Archives de tags | oiseaux

Souvenirs d’école

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Souvenirs d’école

 

J’ai parmi mes nombreux souvenirs d’école,

Le doux visage d’une fille qui s’appelait Nicole,

Était-ce Nicole ou bien Justine ou encore Marie?

Quoiqu’il en soit, je la trouvais tellement jolie.

 

À mon âge, je commence à avoir des troubles de mémoire.

Ce qui ne m’empêche guère de me rappeler tard le soir,

Ces belles jeunes filles qui ont peuplé ma tendre enfance,

Sans oublier toutes celles qui ont éveillé mon adolescence.

 

Mais, il y en a une que je n’oublierai jamais son visage.

Car sous ses airs angéliques, elle n’était pas toujours sage.

Elle et moi aimions souvent faire l’école buissonnière,

Nous prétextâmes que nous partions à la guerre.

 

Alors qu’en réalité, nous allions nous conter fleurette.

En marchant main dans la main dans les champs de pâquerettes,

Sans dire un mot sous le ciel bleu et en entendant les oiseaux chanter,

En souhaiter de tout notre cœur que cet instant allait durer pour l’éternité.

 

Que c’est étrange de ne pas pouvoir me rappeler de son prénom,

Ah que le fait d’avancer en âge peut quelquefois faire de moi un con.

Mais jamais je n’oublierai cet instant de pure joie, de pur bonheur.

Voilà ce qui m’apaise, me rassure, face à ma dernière heure.

 

Il y a pire dans la vie que le fait de ne pas avoir vécu,

C’est de ne pas avoir aimé celle que nos yeux ont vue,

Oui, j’ai avec grande tendresse aimé cette jouvencelle.

Mais, j’étais trop prude pour lui dire comme elle était belle.

 

Le temps de vivre sera bientôt terminé,

Mes beaux souvenirs, dans le néant, j’emporterai.

Sans effort, mes yeux fatigués, à jamais je fermerai.

Seul regret : mon amour dans mon cœur, l’avoir gardé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

L’église de mon village

L’église de mon village Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Rando-Unissuy Source : https://www.deviantart.com/rando-unissuy/art/The-Church-in-the-Morning-872226792

L’église de mon village

 

Je me souviens,

À tous les matins,

Je me levais pour aller prier,

En cette église par le soleil illuminée.

 

J’adorais tout le calme environnant,

Qui enveloppait mon esprit le jour durant,

Un calme qui m’accompagnait au gré du temps,

De ce temps qui passait bien gaiement.

 

Je me rappelle les rayons qui annoncèrent le début de la journée,

Qui festoyèrent allègrement autour du coq sur le clocher.

De ce coq à la fière allure silencieusement perché,

Qui attendait que sonne la cloche avec sérénité.

 

À chaque tintement fuyaient les ombres des enfers,

Qui firent place aux parfums des jardins qui agrémentaient l’air.

Et aux chants des oiseaux qui volèrent avec allégresse,

Afin de souhaiter la bienvenue à la vie remplie de tendresse.

 

Certes, ce n’était point un sanctuaire,

Mais, elle me comblait dans mes prières.

Ces prières que je récitais avec tout mon cœur,

Et de mes prières, j’en ai tiré beaucoup de bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je danse

Je danse Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Dancing-With-Myself-867083684 Modèle : Radmila

Je danse

 

En cette matinée tout ensoleillée, je danse

Je valse en écoutant les oiseaux chanter un air d’été

Avec allégresse, je sautille sur mes pieds dénudés et si légers

Je virevolte sous les chauds rayons de soleil jusqu’à ce que je sois en transe.

 

Avec douceur, je soulève au gré du vent

Le drap blanc qui recouvre mon intimité

Présentant mon pubis, à mère Nature, sa beauté

En croisant mes jambes faites de satin pur et blanc

 

Telles les ballerines du célèbre théâtre de Moscou

Dont leurs beautés rendirent bien des hommes fous

Mais la quiétude de la forêt où je gambade en ce moment

Au plus profond de mon être dès cet instant suffis bien amplement.

 

Je me revois à l’époque de ma belle enfance

Quand ma mère me racontait un conte de romance

J’imaginais me voir danser sur les mots prononcés

Par ma mère avant de m’endormir sous un tendre baiser.

 

Depuis qu’elle est partie vers d’autres cieux

Je revois en pensées toute la douceur de ses yeux

Que dirait-elle de me voir ainsi danser presque nue?

Et de savoir qu’une telle allégresse me transporte vers les nues.

 

Pour être franche, qu’à cela ne tienne

Je l’avoue, cette vie n’est nul autre que la mienne

Pour mon plus grand bonheur, je danserai bien chaque jour

En espérant faire entrer de nombreux amants sur mon parcours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Et action

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Et action

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous entreprenez la dernière semaine du mois de novembre de manière satisfaisante. Pour ma part, je dois dire que tout va bien. En effet, j’ai décidé depuis belle lurette de garder le sourire et de faire confiance en la vie. Qui sait ce que l’avenir lui réserve? Ce qui ne signifie pas que l’on doit être imprudent, ni téméraire, mais plutôt d’essayer de faire son possible au jour le jour. C’est ce que j’appellerais simplement être en action puisque chaque action aussi minime soit-elle peut être le début d’une aventure, d’une rencontre, d’une création et même d’une nouvelle vie. 

Il en est de même lors d’une séance photo dans laquelle la nudité est présente. Cela va peut-être vous paraître bizarre, mais le mouvement existe bel et bien au moment précis pendant lequel la photo est prise car tout continue de vivre. C’est un fait indéniable que la vie existe par le mouvement lequel peut être à peine perceptible à l’œil nu. J’ai à titre d’exemple cette magnifique photo réalisée par mon ami Rick B., d’Allemagne lequel est accompagné par un modèle féminin possédant, avouons-le, un corps superbe. 

Nous pouvons croire, en regardant cette photo, que tout semble être arrêté. Or, il n’en est strictement rien puisque la vie continue son cours inlassablement. Entend-t-on les oiseaux chanter dans les arbres, les échanges entre le photographe et son modèle ainsi que le bruit environnant? Et pourtant tout porte à croire que de telles réalités existent bel et bien surtout dans un milieu urbain. Je pense notamment au fait qu’une telle photo ai été faite en public tout en prenant soin d’être loin des regards indiscrets. En résumé, tout autour d’eux demeure en action. 

Autrement dit, l’action est la vie et la vie est action. Cela peut se manifester certes par le corps mais également par l’esprit. C’est encore le cas dans la photo qui vous est présentée dans cet article. En effet, les réflexions ne cessent pas d’affluer tant chez le photographe que chez le modèle. Cela peut être notamment sous forme de questions. Cette pose convient-elle? Est-ce l’objectif que je recherche? Pouvons-nous faire mieux? Quel serait le meilleur angle? L’endroit est-il propice pour telle ou telle pose? La liste peut s’allonger encore et encore. Bref, rappelez-vous de ceci : Tout est action.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Sens dessus dessous

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sens dessus dessous

Depuis quelque temps, je me sens bizarre. Comme si la vie avait pris un autre chemin. Une autre voie où se perdent tous mes points de référence, où l’on ne voit plus les gens qui jadis se côtoyèrent avec joie et bonheur.

Que s’est-il passé pour qu’une telle solitude accable le commun des mortels? Quel crime l’humanité a-t-elle fait pour subir une telle punition? Un simple baiser est devenu interdit alors que l’on enseigne la haine sur les réseaux sociaux. Que s’est-il passé pour que le verbe aimer soit à jamais interdit?

Je me sens dessus dessous depuis le début de cette année. Quand cela va-t-il enfin s’arrêter? Que reviennent les beaux jours, les sourires des enfants et les caresses des amants. Que reviennent les chants des oiseaux librement entendus par tous ces gens émerveillés. Ces gens heureux de voir arriver des nouveaux jours ensoleillés.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada