Archives de tags | joie de vivre

Une facette méconnue de la nudité artistique : Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Une facette méconnue de la nudité artistique :
Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je suis fier de vous annoncer17904232_1925292107701890_6493016918687049643_n que j’ai fait une très longue promenade au cours de cette après-midi. Raison pour laquelle je n’ai pas rédigé, ni  publié d’article pour aujourd’hui. Profiter du soleil, admirer les différentes beautés féminines et rencontrer des gens intéressants est une denrée rare en ce monde où la possibilité de vivre pleinement sa vie au quotidien n’est pas donnée à tout le monde. Bref, je remercie le ciel pour être né dans un si beau pays qu’est le Canada et de vivre sur ma tendre patrie qu’est le Québec. Je sais bien que je me répète mais, avouons-le, vivre et non pas survivre est une opportunité incroyable de nos jours.

new-image-15À cela s’ajoute la possibilité de vivre une prochaine expérience de modèle nu pour les quatre mois à venir au sein d’un département universitaire qui  se trouve dans la belle ville de Trois-Rivières. Croyez-moi sur parole ! J’ai vraiment hâte de travailler avec tous ces gens, jeunes et moins jeunes, qui tenteront de parfaire leurs connaissances dans le domaine des arts visuels. Toutefois, je dois reconnaître qu’une question est apparue au fil de mes réflexions en cette journée ensoleillée. Hé bien oui, je réfléchis souvent au cours de mes aventures quotidiennes sur les sujets qui pourraient potentiellement vous intéresser. Bref, voici la question : Doit-on avoir un corps parfait pour être modèle nu ou une telle profession est-elle réservées aux personnes ayant un physique impeccable ? Je pourrais aisément partager mon expérience personnelle afin d’infirmer une telle hypothèse. Or, il n’en est rien.

Au lieu de cela, j’ai préféré vous présenter, encore une fois, une vidéo dans laquelle une yogi démontre tout son savoir-faire dans le yoga. Cette yogi a ceci de particulier; elle est enceinte de plusieurs semaines. Son corps transporte deux vies. En premier lieu, la sienne qui nous transmet, entre autre sa passion pour le yoga, et une certaine joie de vivre qui lui est propre. Passion et joie de vivre constituent les fondements majeurs dans ma conception de ce qu’un modèle nu doit posséder. En second lieu, la vie d’un être en devenir qui prend peu à peu forme dans le sein de sa mère. N’est-ce pas ce que les artistes réalisent lorsqu’ils captent sur leurs supports l’instantanéité de la pose ? Mettre sur support de manière à la fois graduelle et avec une grande attention leurs êtres en devenir, leurs progénitures, leurs … enfants en quelque sorte.

Une petite remarque que je dois vous dire avant de vous laisser regarder cette vidéo. J’ai fait quelques recherches sur différents moteurs de recherche sur le web dans le but de trouver des images de modèles nues féminins, notamment enceintes. Malheureusement, les seules photos que j’ai trouvées étaient loin de se qualifier dans le champs artistique. À vrai dire, elles se situent aux antipodes de ce que je voulais découvrir. Inutile de vous expliquer dans tel domaine elles se retrouvent sur le web. N’est-ce pas ?! Dommage car, une fois encore, la nudité est reléguée à la sexualité débridée. 

muse_summoning_artist_to_work_by_jrekas-daih6fqMais, Dieu merci, grâce à la collaboration de mes nombreuses connaissances dans le milieu de la nudité artistique, j’ai pu déniché quelques oeuvres d’arts de qualité tout à fait remarquable. De véritables petits chef-d’oeuvres dignes de mention tellement la recherche de l’excellence y est un point central. J’ai donc décidé de vous en montrer au moins une afin d’étayer mes dires (1). Comme quoi, le concept de la nudité est davantage honorable dans les yeux d’un artiste que ce dont on peut trouver sur le web. C’est là un élément qui me redonne foi en l’être humain. 

Merci infiniment de votre visite.

Bon vendredi !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) http://jrekas.deviantart.com/art/Muse-summoning-artist-to-work-635696342

Les qualités recherchées !

Les qualités recherchées !

Bonjour tout le monde,

Je profite de quelques minutes mises à ma disposition pour glisser quelques mots sur les principales qualités recherchées chez le modèle nu et ce, indistinctement qu’il soit un homme ou bien une femme. Il va de soi que mon choix de partager avec vous un tel article réside dans la réflexion, fort appropriée faut-il préciser, qu’a fait une des plus grandes modèles nues de la France. Et j’ai nommé madame Maria Clark. Je suis d’accord avec elle sur un point précis : l’intensité est la pierre d’angle de tout bon modèle nu qui se respecte dans ce domaine.

Cependant, et c’est là mon humble opinion, que la beauté physique, leinspiration_for_the_painter_by_jrekas-dbffc3q charme et des traits soignés sont des éléments pouvant amener chez l’artiste à vivre des émotions qui lui sont propres. Qui d’entre vous sait résister à la beauté sensuelle de certains modèles nues ? Qui reste insensible aux regards envoûteurs, aux sourires provocateurs et à certaines poses plus ou moins subjectives réalisées par des modèles nus qui possèdent un corps parfaits selon les critères socialement établis ? D’ailleurs je suis moi-même, et nul n’est en moins le besoin de m’en confesser et encore moins de me sentir coupable, fortement attiré par de tels modèles. Après tout, la nature masculine est bel et bien vivante au plus profond de moi.

master_of_magic_and_the_enchanted_beauty_ii_by_jrekas-db6lxqhIl est à noter qu’il existe, et c’est encore une fois mon humble opinion, quatre qualités recherchées chez les modèles nus auprès des artistes . Quatre qualités dépendantes les unes des autres pour la bonne marche des séances de nudité artistique. Ces qualités se résument comme suit ; l’ouverture d’esprit, la capacité de s’adapter au milieu environnant et une grande disponibilité ainsi que l’aptitude de passer d’une pose à une autre qui lui soit totalement différente.

En premier lieu, l’ouverture d’esprit concerne l’aptitude de se mettre au diapason de l’artiste, ou dans certains cas le groupe, pour qui le modèle pose nu. Chaque groupe est en droit de s’attendre à recevoir une prestation de qualité qui démontre à la fois le sens professionnel et l’excellence de la préparation du modèle. Pour se faire, celui-ci devra avoir au préalable choisi, du moins faire un survol, des poses susceptibles d’intéresser les artistes présents à la séance. Personnellement, il m’arrive souvent de revoir longtemps à l’avance, parfois même de plusieurs jours, les poses qui pourraient être faites en tenant compte de mes forces et de mes limites.

En deuxième lieu, la capacité de s’adapter au milieu environnant.new-image11 S’adapter au milieu environnant est un élément majeur pour le bon déroulement d’une séance. Faut-il se rappeler que l’on ne peut pas poser nu devant un groupe d’artistes amateurs comme on le ferait devant des professionnels ou encore lors d’un cours de dessins ? Leurs attentes sont très souvent différentes les unes des autres. Qui plus est ! Chaque groupe n’a pas forcément de nombreux objets pouvant être utilisés lors des poses. C’est l’une des raisons pour laquelle il m’est arrivé en certaines occasions d’apporter avec moi des outils de travail au cas où une telle occasion se présenterait. Je pense notamment à mon katana qui a été une source d’inspiration fort étonnante pour l’élaboration de certaines poses. Fait à retenir ! La pratique des arts martiaux à laquelle je me suis astreint pendant plusieurs années, notamment le karaté de style Yoseikan, m’a été d’une grande aide non seulement à choisir mes postures, mais aussi à les garder pendant le temps requis par les artistes. Ces derniers ont jusqu’à maintenant semblé avoir beaucoup apprécié qu’une telle aptitude  existe chez votre humble serviteur.

En troisième lieu, la grande disponibilité dans le cadre des horaires de travail. Ici, vous avez sans doute deviné que les horaires de travail varient d’une semaine à l’autre, d’un mois à un autre et même, croyez-le ou non, d’une saison à une autre. Par exemple, mes services peuvent ne pas être requis pendant plusieurs semaines et, tout d’un coup, je poserai nu durant plusieurs journées d’affilée au sein de diverses écoles ou ateliers. Voilà pourquoi, je tiens mes effets de voyage toujours prêts au cas où mes services seraient requis pour une période plus ou moins longue. Professionnalisme oblige !

magic_of_women_by_jrekas-dajl48pEt en dernier lieu, l’aptitude de passer d’une pose à une autre et qui lui soit totalement différente dénote un sens aigu de professionnalisme chez le modèle nu. Cela peut vous sembler allez de soi. Or, il n’en est rien puisque l’on doit tenir compte de trois facteurs importants. Premièrement, le temps alloué pour chacune des poses est un facteur à ne jamais négliger. Des poses d’une à trois minutes sont de manière générale plus appropriées pour des postures davantage élaborées que celles faites dans une période de temps beaucoup plus longue. Deuxièmement, vient la période proprement dites où elles sont réalisées. Le sont-elles en début ou bien à la fin de la séance ? Question qui a une importance extrême dans le cas présent car la disposition et la concentration des artistes peuvent en être altérées. Dernièrement, l’aptitude du modèle va de pair avec l’ambiance des lieux. C’est ainsi que plus la bonne humeur, la joie de vivre et le désir de se surpasser, ou du moins celui de donner son meilleur, seront présents en ces lieux, plus le modèle sera motivé à choisir des poses allant parfois au de-là de ses limites jusqu’alors respectées. Ne dit-on pas que l’art est motivé par le souhait de repousser les frontières de l’imagination ?

En résumé, les quatre qualités que j’ai choisies de vous présenter sont loin d’être les seules. Chaque atelier, chaque école d’arts et chaque artiste sont à la recherche de modèles vivants ayant chacun leurs particularités. Toutefois, je crois bien, et j’en parle en connaissance de cause, que mes choix présentés dans ce présent article correspondent de manière générale ce à quoi s’attendent toutes institutions d’enseignement de l’art dans le monde de la francophonie. Posséder ces quatre qualités de base me semblent être un pré requis indispensable dans toute démarche de nudité artistique qui se respecte.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Joie de vivre

Joie de vivre

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet qui m’est venu à l’esprit suite à unenew-image25 réflexion sur le déroulement de mes deux dernières séances de nudité artistique dont l’une a eu lieu au sein du département des arts de l’U.Q.A.T satellite Montréal tandis que l’autre a eu lieu au musée des beaux-arts de Montréal, respectivement le 15 et 23 février 2017. Deux séances qui ont été absolument formidables pour votre humble serviteur et, semble-t-il suite à de nombreux commentaires que me firent plusieurs participants, pour ceux et celles qui ont assisté à mes prestations.

new-image26Vous l’avez sans aucun doute remarqué en parcourant mon blogue, le fait d’être modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers pour artistes professionnels ou amateurs constitue pour moi une véritable passion. Passion accompagnée, entre autres, par la poésie et la photographie sans oublier quelques autres qui agrémentent mon existence de simple mortel. Oui, je sais bien toute la chance qui s’offre à moi de pouvoir me réaliser pleinement dans des domaines aussi variés et qui m’apportent tant de bonheur. Un bonheur que je désire plus que tout au monde partager avec les gens que je rencontre au cours de mon périple terrestre. Rappelons-nous que nous sommes tous des pèlerins sur le chemin menant vers l’éternité. Quand et comment s’arrêtera notre route ? C’est là une question existentielle dont il y a autant de réponses qu’il y a d’individus en ce monde.

Bref, ma réflexion sur mes dernières prestations m’a amené à vous confier un petit secret. Un petit secret qui fera la lumière sur un aspect précis de chacune de mes séances. Que puis-je donc chercher à transmettre à chacune de mes prestations ? Je vous réponds tout simplement ceci : la joie de vivre. Et, croyez-moi sur parole, de nombreuses raisons m’ont incité à choisir cette perspective lors de mes collaborations auprès des gens pour qui je pose nu. Cependant, je me contenterai de vous en présenter seulement lesquelles me paraissent être, après mûres réflexions, les plus importantes.

new-image24En premier lieu, l’idée de faire contrepoids à tout ce que les médias de masse nous présentent depuis un bon nombre d’années en fait de négativisme. Selon moi, et sans vouloir fermer les yeux sur la misère humaine dans laquelle plusieurs gens se retrouvent, il est impératif de présenter ce que l’on a le plus besoin de nos jours, c’est-à-dire une joie de vivre. Oui, on a tous ce besoin de voir qu’il y a encore, et peut-être même plus que l’on pourrait le penser, des raisons d’être heureux en ce monde.

En deuxième lieu, il va de soi, et corollairement à l’idée de faire contrepoids au négativisme que les médias de masse nous enfoncent dans la gorge au quotidien, que je désire apporter un peu de gaieté auprès des gens qui viennent parfaire leur apprentissage dans leurs domaines de prédilection artistique tels que, à titre d’exemples, la peinture, le dessin ou encore la poterie. À l’image de l’ivraie qui fait lever la pâte pétrie par les mains du boulanger, la gaieté que je leur offre servira de source d’inspiration pour les œuvres qu’ils réaliseront au cours de la séance.

new-image8En dernier lieu, réussir autant que je le peux à me mettre au diapason de l’ambiance qui règne dans la salle où les gens se trouvent. Pour se faire, il faut savoir ressentir l’air ambiant, soupeser les regards, autrement dit se mettre réellement à nu, non seulement de corps mais également d’esprit. Ce n’est qu’une fois cet exercice accompli qu’il me sera possible d’amener les autres, et parfois tout simplement l’autre, à entrer en communion avec mon être profond me laissant ainsi l’opportunité de lui transmettre ce qui m’est le plus précieux, c’est-à-dire ma joie de vivre. D’ailleurs, souvenons-nous que le modèle vivant est d’abord et avant un être qui vit. Pour ma part, j’ai décidé, en dépit de hauts et de bas dans la vie auxquels je dois faire face, de vivre et surtout de chercher à le faire dans la joie. Que la vie est belle !

Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour le plaisir

new-image8

Pour le plaisir

Bonjour tout le monde,

new-image3Aujourd’hui, je désire élaborer sur un sujet assez particulier qui est celui de l’une des raisons d’être de ma passion, c’est-à-dire tout simplement du plaisir que je retire de poser nu pour des artistes amateurs ou professionnels et des écoles d’arts un peu partout dans la belle province de Québec. En effet, cela fait maintenant plusieurs années que je parcours le Québec pour y offrir mes services de modèle nu et jamais de ma vie, somme toute vraiment intéressante, je n’ai eu autant de plaisir à faire quelque chose dont une bonne partie des gens que je connais n’oseraient pas faire.

Mais, quel plaisir puis-je retirer de ma profession? C’est-là une question biennew-image2 légitime qui mérite une réponse à trois volets. À vrai dire, il serait assez difficile pour votre humble serviteur de résumé en une seule phrase une réponse qui se doit d’être élaborée pour faciliter la compréhension des lecteurs. N’oublions pas que poser nu est avant toute chose un art, et comme chaque art qui se respecte, il arrive parfois que cela peut dépasser l’entendement du sens commun. D’ailleurs, qui ne se souvient pas de la couverture de l’album de John Lennon et de Yoko Ono intitulé « Two Virgins » où ils étaient photographiéss dans leur plus simple apparat ? Certes, un tel album réalisé au tout début des années 1970, suscita un choc au sein du grand public malgré les années fastes du mouvement connu sous le vocable du « Peace & Love » des années 1960.

Le premier volet de ma réponse se trouve dans mon cheminement personnel. Vousnew-image11 l’ignorez fort probablement, mais ma situation physique a été maintes fois présentée dans plusieurs médias de masse. Des médias de masse qui se sont davantage intéressés aux conséquences de la thalidomide que de la possibilité que cet homme en devenir possède une beauté qui lui soit particulière. Vous ne pourrez jamais de la vie vous imaginer toutes les remises en question que j’ai dû affronter à un âge où l’estime de soi et la construction de son image auprès des autres se développent. Bref, savoir que mon corps peut être perçu comme ayant sa beauté et que celui ou celle qui le regarde peut y trouver des éléments agréables à découvrir. Autrement dit, voir une beauté là où auparavant on y voyait que des erreurs pharmaceutiques. Croyez-moi sur parole ! C’est pour moi tout un revirement de situation.

new-image7Le deuxième volet réside dans les opportunités de faire la rencontre de gens vraiment intéressants appartenant à des classes sociales diverses, à des communautés ethniques hétéroclites, à des groupes d’âge variés et en provenance d’horizons aussi différentes les unes que les autres. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de gens réellement extraordinaires à chaque fois où mes services de modèle nu furent requis. Je me rappelle d’une anecdote vécue au musée des beaux-arts de Montréal et qui m’a bien fait rire. J’ai pour habitude de me promener nu parmi les participants des séances, sauf si la personne responsable du groupe me demande de ne pas le faire, pendant les entractes afin de leur permettre de se familiariser davantage avec mon corps, disons-le franchement, un peu hors-norme. Cette procédure aide beaucoup les participants à saisir davantage les subtilités de mon physique sans omettre mes expressions corporelles et à les transposer au sein de leurs œuvres. Or, pendant l’un des entractes où je discutais avec plusieurs personnes à propos des œuvres réalisées jusque-là, une dame s’est approchée et m’a demandé si ma prothèse était fabriquée à l’institut de réadaptation de Montréal. Ce à quoi je lui ai répondu que ce n’est pas le cas puisque je reste dans la belle ville de Québec où il y a aussi un centre spécialisé dans ce domaine mais qu’auparavant j’y allais durant mon enfance et mon adolescence. Elle m’a alors dit qu’elle travaillait à cet établissement en tant que prothésiste. Je lui ai dit, avec un sourire en coin, que le fait de l’avoir rencontrée m’a fait revivre de lointains souvenirs. Comme quoi, comme on dit si bien au Québec, le monde est petit. N’est-ce pas ?!

Le dernier volet explicatif de mon plaisir d’être modèle nu réside en un certainnew-image10 bien-être que je souhaite apporter à toutes les personnes avec qui j’ai la chance inouïe de travailler. Un bien-être qui tire son origine d’un long processus de réflexion sur le sens de la vie, sur celui de l’amour, sur les joies et les peines auxquelles chacun d’entre nous doit faire face au cours de son périple sur terre. Certes, la vie est loin d’être facile pour une grande majorité d’entre nous. Toutefois, nous avons l’entière liberté de choisir quel chemin nous allons prendre ; celui du bonheur ou bien du malheur. Pour ma part, j’ai choisi tout simplement d’être heureux avec les hauts et les bas que la vie peut m’apporter et si une fois, j’ai bien écrit une fois, j’ai pu rendre un participant heureux de vivre lors de l’une de mes prestations de nudité artistique, je pourrai dire mission accomplie. D’ailleurs, à ce sujet, une des personnes qui étaient présentes à l’occasion de ma prestation au musée des beaux-arts de Montréal ce jeudi 23 février, avait dit aux gens qui l’entouraient qu’elle était tellement impressionnée par ma joie de vivre que cela l’avait rendue heureuse. Que ça fait du bien à entendre !

Merci infiniment pour votre fidélité à suivre mes publications.

Merci mon Dieu pour la chance de vivre une vie si extraordinaire.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Joie de vivre

New Image4

Joie de vivre

 

Vivre ! Exister ! Aimer !

Vivre de cette terre ensemencée,

Exister tant de notre sang que par ce sol labouré,

Aimer sur un air de java que  fredonnèrent oiseaux égayés.

 

Faire confiance à ce futur inconnu !

Comme cet homme dépourvu et entièrement nu,

Tel un ascèse de l’Inde mystique récitant avec piété ses mantras,

Maximes sans âges et ces proverbes dans un silence qu’il médita.

 

Que peut-il nous apprendre?

Que voulons-nous simplement lui prendre?

Une parole léguée par un ange lui vient alors en son esprit,

Que nulle richesse vaut gaité de cœur offert par amour à la terre épris,

 

Terre ! Mères ! Pères !

De cette terre ancestrale, nous en vivons comme des frères,

De nos mères à la peau délicate, nous sommes tirés du profond néant,

Et de nos pères si épuisés, nous apprenons à labourer nos champs.

 

Souffrir ! Mourir! Ressusciter !

Souffrir pour offrir à nos descendants abondance et riches cités,

Mourir sans chagrin d’avoir connu labeur du matin jusqu’au soir,

Ressusciter par la semence donnée en ce sol avec un si grand espoir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Le jugement ? De soi et d’autrui…

New Image8

Le jugement ? De soi et d’autrui…

Avis à ceux qui me jugent pour ma passion pour la nudité artistique.

New Image4Vous aimez cela? Hé bien, je vous prierais avant de me juger, de porter mes prothèses qui servent de chaussures, de parcourir mon chemin de vie, y compris les nombreux médias de masse qui ont fait leur choux gras avec ma situation physique, de vivre l’ensemble de mes chagrins, de mes douleurs, de mes doutes, et de mes petits bonheurs sans oublier mes moments de fous-rires sans toutefois oublier les êtres chers qui m’ont quitté pour un monde supposément meilleur.

Veuillez parcourir les années que j ai parcourues contre vents et marées. Vous serez certes étonnés de voir là où j’ai trébuché tout en me relevant chaque fois alors que la tentation de tout foutre en l’air était forte. D’avoir pleuré  pour le simple fait d’avoir blessé celles que j’ai tendrement aimées. Et d’avoir fait mon possible tout en réalisant, parfois et bien humblement, l’impossible…

L’on m’avait condamné à ne jamais parler, ni marcher, ni écrire et à être caché des yeux du public jusqu’à la mort. Mort qui devait survenir à l’âge de sept ans et ce, dans unDSCN0300_thumb.jpg centre pour enfants déficients intellectuels. On a abusé de la naïveté de mes parents afin de s’enrichir à mes dépends. Et, pourtant, aujourd’hui, je marche la tête haute, je crie ma joie de vivre, j’aime passionnément, et même un peu trop, et je compte bien poser nu encore pour de nombreuses années.

Poser nu avec amour et passion. Poser nu pour choquer, pour montrer que je suis fier de ce corps, mutilé certes, mais aussi beau dans son style. Poser nu pour détruire ce mythe qu’un homme avec un handicap physique apparent est un être asexué. Poser nu aussi pour le simple plaisir de le faire. Plaisir coupable mais combien agréable ! De plus, attendez la suite des choses, et vous serez étonnés par ma volonté d’aller encore plus loin dans tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant. Ho que si !

Bref, ayez vécu ma vie et là vous serez peut-être en mesure de de me juger. Chose que je ne me permets pas de faire car seul le Créateur peut se le permettre. Là encore, j’en ai doute sérieusement.

Merci de m’avoir lu!

Sincèrement vôtre!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Pour une bonne préparation

WIN_20150723_133821-COLLAGE

Pour une bonne préparation

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé, après une longue période de réflexion, d’écrire un texte portant sur les préparatifs d’une séance de nudité artistique. En effet, mon expérience personnelle dans ce domaine a été souvent présentée auprès de mes lecteurs et de mes lectrices et ce, tout au long de mon blogue sans pour autant, Dieu merci!, oublier de vous présenter quelques-uns de mes plus beaux poèmes. À quoi bon entretenir un tel blogue si on y retrouve pas un équilibre entre d’une part, la nudité artistique par votre humble serviteur et, d’autre part, l’art de la poésie? Oui, le corps et l’esprit doivent faire “un” afin de présenter une harmonie au sein de ce blogue auquel je voue une passion indéniable.

Il en est de même avec l’ensemble de mes prestations de nudité artistique où il n’y a aucune11824055_1668263006738136_1708459184_n place à la tricherie envers les personnes qui ont accepté de venir y assister et, par conséquent, de me donner de leur temps. Voilà pourquoi mon corps et mon âme doivent être en symbiose totale et ce, dans l’objectif de vivre une authenticité complète. Autrement dit, je dois accepter de placer ma confiance chez les personnes présentes en salle. Quitte à y dévoiler toute ma vulnérabilité et ma masculinité!

“Comment puis-je arriver à une telle acceptation?” me direz-vous? C’est-là le cœur du présent article où je tenterai de répondre de la manière la plus adéquate qui soit à la problématique soulevée en début de phrase. Une acceptation qui doit se construire de manière progressive, sans pression aucune et libre de toutes contraintes. Pour respecter mon désir de rendre la lecture de cet article agréable, je mettrai l’emphase sur trois éléments majeurs qui sont; le prélude à la séance, mes intentions et, le plus important, les modalités de l’acceptation du regard d’autrui. Trois éléments imbriqués les uns aux autres inéluctablement.

DSCN0220Le prélude à la séance est ce que je qualifierais de la période qui sépare l’offre venant d’une école d’art jusqu’à la journée où ladite séance a lieu. Attention! Il faut ici exclure le début de la séance puisqu’il n’est plus possible de revenir en arrière. Une offre acceptée est l’équivalent à une parole donnée, parole tenue, à moins bien entendu où le déroulement ne correspond en aucune façon à l’entente initiale entre les parties. Le modèle nu est le maitre, et le seul, de son corps. Un point, c’est tout.

C’est durant le prélude à la séance qu’il est impératif de bien choisir les poses susceptibles d’être utilisées lors de la prestation. Faire un survol est toujours préférable à un choix définitif pour la simple raison qu’il faut garder en mémoire que rien est absolu dans ce domaine, et par conséquent, tout peut basculer à tous moments. Une climatisation trop forte, un environnement extérieur bruyant, une carence au plan de l’éclairage, une réaction typiquement masculine bien involontaire et la liste de mes exemples peut s’allonger presque indéfiniment. Bref, on doit se souvenir que tout est possible et qu’il est préférable de bien connaitre son répertoire afin d’être prêt à parer à toutes éventualités.

D’ailleurs, le prélude à la séance est le moment propice pour régler tous les petits soucis de la11722265_1661285887435848_666001841576661234_o vie. Ce ne sera pas le temps, croyez-moi, de penser à la lessive, aux paiements divers ou à tous autres éléments de notre quotidien une fois que l’on est nu devant un groupe. Si vous avez des choses importantes à faire, faites-le avant la journée même de votre séance de nudité artistique. On dicton affirme que le temps, c’est de l’argent. Moi, je vous dis que dans le domaine de la nudité artistique, le temps bien préparé vaut son pensant d’or. En effet, une préparation minutieuse peut faire de votre séance une expérience des plus enrichissantes tant pour vous que pour les artistes présents en salle. C’est ce que j’appellerais, si j’ose me le permettre, les préliminaires dans le jeu de la séduction. Séduire l’autre qui nous regarde tant notre corps que notre âme! C’est à se souvenir pour toujours.

DSCN0607Quelles sont mes intentions lors d’une séance de nudité artistique? Voilà une question qui mérite une réponse franche et ne laissant place à aucun doute. Soyez convaincus d’une chose, je n’ai jamais voulu, en aucun temps, susciter de la pitié de la part des artistes. Bien au contraire! Chaque artiste pour qui j’ai eu la chance de poser nu a découvert chez votre humble serviteur une joie de vivre et un optimisme indéniable.

Bref, mes volontés se résument à  montrer que je suis un homme d’abord et avant tout, incluant ma sexualité. Montrer que ma “différence” est semblable à celle de chaque être humain puisque nous sommes tous différents les uns des autres. Mettre l’emphase sur mes forces sans pour autant cacher mes faiblesses. Me réaliser pleinement devant tous ces artistes afin de leur permettre de se réaliser à leur tour à travers leurs œuvres. Être ce que je suis pour les aider à devenir ce qu’ils sont, c’est-à-dire des êtres humains sensibles à ce qui les entoure.

Oui, je suis différent tout comme vous l’êtes. Oui, j’ai des forces et des faiblesses tout commeDSCN0617 vous-mêmes vous en avez. Oui, je me réalise lors de mes poses de nudité devant un groupe puisque c’est-là un excellent moyen d’interagir avec mes semblables à un moment où règne une intimité la plus complète. Et, oui, je peux être véritablement ce que je suis en me dévoilant aux regards d’autrui libre de la barrière imposée par la société qui est le vêtement. Il va de soi que tout doit se faire dans un cadre de respect mutuel. Autrement dit, C’est de présenter un être vivant, possédant une âme, un esprit et un corps. Un être vivant qui a un parcours de vie extraordinaire, une soif de vivre indéniable et le désir de la transmettre à ses pairs. Libre à vous de choisir ce que vous désirez montrer à une quelconque séance de nudité artistique. Quant à moi, j’ai fait le choix qui me convient.

DSCN0601 (2)Que puis-je dire des modalités de l’acceptation du regard d’autrui? Tout d’abord, il faut être capable de supporter un tel regard lorsque l’on est dans notre plus simple apparat. Pour se faire, j’ai l’habitude de me balader un peu partout dans la ville où la séance de nudité artistique aura lieu afin de tâter le pouls des gens de la place. Sont-ils ouverts? Comment je perçois ce que je vois? Y suis-je à l’aise? Si oui, tant mieux. Sinon, pourquoi donc? Dans un tel cas, je me questionne à savoir si le problème ne résiderait pas plutôt en moi et ce que je pourrais faire pour y remédier de manière plausible. Un bon repas au restaurant, une bonne douche et enfin, une bonne nuit de sommeil viennent compléter le tout.

Je dois dire quelques mots ici sur l’importance de rencontrer des amis-es la journée même de la séance de nudité artistique. En effet, rien de tel que d’entretenir des liens amicaux avec des gens extraordinaires pour se mettre au diapason avec soi-même. À amitié authentique correspond une authenticité lors de notre prestation durant ladite séance. Rien n’est plus vrai que çà. Voilà pourquoi, je tente par tous les moyens, et dans la limite des disponibilités de chacun, de revoir les personnes pour qui j’ai déjà posé nu et avec qui une amitié s’est développée au fil du temps. Bienheureux est celui qui a de bons amis, sa vie en sera enrichie. C’est moi qui vous le dis.

Pour conclure mon propos, je vous citerai une phrase d’Antoine de St-Exupéry selon laquelleDSCN0604 on ne voit bien qu’avec le cœur. Montrer la beauté de notre âme, de notre être vivant et notre désir de vivre! C’est-là où réside l’objectif premier de tout modèle vivant. Vivant parce que l’on accepte d’être qui l’on est tout en acceptant l’autre tel qu’il est. Vivant parce que l’on sait très bien qu’un jour, nous ne le serons tout simplement plus. Ainsi va la vie!

Merci de m’avoir lu.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada