Archives de tags | jour

Dans l’étang

Dans l’étang Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de la collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/9hssr3-a-938022953

Dans l’étang

 

Dans l’étang de mes souvenirs,

Je me suis perdue entre les pleurs et les rires.

Égarée dans les songes, les rêves et les espoirs du temps passé,

De cet avenir auquel j’ai cru, mais qu’il n’est finalement jamais arrivé.

 

Était-ce trop sollicité de m’extirper de cette noirceur ?

Qui, chaque nuit de mon enfance, nourrissait mes peurs.

Je ne demandais pas grand-chose en cette vie misérable,

Simplement d’arrêter de me sentir telle une vulgaire coupable.

 

C’est mon corps et c’est aussi ma conscience.

Je n’ai pas besoin de votre morale, de votre science.

Je suis une femme authentique et cela me suffit amplement.

Mettez fin à vos tribunaux vendus et à futiles jugements.

 

Ça fait longtemps que j’ai perdu foi en la justice des hommes,

En y incluant celles qui les servent telles des bêtes de somme.

Vous exigez de jurer sur les livres saints avec lesquels vous avez condamné,

Mes sœurs de sang sur les bûchers ardents ont été lâchement exécutées.

 

Elles connaissaient depuis la nuit des temps tant de potions miraculeuses,

Des remèdes de toutes les formes qui apaisèrent tant d’âmes malheureuses.

Elles prenaient grand soin de jour comme de nuit de notre mère Nature.

Et, pour démontrer leurs cœurs purs, elles avaient que leur nudité pour parure.

 

Je suis la descendante d’une sorcière originaire de l’Angleterre.

Mes pouvoirs ancestraux m’ont été transmis par ma grand-mère.

Peu avant qu’elle quitte cette terre pour le royaume mystérieux d’Hadès,

De garder ses nombreux secrets, avec solennité, je lui ai fait cette promesse.

 

Je suis maintenant au beau milieu de cet endroit étrange,

Afin d’y invoquer Satan et ses démons et non pas les anges.

Car, sans cesse, je vois tant de méchanceté et bien des injustices.

J’en viens même à croire que l’humanité est sur le bord du précipice.

 

Il serait peut-être le temps de déchaîner les terribles forces de l’enfer.

Car, la protection des chérubins et l’amour de Dieu, elle ne sait que faire.

Donnez-moi, en cet instant, une unique raison de ne pas agir de la sorte.

Et du royaume du Shéol ténébreux, à jamais, je fermerai ses portes.

 

Je suis dans l’étang cherchant avec mes yeux fatigués désespérément,

Cet ingrédient connu par des élues qui influera sur la volonté efficacement.

Mais avant que je décide de réciter une seule fois ce sortilège maléfique.

Car, je reconnais, d’emblée, que cette vie est tellement magnifique.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis une fille-joueuse

Je suis une fille-joueuse Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-a-playful-girl-937617217

Je suis une fille-joueuse

 

Je suis une fille-joueuse.

Et, grâce à mon ami, je suis aussi rieuse.

J’ai appris à ne pas trop m’en faire.

À rêver d’un avenir meilleur sans penser à hier.

 

J’aime bien me promener en ces bois.

À l’aube du jour alors que personne ne me voit.

Je profite de l’occasion pour retirer mes sous-vêtements,

Car, il n’y a rien de tel pour se rafraîchir qu’un peu de vent.

 

Quel plaisir de ressentir le souffle embrasser mes lèvres,

Quelle sensation étrange de croire être une prude vierge !

Même si j’ai connu bien des hommes de tous les pays,

Des blancs, des noirs qui me firent sentir tellement jolie.

 

Mais, il y en a un qui m’a sans cesse étonnée.

Il sait avec tact, au septième ciel, m’amener.

Voilà pourquoi, en ce lieu, je pense toujours à lui.

Et, à chaque coup, je ferme les yeux et je souris.

 

Je suis une femme à l’esprit libre.

Me faire plaisir jusqu’à tout mon corps vibre.

Imaginez le voir explorer avec ardeur mon intimité,

Chaque fois, j’ai l’impression de perdre ma virginité.

 

Vous comprenez maintenant pourquoi je suis tant heureuse.

Quand il m’offre d’être avec lui dans son lit douillet, je suis preneuse.

Mon bon Rolland ! Avec lui, je ne m’ennuie jamais, car il sait me distraire.

Il possède un petit quelque chose avec lequel il maîtrise l’art de me plaire.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai un secret à te dire

J’ai un secret à te dire Poème de RollandJr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Download-10a1-934728197

J’ai un secret à te dire

 

J’ai un secret à te dire,

Qui va peut-être te faire rire.

Tu sais bien que Rolland a des yeux,

Lesquels sont, avouons-le, si merveilleux !

 

Mais je crois qu’il est amoureux de toi

Il te regarde avec un œil langoureux, je crois.

Alors, prends bien garde de tomber dans le panneau.

En effet, il sait si bien utiliser les belles paroles, les bons mots.

 

À vrai dire, je l’ai vu l’autre jour à la cantine.

Il savourait, je doute, lentement une aubergine.

Il paraissait égaré, il me semble, dans ses pensées.

Comme s’il avait eu des rêves que j’imagine être osé.

 

Ma chère amie, sois tout de même rassurée.

Il a toujours respecté celles qu’il a courtisées.

Celle que son cœur a besoin d’enlacer avec soin.

Et de sa bouche, embrasser avec joie et entrain.

 

J’ai quelque chose d’important à t’avouer.

Avec lui, j’ai déjà eu la chance inouïe de baiser.

Il le fait comme un vrai dieu, un professionnel.

Il prend son temps pour faire jouir sa demoiselle.

 

Mais, un grand mystère l’entoure,

 Tu le découvriras sûrement un jour.

Il possède un attribut tout à fait incroyable

Trop peu d’élues ont su de quoi il est capable.

 

D’amener une femme au septième ciel,

Tout en dégustant sa sève d’amour comme du miel.

Voilà bien un homme tellement comblé par la nature.

Preuve indéniable que l’on ne doit pas juger à la parure.

 

Alors, si je peux te faire cette humble proposition

Va le rencontrer en sa demeure sans hésitation

Plus tard, tu m’en donneras des nouvelles

Et, grâce à lui, tu verras comme la vie est belle.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Samain

Samain Poème de Rolland Jr Avec la collaboration spéciale de ManthenielDragona Source : https://www.deviantart.com/manthenieldragona/art/Samhain-934794251

Samain

 

Déesse de la forêt,

Protectrice de tout ce qui est.

Gardienne de la pureté de ce lieu.

Toi qui ne crains ni l’enfer ni les cieux.

 

Nous sommes rassemblées en ces bois,

Avec pour seule force l’authenticité de notre foi.

Ne regarde pas nos égarements, mais écoute notre prière.

Que montent vers toi nos supplications de fières guerrières !

 

Les mains vides de toute méchanceté,

Nous les levons vers toi, ô, grandiose majesté.

Confiantes à l’égard de ta bonté envers tes fidèles,

Que nos paroles aillent vers toi à la vitesse de l’hirondelle.

 

Accorde à nos chairs la grâce de la sensualité.

Permets à nos âmes le don de la véritable clarté.

Octroie à nos voix la douceur afin de consoler nos sœurs,

Nos semblables qui connaissent la violence et la peur.

 

Vois leur misère qui les afflige depuis qu’elles sont enfants.

Penche-toi vers celles qui vivent dans un total dénuement.

Formant un cercle, nous sommes nues en signe de loyauté.

Exauce, je t’en prie, cette requête faite avec mon cœur brisé.

 

Donne-nous la force de protéger les faibles et les indigentes.

Enseigne-nous comment changer les choses de façon prudente.

Affermis en nous une entière sérénité d’accepter notre passé.

Mais, par-dessus tout, place en nous la sagesse des trépassés.

 

Nous te le demandons humblement.

Au nom du vent impétueux du lointain orient.

De celui qui réside dans la fraîcheur du souffle occidental.

Sans oublier ceux des aurores boréales et des zones australes.

 

Augmente en nous la naturelle foi,

Que nous avons mes comparses et moi !

Nous sentons ta présence depuis toujours.

Nous avons confiance que nous te verrons un jour.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Allume mon feu

Allume mon feu Poème de RollandJr St-Gelais Photo de G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Light-my-fire-934714095

Allume mon feu

 

Allume mon feu !

Maintenant, car je le veux.

N’attends pas qu’il soit trop tard.

Je suis celle qui anticipe ton dard.

 

Je t’ai attendu toute la journée.

J’ai pris mon temps pour être en beauté.

À chaque minute, j’ai pensé comment te plaire !

Depuis que j’ai appris que tu revenais de la guerre.

 

Pour toi, j’ai allumé ces bougies.

Je voulais, de tout mon cœur, que ce soit plus joli.

Fixant depuis si toujours cette flamme qui se consume,

Pendant que, mon affection pour toi, avec chagrin j’assume.

 

Viens vite ! Ô, mon amour.

Tu es dans mes pensées depuis le jour,

Dans la noirceur de l’abîme de ma tristesse !

Tu as trouvé les mots pour me sortir de ma détresse.

 

Tu as essuyé avec légèreté une larme qui coulait,

Telle une goutte d’eau, sur ma joue blanche comme du lait.

Tu as tracé avec silence en mon cœur le chemin vers le bonheur.

En éloignant de moi mes craintes qui jadis me faisaient peur.

 

Aurons-nous le droit d’être enfin heureux ?

De vivre notre ferveur au milieu de ces malheureux.

De ces jaloux qui meurent de velléité face à notre passion.

De ces envieux qui par hypocrisie feraient notre condamnation.

 

Tu m’as fait connaître en mon être l’amour véritable.

Celui qui dure dans le temps et qui ne peut pas être jetable.

Tu as mis en moi le feu ardent de l’enfer qui ne sera jamais éteint.

J’ai tant hâte de sentir sur mon corps la suavité de tes mains.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada