Archives de tags | souvenirs

Surprise dans la forêt

Surprise dans la forêt Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Surprise-in-the-forest-919981672

Surprise dans la forêt

 

En ce 21 de ce mois,

Je suis allé me promener,

En cette forêt pour y respirer,

Un air si pur, très loin de chez-moi.

 

Il faisait tout de même frais,

Pour le début de la saison estivale,

Retirant de ma mémoire la température hivernale,

Celui d’une femme rencontrée dans un bar où je m’y trouvais.

 

Une dame à la beauté resplendissante,

Qui, après avoir pris quelques verres de bière.

Elle m’a accompagné en ma maison sans faire de prières.

Quelle nuit torride j’ai partagée avec cette blonde éblouissante !

 

Après avoir baisé avec une passion telle que de vieux amants,

Elle profita de mon sommeil pour partir sur la pointe des pieds,

Ce qui, à mon réveil tardif, m’avait, je l’avoue, fort étonné.

Quel merveilleux souvenir soit ainsi envolé au vent !

 

Continuant dans un silence monacal mon chemin,

Écoutant avec simplicité de cœur les oiseaux chantants,

Leurs douces mélodies transportées vers les lieux environnants,

J’ai aperçu une silhouette familière venant vers moi avec entrain.

 

Comme la vie fait parfois bien les choses dans les moments de solitude.

Cette dame à la chevelure dorée avec qui j’ai partagé mon intimité.

S’approcha avec un sourire angélique et une incroyable gaieté.

Quelle belle surprise dans la forêt malgré mes incertitudes !

 

L’existence de l’être humain est ainsi faite.

Tout est sujet à mille questions, mille interrogations.

Que l’on vit dans la chasteté absolue ou dans la plus délectable fornication,

Que l’on expérimente sans cesse les victoires ou bien que l’on sombre dans les défaites.

 

Savoir maîtriser le temps qui passe et des souvenirs qui restent.

Connaissons-nous vraiment de notre avenir et de notre destin ?

La réalité dépend parfois d’un coup de dés par une bonne main.

Il suffit alors pour continuer la route que laisser tomber du lest.

 

Ô, nature splendide. Quelle surprise en cette forêt,

De revoir celle qui m’a fait découvrir la légèreté de la vie.

Depuis ce temps, le cœur heureux, mon chemin, je poursuis.

Tant qu’en moi restera sa présence, joyeux et serein, je serais.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le chemin change

« Le chemin change » Poème & photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada (Ville Baie-Comeau)

Le chemin change

 

Le destin est ainsi fait.

Rien ne peut être parfait.

Un jour, on croit que tout sera.

Au lendemain, on voit que tout disparaîtra.

 

Les gens que nous aimions,

En un autre lieu, ils s’en iront.

Laissant en nos cœurs des souvenirs,

Lesquels nous feront parfois larmoyer ou bien sourire.

 

Aussi longue qu’a été jusque-là notre propre route,

De manière inéluctable, elle changera coûte que coûte.

C’est alors que s’imposera de lui-même le choix inévitable,

De faire la part des choses en mettant les cartes sur table.

 

Nous laisserons ce que nous jugerons ce qui est futile.

Nous garderons précieusement ce que nous croyons être utiles.

Toutefois, le fait demeure que l’on ne doit jamais tourner notre regard.

Vers le passé au risque de devenir des statues de sel avec un air hagard.

 

Allons-y ! Poursuivons notre chemin.

Ayons sans cesse confiance en notre destin.

Façonnons-le avec l’espoir de réaliser nos rêves.

C’est depuis la nuit des temps ce que font les enfants d’Adam et Ève.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Être libre

Être libre Texte de réflexion de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-free-918415253

Être libre

Être libre ! Voilà un concept qui ne laisse personne indifférent. Tout le monde rêve de liberté sans oublier que chacun d’entre nous possède sa propre définition. Après mûre réflexion, j’ai décidé de partager avec vous ce que la liberté signifie pour moi. Il s’agit d’un simple exposé de ma part puisque je ne possède pas la sagesse des philosophes de l’antiquité et encore moins la vérité éternelle. Toutefois, mon parcours de vie est une basse que je qualifierais d’assez solide pour élaborer une réflexion intéressante sur un tel sujet.

Vous savez tous que la chance m’a permis de faire la connaissance de gens formidables au cours de ma vie. Des gens avec qui j’ai vécu diverses expériences parfois cocasses, parfois tristes, mais toujours enrichissantes.

Fait amusant, les femmes ont occupé jusqu’à maintenant une place prépondérante dans mon cheminement à la fois philosophique, culturel, moral et spirituel. Parmi celles-ci, Marie-Christine T. de Québec, une femme d’une beauté extraordinaire, a laissé une empreinte dorée dans mon cœur. En effet, elle a résumé en une phrase l’essentiel de ma vie, et ce, en ces mots : « Tu as tout pour être heureux. »

« Tu as tout pour être heureux. » Quelle parole remplie de sagesse ! En effet, ce « tout » réside en mes souvenirs, mais aussi dans l’instant présent. J’ai eu la chance d’avoir été entouré d’amour et de chaleur humaine, d’enrichir mon esprit par une spiritualité basée sur le message chrétien, de découvrir l’une des plus belles cultures qui soient en ce monde, en l’occurrence la culture occidentale, et, enfin, de vivre selon mes principes personnels sans craindre des représailles par un système politique totalitaire. À cela s’ajoute l’opportunité d’avoir pu serrer mon père dans mes bras avant son grand voyage vers l’infini.

Qui plus est ! Ce « tout » renferme aussi la capacité de tourner la page sur le passé. Tourner sans regret, sans amertume, sans rage au cœur, mais simplement être en paix avec soi et avec l’univers.

À quoi bon les regrets? On apprend de nos erreurs et on passe à autre chose. Pourquoi vivre dans l’amertume puisque toutes les possibilités se trouvent devant soi ? Pourquoi se détruire le cœur avec la rage alors qu’il suffit d’y mettre de l’amour chaque jour pour y faire fleurir un jardin magnifique ?

Enfin, être en paix avec soi est la pierre angulaire pour être aussi en paix avec tout ce qui nous entoure. Et, pour se faire, il faut apprendre davantage à être indulgent envers soi-même afin que nous puissions l’être envers notre prochain. Ne serait-il pas le temps de l’être aussi envers la vie ? Ainsi, nous saurons ce qu’être libre signifie réellement.

Merci infiniment de votre attention !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Un ange veillera sur nous

Un poème en hommage à mon père Rolland St-Gelais, décédé le 22 mai 2022.

Un ange veillera sur nous

 

Parfois aucun de tous les mots, 

Exprime la tristesse du pire des maux. 

Cette souffrance ultime de l’existence. 

Elle fait, hélas, partie de nos expériences.

 

Quelquefois, il vaut mieux se taire. 

Lorsque nous ne pouvons rien faire. 

Plusieurs auront de nobles pensées. 

D’autres regarderont vers le ciel étoilé.

 

Parents et amis verseront bien des larmes. 

Tous auront la mort au profond de leurs âmes. 

C’est un fait avéré que devant l’inévitable accompli.

Nous apprenons avec étonnement la fragilité de la vie.

 

Quelques souvenirs traverseront alors nos esprits. 

De douces mémoires qui apaiseront un peu nos envies.

Notre besoin, combien légitime, de crier notre grande douleur. 

En faisant face à la fatalité de nos destins pour atténuer nos peurs. 

 

Pourtant, les astres sont toujours là pour nous rappeler. 

Que rien n’est fini lorsque nos proches ont été appelés. 

En chacun de nous réside la parcelle d’une étoile. 

Qui, son heure arrivée, rejoindra le céleste voile.

 

Un ange est parti, telle une étoile filante, vers les cieux.

N’allez pas croire qu’il faut surtout lui faire nos adieux. 

Disons-lui du profond de nos cœurs notre plus grand amour. 

Il sera désormais là, maintenant, à jamais et pour toujours.

 

Une étoile de plus brille de tous ses feux au firmament. 

Un ange est allé trouver le chœur céleste assurément. 

Un homme a rejoint toutes les âmes qu’elle a aimées. 

Du haut des cieux, il veillera sur nous chaque journée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais 

Québec (Québec)

Canada

 

De sa fenêtre

De sa fenêtre Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par MTL3 Source : https://www.deviantart.com/mtl3/art/Bedroom-Window-907237199

De sa fenêtre

 

Parmi mes souvenirs,

De ma lointaine adolescence,

Période qui nous tire de l’innocence,

Il y en a un qui me fait particulièrement sourire.

 

Une de mes voisines.

Qui, je crois, s’appelait Françoise.

Avec sa chevelure parfumée à la framboise.

Elle suscitait en moi mes premières pensées coquines.

 

N’allez pas douter que je lui aurais manqué de respect.

Bien au contraire, mes yeux étaient ébahis par sa beauté.

Celle d’une jeune femme, qui, de mon regard, avait tant attiré.

De bonnes éducations, aucun affront envers elle, je lui aurais fait.

 

En silence, devant sa fenêtre, souvent, elle se trouvait.

Elle s’y découvrait dès l’instant où elle sortait de sa douche.

Prenant grand soin à se badigeonner d’une crème sur sa peau douce.

Une vision qui certes peupla mes songes lorsque dans mes draps je m’y glissais.

 

Ce que j’aurais donné pour avoir été plus âgé !

Adolescence ! Le temps où tant de rêves sont irréalistes.

Ô, vieillesse pour laquelle le passé, ne pouvoir le rejoindre est si triste.

Ainsi en est-il pour tous les êtres humains de leur ultime destinée !

 

Je dois reconnaître sans aucun regret mes amis.

Que j’ai fait plus tard la rencontre de femmes magnifiques !

Avec qui, j’ai vécu bien des moments semblables à des contes magiques.

C’est Françoise pourtant qui m’a fait découvrir ce qu’une dame pouvait être jolie.

 

De la fenêtre de sa chambre, elle tira avec lenteur le rideau.

Y laissant pénétrer, avec parcimonie, la lumière tamisée du ciel étoilé.

C’est avec ma voisine que mon premier grand amour allait l’accompagner.

Sans le savoir, j’étais épris de passion en ces jours de jeunesse où tout était beau.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada