Archives de tags | banc

Ces merveilleuses couleurs

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Ces merveilleuses couleurs

 

Bonjour chérie,

Comme tu es jolie,

Et tu danses en cet après-midi,

Si tu savais jusqu’à tel point de toi j’ai envie.

 

Comme ces couleurs resplendissent sur ta peau.

Ce qui rend le monde autour de moi si parfait, si beau.

Tu es ma raison de vivre mon espoir de chaque jour.

Tu es en mon cœur maintenant et pour toujours.

 

Le temps n’a aucune emprise sur ta beauté.

Tu es magnifique comme le jour où je t’ai rencontrée.

J’étais assis sur un banc, habillé entièrement de noir.

Tu t’étais placée près de moi afin d’écouter ma triste histoire.

 

Tes yeux remplis d’un amour inconditionnel,

Ils ont permis de voir en toi une âme si pure et si belle.

Une lumière étincelante a jailli du haut du ciel,

A relui sur tes cheveux dorés comme le miel.

 

Quel présent incroyable offert par le destin,

A permis de transformer le cours de notre chemin.

Tu étais devenue dès ce moment mon ange secourable.

Alors que je pouvais seulement t’offrir un amour véritable.

 

Chaque matin tu amènes une couleur étonnante,

Qui éclaire ma journée telle une bougie flamboyante.

Tout sur toi est d’une perfection inégalée en cet univers.

Serais-tu l’annonciatrice d’un Nouveau Monde, d’une nouvelle ère ?

 

Je voudrais terminer cette missive par ces quelques mots.

Une requête faite par un vieil homme qui a connu bien des maux.

 Je te demande avec une profonde humilité cette faveur.

Ô, mon amour, garde en toi ces merveilleuses couleurs.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

À travers une lentille

À travers une lentille Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Photo par Acuarela1962 Source : https://www.deviantart.com/acuarela1962/art/Libre-13-522991231

À travers une lentille

 

À chaque jour, à travers une lentille.

L’amertume de la vie sans cesse se défile.

Je découvre toujours une nouvelle vérité,

Qui donne à mon existence sa vraie beauté.

 

Parfois, c’est en parcourant la nature,

Que je reconnais la chance pure,

De vivre dans un pays si joli,

Où ma réalité me sourit.

 

Mais, je dois admettre un fait.

Il y a quelque chose qui me plaît.

C’est d’avoir l’occasion de rencontrer,

Des modèles féminins venus de l’étranger.

 

Il va de soi que tout est fait avec rigueur.

Car, elles gardent des poses plusieurs heures.

Parfois, des chansons sont jouées à la radio,

Pour agrémenter les veillées lorsqu’il fait chaud.

 

Mon atelier est situé, dans le grenier, chez moi.

J’ai construit à cette fin une grande pièce sous mon toit.

Tout y est pour accueillir ces femmes aux styles soignés.

Sofa, siège, banc et tabouret pour tenir toute la soirée.

 

Connaissez-vous quel est l’exact secret de ma profession ?

Je devrais de préférence affirmer de cette formidable passion.

C’est la symbiose qui se manifeste dès que débute la séance.

Une véritable scène où tout est un jeu d’art et de patience.

 

Telle une promenade dans un jardin par une journée ensoleillée,

Je suis à la recherche de la fleur qui attirera mon regard attentionné.

Afin de perpétuer cette œuvre mirifique à l’aide de mon plus fidèle ami.

Mon fidèle compagnon, mon précieux appareil-photo que voici.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Juste un avant-goût

Juste un avant-goût Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Craig Gum Modèles : JenovaxLilith & Madison Lindfors Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Just-a-Taste-923257640

Juste un avant-goût

 

Pardonnez-moi, ô, chère madame.

Jamais je n’oserais déranger une si belle femme.

Cela fait si longtemps que je vous observe en silence.

J’admire votre charme tel un garçon dans l’adolescence.

 

Chaque jour, je vous aperçois.

Chaque nuit, je rêve à vous malgré moi.

Vous restez là devant la maison familiale,

Et moi, j’attends le bus pour à l’école communale.

 

Nul est en moi l’idée de vous importuner,

Car, Dieu merci, mes parents m’ont fort bien élevé.

Je ne peux pas m’éviter de vous dire comme vous êtes belle.

Trouverais-je, le moment venu, une dame à aimer sous le ciel ?

 

J’imagine un seul instant où je pourrais vous embrasser.

Et, de toujours respecter les règles de l’art du tendre baiser.

Car, je ne suis point un de ces barbares tirés d’un autre âge.

Les bonnes manières sont en général les meilleurs gages.

 

Chaque jour, nous sommes assis sur un banc.

Attendant que le bus vienne nous prendre patiemment.

J’ignore comment vous dire vous exprimer ma requête.

Sans me faire passer pour un bougre faisant la quête.

 

Maintenant que je suis si près de vous depuis une heure,

Que j’ai humé votre parfum qui m’a rempli de bonheur.

Si cet arôme est aussi doux que vos lèvres pulpeuses,

Juste un avant-goût rendrait mon âme si heureuse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Sur un banc

Sur un banc Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Umciaumcia1 Source : https://www.deviantart.com/umciaumcia1/art/FEMALE-NUDE-AKT-GIRL-4107-921173401

Sur un banc

 

Par un beau jour d’été,

Où un léger parfum de fleurs,

Embaumaient ces lieux en cette heure,

Nous nous promenions sous un ciel ensoleillé.

 

Un fait bien étrange en cette chaude saison,

D’habitude, les gens viennent profiter de ce lieu,

Pour se changer les idées ou pour discuter un peu,

Aujourd’hui, nulle âme ne se manifesta sous l’horizon.

 

J’avais apporté avec un carnet et un stylo de couleur bleue.

Afin d’esquisser les arbres qui jalonnèrent notre chemin.

Que nous avons sillonné avec entrain main dans la main !

Écoutant avec plaisir le chant des oiseaux cajolant leurs œufs.

 

Tu étais légèrement vêtue pour l’occasion,

Une jupe blanche et une chemise à la teinte d’azur,

Tout sur toi évoqua la splendeur de ta grâce si pure,

Qu’est-ce t’es belle ! Je fredonnais cette lointaine chanson.

 

Voyant que nous étions seuls près d’un banc,

Une idée bien coquine est venue à ton esprit si allumé,

Tu as suggéré de faire un croquis de toi afin de nous amuser,

Ce à quoi j’ai répondu : « Mais, chérie. Certainement ! ».

 

Pendant que je préparais le tout en m’étendant sur le gazon,

Tu en avais profité pour enlever tes vêtements avec délicatesse,

Tu as pris place à cet endroit qui, ma foi, t’a accueillie avec tendresse.

Avec mon crayon, j’ai tracé chaque coin de ton corps avec attention.

 

Par un après-midi, je dessinai une déesse appuyée sur un banc peint en blanc,

Tu étais frêle et nue loin de toutes langues de vipères et des regards inquisiteurs,

De ces gens hypocrites, de ces berneurs et de tous ces grands parleurs.

J’aurais donné mon âme pour vivre un tel moment éternellement.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Que la lumière brille de nouveau

« Que la lumière brille de nouveau » Poème par Rolland Jr St-Gelais Dessin par Stephen Babin

Que la lumière brille de nouveau

 

Dans la nuit.

Où tout est dit !

Je me tais et je prie.

Une prière pour les âmes parties.

 

Une prière pour les âmes esseulées.

Pour tous ces cœurs blessés.

Pour tous ces estropiés.

Pour les affamés.

 

Assis en silence sur un banc.

Je contemple le marbre blanc.

Se trouvent ceux que j’aimais tant.

En mon cœur vibrent leurs chants.

 

C’est la nuit sacrée entre toutes les nuits.

Celle où tout tiré d’un long sommeil prend vie !

Une étincelle d’amour pour toujours reluit.

Celle qui, jamais dans une âme pure, finit.

 

C’est la nuit sanctifiée du ressuscité.

De celui qui, de sa vie, nous a donné.

C’est le temps de l’espérance partagée.

Celui de la victoire de la foi sur l’incrédulité.

 

Que dans vos cœurs règne le plus beau.

Que la lumière divine brille de nouveau.

Rappelez-vous cette vérité en ces mots :

« L’amour est le plus précieux des cadeaux ».

 

C’est le soleil levant où tout a été écrit.

C’est le nouveau jour où tout enfin reluit.

C’est l’ère de la création nouvelle en Jésus-Christ.

C’est la raison d’être de notre foi en la source de la vie.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada