Archives de tags | dessins

Une expérience enrichissante

Une expérience enrichissante

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous avez la chance de profiter des 1009903_1718971805000589_6089786491005488373_nrayons de soleil qui agrémentent notre quotidien au fur et à mesure que la saison estivale approche à grands pas. De mon côté, tout va de mieux en mieux tout en ayant le désir d’améliorer mon existence future. Je parle bien entendu de réaliser un cheminement qui saura m’extirper de plusieurs des démons qui se cachent derrière les coins les plus sombres de mon âme et qui attendent, tels des prédateurs, le moment favorable pour venir me terrasser. J’ignore si vous le savez, mais il m’en est fallu de peu pour commettre l’irréparable voilà déjà quelques jours. Un tel acte aurait été, c’est mon humble point-de-vue, une abdication de ma part face à ces démons qui auraient eu le plaisir de festoyer en savourant avec délice mon âme. Chose que je refuse de faire avec la grâce de Dieu.

Aujourd’hui, je souhaite éclaircir certains points à propos de mon expérience vécue avec le modèle nu Dea Kaizoku en ce début de mois de mai. Mon souhait est une réponse aux nombreuses personnes qui ont manifesté, à ma grande surprise, plusieurs commentaires sur l’ensemble des photos réalisées lors de cette séance de nudité artistique laquelle peut être qualifiée de « underground ». C’est un fait. Jamais de ma vie, je n’avais pensé qu’un jour j’allais poser nu pour une séance où le thème central serait le « bondage ». Surtout si l’on pense que ce type d’art se retrouve davantage au sein des amateurs du sadomasochisme que dans le monde dit « normal ». Là-encore, bien malin qui saurait définir la ligne entre ce qui est normal de ce qui ne l’est pas.

Trois choses doivent maintenant être expliquées une fois pour toutes. Toutdea5_by_lequebecois1962-da29yu1 d’abord, le déroulement de ladite séance a eu lieu avec un respect profond de part et d’autre. Un respect qui nous a permis de travailler d’une part avec plaisir absolu et, d’autre part, d’avoir pour objectif la recherche de l’excellence. Croyez-moi sur parole! Le sérieux a toujours été de mise lors des poses et des prises de photos.

Ensuite, une telle séance a été rendue possible tout simplement parce que Dea Kaizoku et votre humble serviteur avaient convenu de la réaliser depuis quelques temps déjà. D’un côté, je savais que Dea Kaizoku possédait un savoir-faire indéniable dans ce domaine et, d’un autre côté, elle pouvait compter à la fois sur mon sens professionnel dans le domaine de la nudité artistique, après tout cela fait maintenant plus de 4 ans que je fais mes preuves, sans oublier mon acceptation pleine et entière de mon corps lequel a fait les choux gras des médias de masse au cours des années 1960-1970. 

dea79_by_lequebecois1962-da2c7khEnfin, toutes les poses ont été à la fois réalisées et photographiées avec mon consentement. Autrement dit, ce que j’ai fait, je l’ai accompli de plein gré. Mon but recherché, et aussi atteint, a été d’aller encore plus loin de tout ce que j’avais accompli jusque-là. En effet, mon expérience en tant que modèle nu m’a amené sur des sentiers plus ou moins conformes à ce que l’on en droit de s’attendre, c’est-à-dire de poser soit pour des écoles d’arts ou bien des artistes tant professionnels qu’amateurs. « Rien de bien particulier », me diriez-vous?! Je suis bien d’accord avec vous sur ce point. Voilà pourquoi vouloir, pour reprendre l’expression de Pierre de Coubertin, « …aller toujours plus haut, toujours plus loin. » constitue pour moi l’une des motivations qui me poussent à aller toujours de l’avant.

En terminant cette missive, j’ai l’immense plaisir de vous annoncer que je serai parmi les six participants, trois hommes et trois femmes, qui ont été officiellement invités à collaborer en tant que modèles nus pour un symposium qui aura lieu le 16 juillet prochain dans la région dite Des Pays d’En-Haut, plus précisément aux environs de St-Jérôme. C’est un rendez-vous auquel je tiens mordicus. Que ça fait du bien de terminer un article sur une note positive. N’est-ce pas?!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. La vidéo a été réalisée à partir d’une photo d’un modèle nu féminin publiée sur le site de Deviantart. Je vous transmet dans un souci de respecter ledit modèle nu le lien menant à sa page artistique.

Le lien est:

http://jrekas.deviantart.com/art/levitating-woman-609928879

29 février? une journée où la nudité doit être mise à l’honneur.

12696681_10154724095334657_1754077418_o

29 février?

Une journée où la nudité doit être mise à l’honneur.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en cette journée un peu spéciale puisqu’on l’aDSCN0604.jpg retrouve seulement aux années dites « bissextiles ». Une journée qui, en ce qui me concerne, me rappelle que nous avons tous une grande importance dans l’univers. En effet, nous apportons souvent à notre insu notre contribution personnelle à l’édification de notre milieu environnant. Une telle contribution peut se faire de manière très minime. Toutefois, ses conséquences peuvent être quasi gigantesques au fil du temps.

Réalisation de l'artiste Pol Turgeon-Atelier libre de modèle vivant de Montréal

Réalisation de l’artiste Pol Turgeon-Atelier libre de modèle vivant de Montréal

Voilà pourquoi je désire dédier cet article à cette journée bien spéciale où la nudité devrait être mise à l’honneur. Bien entendu, je fais référence à la nudité artistique. En effet, chacun de nous possédons un physique qui lui est particulier lequel peut être conforme ou non aux critères de perfection véhiculés au sein de la société actuelle. Et pourtant, malgré nos imperfections et nos petits ou grands défauts, nous avons une beauté qui nous appartient et une sacralité qui nous rappelle, du moins elle le devrait, que nous avons en nous une part du divin.

Oui, le 29 février est une journée pas comme les autres. Comme nous le sommes tous au sein de la communauté humaine. Elle ne peut être oubliée indéfiniment car sans elle notre relation avec le temps se trouverait sérieusement compromise. Il en est ainsi pour chacun d’entre nous car nous avons tous besoin des autres qui nous entourent afin de pouvoir évoluer d’une manière ou d’une autre.

Il en est ainsi de mes liens avec les séances de nudité artistique WP_20150307_003.jpgauxquelles je participe en tant que modèle nu. Chaque participant, qu’il s’agit d’hommes, de femmes, d’étudiants ou bien d’artistes amateurs ou professionnels, apporte sa vision de mon corps nu. Or, sans l’apport de mon physique, un apport librement consenti, il est improbable qu’une quelconque séance soit rendue possible. Il en est de même de la participation des personnes présentes en salle puisque sans elles nulle séance sera réalisée.

Voilà pourquoi la comparaison avec cette journée qu’est le 29 février est tout à fait appropriée car même si elle arrive seulement à tous les quatre ans, en rater une seule pose tôt ou tard un sérieux problème. Que le modèle nu soit absent pour une séance et cette dernière est perdue. Une perte qui ne doit jamais avoir lieu. C’est mon humble opinion. Qu’en pensez-vous?

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Assumer ses choix

WP_20150506_006

Assumer ses choix

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de rédiger ce billet à la suite d’une réflexion sur l’ensemble de mon travail, je devrais11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg plutôt écrire sur ma passion en tant que modèle nu. Une passion qui m’a amené à me surpasser dans un champ bien particulier qu’est la nudité dans le domaine artistique. Je profite de cette dernière soirée du mois de février pour vous expliquer les raisons qui m’incitent à assumer mes choix qui ont fait de votre humble serviteur un modèle nu, connu et reconnu non seulement au Québec, mais aussi au Canada et aux États-Unis ainsi qu’en Europe sans oublier bien d’autres pays qui soient ou non membres de  la francophonie.

Je pourrais aisément extrapoler sur les raisons qui ont amené l’homme que je suis à vouloir performer dans un chemin qui lui était, il n’y a pas si longtemps, pratiquement inconnu. Toutefois, quatre raisons seront retenues par un souci de rendre ledit billet plus facile à lire. Les raisons sont tout simplement celles-ci: apprivoiser le corps nu telle que soit son originalité, de dévoiler la sexualité présente au sein de mon physique lequel est peut-être quelque peu différent de ce que le commun des mortels est habitué de voir sur le web ou sur tout autre support médiatique et corollairement de favoriser une interrelation entre les personnes qui visitent ce blogue, qui est un peu mon enfant chéri, et moi-même ainsi que de prouver que l’on peut, à vrai dire que l’on devrait, être fiers de notre corps.

12187896_10205298628202359_1321551331066787914_n_thumb.jpgQue pouvons-nous entendre par le fait d’apprivoiser le corps nu telle que soit son originalité? C’est un fait indéniable que d’accepter son corps semble être une tâche de plus en plus difficile pour une majorité de personnes surtout en Occident où les critères de beauté sont si élevés qu’ils paraissent être quasi impossibles à atteindre. Pire! Certaines personnes en proie à l’obsession de performer à tout prix au plan social et dans une moindre mesure au plan amoureux iront jusqu’à mettre en péril leur santé voire leur vie. Pour ma part, j’apprécie qui je suis, comme je suis et, sans omettre qu’il serait bien de pratiquer un peu plus d’exercices, je peux être heureux d’avoir ce corps. Un corps dont l’originalité tire sa source dans un long processus d’adaptation face à tout ce que la vie réserve à chacun d’entre nous.

000000810010La deuxième raison qui m’a amené à devenir modèle nu tout en développant ce blogue réside en ma volonté de dévoiler la sexualité présente au sein de mon physique lequel est peut-être quelque peu différent de ce que le commun des mortels est habitué de voir sur le web ou sur tout autre support médiatique. Mais attention! J’ai pris grand soin d’éviter toutes formes de vulgarité ou d’obscénités dans mes publications. Le plus loin que votre humble serviteur est allé jusqu’à maintenant réside dans mon expérience vécue avec la magnifique Pénélope. Une femme envers qui j’ai et j’aurai toujours un profond respect. Cependant, il m’est un devoir de vous prévenir qu’une autre séance érotique aura lieu ici même à Québec au courant du mois de Mars. Une séance où l’œil féminin scrutera la sensualité présente au sein de mon corps. Mon corps qui lui sera offert de plein gré et avec une entière confiance. Croyez-moi sur parole qu’une telle séance promet d’être riche en couleurs. Ho que si!

L’avant-dernière raison qui m’a amené à la fois à devenir un modèle nu et corollairement à créer un11807534_10153404557290733_5438429884558262964_o_thumb.jpg tel blogue réside dans mon désir bien légitime de favoriser une interrelation entre les personnes qui visitent ledit blogue, qui est un peu mon enfant chéri, et moi-même. Il va de soi que tout travail digne de ce nom doit avoir un certain « feedback » de la part de personnes qui œuvrent de près ou de loin dans ce domaine. Parfois, cela permet de me faire une idée plus précise de ce qui ne va pas et d’y apporter les corrections nécessaires. Un point intéressant à retenir ici: Mon blogue a été vu par des gens qui vivent au quatre coins de la planète (1), et ce en dépit qu’ils ne parlent pas, enfin je présume pour un grand nombre d’entre eux la langue de Molière (2). Est-il utile de vous rappeler jusqu’à tel point il est important, voir nécessaire, de partager avec nos pairs dans chacune de nos sphères d’activités. Bien entendu qu’il faut tout de même établir des garde-fous afin de définir de manière convenable ce que l’on doit partager et avec qui on le fait. C’est-là une question de logique.

12200875_10208456181787106_1270128365_n (2)Enfin, la dernière raison qui m’a amené d’une part à devenir un modèle nu et, d’autre part, à rédiger un tel blogue demeure dans ma plus profonde conviction que l’on peut, à vrai dire que l’on devrait, être fiers de notre corps en tous temps. Notre corps possède une histoire qui lui est particulière avec ses points forts et ses défauts. Il est le véhicule qui sert à notre âme d’entrer en communion avec d’autres âmes. Mais attention! J’admet volontiers que bien des corps peuvent paraître plus charmeurs que d’autres. Dire le contraire relèverait de l’hypocrisie. Moi-même, et je n’ai point honte de le dire, j’adore la perfection féminine. Ce qui ne signifie en aucune façon que je ne peux pas apprécier une femme avec un physique, disons-le, moins invitant. Bien au contraire! Comme l’affirme si bien le dicton: « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde. » Nous avons tous et toutes une beauté qui nous est propre, qui nous rend unique, qui nous enrichie avec ses particularités. Parmi celles-ci, la bonté, la grandeur d’âme, le dévouement, l’honnêteté et bien d’autres qualités que l’on ne peut pas voir au simple regard rendent l’être humain pleinement « humain » si ce n’est pas « divin ». D’ailleurs, ne dit-on pas que l’essentiel est invisible pour les yeux? 

Voilà pourquoi j’assume pleinement et en toutes connaissances de cause tout ce que j’ai réalisé DSCN0601-2.jpgjusqu’à maintenant. Je suis heureux dans ma profession laquelle m’a poussé à outrepasser mes limites et, parfois, à confronter mes peurs. Heureux aussi de pouvoir partager avec le public l’ensemble de mes activités au fil des années. Des années qui ont aidé l’homme que je suis à devenir meilleur. Une telle route aurait-elle été possible sans l’aide de ceux et de celles qui m’on encouragé en m’invitant à foncer tête première? C’est sans contredit que je me dois d’avoir une profonde gratitude envers tous les artistes qui ont accepté de rendre possible une telle aventure. Et que l’aventure puisse se poursuivre pour de nombreuses années. Si Dieu le veut! Oui, j’ai bien écrit « Si Dieu le veut » car, voyez-vous?, il est celui qui a permis à votre ami et blogueur de vivre une vie si merveilleuse. Je peux à juste titre le remercier pour tous ses bienfaits. N’est-ce pas?!

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Drôle d’expression lorsque l’on pense que la terre est ronde. lol

(2) Parmi les personnes qui me donnent leurs commentaires, un grand nombre sont membres de mon réseau sur Facebook.

Une contribution bien spéciale

1398297_10151750808722523_1908020753_o
RollandJr St-Gelais (Modèle nu)

 

Une contribution bien spéciale

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie m’a comblé car je ne cesse de vivre des expériences tout à fait fantastiques depuis le début de l’année. En effet, l’opportunité de réaliser des séances de nudité s’est offerte à votre humble serviteur. Des séances auxquelles aucun, j’ai bien écrit « aucun », d’entre vous ne pourra rester indifférent tellement les orientations vont bien au-delà de tout ce que vous avez vu jusqu’à ce jour au sein de mon blogue artistique.

Vous comprendrez que je désire en rester là pour le moment afin de susciter en vous une curiosité à laquelle je souhaite y satisfaire pleinement. Croyez-moi sur parole! Vous ne serez pas déçus. C’est moi qui vous le dis.

Ceci écrit, j’ai pour vous une belle surprise. Une surprise qui me fait vraiment plaisir de partager avec vous. En effet, j’ai la change d’échanger en quelques occasions avec une amie qui vit en France et qui, tout comme votre humble serviteur, est modèle nue pour des ateliers en arts. Je lui ai demandé bien amicalement si elle accepterait de donner son témoignage au sein de ce blogue. Suggestion qu’elle a bien accepté de bon cœur.

Je tiens à terminer cette brève présentation en la remerciant bien chaleureusement pour sa générosité. Les lecteurs et lectrices ainsi que moi-même te seront toujours reconnaissants.

Bonne lecture!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

sophie retoucheesignee

Marine CHAUVET. Graphiste – Designer.

Témoignage de mon expérience de modèle vivant pour des ateliers d’artistes et photographes

Bonjour,

Je suis une jeune femme de 36 ans avec un handicap. Plutôt simple, sans manières, ordinaire (un brin de folie mais sérieuse), vivante, pleine d’humour, volontaire, enthousiaste et positive dans ma façon d’aborder la vie au quotidien. À l’adolescence suite à un polytraumatisme causant différentes fractures, complications, lésions et dégâts irréversibles importants, je souffre d’un syndrome de la queue-de-cheval et de soucis moteurs (paraplégie incomplète). Après de longues hospitalisations, rééducation, opérations, poses, retraits de broches, escarres, plaies, soins…etc. mon apparence est transformée (malgré la chirurgie réparatrice qui a beaucoup arrangé l’aspect de ce corps que je dois accepter comme étant maintenant le mien).

sophie-3rois

Patrice POLY- Artiste Peintre et Dessinateur
www.patricepoly.com

Être différent est quelque chose de « normal »…car personne n’est identique « C’est la différence qui fait la richesse »

Avec les années mon état a plus ou moins évolué, je marche aujourd’hui avec une canne et m’aide d’un fauteuil roulant pour les plus longues distances. Mon quotidien est fait de douleurs permanentes à intensités variables selon les efforts, le temps, les contractures dues en partie aux broches, l’arthrose, les douleurs neurogènes et les soins associés. Se dépasser, se bouger, se motiver, se battre, se livrer, positiver, évoluer, travailler, ne rien lâcher sont pour moi des attitudes idéales et payantes.

« La vulnérabilité requiert le courage d’être soi et de le montrer ! »

Être modèle est formidable et riche de rencontres.
Par ma différence j’apporte des éléments nouveaux aux artistes et voir leurs esquisses aux rendus si beaux me transporte.
«La beauté est dans les yeux de celui qui regarde…»

 

SONY DSC

Gilbert GARCIA artiste plasticien et photographe Site web: www.glibertgarcia-atelier.blog4ever.com 

De tout temps l’homme a aimé contempler un joli corps de femme (ou d’homme), avec ou sans artifices. Quoi de plus naturel en somme que de se le représenter en peinture.
Chaque artiste apporte son savoir et sa touche personnelle.
Ceci met en avant une sensibilité visuelle, un moyen d’expression engageant à la fois une approche culturelle et une certaine sensualité.
L’émotion suscitée par le dessin, laisse place à l’imaginaire et nous transporte.
Chacun y gagne, je tente d’affronter sereinement le regard des autres et faire ce qui me plaît est un moteur.

Un artiste m’a dit: « l’ordinaire est assez ennuyeux, ce qui est exceptionnel et différent est attrayant, nous emporte et cela est bien plus divertissant! » Ce qui est beau pour moi ne le sera peut-être pas pour un autre. Certaines œuvres touchent dans leur ensemble, mais aussi par de petits détails qui nous parlent, c’est comme être absorbé et en accord avec ce que l’on voit, qui nous touche et nous emmène loin…

Les épreuves de la vie peuvent profondément bouleverser et faire perdre tout espoir. Pour ne pas rester un être brisé, il est nécessaire d’avancer. Une brève rencontre peut tout changer, nous inspirer et il faut trouver un équilibre. Être modèle est une découverte intéressante, je suis comblée. Ceci m’oblige à me connaître mieux, à être à l’écoute de mon corps et de mes limites. J’y gagne en matière d’équilibre, j’ai adopté malgré moi et naturellement certaines postures m’apportant de la souplesse et un plus physique indéniable et constaté par ma kiné lors de nos séances régulières. La vie est faite de petits bonheurs et ceci en fait parti. Oser changer, aller au-delà des tabous, incite à relever les défis les plus difficiles même ceux qui paraissent insurmontables.

C’est une très belle activité permettant de s’épanouir, faire passer des émotions, sensibiliser l’autre en montrant un corps marqué mais pas si repoussant

IMG_20151105_172646

Marine CHAUVET, graphiste-designer Site web: www.chauvetdesign.com

finalement! Capter le regard d’un artiste et comprendre qu’il trouve intéressant voire beau ce modèle (moi), est très gratifiant et émouvant. Je suis dure et pense être quelqu’un de peu désirable, une poupée cassée. La nature ayant ses limites, je ne suis jamais à l’abri d’un accident lorsque je pose, étant nue aucune protection ne peut me sauver…ma vessie et le reste ne fonctionnant plus ou peu comme pour la plupart des paraplégiques, je fais des soins pour évacuer les fluides corporels et essaie de m’organiser avant chaque séance.
Ceci est source de stress mais après tout si cela devait arriver, ce ne serait pas si grave, je pose avec un grand drapé et personne n’est à l’abri, nous sommes humains et semblables.
Il faut un certain courage pour poser, car nombreux sont les gens qui même en pleine forme physique avec un corps normal en seraient incapables, timidité, pudeur, idées reçues, pas l’envie…etc.
Moi j’aime faire ça (certains nous traitent d’originaux), ceci est de l’art, et je suis très contente de contribuer à l’élaboration d’un tableau, d’une esquisse, d’un travail qui sera peut-être exposé, admiré, vendu ou accroché dans le salon d’un passionné, qu’importe. J’ai aidé l’artiste à créer, s’entraîner, travailler tout en adoptant des poses qui sont pour moi un exutoire et un merveilleux pansement pour mes plaies à jamais ouvertes, je peux ainsi avancer, progresser physiquement et moralement. Cela constitue un pied-de-nez à la vie qui ne m’a pas épargnée, mais qui me permet d’être encore là et bien présente!

Après une séance, je suis fière de moi, je me sens belle, je me donne les moyens de dépasser mes craintes, de briser les tabous et de faire ce qui me plaît ou au moins d’essayer. J’adore… avis aux artistes et photographes.

En résumé, je peux dire que nous sommes beaux et qu’il n’y a pas de limites tant que l’on s’éclate… petit, gros, boiteux, pas d’importance. On est comme on est et moi, j’ai envie de m’amuser alors go …

Bien à vous.

Sophie

 

Présentation légère

https://youtu.be/CYBSlwTW32A

Présentation légère

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de vous présenter une vidéo portant sur l’art du dessin dans le domaine de la nudité artistique. Je reconnais qu’il est plutôt rare d’inclure une telle présentation au sein de mon blogue artistique. Toutefois, je l’ai fait pour trois raisons majeures.

La première raison réside dans le fait que l’on retrouve bon nombre d’article sur mon expérience personnelle dans ce domaine, ce qui est tout de même normal puisqu’il s’agit bien du thème principal de ce blogue, mais il m’a paru utile de vous présenter l’autre côté du tableau; celui du dessinateur. La deuxième raison réside dans ma volonté d’alléger quelque peu la création de mon blogue afin de le rendre plus simple à parcourir. Reconnaissons-le! Il est très riche en publications diverses mais la rareté des vidéos sur le thème de la nudité artistique se fait quelque peu sentir. Corriger une telle situation me semble être une bonne chose. Enfin, la dernière raison d’une telle publication se trouve dans l’harmonie présente au sein même de cette vidéo. Tout son contenu rend son visionnement vraiment très intéressant. « Pourquoi alors ne pas la partager avec vous? » me suis-je dit.

Bref, c’est avec un immense plaisir que je vous présente ce véritable petit chef-d’oeuvre découvert à l’occasion de mes recherches sur le web. Je profite de cette occasion pour vous souhaiter un bon visionnement et une excellente semaine.

Je tiens à vous informer qu’il y aura du nouveau très prochainement au sein de la rédaction de ce blogue. Un élément qui viendra s’ajouter afin de le rendre davantage agréable à lire, à relire et à faire connaître parmi vos proches.

Merci de votre attention à mon égard.

Rolland St-Gelais

RollandJr St-Gelais Modèle nu Québec (Québec) Canada

 

Une belle soirée de nudité artistique

10456006_10205298114869526_8432249640011266092_n

Une belle soirée de nudité artistique

Bonjour tout le monde,

Je crois bien qu’il est plus que temps de vous raconter la belle soirée de nudité artistique qui a eu lieu à l’université du Québec à Montréal, le célèbre U.Q.A.M. qui est souvent en avant de la scène politique québécoise lors des revendications sociales. Une université qui a toujours été un pilier majeur dans les revendications, entre autres, sociales et de l’égalité des sexes au Québec. Une université qui a laissé sa marque au sein de l’évolution politique durant la période post-révolution révolution tranquille (1960-1965).

1610989_10205298132069956_4197438738542814198_nBref, j’ai eu la chance d’être modèle nu à l’occasion d’une séance où plusieurs artistes tant professionnels qu’amateurs et, bien entendu, des étudiants-es en arts ont participé. Une séance qui m’a permis non seulement de donner le meilleur de moi-même, comme je le fais à chacune des séances auxquelles je participe, mais de rencontrer une amie que je n’avais pas revue depuis mon adolescence, à l’époque où elle et moi vivions sur la rue Iberville à Sept-Îles. Une séance qui mérite d’être racontée pour votre plus grand bonheur et… le mien.

Bien que j’adore ma ville d’adoption qu’est Québec, je trouve que Montréal possède un cachet qui lui est particulier. Serait-ce parce que j’y ai vécu à l’occasion de mes nombreux traitements médicaux ou bien parce que j’y retrouve une population cosmopolite qui enrichisse l’ensemble de la collectivité québécoise ou bien encore pour la simple raison qu’on y déniche des centres culturels extraordinaires? Je vous répondrai que ces trois éléments constituent sans aucun doute un bon mixage de ma passion envers Montréal. Attention! J’aime Montréal, mais mon cœur est à Québec.

Il va de soi que j’ai profité de ma journée libre de jeudi afin de me reposer et d’être frais et disponible pour la12191440_10205298118789624_5571968595294666484_n séance de nudité artistique qui était prévue dans l’un des locaux de l’U.Q.A.M. et ce, en début de soirée. Me promener sur la rue Ste-Catherine, bouquiner quelques livres aux nombreuses librairies qui s’y trouvent, prendre un bon café à l’un des restaurants haut de gamme, admirer les beautés féminines propres aux Montréalaises, voilà ce qui fait mon plus grand bonheur. Un bonheur auquel j’y ai droit comme tout bon citoyen.

Après avoir pris une bonne douche et un léger repas, propreté et être bien dans sa peau sont les pierres angulaires de tout bon modèle nu, je me suis dirigé au pavillon Judith-Jasmin de l’U.Q.A.M. qui se trouve à quelques minutes de marche de mon hôtel. Ayant un peu de temps devant moi, j’en ai profité pour visiter un peu cette université qui m’a paru fort plaisant. J’ai adoré regarder, sans vouloir être accaparent, les quelques étudiants-es qui attendirent que commencent leurs cours. Mon regard m’a fait vivre une émotion qui était jusqu’à lors ancrée au plus profond de votre humble serviteur. Une émotion qui m’a incité à rédiger une missive adressée à une femme que j’ai jadis aimée et dont mon amour envers elle restera gravé dans mon cœur pour toujours. Ladite missive est le sujet de mon dernier article d’une série de quatre sur mon expérience vécue en tant que modèle nu dans la semaine du 2 au 6 novembre 2015.

11041578_10205298090708922_3154034221553164060_nLa séance a donc eu lieu au septième étage du pavillon Judith-Jasmin de l’U.Q.A.M. Ledit étage semble être consacré au domaine de l’enseignement des arts puisque l’on y retrouve plusieurs ateliers dédiés à cet effet. Pour sa part, le local où avait lieu cette séance était énorme et l’on y retrouvait l’essentiel pour une séance de nudité artistique : chevalets et tables prévus pour le dessin, lumières éclairantes qui étaient aussi, croyez-moi, une bonne source de chaleur, et même un coin prévu pour le modèle. Le tout était aménagé de manière à rendre la soirée impeccable à ma plus grande satisfaction. J’ai même eu droit à ma photographe attitrée pour réaliser des photos de bonne qualité afin d’enrichir mon portfolio artistique. Je tiens, ici, à la remercier chaleureusement pour sa grande gentillesse et sa disponibilité à mon endroit.

Comment allais-je procéder pour rendre cette séance spéciale? Après tout, cela fait maintenant plus de trois ans que je pose nu et que bien des aspects ont été travaillés et présentés au fil des séances passées. J’ai opté pour une thématique bien précise. Quoi de plus humain que le fait de traverser les sept étapes de la vie que sont la gestation, la naissance, l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte sans oublier la vieillesse et puis, c’est hélas inévitable, la mort? Ce sont-là les sujets, reliés à la thématique de l’existence humaine, de l’ensemble des poses principales sur lesquelles j’ai mis l’accent dans ce que l’on appelle communément dans le jardon artistique «les poses longues».

En effet, qui dit modèle nu dit, par extension, modèle vivant et corolairement modèle qui présente la vie sous12187896_10205298628202359_1321551331066787914_n toutes ses formes. Chacun d’entre nous a traversé, ou traverserons, ces étapes auxquelles nul ne peut échapper. C’est un fait qu’il nous est impossible de nier. Il est aussi à noter que j’ai délibérément commencé cette liste par la gestation car, que l’on veuille ou non, notre existence en tant qu’être vivant commence dès notre tout premier battement de cœur dans le sein maternel. Pour ma part, c’est à cette période où mon corps a subi les conséquences des quelques comprimés de la thalidomide ingurgités par ma mère. Conséquences qui me suivront toute ma vie. Soyez rassurés! Je ne me plains pas de mon sort. Je dis simplement ce qu’il en est. Un point, c’est tout.

12219632_10205298624362263_6978186665519282824_nPour ce qui est de la naissance, c’est à ce moment-là où tout se joue. Serons-nous acceptés, aimés, protégés par nos proches ou bien rejetés pour le motif que notre physique ne cadrait pas à ce qu’ils voulurent? Une bonne partie de notre destinée se joue dès cet instant précis. Oui, je le sais fort trop bien. J’ai eu la chance d’être né au sein d’une bonne famille même si le début de mon existence allait être ponctuée de soubresauts, disons-le franchement, extrêmes. Chaque personne a un chemin à accomplir, une destinée à poursuivre et des décisions à prendre face aux différentes situations qui se présenteront devant elle. Ces prises de décisions face à de telles situations forment au fil du compte ce que les sages de la Grèce antique ont appelé le «libre-arbitre».

L’enfance est cette période où nous sont inculquées la plupart des valeurs que nous ont transmises nos parents, notre famille et les premières personnes avec qui nous sommes entrés en relation. Certaines de ces relations ne durent pas plus longtemps qu’une brise d’été alors que d’autres resteront gravées au plus profond de nous. Il est intéressant de noter que mon père, un homme extraordinaire, m’a avoué qu’il est heureux que je puisse m’accomplir en tant que modèle nu puisque cela lui démontre que son épouse, ma défunte mère, et lui-même avaient réussi à m’inculquer la fierté de mon corps et de ne jamais vouloir le soustraire aux regards de l’autre. Quelle belle ouverture d’esprit! N’est-ce pas?!

L’adolescence! Cette sacrée période de la vie où nous remettons en question tout, ou presque, ce que nos12191650_10205298603281736_109947331189460114_n pairs nous avaient jusqu’alors inculqué, transmis et enseigné. C’est aussi à cette étape importante de notre vie où la transformation tant physique que psychologique s’opère de manière plus ou moins graduelle et où les questions, pas toujours saugrenues, se pointent à l’horizon. Est-il utile de vous rappeler que c’est aussi à ce moment que nous aimons défier l’autorité parentale? Et ce, au grand désespoir des parents.

La vie adulte est certes celle où tout semble être accessible, du moins pour bon nombre d’entre nous, et où les expériences forgeront notre caractère au fil des années. Il va de soi qu’un jeune adulte de vingt ans ne peut penser comme un autre de trente, quarante et de cinquante ans. Chaque décennie aura son lot de réussites et d’échecs, d’accomplissements et de frustrations. Le plus important est d’assumer nos actes et nos décisions passées en espérant qu’il y ait plus de positif que de négatif. Peut-on revenir en arrière? Bien sûr que non! Raison de plus pour aller toujours de l’avant. N’est-ce pas?!

12239933_10205298667643345_4765154498627760885_nQue puis-je dire de la vieillesse? Période de la vie qui de manière graduelle est devenue un sujet de plus en plus tabou au sein de notre société où la beauté, l’effervescence et l’élégance de la jeunesse comptent plus que tout. Toutefois, elle constitue un moment privilégié pour faire une mise-au-point sur l’existence humaine, sur ce que l’on souhaite transmettre aux générations suivantes et sur ce que notre vie a été. En sommes-nous satisfaits? Si oui, tant mieux. Dans le cas contraire, rien nous empêche d’améliorer un tant soit peu notre chemin de vie avant que celui –ci ne s’arrête pour de bon.

Si il y a une étape de la vie qui nous rebute vraiment, c’est bien celle de la mort. Personnellement, je partage l’avis du chanteur-compositeur Félix Leclerc qui avait jadis affirmé une parole de grande sagesse selon laquelle « la mort, c’est immense puisqu’elle est remplie de vie. ». Une telle affirmation peut sembler contradictoire à première vue, mais il en est rien. En effet, et c’est la raison d’être de mon choix de pose nu dite longue, nous offrons à ceux et celles qui nous survivront un témoignage de vie. Un témoignage leur rappelant que ceux et celles qui les ont précédé ont eux aussi affronté des situations qui étaient, pour un bon nombre d’entre eux, quasi insurmontables voire désespérées. Oui, nous devons affronter des crises en tous genres telles que les guerres, les maladies et autres fléaux. Mais, nous devons sans cesse nous rappeler que ceux qui ont été là avant nous ont eux aussi vécue des choses semblables, et parfois pires, et qu’ils ont su se relever les manches et affronter leur réalité, pas toujours rose, avec honneur. Je ne peux que leur lever mon chapeau.

12219447_10205298640042655_4279729120567580191_nEn résumé, j’ai voulu présenter une série de poses de nudité artistique tout à fait originale. Mon objectif était simplement de démontrer que poser nu c’est d’abord et avant tout rendre témoignage à la vie. Un témoignage qui se transpose de mon corps nu présenté sans fausse pudeur et sans vulgarité aux coups de crayon ou de fusain que fait chaque artiste présent en salle. Un tel témoignage a été rendu possible que par une confiance absolue entre les participants venus à cet atelier tenu dans l’u des locaux de l’université du Québec à Montréal.

Je tiens, en terminant cet article, à remercier monsieur David Chait pour son accueil cordial envers votre humble serviteur. Je désire également offrir mes remerciements à madame Brenda Girard pour sa collaboration et son aide précieuse tout au long de ladite séance. Je t’en serai toujours reconnaissant.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Résumé de mon expérience en tant que modèle nu en cette période estivale 2015

Rolland la vedette

Une surprise inattendue: Rolland la vedette

Résumé de mon expérience en tant que modèle nu en cette période estivale 2015

Bonjour tout le monde,

Et oui, nous sommes arrivés à la dernière journée du mois d’août. Et qui dit fin de ce mois, dit aussi le début de l’automne

Réalisation de l'artiste Jérôme Bertrand

Réalisation de l’artiste Jérôme Bertrand

qui arrivera un jour ou l’autre. Au fait, j’ai une question à vous poser: Comment ont été vos vacances? Pour ma part, elles se sont bien déroulées. En effet, j’ai eu la chance de faire deux petits séjours à Montréal, et ce, en tant que modèle nu. La première fois fut dans le cadre d’une collaboration artistique avec un photographe extraordinaire et un bon ami du nom de Jérôme Bertrand. Une collaboration qui se solda par une séance de nudité artistique tout à fait remarquable tant par une belle complicité que par un résultat digne de mention. En effet, c’est la première fois que mon travail en tant que modèle nu a été présenté dans un magazine artistique au Québec. Cela a été pour moi et pour Jérôme Bertrand tout un honneur à notre égard.

La seconde fois fut à l’occasion d’une séance de nudité artistique réalisée le 3 août dernier à l’Atelier Libre de Modèle Vivant 2019 Moreau à Montréal. Une séance où j’ai eu la chance non seulement de rencontrer des artistes au mille talents, mais aussi de me faire un ami avec qui je peux échanger grâce au réseau social Facebook. Il est à noter que plusieurs articles ont déjà été rédigés sur ce blogue à la suite de mon expérience vécue à Montréal dans le cadre de cette expérience remplie d’humanité. Il est aussi intéressant de noter que c’est la première fois où j’ai fait allusion à une femme pour qui mon coeur vibrait à la seule mention de son prénom, à entendant sa voix et à percevoir la tendresse dans ses yeux.

Réalisation de l'artiste Antonio Cerlan-Atelier libre de modèle vivant de Montréal (3 août 2015)

Réalisation de l’artiste Antonio Cerlan-Atelier libre de modèle vivant de Montréal (3 août 2015)

Une femme qui a su faire vibrer en moi les cordes sensibles de mon âme et qui est la toute-première a m’avoir vu nu en tant qu’être pleinement humain. Oui, j’ai eu les larmes aux yeux lorsque j’ai fait mention à cette dame d’une grande beauté devant tous les artistes présents à cette séance. Et, croyez-moi, je suis fier de l’avoir fait puisqu’en dépit de tout ce temps qui s’est écoulé et de notre rupture qui a été, soyez-en convaincus, réellement douloureuse, je reconnais toute la grandeur d’âme que cette femme avait eu à mon égard.

Devrais-je m’apitoyer sur mon sort? Non, pas du tout! Poursuivre sa route quoiqu’il advienne, apprendre de ses erreurs, aller droit devant et ne pas craindre les lendemains tout en appréciant les petits plaisirs de la vie. Voilà ce qui constitue le véritable bonheur. Le seul véritable bonheur qui soit accessible à chacun d’entre nous. Bon! C’est-là mon humble opinion, mais je suis persuadé qu’un bon nombre d’entre vous le croit aussi.

La période estivale a été quelque peu perturbé par mon hospitalisation à l’Hôtel-Dieu de Québec, et ce, en ambulance, suite à un malaise cardiaque. Rassurez-vous! Tout est rentré dans l’ordre après avoir passé une semaine au département de cardiologie de l’Hôtel-Dieu de Québec où les membres du personnel ont su me prodigué des soins de qualité. Toutefois, j’ai eu l’opportunité de faire la rencontre d’une charmante infirmière avec qui je suis par la suite devenu ami sur le réseau social Facebook. Elle est non seulement une femme magnifique, mais elle est aussi une artiste pour qui je poserai en tant que modèle nu d’ici la fin de l’année 2015. Il va de soi que je lui expliquerai mes modalités de travail, mes choix de poses et autres principes de base de la nudité artistique. Mon expérience en ce domaine est tout de même fort respectable.

En compagnie de Audrey Desrosiers

En compagnie de Audrey Desrosiers

Un autre élément intéressant vécu durant cette belle période estivale est la rencontre d’une bonne amie pour qui j’ai eu la chance de collaborer à son projet qui, je suis plus que convaincu, saura en surprendre plus d’un parmi vous. Cette femme m’a permis de me surpasser dans le domaine érotique. Oui, vous avez bel et bien lu. J’ai écrit dans le domaine érotique. Entre vous et moi, je suis le premier à avoir répondu à sa demande d’aide publiée sur son Facebook. Notre rencontre a eu lieu en compagnie de son amoureux dans un petit restaurant de Montréal quelques heures avant la séance de nudité artistique à l’Atelier Libre de Modèle Vivant 2019 Moreau à Montréal. Notre rencontre a été tout simplement chaleureuse et amicale.

D’ailleurs, il y a plusieurs contrats qui me sont offerts pour les mois à venir dont, entre autre, celui de l’université du

La Fabrique de l'université Laval de Québec

La Fabrique de l’université Laval de Québec

Québec à Montréal, et ce, pour le début du mois de novembre. Il y a aussi un contrat fort impressionnant par une boite œuvrant dans le monde des arts visuels. Il ne faut certes pas oublier bien entendu l’école de La Fabrique de Québec pour qui je suis officiellement un modèle nu. D’ailleurs, ma prestation a été fort apprécié par les personnes qui ont été présentes à la séance du mois de mai. Que voulez-vous?! Je sais bien partager mon plaisir avec ceux et celles qui pour qui je pose. Ne l’oublions pas! La base de tout travail est, en dépit de toutes les doctrines dites « économiques », le plaisir.

Ici, au risque de déborder un peu du sujet, je dois clarifier une chose. Le but de tout travail devrait, c’est mon humble opinion personnel, outre de recevoir un salaire convenable pour satisfaire ses besoins ainsi que ceux de sa famille, du moins pour ceux et celles qui ont des personnes à leur charge, la recherche du plaisir. Oui, je le sais que trop bien. Je peux me permettre de vivre très convenablement tout en étant un modèle nu. Qui plus est! Je n’ai personne à ma charge puisque je suis célibataire et sans enfants. Bref, ma liberté est totale. Ceci favorise mon entière indépendance lorsque vient le temps d’accepter ou de refuser une offre de la part d’une école. Devrais-je accepter de poser nu? Si oui, pourquoi? Si non, pour tels motifs? Voilà les questions pour lesquelles je dois toujours me donner une réponse satisfaisante.

Toutefois, une chose est sûre: Ne jamais refuser d’agir par crainte de ce que l’autre pensera de moi. J’entend ici par « cet autre », ma future conjointe ou amie de coeur. La raison est la suivante: Personne acceptera de prendre ma place dans la tombe une fois mon heure de trépasser sera venue. D’ailleurs, il est tout de même triste de constater que plusieurs personnes, et ce, peu importe l’âge, le statu social, la religion ou bien l’appartenance ethnique va refuser de s’accomplir par la crainte de ce que l’autre pensera. Bon! Vous allez me dire que l’amour de l’autre est fort louable comme raison? Je ne peux pas vous contredire là-dessus. Toutefois, le célibat m’a jusqu’à présent permis de m’accomplir de manière, c’est le moins que l’on puisse dire, tout à fait remarquable. Cette réflexion m’est apparue suite à quelques discussions que nous avions eu une amie et moi sur le sujet.

Enfin bref, je suis satisfait de mon expérience vécue en tant que modèle nu en cette période estivale de 2015. Une expérience riche en émotions, en activités et en relations humaines. Des émotions réellement positives, des activités où j’en suis sorti grandi et des relations humaines empreintes de respect et de sincérité. Et pour ce qui est de la période automnale? Le meilleur est à venir. Croyez-moi sur parole!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada