Archives de tags | peurs

Affronter ses peurs

Affronter ses peurs

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne, avec ses arbres aux milliers de couleurs, vous comble de bonheur. Pour ma part, je vais merveilleusement bien. Et, pour cause, puisque je m’aperçois depuis quelque temps que bien des aspects de ma vie ont été affrontés avec brio, et ce pour une seule raison. En effet, j’ai réussi à affronter bien des peurs auxquelles j’ai été confronté au cours de ma vie.

Les peurs! Voilà ce qui est sans aucun doute le pire des fardeaux qu’une personne supporte au fil de sa vie. Avoir peur de ceci, avoir peur de cela. Des peurs qui ont été enfouies au plus profond de notre être, de manière subtile, et qui gruge notre âme inévitablement.

Mais, attention! Éprouver de la peur peut souvent être salutaire surtout lorsque notre santé ou bien notre vie, ou celles de nos proches sont en danger. Ici, la peur légitime devient synonyme de prudence. Autrement dit, la peur peut être salutaire.

Ce qui est très différent lorsque cette peur nous empêche d’expérimenter des aspects insoupçonnés de la vie. Des expériences qui, d’une manière ou d’une autre, enrichiront notre personnalité. Et comme dit le proverbe : qui ne risque rien n’a rien.

Parmi les nombreux aspects de la vie qui peuvent être influencés par la peur irrationnelle, l’on a celle de choisir un nouveau boulot, de partir à l’aventure, de réaliser un projet qui nous tient à cœur et même, croyez-le ou non, la réalisation de fantasmes. Bien des gens refusent de quitter un poste de travail pour s’en trouver un autre par lequel ils développeraient leur potentiel. D’autres remettent toujours leurs projets de voyage souvent pour des raisons futiles jusqu’au jour où le seul voyage qu’ils feront sera dans un corbillard vers le lieu de leur dernier repos.

Pour ce qui est de la réalisation de projets, certaines personnes attendent soit de gagner à la loterie, soit d’économiser toute leur vie, afin de les accomplir. Il va de soi que la réalisation de nos rêves doit être possible à la fois par notre état de santé tant physique que financière. En effet, une bonne santé sous ces deux aspects est un facteur considérable à ne jamais négliger. Toutefois, il est toujours possible d’adapter nos rêves en tenant compte de nos capacités. Il suffit souvent d’abaisser nos attentes et nos visées afin de les rendre plus réalistes. Il en est de même du désir de partir à l’aventure. Par exemple, vous souhaitez visiter un pays étranger, mais vos finances ne vous le permettent pas? Qu’à cela ne tienne! Il existe sûrement de très beaux coins à découvrir dans une région située à une distance plus respectable.

Cela va vous paraître étrange, mais la crainte du jugement des autres, de ce fameux qu’en-dira-t-on, se rapporte tout aussi bien à la réalisation de plusieurs de nos fantasmes d’ordre sexuel. Attention ! Je parle ici de réalisations faites entre adultes consentants et libres de toutes contraintes. Quoiqu’il en soit, cette appréhension maladive et culpabilisante du regard des autres est un facteur important du refus de réaliser certains des fantasmes d’ordre sexuel. Là encore, tout n’est pas forcément permis puisque l’on doit toujours agir avec une grande prudence, car il y en va de la préservation de notre santé et celle d’autrui.

Bref, savoir affronter ses peurs est aussi savoir mieux se connaître. Ceci aura pour conséquence de découvrir les délicieux bonbons qui se trouvent dans le monde qui nous entoure. Certes, un bon dosage entre d’une part, les risques que nous sommes prêts à prendre et, d’autre part, les bénéfices potentiels que nous pouvons en retirer constituent des éléments à toujours prendre en considération dans nos choix. Ici, faire le bon choix est une question intimement liée à l’expérience personnelle.

Merci pour votre attention !

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un, deux, trois, quatre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un, deux, trois, quatre

 

Je me souviens d’un autre temps,

Où l’on pouvait chanter et aimer et vivre.

Vivre comme bon nous semblait et non survivre,

Un temps où la liberté existait il n’y a pas si longtemps.

 

Un temps où l’on goûtait à l’amour,

Deux temps où l’on partageait nos espoirs,

Deux temps et trois mouvements avant qu’arrive le désespoir,

Et puis quatre temps avant que disparaissent nos rêves pour toujours.

 

Mais, quel plaisir de me souvenir.

De cette époque où la jeunesse et sa beauté,

Avaient encore le plein droit de simplement exister,

Sans les moqueries de nos jours qui nous ne font point rire.

 

Je me rappelle une certaine chambre d’hôtel,

D’une chanson où l’on donnait à la paix une chance,

Une chanson, un refrain, des paroles et d’un rythme qui encensent,

Qui résume à elle seule cette période lointaine et qui me parait si belle.

 

Un, deux, trois et quatre pour la postérité,

Que cette chanson vienne jusqu’à nos cœurs,

Qu’elle éloigne de nous toutes nos craintes et nos peurs,

Et qu’elle nous enseigne que la seule valeur noble qui soit c’est celle d’aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Si tel est ton désir

Si tel est ton désir Poème de Rolland Jr St-Gelais

Si tel est ton désir

 

Si tu veux partir

Si tu ne veux pas souffrir

Si tu souhaites retourner vers notre mère

Tu seras à mes yeux un merveilleux père.

 

Tu as tant donné à tes enfants

Tu as le droit de penser à toi maintenant

Jamais tu n’as refusé de tendre la main

À celui qui était dans le besoin.

 

Homme au grand cœur

Tu savais surmonter tes peurs

Homme aux valeurs nobles et sans pareil

Tu as su voir en la vie toutes ses merveilles.

 

Affrontant les soubresauts de la vie

Tu relevais avec courage ses nombreux défis

Tu m’as enseigné à avoir confiance en moi

En me montrant celle qui était en toi.

 

Par un dimanche matin

Tu m’as montré un grand chemin

Le chemin que j’ai parcouru de mes pas

En me tendant avec amour tes bras.

 

Ces premiers pas si fragiles que j’ai faits

M’ont amené à voir la vie telle qu’elle est

Sans jamais craindre quoiqu’il advienne

Car tu étais toujours dans mes veines.

 

En cette nuit où en mon cœur tout est gris

Je t’adresse ces mots pour te dire merci

J’ignore ce qu’il adviendra demain

Tel sera le chemin du destin.

 

Si tel est ton réel désir

En paix tu peux maintenant partir

Peu importe ce que tu choisiras

En mon cœur tu seras toujours là papa.

 

De ton fils qui t’aime

 

Rolland St-Gelais de Québec

Sur un air des Beatles

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sur un air des Beatles

 

Je me suis levée très tôt

Afin de profiter de ce temps,

Il fait déjà si chaud en ce moment,

Aussi bien bénéficier de ce jour nouveau.

 

Sous un air de ce groupe fantastique,

Aux chansons si belles, aux paroles si douces,

Je me suis habillée aussitôt après avoir pris ma douche,

En fredonnant cet air sans paroles, mais à la vague mirifique.

 

Venue d’une époque tellement lointaine,

Une époque où l’amour avait le droit d’exister,

Où faire la guerre allait seulement se conjuguer au passé,

Où mes envies, mes convoitises et mes inclinations seraient aussi les tiennes.

 

Je désire seulement être bien dans ma peau,

Prendre la vie comme elle est, comme elle le sera

Il fait soleil et, croyez-moi, mes amis, cela me suffira.

Sur un air des Beatles, j’ai pensé à tout ce qui est tellement beau.

 

Sur un air des Beatles, j’ai dit : pourquoi pas?

Car c’est par la folie de jeunesse de mes parents,

En une nuit, ils s’aimèrent tellement longtemps,

Qu’ils conçurent l’enfant que voilà!

 

Cette enfant qui, entourée d’amour, a grandi,

Qui a écouté, avec père et mère, leurs chansons.

Qui les a apprises telles d’importantes leçons,

Afin de me souvenir d’eux, le jour où ils seront partis.

 

Mais, tant et aussi longtemps que je chanterai,

Ils seront toujours présents dans mon cœur,

Car sur un air des Beatles, s’effacèrent mes peurs.

Je fredonnerai leurs mélodies tant je vivrai.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Elle doit partir

Elle doit partir Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/She-has-to-go-884104508

Elle doit partir

 

Elle doit partir,

Pour éviter de souffrir,

Malgré tous ses espoirs envolés,

Avançant silencieusement sur le chemin tapissé.

 

Sur le chemin de cette terre battue,

En revoyant les promesses jamais tenues,

De ces paroles qui l’ont rendue presque folle,

De ces menaces qui l’ont empêché de prendre son envol.

 

Elle poursuit avec calme sa route,

Car elle ne veut plus subir une telle déroute,

En finir avec ses craintes et ses peurs, les menaces et les pleurs.

C’est le temps de prendre une nouvelle vie en cet instant en cette heure.

 

Laissant, derrière elle, ces sombres nuages,

Pour se diriger vers la lumière qui existe de tous les âges,

Ayant pour seule couverture sa peau douce comme le satin,

Et sa magnifique chevelure illuminée par le soleil au petit matin.

 

Partir au loin et ne jamais se retourner,

Aller toujours de l’avant et se faire une belle destinée,

Quitter à jamais ce lieu abandonné pour enfin se reconstruire,

Surgir de ce néant en un être nouveau afin de vraiment vivre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada