Archives de tags | aimer

J’ai quelque chose à te dire

J’ai quelque chose à te dire Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

J’ai quelque chose à te dire

 

Bonjour mon cher enfant,

Je m’adresse à toi qui es dans le néant,

Toi que je n’ai pas connu car la vie en a voulu ainsi,

J’ai tant de choses à te dire, à te raconter aujourd’hui.

 

Je ne sais ni par quoi commencer ni par quoi terminer,

Questions sans réponses parce que tu n’es jamais né.

Même si j’ai en moi-même tant de questions irrésolues,

Que je ne sais pas où commencer tellement je tombe des nues.

 

Nous vivons une drôle d’époque où les valeurs sont bafouées,

Où la bonté est une faiblesse et où est mise sur un piédestal la cruauté.

Une ère où aimer constitue un crime et tuer devient un point d’honneur,

Un temps où tout ce que je lis et je vois me fait à chaque fois un peu peur.

 

C’est un fait, je suis peut-être vraiment dans l’erreur?

Qu’à cela ne tienne à chaque fois que je pense à toi, je pleure.

Car je voulais te donner le meilleur ô mon cher enfant tant adoré,

Toi, l’être cher que je n’ai pas eu la chance d’avoir engendré.

 

Je revois ma vie défiler devant mes yeux fatigués,

Aucun mot du dictionnaire ne peut décrire l’amertume que j’aie.

Puisqu’en cette journée pourtant si belle et ensoleillée je me sens vieillir,

De tous les trésors que la vie peut offrir, le plus beau est un enfant à chérir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un, deux, trois, quatre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un, deux, trois, quatre

 

Je me souviens d’un autre temps,

Où l’on pouvait chanter et aimer et vivre.

Vivre comme bon nous semblait et non survivre,

Un temps où la liberté existait il n’y a pas si longtemps.

 

Un temps où l’on goûtait à l’amour,

Deux temps où l’on partageait nos espoirs,

Deux temps et trois mouvements avant qu’arrive le désespoir,

Et puis quatre temps avant que disparaissent nos rêves pour toujours.

 

Mais, quel plaisir de me souvenir.

De cette époque où la jeunesse et sa beauté,

Avaient encore le plein droit de simplement exister,

Sans les moqueries de nos jours qui nous ne font point rire.

 

Je me rappelle une certaine chambre d’hôtel,

D’une chanson où l’on donnait à la paix une chance,

Une chanson, un refrain, des paroles et d’un rythme qui encensent,

Qui résume à elle seule cette période lointaine et qui me parait si belle.

 

Un, deux, trois et quatre pour la postérité,

Que cette chanson vienne jusqu’à nos cœurs,

Qu’elle éloigne de nous toutes nos craintes et nos peurs,

Et qu’elle nous enseigne que la seule valeur noble qui soit c’est celle d’aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonjour les amis

Bonjour les amis Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Hi-friends-887045143

Bonjour les amis

 

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, la vie me sourit.

J’ai simplement repris goût à la vie,

De cette vie que je croyais pour moi finie.

 

Mais, ce jour est béni.

Depuis que j’ai dit pleinement oui,

Au droit au bonheur en ignorant ceux qui m’envient,

Qui sait si demain je serai là sous le soleil qui éblouit.

 

Je lève la main non pour prendre, mais pour donner,

Ma main est levée, non pour accuser, mais pardonner,

Je lève la main pour vous offrir mes excuses si je vous ai offensés,

Je ne voudrais jamais quitter cette vie sans que l’on soit réconciliés.

 

La vie est bien trop fragile pour ignorer ce qu’est l’amour,

Les instants de joie sont précieux, car ils ne durent pas toujours,

La vie est ainsi faite que le temps de partir viendra chacun à notre tour,

Il faut alors savoir profiter de chaque occasion qui en vaut le détour.

 

Pour bien vivre, il faut savoir pardonner et se pardonner.

Pour bien vivre, il faut savoir tourner la page, mais jamais oublier.

Pour bien vivre, il faut savoir aimer et accepter d’être aimé.

Nous serons ainsi prêts, le moment venu, pour partir vers l’éternité.

 

Je vous dis au revoir,

Je reviendrai au courant de ce soir,

Car je veux profiter de ce jour avant qu’il soit trop tard,

À bientôt, mes chers amis, je vous embrasse tous bien fort.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisse-moi passer

Laisse-moi passer Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/She-didn-t-let-me-pass-885256259

Laisse-moi passer

 

Laisse-moi passer,

Laisse-moi t’aimer,

Laisse-moi te consoler,

Laisse-moi simplement t’écouter.

 

Laisse-moi être près de toi,

Laisse-moi te tendre mes bras,

Laisse-moi entendre le son de ta voix,

Laisse-moi écouter chaque mot que tu prononceras.

 

J’aimerais faire quelque chose,

Mais, sans ta présence, jamais je n’ose.

Te brusquer cette idée jamais ne viendra en mon être,

Je t’avais promis d’attendre le bon jour sous ce hêtre.

 

Une promesse que je n’ai jamais oubliée,

Depuis que je t’ai rencontrée en cette douce matinée.

En cette matinée d’une journée d’un nouveau printemps,

Où nous avons marché tellement longtemps.

 

Que s’est-il passé pour que tu sois si fermée?

Que s’est-il passé pour avoir sur tes seins les bras croisés?

Aurais-je prononcé un mot de trop qui t’auraient fait bien des maux?

Je te le jure, mon tendre amour, pour toi rien n’est trop beau.

 

Laisse-moi te dire ma bien-aimée,

Que sans toi, en cette vie, je ne saurais exister.

Laisse-moi te donner un sourire par un simple baiser,

Car avec toi le reste de ma vie je désire ardemment la terminer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La féminité selon JenovaxLilith

La féminité selon JenovaxLilith Photo par Craig Gum Photography Modèle : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/cherryred-871071892

La féminité selon JenovaxLilith

La féminité, pour moi, c’est la grâce, l’équilibre. C’est aussi la capacité d’aimer et de donner et surtout de donner naissance à une nouvelle vie. La féminité est la bonté. Elle est en soi douce. Bref, la féminité est beaucoup de choses.

Cependant, la masculinité est tout aussi importante. Les deux auront toujours leur place. Ce qui n’a pas sa place ici, c’est le sexisme et les hypothèses de genre et de sexe. La féminité est sans sexe.

Historiquement, je pense que la féminité a été à la fois bâtarde, honteuse, entachée et surtout enfermée. La féminité a été considérée comme quelque chose de mauvais et de diabolique au lieu d’être célébrée. Toutefois, il a contribué à certains mouvements politiques étonnants, au domaine de l’art, et bien plus encore.

De JenovaxLilith