Archives de tags | histoire

Crucifiée

Crucifiée
« Croix de femme » Poème de RollandJr St-Gelais Magnifique photo par Emilie alias Tokatun sur DeviantArt

Crucifiée

 

Être égale de l’homme?
Quand on y pense, est-ce vrai?
Car combien de maux on lui a fait?
Je ne le crois pas à bien y penser en somme.

 

Être si souvent martyrisée,
Sans oublier tant de fois abusée et violée,
L’histoire regorge de ces femmes au courage remarquable,
Condamnées aux bûchers par des inquisiteurs à la foi indéniable.

 

À leur foi en leurs privilèges,
Qui craignirent quelconques sortilèges,
Pouvant amenant la justice de l’humble raison,
Au sein d’une innocente et tellement pauvre population.

 

On oublie trop souvent,
Et parfois avec le clergé son assentiment,
Que la femme a été voulue par cet être suprême,
Loin des hommes vivant en un lieu ressemblant à la Bohème.

 

Sans sa présence à ces côtés,
Homme seul n’aurait pu réaliser l’humanité,
Être deux pour affronter les chemins de la destinée,
Voilà qu’elle était l’unique but du Créateur sa seule volonté.

 

Mais, qu’en avons-nous fait?
Que peut-on l’accuser et quel est son méfait?
Elle a été tirée de notre chair pour être choyée et aimée,
Pourquoi donc dans de méchanceté? Pourquoi l’avoir crucifiée?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pouvoir de femme

Pouvoir de femme
« Pouvoir de femme » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Pouvoir de femme

 

Dans la vive et forte lumière
Ou dans la plus grande noirceur,
Elle ne craint rien dans le fond de son cœur,
Ni les archanges du ciel foudroyant ni les démons de l’enfer.

 

Force innée en elle depuis le début de la création,
Force tant crainte et espérée afin de bâtir fières nations,
Force dominatrice sévissant au cours de l’histoire de l’humanité,
Force sans laquelle rien n’aurait même en pensées seulement existé.

 

Femmes parfois adulées, parfois soumises,
Mais qui sont dans leurs cœurs toujours insoumises.
Femmes gardiennes des secrètes connaissances traversant les âges,
Qui ont du payer cher leurs savoirs sacrés car brûlées vives au Moyen-âge.

 

De leurs mains, elles soignèrent tant les indigents.
Qu’ils furent de leurs terres ou bien des étrangers lointains.
Car devant la souffrance, rien de plus honorable que des secourables mains.
Faisant fi des conditions des hommes, des femmes et de leurs nombreux enfants.

 

Hélas ! Trois fois hélas ! Bien entendu,
Certaines d’entre elles n’avaient point de vertu.
Car bonté et méchanceté n’ont pas de sexe même le corps nu,
Et que seul compte dans les cieux la valeur d’un cœur pur et généreux.

 

Pouvoir d’aimer est une attribution,
Que seule la vie peut donner sans restriction.
Mais le plus véritable amour sait réchauffer telle une douce flamme,
Voilà la liberté véritable : celle qui réside éternellement dans le pouvoir de femme.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une courte histoire de luxure et de douleur

Une courte histoire de luxure et de douleur
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Une courte histoire de luxure et de douleur

 

Sens-moi en toi.
Sens tout amour en moi,
La passion que j’éprouve chaque fois,
Que je pense à toi au risque de perdre la foi.

 

Ressens tout ce que je ressens,
À chaque instant à chaque moment,
L’envie de toi qui brûle chacune de mes veines,
Car je sais que jamais malgré mon amour tu seras mienne.

 

C’est ma bien triste histoire,
D’une impossible aventure d’un soir,
Un conte de fées où tout est péché et tout est impur,
Une histoire si interdite car tout n’est que douleur et luxure.

 

De cette passion qui me donne raison de vivre,
Même si je sais en moi-même qu’il s’agit de survivre,
C’est une courte histoire que je revis à chacune de mes nuits,
Mais je t’en conjure, ô ma muse, reste dans mes rêves, je t’en prie.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Où étais-tu passée?

Où étais-tu passée
« Où étais-tu passée? » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Où étais-tu passée?

 

Ô ma belle muse,
Toi que rien n’amuse,
Je m’inquiétais tant pour toi,
Car depuis si longtemps tu es tout pour moi.

 

Te savoir être perdue en forêt,
Avait fait ressurgir en moi un terrible secret,
Une histoire qui hante ces bois beaux et ensorcelés,
Et où se cachent des nymphes ayant une grande beauté.

 

Sachant que tu possèdes encore ta virginité,
Elles t’auraient certainement envoûtée avec leurs paroles,
Leurs paroles douces comme du miel afin que tu deviennes folle,
Folle de leurs charmes incroyables que leur avaient donnés une divinité.

 

Comment pouvais-je t’avertir?
Sans te cacher la vérité ni te mentir?
Car bien de jeunes femmes se font faites enlacées,
Dans leurs pièges au grand désespoir de leurs fiancés.

 

Mais je t’ai enfin trouvée sur cette pierre,
Sur laquelle j’y ai gravé un symbole kabbalistique,
Afin que tu puisses t’y réfugier et te protéger par une formule magique,
Que m’avait appris par cœur et par esprit mon bien-aimé défunt père.

 

Maintenant que tu es là,
Unissons-nous de chair et d’âmes,
Afin d’éloigner de toi ces êtres vils et infâmes,
Offrons-nous l’un à l’autre pour conjurer le sort qui obnubile ces bois.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Encore trop timide

Trop timide
« Encore trop timide » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Encore trop timide

 

Chérie! Ô ma chérie, m’écoutes-tu ?
Chérie! Ô ma chérie, m’entends-tu ?
Oui, tout à fait, devant moi tu es toute nue.
Mais, devant ces gens, tu ne seras point vue.

 

Nous sommes cachés dans les bois,
Dans cet endroit bucolique, toi et moi.
Pour seule musique, les chants des oiseaux.
Des oiseaux aux vives couleurs qui les rendent si beaux.

 

Terres d’amérindiens, terres d’Amérique,
Terres de colonisateurs à l’histoire si épique,
Descendants d’ancêtres venus du vieux-continent.
De ces gens qui apportèrent avec eux grand enrichissement.

 

Sois fière d’être mon modèle,
Car de toutes celles qui désiraient poser,
Tu es la seule qui possède un charme si recherché,
Tu possède une élégance peu commune faisant de toi la plus belle.

 

Ton regard si perçant,
Je m’en rappellerai assurément,
De tes courbes tellement féminines,
Je l’avoue me donnent des idées bien coquines.

 

De grâce, ma formidable beauté.
Enlève tes blanches mains de tes seins adorés,
Car de ton corps parfait et de ton visage sans rides,
Rien ne justifie cette posture, à moins que tu sois encore trop timide.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une très belle journée à la fois patriotique et artistique

Une très belle journée à la fois patriotique et artistique

Bonjour tout le monde,

IMG_20190623_130735J’espère que vous allez bien et que votre début de saison estivale se déroule selon vos attentes. Pour ma part, j’ai eu la chance de vivre une célébration tant patriotique qu’artistique haut en couleurs. En effet, je suis allé assister aux activités de la St-Jean-Baptiste, communément appelé Fête nationale du Québec depuis 1977 dans ma belle province, ce dimanche 23 juin. Et, je dois dire que j’ai été agréablement surpris à maints égards.

Tout d’abord, je dois avouer que je suis à la foisIMG_20190623_101419 patriotique et nationaliste. J’aime autant la terre où je suis né que l’ensemble du peuple qui y vit depuis des générations. Le peuple québécois est fier de ses racines tout en étant tourné vers l’avenir. C’est aussi un peuple attaché à ses principes tout en étant ouvert à la différence et au respect d’autrui. Un respect qui doit aller dans les deux sens. Un peuple qui désire garder sa culture, sa langue et ses traditions lesquelles ont pour fondement la recherche de la paix. À ce sujet, saviez-vous que le Québec est l’une des rares nations, peut-être même la seule, où l’amour est la pierre d’angle de l’œuvre de son auteur ? Un auteur natif de la même région que votre humble serviteur qu’est la côte-nord et j’ai nommé Gilles Vigneault.

Bref, cette journée revêt pour moi une importance capitale en tant que membre de la seule nation francophone en Amérique qui possède ses institutions politiques et ses principaux leviers économiques tout en promouvant la beauté de la langue française.

IMG_20190623_143401Ensuite, les festivités auxquelles j’ai assisté m’ont permis de découvrir un trio musical aux talents formidables. À vrai dire, cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu des chansons aussi bien jouées par des artistes de Québec. Des voix féminines sublimes, des chansons chantées de manière à la fois simple et remplie de chaleur humaine, le tout accompagné très sobrement. Le résultat a été fort respectable. J’ignore si vous le saviez, mais je ne rate jamais l’occasion de discuter avec les artistes quand ces derniers veuillent bien m’accorder quelques minutes de leur précieux temps. C’est ainsi que j’ai eu la chance de rencontrer les membres féminins du trio musical connu sous le nom de Barbara Tempête tout de suite après leur spectacle.

Quelle belle chaleur humaine qui se dégage dans lesIMG_20190623_153018 yeux de ces charmantes dames ! Quelle gentillesse qui se manifeste dans chacune de leurs paroles et quelle courtoisie sublime qui s’exprime dans leur attention qu’elles eurent envers votre humble serviteur ! À vrai dire, ce fut l’un de mes plus beaux moments de la journée. J’ai tellement aimé leur prestation que je profite de cet instant pour vous présenter une vidéo réalisée par ce trio au sein même de mon blogue artistique dédiée à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que par un phénomène de ricochet aux découvertes que je fais dans ma vie. Une vie remplie de belles surprises.

IMG_20190623_160847Enfin, comment puis-je passer sous silence la présence formidable d’un trio féminin d’origine amérindienne, plus précisément de la nation huronne-wendat, qui vit dans la grande région de Québec ? Est-il utile de vous expliquer que sans l’aide inestimable des amérindiens la présence du peuple québécois aurait été léguée aux oubliettes de l’histoire ? En effet, ils ont été présents à chaque fois où les canadiens-français, le nom que nos ancêtres portaient fièrement, avaient besoin d’eux. D’ailleurs, les relations entre les québécois et les amérindiens vivant sur les terres qui allèrent devenir le Québec ont été plutôt positives. On ne peut pas en dire autant des relations amérindiennes et de l’envahisseur britannique. Mais, c’est une autre histoire.

La prestation de ce trio huron-wendat a été faite sousIMG_20190623_161032-ANIMATION la forme de danses traditionnelles. Non seulement, la foule présente a eu droit à un petit cours de spiritualité amérindienne mais elle a eu l’opportunité de participer elle-même à l’une de ces danses. Je dois lever mon chapeau pour ces dames costumées en habits traditionnels aux couleurs flamboyantes et qui ont su maintenir l’attention des gens présents sur les lieux. Ce fut pour moi un moment inoubliable car, rappelons-le, je suis originaire de la ville de Sept-Îles où vit deux importantes communautés amérindiennes.

Je vous remercie de votre attention et bonne fête nationale aux Québécoises et aux Québécois tant de souche que d’adoption.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Namaste

Namaste
« Namaste» par G.B. d’Allemagne Texte par RollandJr St-Gelais

Namaste

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que votre présent soit le plus paisible et harmonieux que possible. Drôle de souhait ? Me direz-vous. Je suis d’accord avec vous qu’un tel début d’article puisse vous laisser perplexe sur mon état d’esprit. Rassurez-vous ! Je n’ai pas adhéré à une quelconque secte religieuse, ni tombé sous le charme d’un gourou avide de pouvoir et de prestige. Rien de tout ça. Bien au contraire.

En effet, je vis une période de tranquillité d’esprit vraiment bénéfique. Serait-ce due à une prise de conscience de ce qu’il me convient ou non à mon bonheur véritable ? C’est probable. Toutefois, j’ai remarqué le fait qu’avoir été à l’écoute de mon fort intérieur a été un élément indispensable pour parvenir au chemin, je devrais plutôt écrire mon chemin personnel, qui m’a guidé vers un accomplissement de moi-même. Or qui dit chemin de vie, dit regarder autant vers l’arrière que vers l’avant. Avouons-le !

En toute logique, le départ arrive souvent bien avant l’arrivée. Ce qui implique que de savoir d’où nous venons est aussi important que de savoir où nous allons. Qui plus est ! Cela nous permet de prendre connaissance de l’utilité de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant. Posons-nous ces deux questions ? En premier lieu, avons-nous réalisé de manière générale quelque chose qui nous a permis de s’accomplir en tant qu’être intrinsèque à soi-même ? En second lieu, avons-nous accompli quelque chose qui a favorisé la rencontre de gens avec lesquels un enrichissement mutuel a été possible ? Si la réponse à ces deux questions existentielles est positive, je vous dirais mission accomplie.

À la première question, je reconnais que mon cheminement tant sur le plan universitaire qu’artistique m’a aidé de manière étonnante à m’ouvrir face au monde environnant. Mes baccalauréats en histoire, en science politique et en communication publique ainsi qu’en théologie ont été essentiels afin de voir le monde autrement de ce que les médias sociaux nous le présentent. Ce qui est d’une importance capitale si l’on tient comptes des fausses nouvelles qui les polluent allègrement. À cela s’ajoute un accroissement important de compréhension de la réalité de l’époque actuelle. Autrement dit, mon instruction est une aide incommensurable à voir un peu plus loin que la masse populaire.

À la seconde question, le fait d’être modèle vivant pour des écoles et des ateliers en arts ainsi que des photographes a permis à votre humble serviteur de rencontrer des gens possédant des champs de connaissance tout à fait extraordinaires. Pour être franc avec vous, je sors grandit humainement parlant à chacune de mes séances surtout s’il y a un point de repère entre d’une part, mes études universitaires et, d’autre part, les gens avec qui je travaille. Je prends, à titre d’exemple, mes études en théologie dans lesquelles des cours sur l’hindouisme et le bouddhisme, des cours complémentaires en lien avec ma formation en théologie chrétienne de tradition catholique, ont été offerts en quelques occasions.

N’allez surtout pas croire que lesdits cours étaient de qualité moindre de ce qu était offert aux membres étudiants. Bien au contraire ! Les cours ont été donnés par des professeurs de compétence reconnus sur le plan international tant par leurs travaux de recherche que par la qualité même de leur enseignement. Autrement dit, l’excellence des cours a toujours été une prérogative majeure dans le cursus lors de ma formation en théologie catholique, et ce peu importe le sujet enseigné.

Cependant, le cours portant sur l’hindouisme m’avait impressionné d’une manière tout à fait particulière. À vrai dire, j’ai été tellement impressionné que j’avais profité de mes vacances estivales pour lire les deux ouvrages majeurs de cette religion millénaire, je me réfère ici à l’hindouisme, que sont le Mahabharata et le Ramayania. Deux ouvrages que j’ai dévorés des yeux tant j’avais adoré ce cours. Et comme dit si bien le proverbe : << Rien n’arrive pour rien dans la vie >>, j’ai eu l’occasion d’être modèle vivant, nudité intégrale, avec une enseignante de yoga cachemirien lors de mes péripéties dans la métropole du Québec en quelques occasions.

De telles séances ont été pour moi une expérience étonnante tant sur le plan de la découverte de nouvelles poses nues que sur le plan d’échanges interpersonnels. Ce que j’en ai appris lors desdites séances : visions de la nudité à la fois simples et innovatrices, découverte d’un studio où la réalisation des produits finis a lieu sans oublier les instruments de production qui ont servis tout au long des montages. Et que puis-je affirmer des studios où lesdites séances ont eu lieu? Ils ont été bien au-delà de mes attentes. En effet, il y avait là un petit je-ne-sais-quoi de familier. Pour être honnête avec vous fidèles abonnés, j’y reconnaissais certains éléments propres à l’hindouisme. Un tel élément m’avait fait revoir mes connaissances sur cette religion plusieurs fois millénaires.

J’aurai de nouveau la chance de vivre une autre séance de modèle nu avec la photographe de renommé internationale Phylactère ici même dans la région de Québec au courant du mois de juillet. J’y serai accompagné exceptionnellement par une dame, vivant elle aussi à Québec, qui agira en tant que mon aide personnel. Notre séance devra avoir lieu dans une zone forestière près de chez-moi. Il est à noter que je me sens doublement privilégié de vivre un tel projet. En effet, ce sera la première fois que je poserai nu en forêt pour une telle photographe et que j’y serai accompagné par une photographe en herbe de la région de Québec connue sous le pseudonyme de Victoria.

J’avoue que de nombreuses questions surgissent en mon esprit. Quelle température aura-t-il ? Comment se déroulera ladite séance ? Serais-je à la hauteur des attentes de la photographe ? Comment réagira Victoria lorsqu’elle me verra nu même si elle me connait très bien ? Je pourrais écrire encore bien questions dont les réponses seront données lorsque ladite séance aura lieu. Là encore, bien des questions n’ont même pas leur raison d’être car de nombreux facteurs sont inconnus jusqu’à maintenant. Nous verrons bien le moment venu.

D’ici-là, je vous dis namaste.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

J’attends

J'attends
Extraordinaire photo d’une modèle remarquable réalisée par mon ami Joël Pèlerin

J’attends

 

J’attends ! J’attends !
J’attends qui ou quoi ?
J’attends un prince charmant ou un roi ?
Entre vous et moi, ce n’est pas important.

 

J’attends depuis si longtemps,
Que l’on me prenne derrière ou devant,
J’attends que l’on arrête que l’on me ment,
De cesser de voir autour de moi ces garnements.

 

J’attends avec mon collier qui pend,
Qui pend entre mes seins si doucement,
J’attends penchée légèrement par en-avant,
En me racontant une histoire sortie d’un roman.

 

J’attends avec mes lèvres entrouvertes,
En pensant à ma lointaine contrée si verte,
Appuyé sur ma main, j’attends bien patiemment,
En ignorant le passé, le futur et encore plus le présent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Hommage

dd97wz0-5d20af25-1978-49bd-87df-cd2fddefbb0f
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

Hommage

 

Comment rendre hommage ?
Afin de perpétuer la mémoire,
Ne pas perdre le nom dans le noir,
Au cours des siècles et au fil des âges.

 

Écrire un roman ou un livre ?
Pour lui permettre un peu de vivre ?
Raconter son histoire aux enfants ?
Qu’ils oublieront lorsqu’il seront grands ?

 

Apprendre pour aussitôt oublier ?
A quoi bon de s’illusionner ?
De sa propre destinée ?
Depuis qu’on est né ?

 

Mais je vous dirais entre vous et moi,
Voici un secret seulement pour nous,
Qui devra rester entre moi et vous,
J’ai découvert de la mémoire sa loi.

 

Immortaliser par le corps,
L’œuvre d’une vie dédié à l’art,
Avant qu’il soit vraiment trop tard,
Par la beauté d’une femme en or.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

En cette semaine sainte

IMG_20190410_200812Bis

Dessin rappelant bizarrement le Christ sur la croix

En cette semaine sainte

Poème tristement inspiré par l’incendie de Notre-Dame de Paris

 

En cette semaine sainte,
Je voudrais tant effacer vos craintes,
Éloigner de vous vos peurs et vos frayeurs,
Qui accablent ce monde à chaque instant et à chaque heure.

 

Je vois souffrir cette église,
Qui devant l’inconcevable s’enlise,
Qui s’engouffre dans l’indifférence tel un feu,
Qui le ronge tant de l’intérieur et en même en tous lieux.

 

En cette terre de France,
Le berceau de cette église telle une enfance,
Brûle la plus belle des œuvres dédiées par les hommes de foi,
Où bien des gens y vinrent prier, supplier et me remercier de nombreuses fois.

 

Lieu de pèlerinage,
Pour gens de tous les âges,
Construits de mains d’artistes au grand talent,
Témoin de l’histoire qui se voulaient être toujours présents.

 

Cathédrale en l’honneur de ma mère,
Épouse virginale de mon bienveillant père,
Qui m’enseignèrent toutes les saintes prières,
Bien avant que je vous laisse avec amour le « Notre Père ».

 

Qu’avez-vous fait de mon message d’amour ?
Vous l’avez remplacé par de pompeux discours.
En cette semaine où vous commémorez ma mort sur la croix,
Je vous ai laissé de vous aimer les uns, les autres comme ultime loi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada