Archives de tags | corps mutilé

J’aimerais tant…

J'aimerais tant...

J’aimerais tant…

Ô belle dame assise près de cette calme et douce rivière,

Dès l’instant où je te vis sortir de cette eau entièrement nue,

Ravive en moi un triste souvenir d’un amour à jamais révolu,

Voilà pourquoi je ne peux plus fermer mes paupières.

Comment pourrais-je m’approcher de toi?

Moi, l’homme que je suis avec ce corps mutilé.

Te dire simplement quelques mots pour te saluer,

Faire quelques pas, sans te faire peur, malgré moi.

 J’aimerais tant sentir le parfum de tes cheveux,

Les caresser pour apprécier comme ils sont soyeux.

J’aimerais tant coller ma joue et te dire des mots doux,

Ô combien tu as réussi à me rendre fou.

N’ai pas peur, ô ma divine beauté, je t’en pries.

Te dire seulement et simplement comme je t’aime,

Et c’est pour toi que j’ai composé ce poème.

Sois rassurée, ô ma déesse, c’est de toi que mon cœur s’est épris.

J’aimerais tant être cette eau qui effleure ta peau,

Afin de pouvoir sentir le sang qui coule dans tes veines.

Qu’ai-je fait mon Dieu pour avoir si peu de chance tel un Verlaine?

Et de me languir de ne point satisfaire celle que je désire?

J’aimerais tant arrêter le temps qui passe,

Avant que, dans l’Au-delà, je ne trépasse.

Pour te chuchoter dans le creux de ton oreille,

Comme tu es belle, telle une vraie merveille.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada