Archives de tags | beaux souvenirs

Nous resterons à la maison ce soir …

Nous resterons à la maison ce soir ...

Nous resterons à la maison ce soir … Par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/We-ll-stay-at-home-tonight-654489869

Nous resterons à la maison ce soir

 

 

Dis-moi, chérie. J’ai une proposition à te faire.

Quelque chose de spécial qui va, je le souhaite, te plaire.

J’ai subitement l’idée pour bien terminer notre après-midi.

Il serait bien de faire venir un bon souper du restaurant.

 

Nous pourrions ainsi apprendre de nouveau à nous apprivoiser.

À faire de plus amples connaissances pour davantage nous aimer.

Nous ferions comme si nous étions redevenus des adolescents.

Car, j’ai tellement l’impression que nous nous sommes éloignés.

 

Nous partagerons nos plus beaux souvenirs.

Nous nous avouerons encore nos plus intimes secrets.

Dis-moi ! Qu’en penses-tu ? Est-ce que cela te plairait ?

Assis sur le divan, on regarderait des films pour nous faire rire.

 

Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu la chance d’être ensemble.

Que nous ne nous sommes pas tenus par la main tels des amoureux !

D’être simplement collés l’un contre l’autre et de se sentir heureux.

Cela ferait tellement de bien. Enfin, c’est ce qu’il me semble.

 

Avec lenteur, je te comblerai de tendres baisers.

Je te dirai des mots doux, te ferai des gestes de pure affection.

Nos craintes et nos espoirs, chacun à son tour, nous nous les confierons.

Je désire tant que nos âmes se soient renouées avant d’aller se coucher.

 

Il n’est pas nécessaire d’allumer de bougies.

Pas besoin de boire un vin dispendieux et de grand cru!

Pour se remémorer ces précieux moments que nous avons vécus,

Et qui nous a permis d’apprécier à chaque instant la beauté de la vie.

 

Dis-moi ! Que souhaiterais-tu avoir pour le repas ?

La livraison ne prendra pas plus de quelques instants.

Passe-moi le téléphone afin que j’appelle dès maintenant.

Si tu le veux, bien entendu, j’irai même le chercher de ce pas.

 

Ô, ma tendre chérie, n’attends pas qu’il soit trop tard.

Il est actuellement presque dix-sept heures, tu le sais.

Dis-moi, s’il te plaît, simplement ce qu’il te plairait.

Car, vois-tu, nous resterons à la maison ce soir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques coups de craie

Quelques coups de craie Poème de Rolland Jr St-Gelais Réalisation de Ov3 Source : https://www.deviantart.com/ov3/art/DA020-925608239

Quelques coups de craie

 

Quelques coups de craie

Pour embellir ce monde laid.

Lui enlever tant de souffrance.

Lui redonner un peu d’espérance.

 

Mettre quelques jeux, ici et là, de lumière,

Sur ces terres fertiles, mais toujours en guerre.

Tenant de ma main fatiguée par l’expérience,

Une craie dirigée par mon esprit victime de démence.

 

Je trace quelques rayures sur cette toile d’un noir absolu,

Afin d’en tirer une splendeur émergeant du haut des nues.

Installé bien confortablement dans mon chaleureux atelier,

Je viens, une fois la nuit tombée, dans le silence, m’y réfugier.

 

Fenêtre ouverte, souhaitant la bienvenue, à dame Lune.

Je commence par griffonner quelques lignes semblables à des dunes.

Concentration entrecoupée par une tasse de thé réchauffée par un feu.

Dont la flamme entretenue par un réchaud que je me suis procuré depuis peu.

 

Je laisse libre cours aux mouvements de ma main vieillissante.

Malgré ces années qui en ont fait une feuille légère et tremblotante.

Se déplaçant tantôt vers la gauche pour, ensuite, se diriger vers la droite.

Quel étonnement de constater qu’elle était tout de même assez adroite !

 

Puis, peu à peu, à ma grande surprise, se présenta une aura familière.

Une femme que j’ai jadis connue du temps de l’entre-deux-guerres.

Comment avait-elle réussi à s’extirper de ma mémoire ?

Avait-elle invoqué une formule sortie d’un grimoire ?

 

Ces quelques coups de craie ont ravivé tant de beaux souvenirs,

Que j’ai enfin compris comme il était bon de vivre et d’éprouver du plaisir !

Quelques larmes froides abreuvèrent les tranchées arides de mon visage.

Témoignant ainsi que, malgré toute ma bonne volonté, j’avançais en âge.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Par ces pinceaux

« Par ces pinceaux » Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Noble Roro de la France

Par ces pinceaux

 

Je suis un simple artiste.

Parfois joyeux, parfois bien triste.

Quelques fois, je lève les yeux au ciel.

Et je demande « pourquoi ? » à l’Éternel.

 

Pourquoi tant de haine et de rage ?

Au cœur des hommes depuis le fond des âges.

Devant une question j’ai eu pour réponse ceci :

« Mon ami, je t’ai donné la chance d’embellir la vie. »

 

Il dit encore : « Regarde tout ce que tu as fait de beau,

Grâce à ce talent de savoir manier ces pinceaux.

Par ces pinceaux, tu ajoutes de la couleur.

Tu ravives en ces gens bien des cœurs.

 

Tu as là, crois-moi, un formidable talent.

Tu peux en parler à ton ami Rolland.

Tes créations sont des sources de belles poésies.

Sans cesse, il en est tout simplement ébahi.

 

Par ces pinceaux, tu lui fais revivre de beaux souvenirs.

Il revoit certaines dames avec qui il a partagé du plaisir.

Par les couleurs que tu mets sur la toile chaste,

Les mots lui viennent tel un océan si vaste.

 

Par tes pinceaux, tu embellis à ta façon la création.

Tu donnes à ces êtres à la fois la vie et la raison.

Continue, je t’en prie, tes œuvres si magnifiques.

J’en connais un qui y mettra des mots magiques. »

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

En feuilletant

En feuilletant Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1750-902694396

En feuilletant

 

En feuilletant quelques revues,

J’ai alors compris comme passe le temps.

Un concept inventé pour définir les heures et les ans.

Alors que j’étais en ma modeste maison toute nue.

 

Ces magazines si étranges, dans lesquelles,

Se trouvèrent de bien charmantes demoiselles.

J’avais aussi posé dans mon plus simple apparat.

Bien des hommages de la haute société cela m’amena.

 

J’ai parcouru les plus belles pages,

Dans lesquelles étaient photographiées,

Des dames de mon pays et celles de lointaines contrées,

Aux visages si gracieux que l’on ne pouvait guère deviner leur âge.

 

Écoutant le vent d’hiver souffler avec force,

Je me suis mise à rêver longuement de ces séances,

Pour lesquelles, j’ai voyagé dans ma belle France.

Allant de la région des Ardennes jusqu’en Corse.

 

Quels beaux souvenirs je revis en cet instant.

Quelles gens, d’une extraordinaire beauté, j’ai rencontrés.

Hommes et femmes, si attachant, dans mon lit j’ai amené.

Des gestes de tendresse, avec générosité, nous nous sommes donnés.

 

Parmi ces femmes avec qui j’ai succombé à la luxure,

J’ai voulu conserver d’elle un magnifique souvenir.

Elle m’a fait grâce de son plus beau sourire,

Sur une toile que j’ai accrochée au mur.

 

En parcourant tous ces magazines,

Je revis en songes quelques aventures.

Qui me rappelle mes nombreuses pensées impures.

Des fantasmes insaisissables, telle une fumée si fine.

 

Ô, quel temps précieux à mes yeux!

De ces jours et de ces nuits à faire envier les saints,

Ces êtres qui du haut des cieux ne rêvent qu’à me titiller les seins.

Une belle époque que je désire ardemment revivre, tel est mon vœu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Belle matinée

Belle matinée Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/this-morning-she-blossomed-892255297

Belle matinée

 

Je t‘ai entendue te lever,

Vers la cuisine sur la pointe des pieds,

Tu y es allé avec tant de précautions,

Pour y préparer le café à l’arôme si bon.

 

Tu avais ouvert la radio où y jouait une chanson,

De Cat Stevens qui me rappelait l’époque où j’étais garçon.

À mes étés sur un terrain de camping où je passais mes vacances,

Une époque si lointaine de mon enfance et de mon adolescence.

 

Je t’entendais fredonner avec entrain avec bonheur le refrain.

Tel un oiseau à l’âme pure saluant gaiement le petit matin.

Comme c’était magnifique de t’entendre psalmodier ces mots,

Comme c’était merveilleux de commencer ainsi un jour si beau.

 

Et puis, d’un seul coup, sans crier gare, le silence se fit.

Je dois l’avouer avec sincérité, cela m’avait un peu surpris.

Je me questionnais avec raison à savoir où tu étais allée,

J’ignorais bien évidemment que tu étais partie t’habiller.

 

J’entendis de nouveau tes pas se diriger vers ta chambre,

Là où nous avions passé la nuit à nous enlacer tant de corps que d’ombres.

Une nuit charnelle que seuls les amants connaissent par leur amour défendu.

Un amour, une passion, un vice, un péché ! Voilà ! Tout est dit, tout est vu.

 

Aussitôt que tu es entrée dans la chambre, sur le lit, je me suis redressé.

Les yeux grands ouverts pour contempler la splendeur de ta féminité.

Vêtue du boudoir que je t’avais offert pour fêter ton anniversaire,

Tu avais si bien deviné ce qui allait sur toi, ô, mon amour, me plaire.

 

Belle matinée en ce mois de printemps, ce mois de mai.

Belle matinée qui commence bien cette journée ensoleillée.

Attends-moi, ma chérie, je vais te trouver avec grand plaisir.

En buvant ton café, nous nous rappellerons nos plus beaux souvenirs.

 

De

 

Rolland Je St-Gelais

Québec (Québec)

Canada