Archives de tags | hôtel

Le moment où elle m’a souri

Le moment où elle m’a souri Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/79-929706293

Le moment où elle m’a souri

 

Un jour, je me suis rendu dans la splendide cité de Paris.

La « Ville Lumière » qui porte bien son nom à ce que l’on dit.

Des cabarets aux aspects simples où se produisent des artistes,

Des musiciens qui jouent des chansons joyeuses ou tristes.

 

Il y a même des endroits qualifiés d’un peu spéciaux.

Des mecs de toutes les classes sociales y vont incognito.

Des époux ignorés aux célibataires en manquent d’affections.

Vous constaterez qu’en ces années instables, ils sont devenus légion.

 

Profitant de mes vacances au maximum,

Je me suis dit : pourquoi pas ? Je suis aussi un homme.

M’informant en toute discrétion où je pouvais trouver un tel endroit.

Aussitôt que j’ai appris ce renseignement, je m’y suis dirigé de ce pas.

 

Une maison où une lampe rouge brillait imperceptiblement.

Sur le côté droit d’une porte qui rompait avec l’âge de cet établissement.

Une fois ma venue dûment payée, j’y suis entré sans trop me questionner.

Après tout, j’y suis allé non pas pour m’embêter, mais bien pour m’amuser.

 

J’ai fait la connaissance de la charmante Chloé.

Une dame qui avait conservé de sa jeunesse l’éclat de la beauté.

Car, je me doutais bien, par son tempérament mature,

Qu’elle était d’une phase de l’existence plutôt mure !

 

Nuit si raffinée tant désirée en ce monde si imparfait.

Moment de délectation pour mon corps, pour mon palais.

Enivré de parfum mystérieux et de baisers prodigués,

Par une hôtesse aux apparences d’une antique divinité.

 

Mais, par-dessus toute chose, ce qui restera en ma mémoire.

Un doux souvenir qui me réchauffera le cœur lorsque viendra le dernier soir.

Le moment fatidique où mon âme quittera ce corps vers une autre vie.

C’est la fois où, avant que je retourne à mon hôtel, elle m’a souri.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces grains

Ces grains Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Lungclam Source : https://www.deviantart.com/lungclam/art/Another-pussy-904528331

Ces grains

 

Les grains de ce collier,

Que je t’ai offert pour souligner.

Le premier anniversaire de ce merveilleux jour,

Je t’avais promis d’être avec toi pour toujours.

 

Dès l’instant que tu l’as reçu.

Tu l’as mis à ton cou frêle et nu.

Comme tu étais belle à cette soirée,

Nous avons, toi et moi, tellement dansé.

 

Nous étions si jeunes et si innocents,

Belles qualités envolées depuis longtemps.

Dans une chambre d’un hôtel bien ordinaire,

Nous avons vécu un moment extraordinaire.

 

Des gestes d’une passion sans fin que je n’oublierai jamais.

Des mots venant de mon cœur, mon amour témoignait.

Sentir avec délicatesse la douceur de tes lèvres pulpeuses,

Que la vie était en ces jours lointains alors merveilleuse!

 

Les jours et les nuits se sont écoulés,

Les cheveux blancs ont évidemment poussé.

Les rides sur nos visages sont inévitablement apparues.

Mais, tu es toujours restée belle comme le jour où je t’ai vue.

 

Ce jour qui restera en ma mémoire,

Car, avec toi, j’ai vécu la plus belle des histoires.

Chaque grain de ce collier me rappelle comme je t’ai aimée.

Et je t’aimerai toujours en dépit du jour où la mort t’a amenée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Double fantasme

Double fantasme Poème en hommage à John Lennon Photo pas Rick B., : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Double fantasme

 

Aujourd’hui, je te quitterai.

Pour quelle raison? Jamais, je te le dirai.

Tu le sauras, tu le verras quand le moment viendra.

Lorsque du studio nous serons de retour, toi et moi.

 

Mais, avant que commence ma dernière journée,

Laisse-moi te montrer, comme jamais, je t’ai aimée.

Laisse-moi t’embrasser, te cajoler et dans mes bras te serrer,

Car il y a quelque chose en moi qui me dit que ce jour est mon dernier.

 

Nous irons prendre un café et un petit-déjeuner à notre restaurant préféré,

Pour, ensuite, aller au studio y travailler et quelques chansons enregistrer.

Aujourd’hui, j’ai un double fantasme, celui de composer tout en te faisant l’amour.

Crois-moi ô ma chérie, je suis persuadé que cela en vaudrait vraiment le détour.

 

Te souviens-tu de notre Bed in à Montréal?

Ce Bed in réalisé dans un hôtel dans sa suite royale,

C’est-là, que nous avions chanté une chanson pour la paix,

Fredonnée en chœur par tant de gens que jamais je n’oublierais.

 

Aujourd’hui, je veux te demander une faveur,

Ce soir, bien malgré moi, tu vivras frayeur et douleur.

Mais je t’en prie, ô mon amour sèche très vite tes pleurs,

Car en cet instant, viendra simplement mon heure.

 

Ainsi va la vie. Ainsi va le destin.

Ainsi est la condition des êtres humains,

Je devrais quitter ce monde pour qu’un autre y naisse,

En y pensant bien, cela me permet d’être à l’aise.

 

Viens me rejoindre, afin que je puisse chanter.

Une chanson que pour toi j’ai cette nuit composée,

Une chanson qui restera dans ton cœur à jamais gravée,

Et que toi seule en temps et lieu, tu sauras fredonner.

 

Viens ! Viens ! Mon amour, viens me trouver.

Que mon double fantasme, je puis enfin le réaliser.

Avant que nous nous levions et que débute cette journée,

Laisse-moi ces mots d’amour à tes oreilles lentement les glisser.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Pas grand-chose

Pas grande chose
Pas grand-chose Poème de RollandJr St-Gelais Modèle : Princess de Québec

Pas grand-chose

 

Ce n’est pas grand-chose,

Un baiser pour une histoire d’une nuit, si j’ose.

Le temps perdu à jamais d’une folie de jeunesse,

Que j’oublierai bien vite à cette redoutable vieillesse.

 

Nous nous sommes rencontrés,

Sur le coin ensoleillé d’une terrasse,

Je vous ai offert de ce thé frais une autre tasse,

Avec un sourire éblouissant vous m’avez dit : Bien volontiers!

 

Deux êtres solitaires,

Esseulés dans leurs vies ordinaires,

Besoin de tendresse, besoin de caresses,

Avec un peu d’amour jusqu’à en atteindre l’ivresse.

 

Dans une chambre d’hôtel,

J’ai vu comme vous étiez belle,

Mes baisers je vous ai donnés à profusion,

Afin de nous préparer à cette charnelle union.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Enfin je te retrouve

Enfin, je te retrouve

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Enfin je te retrouve

 

Enfin, je te retrouve,

étais-tu ma belle louve?

Je te cherchais vraiment partout,

À quel point je n’en devenais fou.

 

Le temps ensoleillé est revenu,

C’est pourquoi tu es simplement torse nu,

M’offrant à voir ce médaillon que je t’avais offert,

Le jour où toi et moi fêtions cet heureux anniversaire.

 

Ce jour si merveilleux où en silence je t’ai embrassée,

Et que tu as enfin compris comme je t’ai aimée,

Et que pour toujours sans cesse je t’aimerai,

Et qu’avec toi le reste de mes jours je vivrai.

 

Allons! N’attendons pas plus longtemps.

Promenons-nous pendant que nous avons le temps,

Après tu sais quoi mon amour, ma tendre chérie?

Allons manger à l’hôtel et festoyons toute la nuit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada