Archives de tags | actions

Le véritable pouvoir

Le véritable pouvoir Texte de Rolland Jr St-Gelais Modèle & Photo : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/My-Power-946390574

Le véritable pouvoir

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous passez une belle saison. Pour ma part, je dois avouer qu’il y a fort longtemps que je n’ai pas vu un hiver aussi agréable que maintenant. En effet, la température clémente qui recouvre la magnifique région de Québec est fort appréciée par votre humble serviteur.

Comme vous le savez déjà, je profite de la quiétude de ma réalité actuelle pour créer des poèmes et écrire des textes sur mon blogue artistique sur divers thèmes. Or, il m’est arrivé à l’esprit de rédiger un article en répondant à l’une des nombreuses interrogations cruciales liées à l’existentialisme. Il est fort possible que ma situation physique avec laquelle je vis depuis ma naissance et certains évènements attachés à mon expérience de vie y soient pour quelque chose dans la manière dont je perçois la présence humaine.

À dire vrai, le fait que de plusieurs questions viennent hanter ma pensée ne m’a jamais empêché d’apprécier mon destin en y découvrant la multitude de bons côtés qui la composent. Or, ceci m’amène justement à résoudre cette problématique inhérente à l’existence. Quelle serait le véritable capacité que j’ai été dans l’obligation de développer afin de faire face aux diverses circonstances que j’ai dû affronter ?

Oui, je suis conscient que je ne possède aucun des pouvoirs des super héros de bandes dessinées qui ont jalonné les lectures de mon enfance ou que je vois sur les immenses écrans dans les salles de cinéma. Cependant, il y en a un qui s’est imposé au plus profond de mon être. Une aptitude qui m’est d’une grande utilité face à ce qu’il peut m’arriver.

C’est un fait indéniable que je n’ai pas de contrôle sur ce qu’autrui peut opérer et que ses actions, sûrement sans aucune mauvaise intention de sa part, peuvent me perturber. Toutefois, je suis libre de le prendre d’une manière que je qualifierais de « détachée ». Oui, cela peut m’ébranler. Cependant, c’est à moi, et à moi seul, que revient le degré d’affectation à mon endroit. Dit autrement, je suis responsable de mes sensibilités et c’est à moi de les endiguer, telle une rivière au printemps qui se décharge de ses glaces, de façon à ne pas me laisser submerger.

Certes, c’est là un travail de longue haleine. Je devrais plutôt écrire de toute une vie. À plus forte raison si on se souvient qu’elle est semblable à des montagnes russes. « Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas », dit l’adage. Voilà pourquoi il est impératif de garder un contrôle sur nos émotions qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

Attention ! Il n’est pas dans mon intention de minimiser l’importance de vivre pleinement ce que l’on ressent. Je désire simplement vous rappeler que le fait d’en être le seigneur incontesté est avant toute chose un bon pas dans la maîtrise de notre vie.

Merci infiniment de votre attention à mon endroit !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Pyramide

Pyramide Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Photo par mtlstefd Source : https://www.deviantart.com/mtlstefd/art/Pyramide-941660529

Pyramide

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de rédiger un petit texte de réflexion en ce jeudi 22 décembre 2022. En effet, j’ai vécu quelques péripéties au cours de cette année qui se terminera dans quelques jours. Je suis passé, pour dire vrai, par une gemme d’émotions allant d’un état de bien-être à celui de douleurs indescriptibles, et même d’un désaccord à l’égard de certains évènements qui ont amené une multitude de remises en question fort importantes chez votre humble serviteur.

Ceci m’a fait comprendre que la vie est semblable à une pyramide sur laquelle chaque être humain doit atteindre le sommet. J’ai bel et bien choisi un tel monument au lieu de la montagne pour mettre en lumière mon propos. En effet, la première reflète davantage la recherche de la spiritualité puisqu’elle illustre à elle seule le désir de l’immortalité chez les pharaons de l’Égypte de l’antiquité. Pour la seconde, elle fait référence, à mon humble avis, à la prospection intérieure face aux aléas de l’existence.

Qui ne rêve pas de vivre éternellement ? Ce désir est souvent accompagné par celui de la beauté pure et sans tache et d’une santé sans lacunes. Est-ce à une pure utopie ? Serait-ce plutôt une illusion que l’on se façonne devant l’inévitable, qui est la finitude de notre être ? Il est légitime de vouloir répondre à de telles questions existentielles.

Pour ma part, et après avoir assisté au départ de mon défunt père, je vois les choses de manière contrastée. En effet, il m’est apparu comme une évidence que la vie est composée par une série d’étapes que nous devrions surmonter, sans pour autant subir puisque nous sommes tout de même responsables de nos choix et de nos actions, afin d’être aptes à passer à autre chose ? Un peu à l’image d’une personne qui traverse les phases naturelles de l’existence humaine. Elle développera sa propre vision à l’égard de sa réalité.

Pour être franc avec vous, je m’aperçois que l’absence de mon père me pousse à me poser cette question : quel sens je dois maintenant donner aux jours qui me restent et ultimement qu’en sera-t-il de mon départ, le moment venu? Ce à quoi je réponds, après une réflexion bien sommaire, que l’on doit toujours viser plus haut que soi. Autrement dit, malgré le fait que nous soyons faits de chair, de sang, de qualités et de défauts, nous devons garder à l’esprit qu’il est impératif de gravir avec sérénité les marches qui composent notre vie. La fuite n’a jamais rien arrangé.

Rien n’est facile en cet univers matériel. Heureusement qu’il y a aussi un autre que je qualifierais de parallèle pour illustrer mon idée et qui est susceptible de nous élever sur le plan spirituel. Existe-t-il des êtres célestes qui nous sont assignés afin de nous appuyer sur nos chemins ?* Je songe ici au merveilleux récit de Tobie escorté par l’Archange Raphaël. Un des plus beaux livres de l’Ancien Testament. Il est à retenir qu’il fait partie des recueils dits deutérocanoniques. Une fois encore, l’influence de la philosophie grecque joua un rôle majeur dans l’évolution de la pensée chrétienne.

Toutefois, un autre personnage jadis angélique, dont le nom signifie « Celui qui porte la lumière », a peut-être allumé en moi le brasier ardent de la connaissance. Vous avez sans aucun doute deviné que je fais référence à Lucifer. Un peu à l’instar de Prométhée qui donna la flamme aux hommes, Lucifer insuffla en mon être une toute nouvelle quête du sens à la vie. Après tout, il est permis de refuser de croire que nous sommes que des pantins devant affronter sans dire un mot leur destin.

Qui suis-je? Je suis un être qui escalade du mieux qu’il le peut les pierres qui façonnent sa pyramide en souhaitant qu’un jour l’étoile du matin brillera de tous ses feux.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

* On doit y voir une allégorie dans mes propos. 

Nous t’exhortons

Nous t’exhortons Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/We-Invoke-Thee-938717631

Nous t’exhortons

 

Ô, Être suprême qui est de tout temps.

Qui vit au-dessus des moments et des lieux.

Qui sonde les cœurs qui vont vers les cieux.

Toi qui délivres les humains de leurs tourments.

 

Nous sommes ici rassemblées avec de nobles intentions.

Sans pensée malsaine et avec une pure conscience.

Nous voici réunies sous l’œil de ta présence.

Écoute favorablement notre supplication.

 

Toi qui ne juges jamais par les apparences.

Et qui porte un regard souvent miséricordieux,

Envers l’être qui a toujours gardé un cœur généreux,

Sans jamais avoir détourné son visage de l’innocence.

 

Nous sommes cinq comme les doigts de la main.

Nous formons un cercle afin d’unir toutes nos énergies,

Contre ce pouvoir ténébreux qui sournoisement rugit.

Pour ce faire, nous psalmodions d’ancestraux refrains.

 

Devant nous se trouvent ces objets tellement précieux.

Une bougie d’une blancheur immaculée, gage de notre pureté.

Un crâne d’un inconnu, symbole parfait de notre ultime destinée.

Un lampion obscur comme la nuit, signe des choses cachées des cieux.

 

Une pomme pour se rappeler la chute de l’humanité.

Un compas, témoin de ta science et de ton intelligence.

Un miroir, imprimeur de nos actions sur notre conscience.

Enfin, des bougies noires, nos incantations, vers toi, vont monter.

 

Nous sommes les prêtresses d’un culte aujourd’hui presque disparu.

Victime autant par les préjugés en tous genres que par l’ignorance.

Qui a pourtant su résister aux persécutions grâce à une céleste patience.

Une foi mystique qui a été révélée qu’à de très rares élus.

 

Écoute notre prière ! Nous t’en conjurons.

Ô, toi, qui fus extrait de la lumière éternelle.

Entends notre requête et vois comme elle est belle.

Guéris cet homme à l’âme pure ! Avec confiance, nous t’exhortons.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Par-dessus

Par-dessus Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Acuerala1962 Source : https://www.deviantart.com/acuarela1962/art/S-T-1498-935850944

Par-dessus

En ce vendredi,

Tu avais un sourire si joli.

Nous nous sommes fixé un rendez-vous,

Comme des passionnés, des amants un peu fous.

 

Dans une chambre d’hôtel dans le Vieux-Québec,

Un endroit connu de nous seuls, loin des blancs-becs.

Un lit confortable et des oreillers, c’est tout ce dont on avait besoin.

Avec un mur isolé pour cacher les sons lors de notre joyeux entrain.

 

Nous avions envie de l’un de l’autre à en perdre la raison.

Quel sublime sacrilège qu’est celui de la fornication !

Nous avons fait du Kâmasûtra ses positions formidables.

Loin du regard des anges, mais, peut-être pas celui du diable.

 

De ces postures explorées, de ces actions faites, de ces gestes réalisés.

Dans cette chambre où nos âmes jouissaient d’un si agréable péché.

Tu avais choisi celle qui allait rester dans ma mémoire,

Malgré le fait qu’il faisait en ce moment si noir.

 

Quoi de plus succulent en cet univers que de savourer ta sève ?

De goûter ce liquide visqueux tel un nectar coulant de cette nouvelle Ève ?

Sans prononcer un mot, tu m’invitas avec fermeté, à me coucher sur le dos.

Je ne doutais pas de toute ma vie imaginer quelque chose d’aussi beau.

 

Sentant tes cuisses glisser lentement entre mes chaste et pures oreilles.

Quelle vision étonnante ! Quelle vue incroyable ! Quel bonheur sans pareil !

Tu collas avec insistance cette zone secrète sur ma bouche.

Me laissant le loisir de la titiller jusqu’au moment de la suave douche.

 

Mon cœur battait à défoncer les enfers, à en rompre les portes du ciel.

Je sentais couler allègrement sur mon visage tout ce délicieux miel.

Considère-le, mon amour ! En vérité, ce que j’ai vraiment le plus apprécié.

Ce fut la chance ainsi offerte, de tes seins, de pouvoir ainsi les admirer.

 

Par-dessus, par en dessous, nous étions, dans ce lit, entièrement nus.

Je croyais au plus profond de moi jusque-là avoir tout compris, tout vu.

Quoi de plus extraordinaire que d’entendre la voix de mon amour gémir ?

Surtout lorsque je l’aperçois me faire son plus beau sourire.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La vie est comme un livre

La vie est comme un livre Réflexion de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Very-interesting-933382803

La vie est comme un livre

Au fil des événements, je découvre que la vie est comme un livre. On y constate à chaque chapitre des gens de tous les horizons qui chacun à sa manière, essaye de tirer son épingle du jeu. Certains sont soi, plus chanceux que d’autres, ou bien savent davantage tirer parti des occasions qui se présentent.

Quelques-uns choisissent le bien tandis que d’autres optent pour le mal. Pouvons-nous les juger ? Je répondrai par la négative. Ils font souvent ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont. Toutefois, la responsabilité face à ses décisions et à ses actes incombe à la personne et à elle seule. C’est ce que j’appelle le libre arbitre.

La réalité est semblable à un bouquin que nous écrivons avec l’encre de notre âme. Elle peut être lumineuse comme elle peut être ténébreuse. Encore là, c’est à nous de choisir dans telle orientation nous voulons donner à chacun des chapitres de notre livre de vie. Un fait à retenir, tout est conclu lorsque la dernière page d’un article est tournée. Il est donc inutile de revenir sur des extraits du passé et de ressasser les erreurs ou bien d’avoir la nostalgie des belles anecdotes. Il faut poursuivre la composition en tenant compte des bons et des mauvais coups.

Avec quelle encre va-t-on rédiger le prochain chapitre ? C’est là une question dont la réponse influera la destinée de l’auteur. Ici, je me souviens d’une phrase prononcée par l’un des acteurs de la trilogie « Retour vers le futur » qui explique que rien n’est écrit à l’avance et que toutes actions joueront un rôle fondamental sur le sentier que nous avons décidé de prendre.

Je vous souhaite de choisir la lumière, laquelle éclairera chaque mot que vous emploierez dans la rédaction du livre de votre vie. Certes, cela n’empêchera pas l’apparition d’erreurs de parcours, mais vous permettra de poursuivre inlassablement le chemin du bonheur.

Merci de votre attention

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada