Archives de tags | Joel Pèlerin

Tu avais deviné

Tu avais deviné
« Tu avais deviné » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin

Tu avais deviné

 

En ce dimanche sacré,

Tu t’es silencieusement levée,

Sans faire de bruit, tu as fait le petit-déjeuner,

Déjà je sentais un arôme qui m’étais familier, une senteur de café.

 

J’entendais tes pas légers,

Allant ici et là librement sur le plancher,

De tes pas qui m’ont fait penser la fois où je t’ai rencontrée,

Sur la piste de danse où jusque tard dans la nuit nous avons dansé.

 

En ce dimanche de confinement,

Où nous devons rester sages comme des enfants,

Comment pouvons-nous être sages alors que nous nous aimons follement?

Et de passer nos journées, nos nuits, à nous enlacer tendrement.

 

Je revoyais en pensées ce collier doré,

Que je t’avais offert pour souligner toutes ces années,

Où toi et moi nous avons traversées contre vents et marées,

Main dans la main, vers le destin nos yeux ensembles tournés.

 

J’ai une drôle de sensation comme si tu avais deviné,

Ce qu’il m’aurait réellement fait plaisir en cette matinée,

De porter à ton cou ce collier en ce dimanche du Ressuscité,

Quelle belle surprise de le voir à ton cou dès le rideau de chambre tiré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En ce weekend de Pâques

Promesse_de_bonheur_by_charmeurindien_d9jh8kh-fullview
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

En ce weekend de Pâques

En ce weekend de Pâques, je vous souhaite de beaux jours seins. Wink/Razz Wink/Razz Wink/Razz

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Mon fruit mûr

drops_by_charmeurindien_dduj3f3-fullview
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Mon fruit mûr

 

Belle femme te voir ainsi,

Mon regard en est si ébloui,

Ébloui pour avoir admiré ton dos,

Ton dos si fort, si tendre mais si beau.

 

Voir perler les gouttes d’eau,

Tout le long, tels de longs ruisseaux.

Ruisseaux descendants vers ces lieux mystérieux,

Ces lieux si souvent, par pudeur ou par hypocrisie, loin des yeux.

 

Loin de tous ces yeux curieux,

De ces merveilles voulues par les Cieux,

Et qui étrangement gouttes d’eau y sont retenues,

Telles que des gouttelettes de pluie retenues par les nues.

 

Sachant avec soin cacher ton visage,

Pour que je ne puisse deviner ton âge,

Cet âge que ton sein magnifique semble trahir,

Ce sein légèrement illuminé par bonheur et pour mon plaisir.

 

Mais, je t’en prie, charmante modèle.

Modèle sur un bois perchée telle une hirondelle,

Ne m’en veux pas pour ces quelques pensées impures,

Car te voir assise ainsi me donne l’envie de t’offrir mon fruit mûr.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Il faut savoir garder son équilibre

Parfois la vie
Superbe photo d’une magnifique équilibriste réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Il faut savoir garder son équilibre 

Bonjour tout le monde, 

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que tout ce que l’on voit en ce moment au sein des médias d’information, voir dans certains cas de désinformation, m’inquiète de plus en plus.

En effet, je suis loin d’être insensible en ce qui concerne tout ce qui se passe actuellement tels que la menace grandissante du coronavirus, de la crise économique qui s’annonce à nos portes, des différentes catastrophes qui menacent notre planète laquelle est, il faut bien le reconnaître, malmenée depuis bien des décennies par les êtres humains. Dans le dernier cas, faut-il s’en étonner ?

C’est à mon humble avis le retour du balancier face à tout ce que les êtres humains lui ont fait subir en faits de surexploitation de ses richesses. N’oublions pas que nous sommes que des locataires et non pas des propriétaires puisque d’autres suivront bien après notre départ. 

Mais que pouvons-nous faire devant de telles informations, parfois erronées, parfois exagérées, qui empoisonnent à la fois nos âmes et nos esprits ? Devrions-nous paniquer au point de faire du porte-à-porte pour annoncer la fin des temps ou bien pratiquer la politique de l’autruche, c’est-à-dire de se cacher la tête dans le sable et de faire semblant qu’il ne se passe rien ? 

Certes, et là je parle en mon nom, la sagesse me semble être de savoir garder son équilibre en tout temps. Un équilibre qui se veut être à la fois prudence et tempérance. Prudence face à ce que je lis, à ce que j’écoute et à ce que je fais. Tempérance face à mes émotions qui, à l’instar de plusieurs d’entre nous, risquent tôt ou tard de me submerger. 

Tel une équilibriste perchée bien haut sur son cerceau, l’impulsivité est très mauvaise conseillère. Tout comme l’impulsivité, la panique, la crainte et le désespoir sont à éviter. Seul être capable de prendre un recul avant de faire le moindre mouvement compte dans ce cas. Il en est de même pour l’auteur de cet article face à tout ce qu’il voit dans les médias. L’essentiel se résume à ceci : savoir garder son équilibre en tout temps. Peu importe ce qu’il est susceptible d’arriver ou non, je n’ai aucun pouvoir sur le déroulement des événements.  

Et puis, nul d’entre nous ne peut changer le cours de l’histoire. De toute façon, l’histoire change en elle-même à chaque instant. Et c’est dans cet instant précis que l’on se doit de garder son équilibre. 

Je vous souhaite de garder votre équilibre face aux aléas des faits présents lesquels deviendront des événements du passé. Un passé qui formera l’histoire. 

Merci de m’avoir lu. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Une journée sans

Une journée sans ...
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Une journée sans

Une journée sans un poème, sans une chanson ou sans un sourire, c’est une journée sans soleil, une nuit sans étoiles, une vie sans rêve.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada