Archives de tags | gente masculine

Marcher sur la ligne mince

Marcher sur la ligne mince Texte de RollandJr St-Gelais Photo de cable9tuba Source : https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/A-New-Beginning-12-861699907

Marcher sur la ligne mince

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je prends la vie du bon côté tout en suivant les consignes sanitaires imposées par les instances gouvernementales. Une telle situation est propice à la réflexion et à la rétrospection. En effet, être plus ou moins confiné, ayant la musique et la lecture pour m’accompagner dans mon quotidien, tout ceci invite votre humble serviteur à se poser des questions à la fois d’ordre philosophique et théologique. Oui, les deux sont des sujets de réflexion pouvant se ressembler alors qu’en réalité ils sont assez différents l’un de l’autre.

Une question s’est imposée au fil de mes réflexions. Une question qui peut concerner plusieurs d’entre nous et ce, tant du côté des hommes que celui du côté des femmes puisque ces dernières ont pour la majorité d’entre elles, des connaissances, des amis, des membres de leurs familles des personnes appartenant à la gente masculine. Posons-nous donc cette question : La gente masculine possède-t-elle des privilèges la rendant, par ce fait, supérieure à la gente féminine? Une telle problématique, que je qualifierais d’ordre sociologique, est de plus en plus omniprésente dans les médias tant électroniques que sociaux. 

Sans vouloir occulter des pages sombres de l’histoire occidentale, loin d’être favorable au droit à l’égalité pleine et entière entre les sexes opposés, il semblerait que le mouvement du balancier ait dépassé une limite que j’appellerai du gros bon sens. En effet, une certaine démagogie à l’encontre de l’homme, et de l’homme hétérosexuel en particuliers, s’est imposée au fil des années. Une démagogie qui a pour conséquence d’accuser celui-ci de tous les maux de la terre. J’irais même dire que d’être des criminels contre l’humanité.

Or, tout ceci me révolte au plus haut point. En effet, l’homme n’est ni pire ni meilleur que la femme puisqu’ils sont en soi que des êtres humains avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs capacités et leurs limites. Il est toutefois certes vrai que l’éducation varie d’un continent à l’autre, d’une société à une autre, voire même des familles habitant dans le même quartier. Une telle éducation peut être défavorable à l’égard des filles qui y sont nées et qui y sont élevées. Une telle situation est à la fois déplorable et condamnable. 

Mais, est-ce une raison pour mettre les hommes, tous les hommes dans le même panier? Bien sûr que non. Or, la réalité est telle que de nos jours, le fait d’être un homme amène celui à marcher sur la ligne mince. Une ligne tellement mince qu’à la moindre expression d’opinion allant à l’encontre des médias, ces derniers affirmant parler pour l’intérêt général alors qu’ils ne servent qu’aux intérêts de leurs patrons et de leurs éditeurs, la vindicative populaire se jette sur eux comme des chiens affamés sur une boulette de viande bien saignante.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Appel aux pères

Appel aux pères Texte de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin Source : https://www.deviantart.com/carlogarbarino54321/art/Beginning-Pregnancy-By-Charmeurindien-635386810

Appel aux pères

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et, pour ceux qui vivent au Québec, la température maussade d’aujourd’hui ne vous affecte pas trop. De mon côté, je prends la vie du bon pied tout en me disant qu’hier est terminé et que demain n’est pas encore venu. Je sais bien qu’une telle affirmation ne vient pas de moi mais j’aime bien me le répéter de temps en autres. Question de relativiser l’état actuel des choses au sein de notre société dite  »évoluée ». Certes, la société a évolué pour le meilleur et pour le pire, avec tout ce que cela peut impliquer. Les valeurs changent allant parfois à contre-courant de ce que nous avons partagé avec nos pairs. Il n’est pas mon intention de porter un jugement sur l’ensemble des valeurs ayant cours actuellement. Et pour cause puisque c’est grâce à de tels changements que le monde a pu s’adapter aux nouvelles situations. Bref, les situations nouvelles font les mentalités mais ce sont ces dernières qui permettent aux hommes et aux femmes de marquer l’histoire de leurs empreintes.

Or, la venue au monde d’un enfant, de son enfant, est probablement la situation qui a le plus d’impact dans la vie d’un individu. Oui, je l’admets que parfois ce dernier peut ressentir qu’une indifférence totale face à un tel événement majeur. C’est loin d’être le cas pour l’ensemble mais cela peut arriver en certaines circonstances. Triste constant, mais c’est comme ça.

J’ai publié un article sur la réaction des femmes lorsqu’elles ont appris qu’elles portaient en elles un être en devenir. Que ressentirent-elles dès ce moment précis? Que firent-elles dans les premiers jours? Quelles ont été leurs appréhensions et leurs craintes face à une telle situation? Et quand ont-elles pris conscience une telle situation allait changer le cours de leurs vies? En résumé, comment ont-elles perçu leurs rôles de mères? 

Or, j’ai désiré poser les mêmes questions aux hommes tout en les adaptant à leur réalité masculine. Eh bien oui! Un homme possède une réalité qui lui est propre n’en déplaise aux féministes pures et dures. Ceci écrit, une telle série de questions a été posée à toutes mes connaissances masculines sur le réseau social Facebook ainsi que sur le site de partage artistique devianArt. Ma déception a été grande lorsque je me suis aperçu du nombre peu élevé d’hommes qui ont accepté de répondre à ma requête. J’ignore la raison ayant causé une telle absence de réponse de la part de la gente masculine. 

Fort heureusement, deux hommes, oui vous avez bien lu deux hommes, ont accepté de répondre à ma requête. Pour sa part, mon bon ami Steve D., a résumé de manière importante sa pensée en ces termes. En effet, pour lui, toute responsabilité est désormais dirigée envers ton enfant et ce, pour le reste de la vie. Ce qui inclut le rôle de père protecteur et de pourvoyeur envers celui-ci. Dans le fond, ce sont les priorités qui changent puisque c’est ton enfant occupe le sommet de la liste. Mais, et c’est ce que je trouve le plus hautement symbolique dans son aveu, c’est que le tout trouve son origine dans l’amour inconditionnel qu’il éprouve envers ce petit être en devenir. Qui a dit qu’un homme ne pouvait être sensible et aimant? 

En ce qui concerne un de mes correspondants de l’Allemagne, mon ami et collaborateur G.B. d’Allemagne m’a répondu tout simplement ceci :  » C’est une question inhabituelle et peut-être qu’il serait préférable d’en discuter avec un verre de vin et face à face. Mais, pour faire court, je te dirais que mon monde en a été bouleversé. Ce qui implique un mélange bizarre de bonheur et de soucis. » La question qui lui est venue à l’esprit est que s’il pourra gérer tout ce qui va arriver dans le futur. Mais face à une telle interrogation, il a su se relever les manches et il a fait en sorte, avec la présence de son épouse que ses enfants se sont développés merveilleusement bien. D’ailleurs, sa conjointe et lui sont de fiers grands-parents. Comme quoi, les craintes peuvent être injustifiées. N’est-ce pas ?! 

Je vous remercie de votre présence. Mes remerciements vont aussi à ces deux amis qui sont les seuls à avoir accepté de répondre à cette humble question.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Pourquoi ai-je accepté de participer à un tel projet ?

 WP_20150506_006 (2)

Pourquoi ai-je accepté de participer à un tel projet ?

Bonjour tout le monde,

IMAG0574 1Comment allez-vous ? Que se passe-t-il dans vos vies ? Que faites-vous d’intéressant ? Et quels sont vos projets pour les semaines à venir ? Que de questions ! Je le sais que trop bien. En ce qui me concerne, je vais vraiment très bien. J’ai eu la chance de rencontrer une amie de longue date mais que malheureusement, faute de temps, nous ne nous étions pas revus depuis un bon moment. Une très jolie femme, en passant.

Pour ce qui est de ma vie ? J’attends le retour de la saison estivale en souhaitant qu’il4714_91527657522_5932793_n fasse beau et chaud. Bon ! Il est vrai que l’été au Québec est loin d’être celui des Tropiques, mais c’est le nôtre et je l’aime bien. Toutefois, j’ai plusieurs projets pour les semaines à venir dont celui d’une séance de nudité artistique qui aura lieu le 6 mai prochain au nord de la ville de Montréal. Ladite séance est un projet d’une photographe amateur qui désire réaliser une série photographie ayant pour thème, selon la photographe : « des visages et des corps humains, comme ils sont en réalité, sans déguisement, ni camouflage ou retouche photo !! 100 vrai !!! » Tout ceci sera fait en vue d’une éventuelle exposition.

Il semblerait que je sois le premier modèle qui ait accepté de poser nu pour le projet. N’allez surtout pas croire qu’il est aisé de poser nu lors d’une séance privée. Bien au contraire ! Je dirais même que c’est assez exigeant car d’une part, il est impératif de réussir à établir un lien de confiance entre les personnes et, d’autre part, de se donner une ligne directrice lors du choix des poses devant l’appareil-photo.

New Image59Ceci m’amène à dire quelques mots sur le second point, c’est-à-dire la ligne directrice lors du choix des poses. Il va de soi que le modèle a, et aura toujours, le droit d’accepter ou de refuser de prendre telle ou telle pose durant la séance. Une telle possibilité réside dans le principe fondamental d’égalité entre le modèle et l’artiste puisque ce dernier reçoit l’aide librement consenti du premier. À cela s’ajoutent les attentes du photographe envers le modèle. Des attentes qui peuvent être aux antipodes de ce que le modèle s’attendait jusqu’au jour fixé. Voilà pourquoi il est nécessaire de dialoguer longuement avant le jour « J » et de connaître ses propres limites. Enfin, est-il utile de vous rappeler que le désir de se surpasser est un atout majeur dans ce domaine ? Je ne fais aucunement référence à une quelconque vulgarité, mais à trouver des positions permettant au photographe de voir le modèle nu d’une façon qu’aucun autre avait vu avant la séance. Il ne s’agit donc pas de voir uniquement pour voir, ce qui frôle le voyeurisme, mais de voir pour découvrir une nouvelle vision sur ce corps. Un peu comme un explorateur qui aurait trouvé une île inconnue et mystérieuse où la possibilité d’y dénicher des trésors insoupçonnés lui est offerte sur un plateau d’argent.

Le dernier point soulevé est pour moi d’autant plus intéressant lorsqu’une séance photo,WP_20150506_001 (2) ou bien de dessin, a lieu avec un artiste de sexe féminin. En effet, le nombre de modèle nu appartenant à la gente féminine dépasse largement celui de la gente masculine. Pourquoi donc ? Mystère et boule de gomme ! Or, il est pour moi intéressant de savoir comment une artiste féminine voit mon corps nu, et ce dans ma situation physique. Veuillez noter l’emploi de « ma situation » au lieu de « en dépit » puisque je suis fier de mon corps lequel raconte une histoire peu commune. Bref, avoir la chance de poser nu pour une photographe est chose assez rare pour un modèle masculin. Dans ce cas, je ne pouvais refuser d’accepter de participer à un tel projet.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada