Archives de tags | bouteille

Mon aventure

Mon aventure Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Work-is-done-915256884

Mon aventure

 

Laissez-moi vous raconter.

Ce qui m’est arrivé au cours de cet été.

Je suis allé me promener à la belle campagne.

Avec, dans mes bagages, une bouteille de champagne.

 

Libre comme l’air, je parcourais les villages environnants.

En profitant du bon temps tout en découvrant des gens étonnants.

Toujours le sourire aux lèvres, ils témoignèrent d’une joie de vivre remarquable.

Puis, soudain, j’y ai trouvé une auberge où l’on y servait de mets savoureux aux tables.

 

Ventre affamé n’a point d’oreilles ! dit-on. Bel endroit pour y prendre un repas.

Pourquoi voyager si on ne peut pas déguster de ces régions leurs meilleurs plats ?

Ne pouvant résister davantage, j’ai succombé à la tentation de la gourmandise.

En ne me doutant pas que j’y allais y vivre une féérique surprise.

 

Aussitôt arrivé en ce lieu fort sympathique, je me dirigeai près du foyer.

Un feu abondant permit à l’humble visiteur que je suis de s’y réchauffer.

Une grande dame de belle allure vint alors à moi avec un je-ne-sais-quoi.

Pour m’offrir une boisson de cette contrée qui d’un bouquet exquis m’étonna.

 

En guise d’entrée, je pris un potage propre à cette adorable région.

Suivi par une tranche de viande de sanglier avec quelques lardons.

Le tout accompagné de légumes qui agrémentèrent ce festin de leurs saveurs.

Cependant, je ne prévoyais pas le dessert qui allait venir en pareille heure.

 

Dans un silence absolu, après avoir versé quelques rasades de ce nectar délicieux.

Mon hôtesse ferma à double clé les portes afin que nous soyons les seuls en ce lieu.

Se retournant vers moi, elle me fit signe avec sa main de la suivre sans plus attendre.

Jamais de ma vie, j’aurai pensé, en aucune occasion, connaître un moment si tendre.

 

 

Sur la paille fraîchement étalée, elle s’était étendue frêle et nue.

De toute mon existence, rien n’était plus beau que j’avais vu.

Dans un élan de passion, nous avons succombé à la luxure.

Comme il fait bon de vivre à la campagne avec cet air si pur.

 

Mais, toute bonne chose a une fin ! disait ma défunte mère.

En effet, je devais me rhabiller avec en mon cœur un goût amer.

Ma balade alla bientôt se terminer en cette admirable journée.

Un jour qui restera pour toujours, en mon âme, gravé.

 

Avant de partir, il allait de soi lui demander mon addition.

Elle me répondit que mon savoir-faire suffisait en une telle occasion.

Que ma notoriété dans l’art de faire l’amour est connue des alentours.

Et qu’elle se remémorera de cet instant magique à jamais et pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je suis une autre victime

Je suis une autre victime Poème de Rolland Jr St-Gelais Réalisation photo par Mariannnalnsomnia Source : https://www.deviantart.com/mariannainsomnia/art/Victims-914440195

Je suis une autre victime

 

Je me suis levée.

En pensant à mon amoureux.

Je voulais tant que nous soyons heureux.

Voilà pourquoi je m’étais mise toute en beauté.

 

Cette journée allait être si particulière.

J’en avais tellement parlé avec ma tendre mère.

Ses yeux brillèrent en entendant mes mots de bonheur.

Qu’en mon cœur je croyais que loin de moi était le malheur.

 

Puis le jour, que j’imaginais béni, arriva.

Celui pour lequel pour toujours tout s’arrêta.

Je me suis rendue chez lui alors qu’il tenait une bouteille à sa main.

Un verre puis un autre et un autre allaient sceller à jamais mon destin.

 

Ses paroles douces comme du miel,

Se changèrent en propos aigres comme du fiel.

Puis les questions absurdes firent place à des actes de violence.

Dès cet instant disparurent dans les limbes mes rêves d’innocence.

 

J’ai supplié, maintes fois, d’arrêter de me frapper.

Moi, qui étais venue, tout mon amour, lui témoigner.

Ma joie de vivre se transforma en détresse indescriptible.

Doux Jésus ! Je ne pouvais pas croire qu’existait une chose si horrible.

 

J’ai senti le sang couler lentement sur mon visage.

En quelques secondes, je fus transportée vers un autre âge.

J’ai tout de même pu écrire, avant de rendre l’âme, ces mots en rime.

Car, devant la fureur de certains hommes, je suis une autre victime.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Si

 

Pour toi, Victoria.

 

Si

 

Si je pouvais revenir
Ce que j’aimerais te dire
Comme je t’ai aimée
À toi, je m’étais attaché.

 

Si je pouvais comprendre
Cette crainte qui veut tout me prendre
Et par laquelle je perds tout y compris l’amour
Serais-je ainsi jusqu’à la fin de mes jours?

 

Si je pouvais revivre mon enfance
Y déceler cette faille qui englouti celles que j’aime
Revivre mon adolescence pour savoir qui je suis vraiment
Sûrement qu’aujourd’hui ma vie serait autrement.

 

Si je pouvais revenir sur mes pas
Et dire à mon père qu’un homme me suivait pas à pas
Sur le chemin de l’école qui allait devenir ma route de Damas
Route qui allait devenir fardeau à supporter telle une croix, hélas.

 

Si je pouvais arrêter cette culpabilité
Peut-être aurais-je moins peur d’aimer
Car il y a dans l’amour tant de raison d’exister
D’exister, de respirer et de sans cesse être émerveillé.

 

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille à ce qu’il paraît.
Mais même avec tous les si en ce monde, mon mal de vivre est.
Si seulement je le pouvais, ce soir là je t’aurais serrée dans mes bras
Car vraiment je t’aimais plus que tout ma chère Victoria.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Au-delà l’horizon

nuagessur_mer_devant_volcan_mitsamiouli

Au-delà l’horizon

Chaque jour qui passe au gré du vent immortel,

Suscite en moi le doux souvenir, ô combien que tu étais belle.

Du petit matin où se pointe le nez de dame Aurore,

Jusqu’au crépuscule où vacille mon pauvre corps.

Allant contre mon gré ici et là en faisant mille routes,

Cherchant l’éclat du sourire de ta jeunesse avec bien des doutes,

Espérant un jour te revoir pour t’exprimer tout ce que je ne pouvais te dire,

Te raconter ce qui en mon cœur le faisait tant sourire.

Marcher sur le sable chaud d’une plage de la Méditerranée,

Où de multiples dieux y sont, dans l’esprit des hommes, nés.

Pour donner sens à leurs vies, à leurs multiples destinés,

Et effacer leurs craintes face à une mort pourtant si estimée.

De cette plage ensoleillée, je porterai mon regard bien au loin.

Scrutant par-delà l’océan infini chacun de ses recoins,

Regard de tendresse! Regard d’espérance! Regard vers demain!

Même si cela n’est qu’hallucination, je suis certain.

Un simple coup d’œil vers la profonde mer,

Telle une bouteille lancée telle une prière à ma tendre mère.

Puisse un jour ou bien une nuit te revoir sans pleurer,

De mes larmes de bonheur car c’est-là ce que j’ai tant désiré.

Écouter ton parcours de vie depuis toutes ces années,

Être là simplement sans broncher entendre ton récit de vie effrénée.

Sans dire un mot, entendre ta voix me raconter tes exploits et tes rêves.

Nous serions, ne fut-ce que pour un moment, tels Adam et Ève.

Au-delà l’horizon, tu y seras, c’est juré, pour toujours.

Au-delà l’horizon, tu y es depuis notre séparation, ô mon amour.

Au-delà l’horizon, nous nous retrouverons, j’en suis certain.

Car je ne veux pas quitter ce monde sans avoir pris une dernière fois ta main.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Entendre ta voix

Pour L.-M. Sarrazin
Pour Louise.-Marie Mon premier amour

Entendre ta voix

 

Dans la nuit de la ville qui m’a guéri de bien des maux,

Vit la seule dame qui a su faire vibrer mon cœur à en perdre tous les mots.

Malgré tout le temps qui passe et qui cours sous le ciel de la vie,

Je ne cesse de vouloir entendre le son de ta voix qui résonne telle une mélodie.

Dans la nuit de cette ville où vit cette dame qui voulait mon plus grand bien.

Je me rends bien compte que dans chaque homme se trouve un vaut-rien.

Une nuit noire qui me fait revivre la douceur de ton sourire qui me donnait le goût de vivre,

Une de ces nuits qui me fait comprendre de tourner une page pour mieux survivre.

La chaleur de ton regard et la tendresse de tes caresses qui me remplissaient d’ivresse,

Et que dire de ta beauté qui rendrait jalouse la plus noble et la plus gracieuse des déesses?

Je voudrais tellement entendre le son de ta  suave et irrésistible voix,

Avant de partir vers un chemin inconnu, une mystérieuse voie.

J’attendrai ta réponse à ma bouteille jetée à la mer tel un naufragé sur une île isolée,

En te souhaitant bonheur à profusion que je ne savais te donner dans mon lointain passé.

Combien de jours me reste-t-il à vivre dans ce monde en perdition?

Entendre ta voix et te dire de toute mon âme tellement je t’aimais à en perdre la raison.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada