Archives de tags | supplications

Vous en avez tellement envie

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Vous en avez tellement envie

 

En ce lieu de prières,

Je vous y attendais depuis hier,

En ayant pour vous des pensées impures,

Des pensées de mes gestes sur votre corps si pur.

 

Dieu de bonté devant mes supplications,

Fit preuve d’indulgence devant mes actes d’adoration,

Voyant la faiblesse de mon esprit face à votre beauté,

Voulu m’éviter la pire des peines de toute éternité.

 

Celle, ô ma sœur, de ne point vous connaître,

Celle, ô ma sœur, de ne point vous faire l’amour,

De regretter cette nuit de sensualité pour toujours,

Car le pire regret est de ne pas réaliser notre raison de naître.

 

Maintenant que vous vous offrez tel un don,

Nos âmes et nos corps vibreront en cette nuit à l’unisson.

De mes souvenirs où nous jouions lorsque nous étions gamins,

Mon cœur vous était déjà réservé en caressant vos mains.

 

De mes caresses de réconfort lorsque vous aviez peur,

De mes caresses de consolation lorsqu’on vous brisa le cœur,

De mes caresses pour vous réchauffer lorsque vous aviez froid,

Oui ! Je me souviens combien en vous écoutant j’étais en émoi.

 

Je ne vous demande pas de renier votre grande foi,

Je n’exige point de vous d’outrepasser vos vœux et vos droits,

Simplement de revenir vers le grand amour de votre vie,

Car je sais que tout comme moi vous en avez tellement envie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sens en toi l’amour que je ressens pour toi

Sens en toi mon amour que j'éprouve pour toi

 

Avec la permission de Christian d’Allemagne

 

Sens en toi l’amour que je ressens pour toi

 

Ô beauté chérie pour cette seule nuit,

Ô belle déesse peut-être même pour la vie,

Car qui sait, en ce monde, comment sera fait demain,

Serait-ce un rêve disparu au matin ou vécu tel un destin ?

 

Maintenant que tes désirs furent comblés,

Par mes caresses viriles de mains si expérimentés,

Fouillant dans les moindres recoins de ton corps de femme,

Allumant avec précaution tes lieux de plaisir telle une douce flamme.

 

N’écoutant que mes émotions,

Celles de te combler avec mille sensations,

Assouvir avec attention tes demandes et tes supplications,

Dans le but ultime de te donner avec générosité de multiples satisfactions.

 

Sachant, sans te le dire, le bon moment,

Tu m’offris cette vision incroyable gracieusement,

En me suppliant telle une esclave à son maître bien-aimé,

 De te rendre hommage en pénétrant ce haut-lieu tant apprécié.

 

C’est alors qu’en cet instant précis,

Qu’au plus profond de moi j’ai enfin souri,

Puisque j’avais depuis longtemps envie de t’offrir ce cadeau,

Un présent si intime afin de te faire connaître un moment si beau.

 

Un moment que tu ne pourras jamais oublier,

Que tu n’avais jamais connu avec tes amants du passé.

Alors qu’avec douceur je pénètre cette barrière gracieusement levée,

De te faire connaître ce plaisir tant interdit tu ne cesses de me supplier.

 

J’arrive dès cet instant pour te démontrer mon amour,

Je serai bientôt en toi de corps et de cœurs pour toujours,

Je viens sans ménagement et retenu avec amour pour seule loi,

Ô mon adorée, sens en toi tout mon amour que j’éprouve pour toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Voici mon dos

IMG_20180915_144239B

Dessin réalisé à Montréal le 15 septembre 2018

Voici mon dos 

 

À genoux devant vous, 

Je deviens simplement fou. 

Fou d’obéir à vos commandements, 

 Tel que le ferait un si sage garnement. 

 

Je vous salue dès votre entrée, 

Dans cette pièce d’un rouge feutré, 

N’en pouvant plus d’attendre une punition, 

Je me suis permis d’agir comme un vilain garçon. 

 

Avec la rapidité de l’éclair vous m’avez corrigé, 

Vous avez su me remettre sur le droit chemin, 

Celui de l’obéissance avec plaisir et entrain, 

Le tout accompagné d’insultes bien méritées. 

 

Que vous êtes bonne pour l’esclave que je suis, 

 Gémissant à chaque fois que pour votre bonheur, 

À chaque moment de mes extases de douleurs, 

Vous savourez comme il se doit chacun de mes cris. 

 

Je ne saurais jamais comment vous remercier, 

Pour tous les coups de fouet que vous me donnez, 

Entre toutes mes nombreuses supplications de continuer, 

Comment en ce jour pourrais-je vous récompenser ? 

 

Mais puisque l’on y est ! 

Voici l’instant ultime, celui qui me plaît. 

Celui qui me fait sentir comme je suis beau, 

Pour vous ô grande prêtresse, voici mon dos ! 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Votre esclave

thumbnail_DSC_1116

« Votre esclave » dessin réalisé à Montréal le 15 septembre 2018

Votre esclave

 

Chère et adorable maîtresse,

J’adore recevoir vos caresses,

De vos suaves et tendres mains,

Qui frottent mes fesses avec entrain.

 

Vous savez attendre le bon moment,

Pour me faire savourer votre froment,

Je déguste ce précieux instant avec plaisir,

Où je suis attaché pour assouvir votre goût de me faire souffrir.

 

Les yeux bandés permettant à vos amies,

D’assister à l’accomplissement de vos envies,

Afin que je ne puisse les reconnaître,

Moi, l’homme qui entre vos mains demande qu’à renaître.

 

Alors que bien des hommes succomberaient,

Moi, sans cesse, j’en redemandais.

Quel bonheur de recevoir cette douleur,

Quelle jouissance vécue en cette heure.

 

De mes cris de souffrance,

J’exprimais toute ma démence,

De mes supplications de continuer,

Avec joie, vous les avez maintes fois exaucés.

 

Oui ! Mon corps est à vous.

Oui ! Je le sais bien que je suis fou.

Et que dire de votre assistante si belle ?

Si ce n’est que j’ai joui grâce à elle. Quelle merveille !

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Lisa et le violon

 

Lisa et le violon

Merci beaucoup à mon ami Rick B. pour sa permission d’utilisation Lien artistique : https://rickb500.deviantart.com/art/Lisa-and-the-violin-723538869

 

 

Lisa et le violon

Jouant gaiement,

Sur cet instrument,

Fredonnant un air d’amour,

Ou en pensant à ses vilains tours.

Tours d’un plaisir véniel,

Doux comme le savoureux miel,

De cette nuit passée dans mes tendres bras,

Où elle vint à moi sur le pointe des pieds à petits pas.

De sa délicate main,

Elle connaissait ces jeux vilains,

De ceux qui me tenaient en haleine jusqu’au matin,

Qui surent si bien me tenir éveillé jusqu’au lendemain.

Et puis vint l’aube dorée,

Où épuisé mais tellement comblé,

Je me suis endormi sur sa belle poitrine,

Satisfaite de son savoir elle souriait la coquine.

Maintenant devant son violon,

Elle se remémore mes cris de plaisir,

De mes humbles supplications et tous mes désirs,

Attendant l’obscurité où elle m’enseignera encore sa leçon.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisse-moi

 

 

Laisse-moi

 

Laisse-moi ! Ô mon amour !
Te pénétrer dans ton intimité,
Te procurer des sensations insoupçonnées,
Sans gêne, sans retenue, avec passion et sans détour.

 

Laisse-moi ! Ma chérie,
De plaisir, entendre tes cris,
Cris de douleurs ! Puis cris de supplications,
Me demander de continuer car c’est tellement bon.

 

Continue ! Ô oui ! Continue !
Car maintenant nous sommes nus,
Nus et ivres de ce plaisirs interdits par la morale,
Mais, je m’en fous car en ce monde je ne demande point son aval.

 

Attends-moi ! Ô ma belle déesse,
J’arrive de ce pas, je vais tel un étalon et je te pénètre,
Afin de devenir en ce lieu en cet instant toi et moi un seul être,
De cette envie de fouiller ton intimité me donnèrent nos caresses.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada