Archives de tags | peurs

La vie est pleine de couleurs

 

IMG_9994_edited (1)

 

Photo par Mélanie Dufresne

 

La vie est pleine de couleurs

 

Oui, la vie est pleine de couleurs.

Parfois, il faut savoir affronter ses peurs,

Parfois, on a pas tout ce que l’on désire.

Mais cela peut nous éviter de trop souffrir.

 

La vie est remplie de milles nuances,

Des contes de fées et de la belle romance,

Des histoires héroïques comme des récits tristes,

C’est ce qui fait qu’en chaque instant on existe.

 

La vie est un jardin,

Que nous seuls sommes responsables,

Voilà pourquoi éviter ses tâches nous en sommes incapables.

Nous avons toujours ce choix : prendre ou pas le bon chemin.

 

Être conscient de sa réalité,

Peut nous éviter bien des calamités,

Et pourtant, cela ne nous empêche pas,

De parsemer des graines de rêves sur nos pas.

 

Des graines de rêves qui nous font vivre,

Dans cette vie où bon nombre ne fait que survivre,

Aimer, pleurer, espérer et croire nourrit notre âme.

Ne plus aimer, ni pleurer, ni espérer, ni croire nous rend tels que des ânes.

 

Les couleurs font la vie.

Les couleurs expriment nos envies.

Les couleurs donnent sens à nos existences.

Sans couleurs, tout ne serait que de la démence.

 

Couleurs de joie, de plaisir, d’amour et de douleurs !

Couleurs des laudes et des vêpres en leurs heures !

Couleurs des peuples et de toutes les espérances !

Couleurs de jadis et de ma tendre enfance !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quel sera ton destin !

IMG_20180826_053516_806

Un regard vers la rivière Richelieu de la Montérégie

Quel sera ton destin !

 

L’autre jour, 

J’ai longé un parcours, 

Sur le bord d’une rivière, 

Dont m’avait parlé grand-mère.

 

Je me souvenais de ses paroles, 

Qui me rappelèrent certaines paraboles, 

Remplies de sagesses maintenant occultées, 

Par tant de gens trop occupés à perdre leurs étés.

 

C’est alors que je me suis souvenu, 

Comme la vie est belle ! M’a-t-elle souvent dit. 

Celle qui a affronté bien des temps interdits, 

Et qui pourtant se tenait debout face à l’inconnu.

 

Elle naquit à une époque de grande noirceur, 

Où régnèrent que des superstitions et des peurs, 

Où curés et conjoints controlèrent âme et corps, 

Et de les purifier par la crainte de l’enfer  brûlant l’or.

 

Sois bon envers toi, 

Et de ta vie tu en seras le roi. 

Sois tendres envers les nécessiteux, 

Ainsi tu auras la bénédiction des cieux.

 

Sois indulgent envers ton prochain, 

Car nul ne sait comment sera fait son chemin. 

Sois fier de ce que tu fais de beau et de bien, 

Car c’est grâce à tes actes que se construira ton destin.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Bercée par le chant des crayons

37700017_10156717088413919_3994737683166396416_o

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

Bercée par le chant des crayons

 

Par un si bel après-midi,

Où tout semble être fait et dit,

Nous étions seuls en cet instant précis,

Écoutant la douceur d’une tendre mélodie.

 

D’un air de Mozart,

Voulant y parfaire mon art,

Admirant dans la quiétude des lieux,

Les courbes de votre corps si beau, si radieux.

 

Prenez le temps nécessaire,

De vous mettre à l’aise en cette heure,

Car de votre charme je désire en tirer sa splendeur.

Pour le transporter au-delà du temps et des airs.

 

Laissez votre nudité parler,

Permettez à votre âme de s’exprimer,

Donnez-lui l’occasion tout simplement d’exister.

Et que la séance de ce jour puisse de vos peurs vous libérer.

 

Prenez place, humblement je vous prie.

Car, je l’avoue, de vous mon cœur est épris.

Et comme hélas je ne peux vous chanter un air d’opéra,

Alors laissez-vous bercer par le chant des crayons, cela suffira.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le temps d’une illusion

37139337_10156690390658919_6575570216934178816_o

Dessin de Eri Kel de la France

Le temps d’une illusion

Revoyant le récit de ma vie
Bien des choses m’ont surpris
Bien des questions sont apparues
Bien des réponses ont à jamais disparu

Que s’était-il vraiment passé?
Pourquoi vouloir encore ressasser?
Tous mes souvenirs et mes incertitudes?
Pourquoi donc cette si vilaine attitude?

Certains faits doivent rester à jamais endormis
Certains événements doivent pour toujours rester dans l’oubli
Pourquoi vouloir revivre mes douleurs, mes craintes et mes peurs?
Alors que pointe le jour voilà le temps de me lever à cette ultime heure.

C’est le moment de me lever et de m’étirer
Car une journée va bientôt commencer
Pour arrêter toutes ces questions
Mes étirements me suffiront.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une main

36417495_10156654659233919_4005328226409775104_o

Esquisse réalisé par Eri Kel de la France

Une main

 

Une main appuyée

Une main prête à t’aimer

Aimer avec folie et passion

Et faire avec toi cette union.

 

Une main pour écrire

Une main pour te faire sourire

Une main pour atténuer tes chagrins

Tes histoires d’amour sans lendemain.

 

Une main tendue vers toi

Que tu sois indigent ou roi

Que tu sois étoile de cinéma

Ou pur inconnu au gré du vent qui va.

 

Une main sans couleur

Pour ne pas éveiller tes peurs

Une main semblable à ses sœurs

Et qui pour toi ne sera jamais un leurre.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Lignes noires

36063544_10156633381548919_4153373034683564032_o

Superbe dessin réalisé par Eri Kel de la France

Lignes noires

 

Nuit lugubre ! Nuit sombre!

Nuit où l’âme s’égare dans la pénombre.

Nuit de questions sans réponses qui font languir,

Les espérances des hommes qui ne cessent de souffrir.

 

Marchant péniblement sous mon humble toit,

Si chaud en cet été trop court mais en hiver si froid,

Saisissant machinalement un crayon comme une extension,

De mon corps meurtri d’avoir trop bu par une beuverie sans pardon.

 

Boire pour oublier ? Boire pour s’abandonner ? Boire pour cesser de respirer ?

Est-ce la destiné de l’artiste qui vit en moi par ces quelques vers de poèmes composés ?

Mais n’y songeant un seul instant, n’y pensant pas un seul moment, de ma main fatiguée,

Péniblement, j’ai commencé à écrire ces quelques mots afin de mon désespoir l’extirper.

 

J’ai écrit encore et encore sans jamais m’arrêter,

Pour trouver les mots de mes maux sans voix et sans voies,

Afin de faire revivre cette si douce folie que l’on nomme la foi.

Foi de mes aïeux, de mes frères et de mes sœurs en cette humanité.

 

Ne trouvant l’ultime expression libératrice de mes peurs,

Mes yeux se fermaient coupant ainsi mon esprit des leurres,

De ces bruits destructeurs que je buvais par un mystérieux ciboire,

Les ouvrant stupéfaits d’avoir réalisé cette dame de quelques lignes noires.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Si tu t’appelles Mélancolie

35026377_10156598854318919_6901040562292391936_o (1)

Réalisation de mon ami Eri Kel de la France

Si tu t’appelles Mélancolie

 

Si la nuit pouvait enfin se transformer,

En cette journée où nous nous sommes rencontrés,

En ces temps de jeunesse où tout sans fin nous souriait,

De ces instants de fou-rire, de ces jeux interdits que l’on aimait.

 

Si les grains du sablier du Titan Cronos,

Pouvaient par miracle cesser de broyer nos os,

Nous laissant quelques répits pour revivre ces bonheurs,

Qui ont illuminé le parcours de nos vies malgré quelques erreurs.

 

Si mes cheveux gris peuvent prendre de la valeur,

De leur couleur d’argent malgré mes craintes et mes peurs,

Sachant fort bien que les traces de pas dans la neige de nos hivers passés,

Sont depuis belle lurette disparues dans les méandres de ma mémoire épurée.

 

Si je n’éprouve plus ce plaisir de te voir nue,

Parce que par l’usure de mes larmes j’ai perdu la vue,

Alors-là, je saurai ce que signifie ne point avoir un sens à la vie,

Tout ceci m’arrivera en mon âme si et seulement si tu t’appelles Mélancolie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Quelle peine as-tu eu ?

20180225_113737

Homme libre ! Homme heureux !

Quelle peine as-tu eu ?

 

Ô tendre mère,

Terre de mon corps,

Façonné avec la pureté de l’or,

Existant par-delà cieux et lointaines mers.

 

Peine et souffrance,

Depuis le jour de ma naissance,

Avec quelques beaux moments de répit,

Que tu as tellement aimé et souvent bien rit.

 

Rire de bon cœur

Afin d’oublier tes craintes et tes peurs,

De ne savoir comment allais-je accepter ma situation.

Ne vois-tu pas combien le temps est pour moi si doux et si bon ?

 

Homme viril et plein de vie,

Qui l’aurait pensé ? Qui l’aurait cru ?

Fils d’Adam échappé de son Paradis perdu,

Vivant l’instant présent qui perdure vers l’infini.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La combattante

la combattante

Dessin de Eri Kel de la France

La combattante

 

Devant mille dangers,

Qu’elle soit affamée et assoiffée,

Elle apprit à affronter tous ses ennemis,

Ceux de sa tribu et de sa famille si braves et unies.

 

Dans la savane étendue,

Où se tapissent tous ces animaux sauvages,

Ses pairs lui enseignèrent techniques de guerre tels de vieux sages,

Afin de ne point craindre dents affûtés de tous ces démons bien tendus.

 

Bouclier d’airain sur le dos et lance au poing,

Elle combattra avec force et fureur jusqu’au lendemain,

Sur sa peau tatouée et d’ébène coulera bientôt tout ce sang écarlate,

Provenant des artères témoignant de ces yeux agonisant qui se dilatent.

 

Nue devant sa proie,

Elle éprouve en son âme un effroi,

Car de cette lutte impitoyable en sortira qu’un seul,

Et qui ne connaîtra jamais les hommages d’un digne linceul.

 

Femme et jadis jeune fille formée dès sa naissance,

À combattre ses craintes et ses peurs pour maigre pitance,

En entendant les tambours annonçant cet envahisseur blanc,

Maudissant l’aurore calme qui l’a vu naître aux cris des éléphants.

 

Ô femme africaine, si belle et si noire,

Ô femme aux courbes invitantes avec tes seins magnifiques,

Ô femme si sensuelle qui naquit sur cette terre mirifique,

Ô toi, la noble femme ! Raconte-moi ton histoire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Prendre un court moment

 

Capture 1

Modèle nue ? Carrolanne Boies

 

Prendre un court moment

 

Prendre un court moment,

Vivre le temps ici et maintenant,

Afin de savoir où nous sommes rendus,

Sur les aiguilles d’une montre suspendue.

 

Temps arrêté par Chronos,

Qui me broie allègrement tous les os,

De ces multiples inquiétudes qui me brisent,

Qui me glacent le sang sur mon visage telle une bise.

 

Qu’adviendra-t-il de mon âme à mon heure ?

Devrais-je affronter ma destinée malgré mes peurs ?

Ce que j’aimerais tellement reculer ces aiguilles,

En mon esprit mes souvenirs sans cesse défilent.

 

Prendre conscience de ces lointains plaisirs,

Ne cesse de me faire languir et souffrir,

De ces pays et de ces contrés,

Avec celles que j’ai aimées.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada