Archives de tags | sage

Cette tristesse

20171130_135019 (1)

Cette tristesse

 

Il y a des jours,

Il y a aussi des nuits,

Où j’aimerais te donner ma vie,

À impossible nul n’est tenu, m’a-t-on dit.

 

Je me souviens de ce temps,

Comme j’étais heureux tel un enfant,

Jouant gaiement sous le soleil si chaud si beau,

Ce temps est révolu laissant en moi bien des maux.

 

À quoi bon cette nostalgie,

Si ce n’est que pour nous pourrir la vie,

Je ferme les yeux pour revoir ton tendre visage,

Ce que je t’aurais donnée parole d’un vieux sage.

 

Aujourd’hui tout a changé,

Même si dans le secret de mon cœur,

J’ai respecté ton choix en m’éloignant dès cette heure,

Et pourtant, je continuerai pour toujours de t’aimer.

 

Le sablier du temps a depuis tourné,

Me faisant comprendre toute la peine qui m’envahit,

Suis-je un être immoral ? Un bête animal ? Dites-le moi je vous en pries.

Et puis non, car je sais qu’au plus profond de moi mon âme languit.

 

J’ai respecté, crois-moi, ton choix,

Malgré mon crie de désespoir et notre peine,

Depuis tout ce temps coule un nouveau sang dans mes veines,

Celui de mes ancêtres preux chevaliers et nobles comtes et ces rois.

 

C’est le lot de la sagesse,

La somme de cette expérience,

Qui m’amena sur la route de la démence,

Aujourd’hui je désire ne plus revivre cette tristesse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Être ou ne pas être ?

20171122_184250

Être ou ne pas être ?

 

Être ou ne pas être ?

Quelle est la question !

Disait ce noble du pays d’Albion.

J’en doute au risque de mal paraître.

 

Depuis longtemps j’y réfléchis,

Comme ferait un sage qui malgré lui,

Malgré le temps qui passe et qui s’enfuit,

Et voyant le fait accompli, il constate qu’il vieillit.

 

Il revoit le parcours de sa vie,

Rencontre en esprit ces anciens amis,

Aujourd’hui disparus dans le monde de l’oubli,

Enfouis dans le sable mouvant du sablier aux grains infinis.

 

Quelle serait donc le but de l’existence ?

Bien des philosophes en y songeant perdirent patience.

Être pour soi ou bien pour autrui et ne faire que de paraître ?

Seule vérité est de s’assumer depuis le jour qui nous a vu naître.

 

Pourtant ce n’est certes pas ce soir,

Où je boirai, malgré mon désir, dans cette coupe amère,

Cette coupe pour laquelle tant de nations se firent la guerre,

Une coupe si mystérieuse me rappelant le Christ buvant le ciboire.

 

Ô question aux sciences occultes,

À quelle divinité devrais-je rendre un culte ?

Ah ! Et puis ? Pourquoi donc sans faire puisque demain,

Cet autre jour qui deviendra hier voilà notre sort et notre destin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’échelle de Jacob

Sacré-coeur 9

Photo : Jérôme Bertrand

L’échelle de Jacob

 

Montez ! Descendez !
Qui que vous soyez ! Ô anges éternels !
Jacob dans le désert du cœur des hommes vous surveille,
Dévalez la montagne sainte sur laquelle nos pères ont jadis prié !

 

Était-ce un songe ou une illusion,
D’entendre les voix des chérubins chanter à l’unisson ?
De ces antiennes psalmodiées dans la douce pureté de la nuit,
Venir y calmer par des caresses maternelles les torpeurs de la vie.

 

Jacob, mon frère ! Réveille-toi !
Prends le bâton du pèlerin et poursuis ton chemin,
Va par-delà les routes ! Témoin privilégié de l’histoire des humains,
En défiant l’Ange de Dieu, tu lui montras force et honneur tel un roi.

 

Grand sage ! De ton immense courage,
Ô fils du désert ! Il en est sorti résistance et rage,
À nous tes enfants de la terre tu léguas détermination et résilience,
Afin de survivre sous le soleil, tu nous inculquas hardiesse et patience.

 

Ô chérubins si divins !
Allez ! Présentez aux cieux nos prières !
Nos joies et nos peines, ceux d’aujourd’hui comme hier.
De ces moments de plaisirs où coulèrent quelques gouttes de vin.

 

Séraphins du grand chœur céleste,
Chantez un air joyeux pour éloigner de nous nos tristesses,
Archanges des armées invincibles et chefs des légions divines,
Détruisez ce Mal qui nous entoure et qui ne désire que notre ruine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je vais mon chemin

new-image90

Je vais mon chemin

 

Je vais mon chemin dès le petit matin,

En ne pensant pas trop au lendemain,

Comme disait un sage du Moyen Orient,

Que l’on adore depuis longtemps en Occident.

 

Pourquoi devrais-je m’en faire?

La vie n’est certes point un enfer,

Si tu y as trouvé le véritable amour,

Celui qui est dans ton cœur pour toujours.

 

Je marche tranquillement sans presser le pas,

Car je veux admirer la splendeur que la vie a,

Une richesse qu’aucun mortel en a conscience,

Et que ne peuvent acquérir les hommes de science.

 

Être nu devant la destinée,

C’est ce que l’homme lorsqu’il est né,

Nulle fortune ne peut  ajouter une seule  journée,

À son désir d’être comme les dieux immortels devant l’éternité.

 

D’un pas lourd ou bien d’un pas léger,

Je vais selon mon souhait et selon mon gré,

À la rencontre de mes frères et de mes soeurs,

Leur offrir avec tendresse de la joie et du bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Petits oiseaux

new-image34

Petits oiseaux

 

Petits oiseaux par ce temps si beau,

Vous qui volez parfois si haut,

Dites-moi tout simplement,

Qui suis-je vraiment ?

 

Ne suis-je qu’une âme vagabonde ?

Qui parcourt cette terre moribonde,

À la recherche d’une raison d’être,

Et non plus d’essayer de paraître.

 

Sillonnant milliers de routes et divers paysages,

À la recherche d’un grand et pieux sage,

De l’Inde ou en terres d’Amérique,

Où pullulent érudites répliques.

 

Point trouvé une seule réponse à mes questions,

Me noyant dans l’océan de mes émotions,

Bravant ces divinités et ces démons,

Pour trouver une possible guérison.

 

Charmants petits oiseaux de passage,

Et dont j’ignore, quelle honte!, même votre âge,

Fredonner, je vous en prie, un air heureux pour moi,

Donnez-moi une chanson à mes lèvres qui donne un peu de joie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pensée de la journée

DSCN0010

Pensée de la journée

« Le plus sage des hommes ne cherche pas à comprendre l’incompréhensible. Il apprécie le temps présent. C’est le mieux qu’il puisse faire pour son bien-être intérieur. »

De votre humble serviteur

RollandJr St-Gelais de Québec

Véritable amour

New Image36.jpg

Véritable amour

 

Vérité trop longtemps oubliée,

Et pourtant dans nos cœurs à jamais liée,

Qu’un amour authentique ne peut trépasser,

Si les souvenirs agrémentent nos pures pensées.

 

Vérité à méditer,

Tel un sage de la Grèce de l’Antiquité,

Que la profondeur de l’amour ne s’achète pas,

Mais se découvre au gré de l’existence malgré les faux-pas.

 

Vérité à contempler,

Mais plus qu’un simple mot à appeler,

Que l’amour véritable dans les cœurs jamais ne meurt,

Mais vit  éternellement à la grâce de Dieu à chaque heure.

 

Véritable amour,

C’est toi qui me la donné en ce jour,

Malgré la distance de cet océan qui nous sépare,

Toi seule est, et sera à jamais, à mes yeux plus précieuse que l’or.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada