Archives de tags | argent

Couchée !

Couchée

Couchée Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin Modèle : Indira Spr

Couchée !

 

Couchée, simplement couchée.

Attendant tes ordres que j’écouterai,

Pensant quelques fois à mes tatouages,

Qui me suivront au fil du temps et des âges.

 

Tes regardant me fixer sans faire un pas,

À travers de la lentille de ta caméra,

Tu sais avec précision déceler,

Ma féminité et ma beauté.

 

Cachant mon sein simplement par pudeur,

Même si le dévoiler je n’en avais point peur,

Car ceux qui me verront ainsi sauront admirer,

La femme que je suis et celle dans l’avenir je serai.

 

Collier au cou telle une rebelle,

Douce rebelle de ma jeunesse si belle,

Ornements faits de noir et de pointes d’argent,

Que j’enlèverai seulement pour mon plus fidèle amant.

 

Celui que je n’ai pas encore connu ni vu,

Celui que je n’ai pas eu la chance de voir nu,

Celui qui saura faire battre mon cœur à la folie,

Celui qui saura me faire perdre par son ardeur mon esprit.

 

Où est-il? Au moins existe-t-il?

Sur quelle contrée lointaine vit-il?

Attendant le jour qui n’est pas encore venu,

Je suis couchée en espérant en secret qu’il m’ait vue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Arbres dans la forêt dense

IMG_20200801_140205
Poème et photo par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Arbres dans la forêt dense

 

Arbres dans la forêt dense,

Aux grés du vent qui dansent,

Arbres si paisibles et mais sauvages,

Témoins des élans pendant leurs ravages.

 

Quels âges avez-vous?

Allez! Allez! Dites-le-nous!

Quels sont vos plus beaux souvenirs?

Racontez-nous afin qu’en cette vie on puisse rire.

 

Avez-vous rencontré des amoureux s’embrasser?

Avez-vous entendu mille mots d’amour de ces cœurs enlacés?

Quels secrets mystérieux derrières vos branches a-t-on avoués?

Allez! Soyez sans craintes, nous les garderons en nous pour l’éternité.

 

Conifères de notre pays,

Arbres fiers de notre douce patrie,

Arbres feuillus si verts en été si blancs en hiver,

Arbres qui nous rappellent de nos ancêtres leur bonheur et leur enfer.

 

Ah bon ?! Vous préférez garder le silence.

Soyez rassurés, nous savons toute l’importance,

De cacher tout ce que vous avez vu depuis si longtemps,

Nous vous prions de pardonner toute cette perte de temps.

 

Nous vous laissons tranquilles,

Car pour nous les minutes sans cesse défilent,

À l’année prochaine, chers amis de la forêt boréale.

Nous retournons dans nos cités aux milles rues, aux milles dédales.

 

De ces cités aux âmes mortes et aux visages ternes,

De ces villes peuplées de ces gens circulant dans ces veines,

Dans ces veines faites de chauds goudrons et de lourd ciment,

Construites par des dirigeants encore et toujours avides d’argent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Son Rosaire

Rosaire
Poème par RollandJr St-Gelais Photo avec la permission de Aakoran Source : https://www.deviantart.com/aakoran/art/Rosary-621958015

Son Rosaire

 

Comme je n’avais rien à faire,

Et que cela ne me convient guère,

J’ai voulu faire le ménage dans mes affaires,

C’est alors que j’ai trouvé quelques souvenirs de ma grand-mère.

 

En ouvrant une vieille valise toute poussiéreuse,

Remplie de choses qui me paraissaient bien mystérieuses,

Des objets d’une autre époque tellement différente de la nôtre,

Dire que de ces nombreux souvenirs mon petit grenier en est l’hôte.

 

Découvrant avec précaution ces objets tel un trésor,

Qui étaient bien plus précieux que de l’argent et de l’or,

Ils témoignèrent de l’expérience d’une dame ayant jadis vécue,

À une époque où les valeurs de la jarretière sont à jamais révolues.

 

J’ai trouvé une photo où elle souriait,

À côté de mon grand-père ! Comme elle l’aimait.

Elle l’aimait encore plus que la prunelle de ses yeux si bleus,

Avant qu’il soit appelé loin à un âge vénérable tout là-haut dans les Cieux.

 

J’ai découvert bien des lettres remplies de mystère,

Des lettres d’amour et de secret échangées pendant la Grande Guerre,

Elle lui annonça qu’elle allait bientôt avoir leur premier enfant,

Mon père qui sera le présage de nombreux descendants.

 

J’ai trouvé des vieux livres écrits en une langue inconnue,

Je me suis dit qu’il est fort possible qu’elle seule les avait lus,

Sa robe de noces était toute pliée tout au fond avec grand soin,

Comme disait ma mère elle seule savait le faire avec ses délicates mains.

 

De tout ce que j’ai pu en cette valise trouvé,

Une seule à mes yeux et en mon cœur pouvait vraiment compter,

Ce fut ce chapelet de noir et d’argent avec lequel elle récitait ses prières,

De ce Credo, ces Ave Maria et Noster Pater quand elle disait son Rosaire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Discussion philosophique

 

Coronavirus
Source : https://www.deviantart.com/xipx/art/earth-13887317

Discussion philosophique

Merveilleux texte composé par Cathy Duchaine de Québec au Canada

Ça fait réfléchir ….

🗣 : Univers, Pourquoi me mettre dans le pangolin ?

: Cet animal, Corona, est en voie d’extinction. Et pourtant les hommes continuent de le braconner et de le manger. … Ce sera la première étape de ma leçon.

🗣 : D’accord Univers. Pourquoi tu veux que ça commence en Chine?

: La Chine est le symbole de la mondialisation et de la production de masse petit. Ce pays est surpeuplé, il produit en masse et pollue en masse…

🗣: C’est vrai univers… Mais en même temps c’est parce que les autres pays y ont un intérêt financier aussi non ?

 : Oui petit c’est pour cela que ta mission va être de te répandre partout dans le monde, et principalement dans tous les pays concernés par ce système, l’Europe, les US, les pays producteurs de pétrole…

🗣: Quelle forme vas tu me donner univers ?

 : Celle d’un virus qui va principalement infecter les voies respiratoires.

🗣 : Mais pourquoi univers ?

: Petit, vois tu de nos jours, les hommes mettent en danger la planète. La pollution est devenue trop importante mais l’humanité n’en mesure pas l’ampleur. Quoi de plus symbolique que la respiration petit, tu comprends ?

🗣 : Oui mais ça veut dire que je vais être dangereux univers ?

 : Tu ne le seras pas plus que plein d’autres maladies existantes petit, et tu le seras bien moins que la pollution elle même qui génère des milliers de morts ! Mais la différence c’est que toi, tu seras visible…

🗣 : D’accord univers. Mais tu crois que ça va marcher ton truc là alors, je comprends pas comment ?

 : Tu as raison petit. C’est pour cela que je vais te rendre très contagieux. Tu vas vite te propager. La vitesse de propagation sera bien supérieure à ta dangerosité.

🗣 : Ok mais alors si je suis pas si dangereux, tu crois qu’ils vont avoir peur de moi ?

: Oh petit oui fais moi confiance. C’est sur cela d’ailleurs que je compte pour faire évoluer les mentalités : la peur.

Ce n’est que quand l’homme a peur, qu’il peut changer ensuite…

🗣 : Tu crois ?

 : Oui petit, et je vais ajouter tout un contexte pour amplifier la peur et les prises de conscience.

🗣 : Quoi univers…?

: La peur va tellement prendre le dessus que l’on confinera les gens chez eux tu verras. Le monde sera à l’arrêt. Les écoles seront fermées, les lieux publics, les gens ne pourront plus aller travailler. Les croisières, les avions, les moyens de transport seront vides..

🗣: Oh la la, Univers, tu vas loin, mais qu’espères tu de cela ?

 : Que le monde change petit ! Que Terre mère soit respectée ! Que les gens prennent conscience de la bêtise humaine, des incohérences des modes de vie et qu’ils prennent le temps de réfléchir à tout cela … Qu’ils arrêtent de courir, découvrent qu’ils ont une famille et des enfants et du temps avec eux. Qu’ils ne puissent plus recourir aux suractivités extérieures car elles seront fermées. Se reconnecter à soi, a sa famille, ça aussi, petit, c’est essentiel…

🗣 : Ok mais ça va être dangereux, l’économie va s’effondrer….

: Oui petit, il y aura de grosses conséquences économiques. Mais il faut passer par là. C’est en touchant à cela aussi que le monde je l’espère va prendre conscience de ses incohérences de fonctionnement. Les gens vont devoir revenir à un mode de vie minimaliste, ils vont devoir retourner au local, et je l’espère à l’entraide..

🗣 : Comment vais je me transmettre ?

: Par le contact humain.. Si les gens s’embrassent, se touchent…

🗣 : Bizarre univers là je ne te suis pas, tu veux recréer du lien mais tu éloignes les gens ?

 : Petit, Regarde aujourd’hui comment les hommes fonctionnent. Tu crois que le lien existe encore ? Le lien passe par le virtuel et les écrans. Même quand les hommes se promènent, ils ne regardent plus la nature mais leur téléphone… A part s’embrasser il ne restait plus grand chose du lien… alors je vais couper ce qui leur restait de lien et je vais exagérer leur travers … en restant confinés chez eux, fort à parier qu’au départ ils se régalent des écrans mais qu’au bout de plusieurs jours ils satureront… lèveront les yeux.. découvriront qu’ils ont une famille, des voisins … et qu’ils ouvriront leur fenêtre pour juste regarder la nature …

🗣 : Tu es dur Univers, tu aurais pu alerter avant de taper aussi fort…

: Mais Corona, avant toi j’ai envoyé plein d’autres petits … mais justement c’était trop localisé et pas assez fort…

🗣 : Tu es sur que les hommes vont comprendre cette fois alors ?

: Je ne sais pas Corona… je l’espère… Mère terre est en danger… si cela ne suffit pas, je ferai tout pour la sauver, il y a d’autres petits qui attendent … mais j’ai confiance en toi Corona… et puis les effets se feront vite sentir … tu verras la pollution diminuera et ça fera réfléchir, les hommes sont très intelligents, j’ai aussi confiance en leur potentiel d’éveil… en leur potentiel de création de nouveaux possibles … ils verront que la pollution aura chuté de manière exceptionnelle, que les risques de pénurie sont réels à force d’avoir trop délocalisé, que le vrai luxe ce n’est plus l’argent mais le temps… il faut un burn out mondial petit car l’humanité n’en peut plus de ce système mais est trop dans l’engrenage pour en prendre conscience… à toi de jouer…

🗣: merci Univers… alors j’y vais …

Parfois, il suffit d’un moment de paix

Parfois, il suffit d'un moment de paix
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Parfois, il suffit d’un moment de paix

Dans ce monde où tous semblent courir pour tout et pour rien. Courir à en perdre le souffle, la raison et la joie de vivre. Courir pour aller au-devant de qui, au devant de quoi, fuir quoi et surtout pourquoi fuir. Courir pour ne point souffrir? Alors qu’il suffirait simplement de prendre un arrêt.

Un arrêt dans le temps qui passe et qui ne reviendra jamais. De ce temps que l’on remplace à tort par l’argent alors que celui-ci ne peut acheter en aucune façon le premier. De ce temps de nos innocences, de notre enfance, de notre folie de jeunesse, de nos amours de nos vingt ans et de nos souvenirs qui peupleront nos vieillesses.

Parfois, nous rêvons tous de devenir riches, d’être en mesure de réaliser nos fantasmes les plus fous, de voyager, d’aller au-delà même de l’horizon. Parfois, nous nous bâtissons des demeures luxueuses pour s’y réfugier et être loin des vicissitudes de l’existence humaine, voire moderne pour la plupart d’entre nous. Parfois, nous nous enivrons de ces substances afin de nous rendre insensibles à ce que l’on voit, à ce qui nous entoure, à ce qui nous touche et surtout à ce que l’on est.

Et pourtant, il suffit d’une matinée ensoleillée, d’un après-midi brumeux ou bien une soirée toute silencieuse pour y dénicher un havre de quiétude, de sérénité favorisant une communion avec soi-même. Je pourrais même écrire une union commune entre son corps matériel, son être spirituel et son âme divine. Trois entités reliées entre elles pour l’espace d’une vie terrestre bien éphémère.

Parfois, il suffit d’un moment de paix pour découvrir ce trésor inestimable de se rendre compte qu’il est plus souvent qu’autrement futile de se jeter dans une course effrénée pour remporter un prix illusoire. Parfois, il suffirait tout simplement de s’asseoir en buvant un café pour savourer le temps présent.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada