Archives

Signification d’être mère

Signification d'être mère
Signification d’être mère Texte par RollandJr St-Gelais Photo par Rick B. Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Source : https://www.deviantart.com/rickb500/art/Mother-to-Be-852620774

Signification d’être mère

 »Participer à quelque chose de plus grand que soi »

Selon Danielle C.

 »L’amour de ta vie et te remplit de fierté à chaque nouvelle évolution. »

Selon Tiphaine H.

 

Bonjour tout le monde,

IMG_20200801_133945J’espère que vous profitez de la dernière semaine du mois d’août pour faire le plein de vitamine D que nous donne généreusement le soleil avant l’arrivée de l’automne prévue pour le mois prochain. Mais, rassurez-vous, il y aura encore de belles journées estivales sans oublier que l’automne possède tant de charme et belles journées ensoleillées. Ne dit-on pas que chaque journée a en soi quelque chose de particulier? Ceci est d’autant plus vraiIMG_20200801_132920 lorsqu’une femme apprend qu’elle porte en elle la présence d’une vie qui demande qu’à croître afin de donner naissance à un petit être. Réalité qu’aucun homme, aussi proche qu’il puisse être à l’égard de son amour ou tout simplement d’une grande amitié possédant une intimité peu commune, ne pourra jamais comprendre dans sa totalité. Que voulez-vous? La réalité de la vie est faite ainsi.

Or, et c’est plus fort que moi, j’ai demandé via mon compte Facebook, à l’aide d’un appel à toutes, l’avis de toutes les femmes qui ont eu la chance de vivre une telle expérience. Une expérience qui, c’est mon humble avis, doit être différente pour chacune d’entre elles même si plusieurs points en commun les réunissent.

Signification d'être mère6De toutes les réponses que j’ai reçues il y a trois éléments qui semblent ressortir du lot. Le premier est un amour inconditionnel envers cette vie en gestation tandis que le second réside en l’émerveillement face à cette vie en tant que tel alors que le saut vers l’inconnu ferme la marche. Peut-on s’étonner d’un tel ordre des choses puisqu’elles sont imbriquées les unes aux autres? Personnellement, je crois que l’absence de l’une ferait disparaître les deux autres.

Fait remarquable, l’une de mes correspondantes européennes m’a répondu ceci :  » C’est là que pour moi le mot AMOUR a pris tout son sens, c’est (…) quelque chose de vrai sans aucune attente en retour.  » Une réponse qui en dit long sur une telle situation propre aux femmes qui portent la vie en elles.

Certes, il existe bien quelques points négatifs dansSignification d'être mère5 l’attente de devenir une mère. Il ne faut pas s’en offusquer car la vie est semblable à une route parfois parsemée de fleurs de milles couleurs et où parfois se trouvent de multiples cailloux. Parmi les quelques points négatifs, force est de constater qu’ils relèvent tant de l’aspect émotionnel que de l’aspect physique. D’ailleurs, la crainte de prendre du poids et l’apparition de vergetures sont parmi les pires appréhensions de la future mère. Deux phénomènes tout à fait normaux dans les circonstances.

Parmi toutes les réponses que j’aie reçues, celle de l’une de mes plus fidèles correspondantes sur Facebook mérite d’être textée dans son intégralité au sein de cet article. Et pour cause puisqu’elle a bien voulu partager avec nous son expérience de vie. Une expérience de vie empreinte d’une grande sérénité face à une montagne russe émotionnelle fort impressionnante. Toutefois, par respect pour sa vie privée, je me contenterai d’utiliser ses initiales dans la présentation de ses propos.

Signification d'être mère2Madame A. D. : ‘’Je vais vous répondre car j’ai été 7 fois enceinte mais je n’ai que 3 enfants. Le sentiment qui m’est venu tout de suite lors de ma première grossesse c’était une joie profonde. J’avais envie de cacher un tel sentiment pour être seule à en profiter mais cela engendre un tel bouleversement que j’ai été obligée de partager cette nouvelle avec mon mari. Entre la première naissance et la deuxième j’ai fait deux fausses couches. Ce qui explique que j’ai attendu pour m’autoriser à être heureuse de nouveau. Pour la troisième grossesse? J’ai paniqué car j’avais encore fait deux fausses couches auparavant. De plus, mon conjoint et moi nous traversions des moments difficiles puisque j’entreprenais mes études d’infirmière. Ce fut un sentiment que j’ai du mal à décrire car il y avait à la fois de l’espoir mais aussi de la crainte que cette enfant ne vienne pas au monde avec la honte de penser ainsi. Voilà aucune fois ce fut la même chose. Mais c’est surtout la première fois qui m’a mise sur un petit nuage. Si mon histoire vieille de plus de 50 ans vous est utile, j’en serai heureuse. Toutefois, je suis contente qu’un homme ai posé cette question!

En est-il différent pour les plus jeunes mères? ParmiIMG_20200801_132906 celles-ci, l’une m’a expliqué qu’il s’agissait d’un moment empreint d’inquiétude mais de très particuliers car le fait de sentir un petit être bouger en soi est magique et effrayant à la fois dont un certain ‘’abandon de soi’’ semble être le meilleur choix à faire. Et de rajouter : ‘’Tu as au creux de ton ventre une vie que tu dois faire grandir pendant neuf mois. Une grosse fierté quand tu le mets au monde, tu as réussi cette épreuve de neuf mois et le sprint final aussi. (…) Tu mets au monde un bout de toi un bout de papa…’’ 1

Cela m’a fait un plaisir fou de rédiger un tel article sur une réalité bien féminine que d’apprendre que l’on porte la vie en soi. Une réalité qui, fait étrange, semble être occultée par le culte de la mort en ces temps. Personnellement, je garde espoir en l’humanité dès l’instant où je vois une femme qui porte en elle la plus grande richesse qui soit : la vie.

 Je vous remercie de votre attention.

1.      Eh oui ! Le papa joue tout de même un rôle non négligeable dans cette aventure.

 

 

 

En bas de cet escalier

IMG_20200730_111109
En bas de cet escalier Poème par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

En bas de cet escalier

 

 En bas de cet escalier

Je ne pouvais plus avancer

Mes larmes trop lourdes à supporter

M’empêchèrent malgré moi de continuer

 

Chaque pas que je fis

Me mena vers un ennui

Qui brisa mon cœur langui

De toi qui était tellement épris

 

Chaque pas amena une larme

Qui noya jusqu’au profond de mon âme

Quelle lourdeur de la nuit dans cette forêt

Me fit comprendre ce que vraiment j’étais

 

Une âme triste et esseulée

Devant sa solitude une fois la nuit tombée

Seras-tu là pour me relever, pour m’aimer?

Au pied de cet escalier, sans toi certes je mourrai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Lecture d’aujourd’hui

today_s_reading_by_tommothetog_de1cpo2-fullview
Texte de réflexion par RollandJr St-Gelais Photo par David John Source : https://www.deviantart.com/tommothetog/art/Today-s-Reading-848799218

Lecture d’aujourd’hui

Il est bien, voire parfois souhaitable, de lire et relire certaines parties de notre vie. Prendre conscience de nos bons et moins bons coups, de nos réussites et de nos erreurs. Il ne s’agit pas de se donner une fierté de nos réussites, ni de faire un mea culpa de nos manquements. Seulement de faire une mise-au-point de là où on se retrouve aujourd’hui même.

Posons-nous ces questions : Avons-nous fait les choix qui s’imposent tant dans notre mode de vie que dans nos choix de fréquentations? Avons-nous pris les décisions qui s’imposent face à notre réalité de vie? Nos choix quotidiens nous ont-ils permis d’aller vers un chemin favorisant notre épanouissement tant psychologique, spirituel que physique? N’oublions pas que ces trois éléments constituent l’essence même de l’être humain. Bon ! Encore une fois, je reconnais avoir une pensée fortement influencée par la philosophie gréco-romaine laquelle a servi de base interprétative des saintes écritures, notamment du nouveau-testament.

Comme tout bon soldat bien entraîné, il est nécessaire de connaître la position exacte de l’endroit où l’on est afin d’une part, d’éviter tout piège potentiel et, d’autre part, de savoir l’endroit exact où l’on doit se rendre afin d’accomplir sa mission ultime. Une mission qui incombe à chacun d’entre nous. C’est-à-dire de vivre une vie riche, épanouissante et en accord avec nos valeurs les plus profondes.  

Bien lire sans minimiser ni dramatiser notre parcours de vie, c’est-à-dire avec honnêteté et franchise, constitue le meilleur choix qui s’impose en certaines occasions. L’essentiel est de ne pas les laisser passer lorsqu’elles se présentent à nous.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Je serai en vacances du 28 au 2 août inclusivement

Semaine de vacances
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je serai en vacances du 28 juillet au 2 août inclusivement

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je me prépare tranquillement en prévision de ma semaine de vacances qui aura lieu du 28 juillet au 2 août inclusivement. Je passerai donc cette semaine dans un magnifique chalet en compagnie de deux charmantes dame dont l’une est photographe. Elle désire ardemment réaliser quelques séances photos de nudité artistique en ayant votre humble serviteur pour modèle.

Bien entendu que nous ferons diverses activités durant cette période de vacances en pleine nature. Une telle semaine sera excellent pour le moral étant donné que nous étions obligés, à l’instar de bien d’autres pays, au confinement suite à la première vague de pandémie de coronavirus.

Personnellement, je me dis qu’il est bien d’en profiter vu la seconde vague qui s’annonce dans les semaines à venir. Et puis? Quant à crever, aussi bien crever heureux et comblé.

Bonne semaine.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

P.S. J’ai pris soin de rédiger et de pré publier les articles en prévision de ma semaine de vacances. De cette façon, vous pourrez continuer à profiter de mes poèmes et de mes textes de réflexion durant mon absence.

Ce lit où tu dormais

Et tu dormais
Ce lit où tu dormais Poème de RollandJr St-Gelais Source la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Img-8-830407252

Ce lit où tu dormais

 

De retour de mon travail, je voulais te dire comme je t’aimais,

Te dire qu’à mes yeux la plus belle femme tu étais,

Celle que la vie m’a permis de rencontrer,

Celle que la vie m’a permis d’épouser.

 

Je t’ai rencontrée près du pont des soupirs,

Dans le pays de mes origines, de chaleur et de rires.

Là où nous sommes nés où nous avons grandi avant de le quitter,

Pour un avenir meilleur dans ce pays de nos terres tellement éloignées.

 

Tu m’as demandé de t’épouser malgré ma précarité,

Tu savais que la lune jamais je ne pourrais te l’apporter,

Mais que maintenant et pour toujours je te serai fidèle.

Car à mes yeux, tu resteras à jamais la plus belle.

 

Voyant les incertitudes en ce pays ravagé par la guerre,

Nous sommes partis pour ce pays au nord du nouveau continent.

Pour y fonder famille avec une marmaille qui t’appellerait maman,

Nous y sommes partis la vague à l’âme et le cœur gros sans regarder en arrière.

 

Aussitôt arrivés, nous avons déniché un toit pour nous y loger.

Un boulot qui pour un homme si étranger n’était pas si mal payé,

Se contentant de peu, tu veillas à ce que nous ne manquions de rien.

Alors de moi je travaillais du crépuscule jusqu’au petit matin.

 

C’est en revenant de mon travail que je suis passé prendre quelques fleurs,

Quelques fleurs pour te manifester grâce à toi tout mon bonheur,

J’avais si hâte de pouvoir te les offrir et de voir ton beau sourire,

Car en ce pays je trouve comme il fait bon d’y vivre.

 

Je suis entré sur la pointe des pieds,

Car je craignais nos voisins les déranger.

Je suis allé les déposer sur la table du salon,

Faisant attention de ne point faire de bruit comme de raison.

 

Ressentant la quiétude angélique de ce matin d’été,

Dans la chaleur de notre lit, j’ai décidé d’aller te retrouver.

Te retrouver dans le confort de tes bras qu’à chaque instant je savourais,

Dans ce lit que je te regardais avec tant d’amour, ce lit où tu dormais.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada