Archives de tags | caresser

Ange blessé

5

Photo: LEONID MOCHULSKY

Ange blessé

 

Ange ou femme,

Qui ravive la flamme,

En ces jours incertains,

Où semble régner le Malin.

 

Tes craintes sont légitimes,

Tes pensées sont tellement intimes,

Tes peines et douleurs si nombreuses,

Face à cette foule tout autant ténébreuse.

 

Femme nue,

Femme tombée des nues,

Ange meurtrie ou bien déchue,

Devant tant de cruauté, qui l’aurait crû ?

 

Tu as décidé de te couper les ailes ?

Et de ne plus chanter comme une hirondelle ?

Alors viens près de moi mon amour, ma toute belle.

Je saurai te caresser avec douceur ma chère tourterelle.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Femme d’ivoire

stanislas-blagenkov12


Par Stanislav Blagenko Tiré de https://voyageonirique.com/

Femme d’ivoire

 

Ô femme de rêve !

Serais-tu ma nouvelle Ève ?

Celle qui m’accompagnera sur les mers,

Pour découvrir de ces magnifiques terres ?

 

Femme aux seins fermes,

Plus je les regarde plus je les aimes.

Me donnes-tu la permission de les embrasser ?

Quelle joie me donnerais-tu si je peux les caresser.

 

Sentir le parfum de ta chevelure,

Qui te donne cette si belle et noble parure.

Pénétrer le secret de ton âme par la douceur de tes yeux.

Y aller avec soin car te respecter, plus que tout je le veux.

 

Parcourir le chemin de ton intimité,

Comme le feraient deux amants par une nuit d’été,

Entendre le souffle saccadé de ta respiration haletante,

Succomber à cette tentation ! Voilà tout ce qui en ce monde me tente.

 

Ô belle femme d’ivoire !

M’accorderais-tu cet instant de bonheur ?

Où je te ferai grâce de mon savoir-faire en cette heure ?

D’être entre tes reins pour y te faire vibrer de plaisirs un certain soir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Des yeux pour te caresser

New Image1

Des yeux pour te caresser

 

Au crépuscule de la vie,
Là où tout devient gris,
De mes souvenirs de mon enfance,
Viennent ceux où je n’ai point d’errance.

 

Blottis dans les bras de ma mère,
Protégé par ceux de mon père,
Aucun souci vient troubler mes rêves,
Rêves de tomber amoureux d’une Eve.

 

Vieillissant malgré moi au gré du temps,
Je ne pouvais y échapper malencontreusement,
Adolescence où j’y découvris des amours perdus,
J’y fis bien des expériences et aventures farfelues.

 

Puis vint le temps où il faut être homme un vrai,
Et à la guerre, de nos illusions, y faire les frais,
Tant d’amis tués, de rêves brisés et d’espoirs détruits,
Pour quelques tyrans à la cupidité inassouvie.

 

De ce temps révolu jamais je ne me suis lassé,
De ces dames connues au fil des années d’aimer,
Épouse j’ai prise car à mes yeux elle était de grand prix,
Et de sa beauté de corps et d’esprit j’en étais épris.

 

Famille fondée et maintenant enfants dispersés,
Que puis je encore depuis ton départ vers l’Au-delà espérer?,
Au seuil de ce voyage vers l’inconnu pour enfin te retrouver,
Mon désir est de pouvoir avec mes yeux te caresser.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Caresser ton visage

Caresser ton visage

Que la vie est belle depuis que je t’ai rencontrée.

Depuis ton premier regard sur moi, je vis un conte de fée.

Ne craignant ni les moqueries, ni la fureur de la populace,

Je me jette dans tes bras et tu m’y enlaces.

Malgré tout ce temps et ces lieux qui nous séparent,

Mon désir pour toi ne cesse pas de s’enflammer.

Rêvant de voir ma chérie venir vers moi pour m’embrasser,

C’est alors que survient en mon esprit l’amour de mes parents.

Ne pouvant caresser avec passion ton visage angélique,

Ma plume remplacera allégrement cette carence.

En espérant toucher ton âme avec bienveillance,

Je m’en remets donc à Dieu tout là-haut dans son monde paradisiaque.

Ne détourne pas, je t’en supplie, tes tendres yeux de ces mots.

Qui viennent, crois-moi ma chérie, d’un endroit tellement mystérieux.

Qu’il n’y a aucunes cartes connues de nos aïeux,

Ni de marins qui le connaissent de part toutes les eaux.

Pourtant ce lieu si secret existe bel et bien.

Mais, pour le trouver il faudra être plus que malin.

Il est là imperceptible et il n’attend que toi.

Il t’ouvre la porte de son château tel un roi.

Son amour est son unique richesse.

Sa fidélité accompagne bien toute sa tendresse.

Il te veut pour reine afin de partager ses petits moments de bonheur.

Et de t’offrir ce qu’il a de plus précieux : son cœur.

De

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada