Archives de tags | me taire

Pourrais-je le réaliser ?

Quel rêve et quel beau projet
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pourrais-je le réaliser ?

 

Un jour ? Peut-être !
J’extirperai en moi ce mal être,
Une nuit ? Avec toi, me comblerai.
Car je ne cesserai jamais de t’aimer.

 

De tous les péchés,
Le pire est celui d’adultère,
Car il a brisé des cœurs autant que les guerres,
Et combien d’âmes meurtries a-t-il laissé derrière ?

 

Ce que j’aimerais te faire l’amour,
Car je sais bien que comptés sont mes jours,
Et je suis condamné aux flammes des enfers,
Car je sais ce que tu vis depuis bien avant-hier.

 

Je ne pourrai jamais t’oublier,
Je t’aurais sans cesse tout donner,
Au risque de perdre mon cœur et même la vie,
Car nulle raison d’être ici maintenant et à l’infini.

 

Ce que je voulais te faire jouir,
Être à tes côtés afin de ta peau te sentir,
Être ton modèle en cette journée d’hiver,
Quand cessera ce tourment ce véritable enfer ?

 

Je ne peux plus rien faire,
Alors vaut mieux à jamais me taire,
Peut-être disparaître-je de ta vie pour toujours,
Ce sera pour moi semblable de mettre fin à mes jours.

 

Mais, je t’en prie.
Laisse-moi de te dire comme tu es belle,
Laisse-moi te dire qu’à mes yeux tu es une merveille,
Avant de passer un moment magnifique en cette douce nuit.

 

Comment pourrais-je vivre ?
Comment pourrais-je en ce monde survivre ?
Comment pourrais-je consentir à jamais renoncer?
Voilà la raison de mon désir de cesser simplement d’exister.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Femmes de bois

COLOR_POP

 

Photo prise à la basilique Notre-Dame de Montréal

 

Femme de bois

 

Dans le silence de ces lieux,

Je suis venu me questionner,

Sur le sens de ma modeste destiné,

Quelle en a voulu ce Dieu dans les cieux.

 

Né sans langue mais avec la parole facile,

Me taire fut parfois tellement difficile,

Né sans avoir mes deux mains,

Pourtant jamais je n’ai craint.

 

Né avec une seule jambe,

Et un seul pied pour lui tenir compagnie,

Jamais je n’ai eu peur de me faire des amis,

Et de mes obstacles, avec sourire je les enjambe.

 

J’ai mes yeux pour admirer la beauté de ces dames,

Celles qui ont mis en moi cette magnifique flamme.

Que parfois on nomme amour et que moi j’appelle passion,

Passion de vivre! Passion de la chair! Passion d’une sainte union!

 

Et que dire de mon cœur?

Parfois, il a connu la joie et parfois la peur.

Joie simple d’aimer et de librement me donner.

Mais grande tristesse d’avoir blessé celles qui m’ont aimé.

 

Ainsi va la vie sous les cieux étoilés,

Ainsi sera le chemin de tous ces nouveaux-nés.

Parcourant ce vaste monde avec ses nombreux joyaux,

Combien de fois je m’exclama comme je le trouvais beau?

 

De ces gens riches et adorés,

De ces gens pauvres et souvent mal-aimés,

J’en ai tellement rencontrés sans avoir connus,

Car semblables ils sont devant Dieu et entièrement nus.

 

Je n’ai peut-être pas votre sainteté,

Car je sais trop bien nombreux sont mes péchés.

Cependant je vous en prie: À ma question, répondez-moi.

Que voyez-vous de ce monde là où vous êtes? Femme de bois!

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada