l’infini,

 Tu es celle avec qui je souhaite être à l’unisson,

 Car c’est toi celle qui me donne cette inspiration.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Inspiration

25-08-2018c(p)

Superbe dessin réalisé par Gérard Teillot

Inspiration

 

Je te vois

Tu es simplement là

Allant de gauche à droite

De tes mains bien adroites.

 

Attentionnée dans ton regard

Minutieuse dans tes gestes délicats

Ce que j’aimerais te serrer dans mes bras

Être avec toi de jour ou dans la nuit bien tard.

 

Entendre ta voix avec une si belle douceur

Je sens vibrer au plus profond de mon cœur

Un cœur qui est à toi avec joie si tu le veux

Mon corps sera pour toi tel est mon vœu.

 

Tu es la source ultime de ma vie

Tu es celle qui me donne foi à l’infini

Tu es celle avec qui je souhaite être à l’unisson

Car c’est toi celle qui me donne cette inspiration.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada