Archives de tags | merveilles

Il y a huit ans de cela

Il y a huit ans de cela Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin de Eri Kel de la France

Il y a huit ans de cela

 

Il y a huit ans de cela,

On était bien dans ce temps-là.

On pouvait s’embrasser et se cajoler,

Ne pas éprouver de crainte à s’enlacer.

 

Il faisait si bon de vivre,

De prendre le temps de sourire,

De profiter des chauds rayons de soleil,

Et d’apprécier la vie et toutes ses merveilles.

 

Il n’y a pas si longtemps, je crois.

En l’avenir, on pouvait avoir la foi.

Point de nuages sombres à l’horizon.

Des balades, avec cœur, nous chantions.

 

Crayon à la main,

Je faisais quelques dessins.

Que je revois en ces tristes jours,

Où semblent disparus l’espoir et l’amour.

 

N’ayez crainte, loin de moi, se trouve le désespoir.

Car les plus belles étoiles brillent dans le firmament noir.

Quoiqu’il advienne, quoiqu’il arrive, je continuerai d’avancer.

Ma confiance en la vie en l’amour, ne cessera jamais d’exister.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vivre et sourire

Vivre et sourire Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Vivre et sourire

 

Aujourd’hui,

Je prends conscience,

Que la meilleure connaissance,

C’est que rien n’est plus sacré que la vie.

 

Qu’il ne faut pas attendre à demain,

Afin d’assumer nos actions passée ou actuelles,

Que la vie est remplie d’erreurs et de merveilles,

L’essentiel est de toujours se lever et de prendre en mains.

 

Nous avons tant à gagner

Tant et aussi longtemps qu’on avance,

Et à quoi bon les regrets qui nous amènent à la démence?

Nos erreurs sont toujours un peu des signes de victoire de notre passé.

 

Alors, il faut savoir vivre et sourire.

Vivre comme si c’est notre dernier jour,

Car nous savons que nous ne vivrons pas toujours,

Alors pourquoi ne pas vivre pleinement avant de mourir?

 

Être dans le moment présent,

Ce moment tel un point trace la ligne du destin,

Ce destin qui est le résultat de nos actions de nos mains,

Vivre et sourire avant que nos âmes volent vers le firmament.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Si tel est ton désir

Si tel est ton désir Poème de Rolland Jr St-Gelais

Si tel est ton désir

 

Si tu veux partir

Si tu ne veux pas souffrir

Si tu souhaites retourner vers notre mère

Tu seras à mes yeux un merveilleux père.

 

Tu as tant donné à tes enfants

Tu as le droit de penser à toi maintenant

Jamais tu n’as refusé de tendre la main

À celui qui était dans le besoin.

 

Homme au grand cœur

Tu savais surmonter tes peurs

Homme aux valeurs nobles et sans pareil

Tu as su voir en la vie toutes ses merveilles.

 

Affrontant les soubresauts de la vie

Tu relevais avec courage ses nombreux défis

Tu m’as enseigné à avoir confiance en moi

En me montrant celle qui était en toi.

 

Par un dimanche matin

Tu m’as montré un grand chemin

Le chemin que j’ai parcouru de mes pas

En me tendant avec amour tes bras.

 

Ces premiers pas si fragiles que j’ai faits

M’ont amené à voir la vie telle qu’elle est

Sans jamais craindre quoiqu’il advienne

Car tu étais toujours dans mes veines.

 

En cette nuit où en mon cœur tout est gris

Je t’adresse ces mots pour te dire merci

J’ignore ce qu’il adviendra demain

Tel sera le chemin du destin.

 

Si tel est ton réel désir

En paix tu peux maintenant partir

Peu importe ce que tu choisiras

En mon cœur tu seras toujours là papa.

 

De ton fils qui t’aime

 

Rolland St-Gelais de Québec

Ma randonnée matinale

Ma randonnée matinale Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Her-morning-hike-887558159

Ma randonnée matinale

 

Journée du mois d’août,

Journée de ce parfum si doux,

Journée du milieu de l’été,

Journée faite pour se balader.

 

Sous les rayons chauds du soleil,

Je m’en vais découvrir les merveilles,

De cette campagne qui me surprend,

Tel un enfant qui aurait attendu longtemps.

 

Attendre la saison des vacances,

Loin des leçons et des remontrances,

Mais proche de la nature et de la claire forêt,

Afin d’écouter le silence apaisant pendant qu’on y est.

 

C’est le temps de profiter de la chaude saison,

Le temps de fredonner un air d’une vieille chanson,

De psalmodier quelques poèmes que ma mère récitait,

Et que j’écoutais religieusement comme si elle priait.

 

En cette belle matinée champêtre,

Je me promène en cherchant un vieux hêtre,

Cet arbre que mon grand-père avait jadis planté,

Le jour où il demanda ma grand-mère si elle voulait l’épouser.

 

Quelle extraordinaire randonnée,

Car, en cette journée d’été, j’ai retrouvé,

L’endroit où leur aventure s’est déclenchée,

Et qui par leur descendance va à jamais continuer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

 

Ne sois pas triste, mon amour

Ne sois pas triste, mon amour Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Why-am-I-so-sad-886647548

Ne sois pas triste, mon amour

 

Ne sois pas triste, mon amour.

Ces temps sont loin pour toujours,

Essuie tes larmes, c’est un nouveau jour.

Va mettre ta plus belle robe, tes plus beaux atours.

 

Cesse de penser à ces journées lointaines,

Dès maintenant, ta douce main sera à jamais mienne,

Je te donne mon cœur et le sang qui coule dans mes veines,

Éloigne de toi toutes ces pensées de crainte, de peur et de haine.

 

Ma chérie, tu mérites vraiment mieux.

Ma chérie, tu mérites de connaître d’autres cieux,

Des jours et des nuits où toi et moi serons enfin heureux,

Des nuits et des jours où tes yeux brilleront de tous leurs feux.

 

Ensemble, nous passerons des moments de gaieté,

Sans cesse, je saurai regarder ton exceptionnelle beauté,

Les jours d’automne et d’hiver, ceux du printemps et ceux d’été,

Je te dirai des mots d’amour et de tendresse alors que je t’embrasserai.

 

Être enfin ensemble pour vivre de belles et grandes aventures,

Découvrir des contrées où coulent à flots des ruisseaux d’eau pure,

Parcourir des forêts vierges et y discerner le silence tel un murmure,

Marcher sur la pointe des pieds, mais d’un pas agréable et sûr.

 

Allez ! Lève-toi et recouvre ta nudité.

Il y a tant de choses à découvrir jusqu’à satiété,

Des merveilles à explorer qui sans cesse sauront nous étonner,

De ce monde magique, parfois tragique, dans lequel nous sommes nés.

 

Allez ! Allez ! Donne-moi la main.

Je t’enseignerai douces chansons et joyeux refrains,

Des airs de mon pays que nous fredonnerons jusqu’au matin,

Lève-toi, car à partir de maintenant tu as un extraordinaire destin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada