Archives de tags | grains de sable

Est-ce trop devant l’éternité?

20171002_1043202 (2)

Est-ce trop devant l’éternité?

 

Je ne pouvais pas faire autrement,

Vraiment inutile de me demander pourquoi,

Il est vrai que cela aurait pu être toi ou moi,

Te voir meurtrie et blessée est un véritable tourment.

 

Je ne pouvais m’empêcher de verser ces quelques larmes,

Les hommes ne peuvent-ils donc pas baisser les armes?

Quel est donc le plus beau  cadeau venu du Ciel ?

C’est celle qui pour nos yeux est la plus belle.

 

Aujourd’hui est un temps parsemé de souvenirs,

Certains nous font pleurer et d’autres nous font rire,

Le temps passe tel les grains de sable dans le sablier,

Jusqu’à cet instant où nous devrions tout quitter.

 

Voilà maintenant cette ultime question,

Celle qui me sauvera mon âme et ma raison,

Avant qu’il ne soit trop tard ! Avant que je ne meurs !

Quel est mon souhait ultime avant qu’arrive mon heure ?

 

Devant les dieux qui sont là-haut dans les cieux,

Je le jure par le sang de mes veines légué par mes aïeux,

Savoir vraiment ouvrir mon cœur à celle qui viendra y habiter,

Est-ce trop demander? Est-ce trop exiger? Est-ce trop devant l’éternité?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Reprendre le temps

new-image156

Reprendre le temps

 

Reprendre le temps,

En dépit des grains de sable,

Jusqu’à en ressentir un plaisir coupable,

De savoir que futilités de jeunesse se perdent au fil des ans.

 

Quelle triste destinée,

Que partagent tous les derniers-nés,

De prendre conscience de sa mort prochaine,

Et que de passer sa vie dans l’amertume et la haine.

 

Ne serait-t-il pas la sève de l’amour,

Qui devrait nourrir les fils de la terre et des mers?

Et de ces filles belles et dévouées comme sont les mères?

Auprès de l’être aimé se trouve notre raison d’être pour toujours.

 

Tel un pèlerin sur sa route,

Mettons de côté nos illusions et doutes,

Savourons avec joie l’ardeur de nos veines,

En oubliant quelques instants les craintes et les peines.

 

Temps de vivre est un luxe de roi,

Que l’on doit de traiter comme il se doit,

Prenez bien garde mes amis d’ici ou d’ailleurs,

Ancien sagesse dit que nul ne sait quand arrivera son heure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sortir du sein maternel

new-image33

Sortir du sein maternel

 

Sortir!
Sortir et découvrir,
Sortir pour s’épanouir,
Et être libre de ce corps en jouir.

 

Découvrir dans les regards,
Des histoires de vie et de mort,
Ou d’amour d’un moment ou de toujours,
D’amitiés éternelles ou ne comptent guère les jours.

 

S’épanouir en dépit du sablier,
De ses grains de sable qui coulent,
Et des vagues qui inlassablement roulent,
Sur les berges caressés par les rayons ensoleillés .

 

Jouir encore et encore de mon corps,
Qui vaut bien entendu son pensant d’or
En dépit de ce qu’on voit et des apparences,
De rester sans cesse fier de suivre de la vie la cadence.

 

De tous ces regards,
D’une simple puérile curiosité,
Craintifs de voir une grande vérité,
Que nous sommes les maîtres de notre art.

 

Vie et mort sont un seul et même chemin,
Construit sur nos doutes écrites sur un sacré parchemin,
Et de nos tendres amours aussitôt rêvés aussitôt oubliés de jadis,
Nous les transformons en guise de réconfort des prières vers le Paradis.

 

Aujourd’hui avec paix dans l’âme j’ai décidé,
D’accomplir avec sérénité un exploit peu égalé,
Un geste héroïque de l’Olympe à la neige éternelle,
D’en faire un homme et de le sortir du sein maternel.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada