Archives

En mémoire de …

En mémoire de … Texte par RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Memories-861069743

En mémoire de …

‘’C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.’’

Rolland St-Gelais

 

Bonjour tout le monde,

J’ai appris la triste nouvelle du départ de mon ancien maitre de karaté et ami Marc Asselin vers un autre monde. Un monde qui est, je lui souhaite, magnifique et où l’amour divin rayonne de tous ses feux. Une telle nouvelle aussi triste soit-elle me fait prendre conscience d’une part, de la beauté de la vie et, d’autre part, de toute l’importance que peuvent avoir eu les gens qui ont jalonné nos chemins. Je pense en particulier aux personnes qui nous ont quitté leur heure venue.

Drôle de coïncidence, si je peux m’exprimer ainsi, que le départ de mon ancien maître Marc Asselin vers d’autres cieux ait lieu un vendredi 13 du mois de novembre. Le mois consacré dans la tradition catholique aux fidèles défunts pour lesquels il est suggéré de prier pour le repos de leurs âmes. Personnellement, je suis d’accord avec l’idée qu’il est bon, voire louable, de penser à ceux et celles qui nous ont précédés et qui ont, d’une manière ou d’une autre, façonné notre présent. Ce qui est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de personnes qui ont laissé une empreinte lumineuse dans notre vie.

J’ai eu la chance d’avoir été entouré par des gens formidables au cours de ma vie. Des gens qui ont fait en sorte que je souris à chaque fois que je revois en pensées certains événements de mon passé. Je pense, entre autres, à ma défunte mère Thérèse Després qui a affronté vents et marrées afin de permettre à votre humble serviteur d’être l’homme heureux que je suis. À cela s’ajoute mon défunt frère Hermann qui a laissé de merveilleux souvenirs en ma mémoire. Deux membres de ma famille pour lesquels je prie pour le repos de leurs âmes à chaque fois que l’occasion se présente. Bien entendu que je pourrais ajouter bien d’autres personnes à cette liste tellement leurs présences ont gravé en mon cœur des moments remplis de bonheur.

Je dédie donc ce présent article à ceux et celles qui ont été présents dans ma vie. Un article qui se veut être un témoignage de reconnaissance à leur endroit. Je dirais même un acte de mémoires afin que leurs noms puissent être connus pour l’éternité. C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.

Je termine ce présent article en vous suggérant quelque chose de bien simple. N’attendez pas le départ de ces êtres remplis de lumière pour leur exprimer tout votre respect, votre amitié et votre amour. Oui, il est vrai qu’en cette période de confinement causée par la pandémie est source de problèmes dans nos déplacements. Ceci ne nous empêche toutefois pas de communiquer avec tous ces gens d’une manière ou d’une autre. Parfois, un simple appel téléphonique suffit pour leur dire que nous pensons à eux.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais de Québec au Canada

 

Requiem in Pacem

Requiem in Pacem Votre humble serviteur en compagnie de Hanchi Marc Asselin

Requiem in Pacem

Je viens d’apprendre, comme bien d’autres personnes, le départ vers un autre monde de mon ancien professeur de karaté Hanchi Marc Asselin.

En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de connaître cet homme extraordinaire et d’avoir été l’élève de ce maître exceptionnel. Je pourrais tant écrire sur tout ce qu’il m’a permis de vivre de magnifique. Toutefois, il y en a deux qui ressortent du lot.

Le premier est qu’il avait demandé à l’un de ses amis journaliste du Journal de Québec, du nom de Dorick Moisan, de réaliser un article sur votre humble serviteur au sein de ce journal. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à un tel article lequel est semble-t-il l’un des plus beaux réalisés sur une personne n’appartenant ni au monde politique, ni au milieu artistique ou sportif.

Le deuxième est d’avoir été là lorsque les premières démarches pour aider les survivants de la thalidomide à obtenir gain de cause contre le gouvernement canadien en 1990. Tu avais dit devant toutes les personnes venues assister au cours où des reporters étaient venus dans cette optique ceci :  »Rolland a besoin de notre aide. Nous allons lui donner tout ce que nous pouvons. » Cela m’avait énormément touché.

Mais, par-dessus tout, Hanchi Marc Asselin m’a enseigné la plus grande leçon de toute ma vie. Celui de croire en moi et de ne jamais écouter ceux et celles qui oseront dire le contraire.

Hanchi Marc Asselin est parmi ceux et celles qui ont mis beaucoup de couleurs magnifiques dans ma vie.

Merci Marc pour tout ce que tu m’as permis de vivre.

Puisse ton âme reposer en paix !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

En parcourant ce chemin

En parcourant mon chemin Photo et poème par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

En marchand simplement

En marchand simplement, je me suis rendu compte que rien ne pouvait être prévu pour le commun des mortels. Certes, l’être humain gagne le pain à la sueur de son front tout en faisant du mieux qu’il peut pour son avenir. Mais en réalité, seule la nature est la plus forte. Elle ne se préoccupe guère de ce qu’il arrivera car elle sait comment reprendre le dessus.

D’une forêt en flammes renaitront de jeunes pousses qui deviendront à leur tour des arbres splendides. Des rivières sortant de leurs lits nourriront le sol affamé. Des naissances succèderont aux décès des animaux jadis invincibles. Des feuilles aux couleurs d’automne laisseront leur place au manteau blanc de l’hiver lequel fondera au soleil printanier annonça la chaleur bienfaitrice de l’été. C’est la roue qui tourne de son mouvement perpétuel.

En marchand simplement, j’ai compris qu’il y a une multitude d’autres chemins. Des chemins dont seul celui qui s’y trouve en est responsable. Il fait avec ce qu’il y trouve et laissera au suivant ce qu’il en aura décidé. Voilà la responsabilité des actes de chacun face aux événements de sa vie et de la vie d’autrui.

En marchand simplement, j’ai compris qu’il y aura de nombreux lendemains. Des lendemains qui sont déjà dans le creux de nos mains. De nos mains vides de tout et pourtant remplies de tellement de possibilités. Des possibilités alimentées par nos rêves, par nos espoirs et par nos désirs.

C’est en marchand simplement que j’ai compris que c’est par ce cycle que la vie se maintiendra encore et encore.

C’est en marchand simplement que j’ai compris que je ne m’en fais pour rien.

Réflexion de RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Rage impuissante

Rage impuissante Texte de RollandJr St-Gelais Photo de gfriedberg

Rage impuissante

Il arrive parfois pour bon nombre d’entre nous que nous soyons témoins de situations qui nous révoltent et que nous sommes dans l’impossibilité de faire quoique ce soit. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque de telles situations touchent les gens que nous aimons.

De telles situations peuvent être causées par un coup du destin et ce, sous de multiples facettes telle que la maladie, par exemple. Certes, nous n’y échappons pas au cours de notre vie. Comme je l’affirme en maintes occasions, la vie ressemble à des montagnes russes avec ses hauts et ses bas. C’est en pouvant bien se cramponner sur la barre horizontale, qui symbolisent nos valeurs les plus profondes, que nous réussissons à être en relative sécurité émotionnelle.

Bien des facteurs sont susceptibles de provoquer en soi une colère que je qualifierais de légitime. Voir autant d’inégalités dans le partage des richesses au sein de la société, entendre des verdicts dans lesquels des crapules de la pire espèce s’en tirent à bon compte, apprendre que l’un de nos proches est atteint d’une maladie incurable et la liste peut se rallonger quasi indéfiniment.

Mais face à cette rage impuissante, la compassion, l’altruisme et le partage font d’excellents contrepoids. Manifester de la compassion élève l’âme de la personne sans pour autant le porter vers l’orgueil. En effet, qui dit compassion dit aussi, accompagner l’autre dans sa passion, se placer à ses côtés et surtout l’aider à porter dans la mesure de nos propres limites sa croix. Pour sa part, vivre de l’altruisme met chaque partie à égalité morale. L’autre devient notre alter ego. Et, enfin, le partage enrichie la personne qui reçoit sans appauvrir celle qui donne. Je parle ici d’un partage sincère dans lequel la première n’a aucune intention d’abuser de l’aide de son prochain ni que ce dernier voit l’occasion de soutirer un quelconque avantage de celle-ci dans l’immédiat ni dans le futur.

Il est parfois bien de vivre une rage impuissante car cela dénote en soi cette volonté de faire quelque chose mais aussi notre limite. J’irais jusqu’à dire que la rage est une manifestation divine tout comme peut l’être l’amour alors que notre impuissance nous renvoie à notre nature purement humaine avec ses forces mais aussi avec ses faiblesses.

Il m’est arrivé où le sentiment de rage m’a envahie en certaines occasions. Pas trop souvent, Dieu merci. Cependant, je me rappelle ce bon vieux dicton : Pourquoi regarder le petit nuage gris dans le ciel alors que le soleil brille de tous ses feux? La vie est faite ainsi.

Merci de m’avoir lu et bon congé de l’Action de Grâce.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Quelles sont les sources de mes nombreux plaisirs?

Parc Cartier-Brébeuf dimanche 4 octobre 2020

Quelles sont les sources de mes nombreux plaisirs?

Quelles sont les sources de mes nombreux plaisirs? Celles qui permettent de combler ma recherche de plaisir lié aux sens qui ont été voulus et créés par Dieu! Il va de soi que le fait de me promener aux abords de la rivière St-Charles est sans contredit l’occasion rêvée pour découvrir toute la beauté de la nature, surtout en cette période de l’année où les couleurs des arbres s’harmonisent de façon spectaculaire. Il va de soi que les chants des oiseaux agrémentent mes randonnées.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada