Archives de tags | barbares

Jamais ils ne prendront ma fierté

they_could_not_take_your_pride_by_rickb500_dd4ycra-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Jamais ils ne prendront ma fierté

 

Je suis femme de ce noble pays,
Fidèle à mes amis, à ma famille et à ma patrie.
Je suis née avec grande liberté tant de corps que d’esprit,
Dans un humble village de Bavière j’ai avec bonheur grandi.

 

Entourée de gens bien,
Je n’avais point connu la faim,
D’une mère attentionnée et d’un père vaillant,
Mes jours s’écoulèrent avec quiétude et allègrement.

 

Puis vinrent les jours de guerre,
De la politique, je n’en avais rien à faire.
Car avec mon amour je désirais vivre pour toujours,
Espérant que mon souhait de nous marier se réaliserait un jour.

 

Les barbares envahirent mon village tant aimé,
De nos belles maisons grands feux furent allumés,
Malheur aux vaincus, dit-on, car telle est leur destinée.
Sans prenant aux femmes, de nos corps ils s’en sont bien amusés.

 

Venant vers moi, ils arrachèrent mes vêtements.
Voyant dans leurs yeux toute leur haine sans ménagement,
Salivant de pensées impures tels de vulgaires animaux assurément,
Ils ne se doutèrent jamais de ma force d’âme bien évidemment.

 

De mon corps, ils pouvaient en abuser.
De mon corps, ils pouvaient à leur guise s’en amuser.
De mon corps, ils pouvaient essayer de le briser de toutes leurs forces.
Car au fond de mon âme, je sais bien qu’y réside une bête tellement féroce.

 

Jamais, ils n’ont réussi à détruire ce que je suis.
Jamais, ils n’ont réussi à éteindre en moi l’étincelle de la vie.
Car en moi j’avais fait ce noble serment, je m’étais en silence juré :
Que quoiqu’il m’arrive en cet instant jamais ils ne prendront ma fierté.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je ne baisserai jamais les yeux

forehead_by_rickb500_dd1zvqd-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je ne baisserai jamais les yeux

 

Femme à la peau blanche,
Fille de reine au-delà de La Manche,
Descendante d’un peuple sans cesse insoumis,
D’un peuple fier, au sang noble et au tempérament aguerri.

 

Témoin de l’arrivé de vos navires,
Vous, barbares, pour qui tout chavire,
Soyez sûrs que vos connaîtrez douleur et défaite,
Que vos cris de guerre se changeront en larmes de pertes.

 

Nos rives de diamants deviendront vos cimetières,
Dès l’instant où, armes aux poings, vous foulerez nos terres.
Vos bras glorieux aussitôt levés vous seront prestement arrachés,
Et vos yeux ébahis par la terreur et le désarroi vous seront transpercés.

 

Je suis celle qui commandera nos armées,
De ces hommes aux cœurs épris de leurs bien-aimées,
Et qui, jusqu’au dernier, vous jetteront à la mer là d’où vous venez.
Devant vous je ne baisserai jamais les yeux car fille de reine, je suis née.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Avec César !

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Photographe : Phylactère

Ave César !

 

Ave César ! Ave César ! 

Alea Jacta Est ! Alea Jacta Est ! 

Voilà tout le bien ! Voilà tout le mal est ! 

Jusqu’à la mort des humains c’est leur sort.

 

Seul sur ton trône, 

Un seul empire, tu prônes. 

Pour les hommes du soleil levant, 

Jusqu’à la fin des mers vers le soleil couchant.

 

Un empire venu Rome, 

Pour l’honneur des fiers hommes, 

Pour la gloire de tes armées destinées à vaincre, 

Et par la justice de lois romaines, de ces barbares les convaincre.

 

César empereur, 

Brave et ne connaissant pas la peur, 

J’attends celle qui sera à tes côtés pour gouverner, 

Où est-elle celle qui possédera la clé de ton cœur mal-aimé ?

 

Ave César !  

Regarde ceux venus te rendre hommage, 

De ces peuples conquis venus des profondeurs des âges, 

Ave César ! Ta grande sagesse est digne du plus noble des arts.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Le répit du guerrier

New Image58

Le répit du guerrier

 

De jour comme de nuit,

je me préparai pour le combat,

Sans relâche, lame de mon épée, j’aiguisa,

Et jura avec sérénité de tuer tous mes ennemis.

 

À chaque instant,

Je voulais monter sur mon cheval,

Pour affronter toutes les forces du mal,

Sans crainte, mon désir fut de les envoyer au néant.

 

Que puis-je faire ?

Sinon d’admirer cette vaste contrée,

En serrant mon épée dans son fourreau si serré,

Et d’invoquer Arès paré de sa toute dorée crinière.

 

Barbares ! Fuyez !

De ma lance, je vous ferai goûter,

De votre sang, ma terre natale en sera abreuvée,

De ma pitié, jamais devant les dieux, vous en aurez.

 

Mais là, sur l’herbe verte de ce pré,

Je ne désire qu’une chose : c’est de me reposer.

Me rappelant sans cesse la raison d’être de mon combat,

Celui de lever devant l’envahisseur notre étendard à bout de bras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada