Archives de tags | destinée

Repli sur soi

38143536_10156737596218919_6974172654068563968_o

Dessin de Eri Kel de la France

Repli sur soi

 

C’est nécessaire,

Comme prendre une bouffée d’air,

C’est même, avouons-le sans gêne, vital.

Car il n’y a rien de semblable et même de normal.

 

De vouloir un instant se retirer,

Pour se sentir revivre, voire ressusciter.

Prendre un moment de recul, de repos et de retrait.

Pour prendre conscience qu’il faut savoir sur le passé faire un trait.

 

Point de honte de penser à soi,

Point de gêne à avoir de déposer un lourd poids,

Point du culpabilité à vouloir dans un coin se terrer,

Point de déshonneur devant la stupidité de ce monde s’en écarter.

 

Car il y en va de sa survie,

Comme bien d’autres questions de la vie,

Questions qui nous viennent à l’esprit dans l’enfance,

Et qui ne cessent de nous hanter durant notre adolescence.

 

Pourquoi, nous pensions, cela est-il arrivé?

Pourquoi, nous supposions, une telle destinée?

Pourquoi, nous croyions, une telle volonté divine?

Questions insipides aux diverses réponses que l’on devine.

 

Vous savez qu’à mon âge,

J’ai connu bien des coquines aventures,

Des hommes que j’ai embrassés sous les devantures,

Et, sans aucun regret, je reconnais que je ne fus pas très sage.

 

Voilà que maintenant cheveux argentés,

Prirent la place d’une chevelure jadis blonde et tant adulée.

Et de la jeune fille, je suis devenue dame à la silhouette si enviée.

D’un regard envoûtant accompagné par mes lèvres convoitées.

 

De grâce, mes tendres chéris en ce lieu en ce soir.

Ne m’en voulez pas si pendant la pose je ferme mes yeux noirs.

Je pense à tous ceux d’autrefois qui ont mis mon cœur en émoi.

Ah quel plaisir ! Ah quel bonheur ! De profiter d’un repli sur soi.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Toi qui me juge

IMG_20180712_204846_891

RollandJr St-Gelais de Québec

Toi qui me juge

 

Toi qui avec délice me juge,
Et de mon âme que tu gruges,
Suis-je prisonnier de mon passé?
Devrais-je de mon corps vivre enchaîné?

 

Juge-moi autant que tu le voudras,
J’ai choisi de faire mes propres pas,
Irais-je dans les profondeurs des enfers?
Rejoindre ceux qui ont fait toutes les guerres?

 

Choisir de son plein gré sa destinée,
Vaut mieux que pour petits pains être né.
Regarde-moi autant que tu le souhaiteras,
Car ce soir, je ne serai peut être plus là.

 

Libre de mes actes, je les assume volontiers.
Libre de mes pensées et de ma piété,
Je pense à ce que je suis,
Je crois en qui je prie.

 

De mon corps, j’en suis tellement fier
Semblable à un modèle en statue de fer,
Grugé par le temps qui passe,
Jusqu’à ce que je trépasse.

 

Juge-moi ! Encore et encore et encore.
Tu ignore les dédales par où est passé mon corps,
J’ai appris à l’aimer et à le façonner tel un artisan,
Pour qu’il puisse vivre malgré la mort et que passent les ans.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Être femme

figure_study_by_ggdraw-dc22i6k

Réalisation de Gérard Teillot de la France

Être femme

 

Qu’est-ce qu’une femme?

Est-ce une question sans réponse?

Cela m’horripile et parfois même me défonce.

Est-ce de raviver sans cesse chez l’homme une flamme?

 

Est-ce d’être à jamais condamnée?

D’être en dépit de notre volonté et par notre corps,

D’avoir encore et toujours à subir le mauvais sort?

Est-ce de voir notre futur de mère et de filles qu’être des âmes damnées?

 

De ces religions phallocrates,

Qui se croient être démocrates,

Mais qui envoient les porteuses de vie,

Aux bûchés afin de satisfaire leurs mortelles envies.

 

Femmes jeunes et belles ou ridées et mûres,

Mais délicieuses en tout temps telles des mûrs,

Qui souvent ne connaissent pas le droit à la jouissance,

Qui leur a été interdite dès les premiers instants de leur adolescence.

 

Femmes aux corps si mystérieux et divers,

Affrontant les périodes de paix ou de guerre,

Être ou bien ne pas être la moitié de l’humanité?

Question sur laquelle repose l’ensemble de notre destinée.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce que j’aimerais

33167042_1533016336808975_7248461093931057152_n

Magnifique dessin par Noble  Roro de la France

Ce que j’aimerais

 

Que vois-je en cet instant ?

Serait-ce une lubie, un rêve ?

Serait-ce un plan de la belle Ève ?

Un signe des divinités au firmament ?

 

Belle dame aux cheveux entremêlés,

Seriez-vous à tout hasard celle de ma destinée ?

Celle promise par la vie longtemps avant que je sois né ?

Ou être là à vos côtés afin de caresser votre sein enjolivé ?

 

De ce sein à l’auréole dressé par le désir,

Qui recherche la bouche qui saura le  satisfaire,

Le faire sursauter de surprises incroyables pour lui plaire.

Ou bien une oreille posée avec délicatesse sur ce sein avec un soupir.

 

Ô divine beauté, ce que j’aimerais …

Ô charmante inconnue, ce que je souhaiterais …

Être cette bouche qui aura la chance de vous combler,

Posséder ces lèvres qui sauront au septième ciel vous y amener.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

 

Prendre un court moment

 

Capture 1

Modèle nue ? Carrolanne Boies

 

Prendre un court moment

 

Prendre un court moment,

Vivre le temps ici et maintenant,

Afin de savoir où nous sommes rendus,

Sur les aiguilles d’une montre suspendue.

 

Temps arrêté par Chronos,

Qui me broie allègrement tous les os,

De ces multiples inquiétudes qui me brisent,

Qui me glacent le sang sur mon visage telle une bise.

 

Qu’adviendra-t-il de mon âme à mon heure ?

Devrais-je affronter ma destinée malgré mes peurs ?

Ce que j’aimerais tellement reculer ces aiguilles,

En mon esprit mes souvenirs sans cesse défilent.

 

Prendre conscience de ces lointains plaisirs,

Ne cesse de me faire languir et souffrir,

De ces pays et de ces contrés,

Avec celles que j’ai aimées.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tels des stigmates

20171122_184929

 

Modèle vivant ? RollandJr St-Gelais La Factrie de Shawinigan

 

Tels des stigmates

 

Dans le brouillard du passé,

Où ces tendres souvenirs sont décédés,

De ces anciens amours disparurent dans le silence,

Et en la torture alimentée par le fer rouge de sa démence.

 

Il est devenu l’ombre de son corps nu,

Ne pouvant s’échapper à ces regards qui l’ont vu,

De ces yeux scrutateurs aux moindres parcelles de ses défauts,

Regardez-le bien, ô modeste peuple, puisqu’il le faut.

 

Profitez-en !

Son corps meurtri est là, maintenant.

Ces cicatrices témoignent de cette violence,

Tels des stigmates du Christ subissant le coup de lance.

 

Que voyez-vous vraiment ?

Un homme qui un jour mourra assurément.

Quelle sera, depuis ce jour fatidique, sa destinée ?

Certainement comme le vôtre depuis l’heure où vous êtes nés.

 

Et en lui point de honte futile,

D’être nu si cela peut vous être utile,

Si cela peut sembler pour certains une obsession,

En son for intérieur il en a fait un art, une véritable passion.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La peur

20170929_104147_InPixio2

La peur

 

Oui pourquoi ?

Franchement ! dites-le moi.

D’avoir en moi cette grande peur,

D’aimer une femme avant la fin de mes heures.

 

Pourquoi une telle crainte ?

Qui envahisse mes veines tel de l’absinthe ?

Et qui me porte à blesser celle que je voulais aimer,

Aimer avec pureté et de ce plaisir le savourer.

 

Voilà donc ma destinée ?

Être en moi-même et pour toujours replié ?

Alors qu’il me suffisait en un instant de m’ouvrir,

Et de cette solitude qui m’accable pour de bon en finir.

 

Ô peur qui me pourrit la vie,

Et celles de mes semblables et d’autrui,

De cette peur lourde et qui empêche d’avancer,

Et qui me pousse à ne point agir dans la dignité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’esclave

Capture 3

L’esclave

 

Pensée d’autrefois,

Prier Dieu avec aveugle foi,

Devant ma destinée je me suis révolté,

Refusant plier l’échine devant ces effrontés.

 

Né homme libre sur une terre ancestrale,

Combattant envahisseurs des contrées australes,

Ayant fait vœu de détruire legs que firent nos aïeux,

Ne se doutant que armes aux poings nous serions courageux.

 

Hommes braves du nord,

Sifflant avec le vent qui mord,

Vent froid qui pénétrera vos corps,

Vous accordant avec l’épée que votre mort.

 

Homme faisant la fierté de son père !

Homme faisant la joie de sa bien-aimée mère !

Sachez-le pour toujours, il luttera tel un brave !

Tenez-le pour vérité,  il ne sera jamais votre esclave.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je vous salue ô femme …

New Image1

Je vous salue ô femme …

 

Je vous salue, ô femme pleine de beauté,

C’est grâce à votre corps si l’humanité est.

Votre corps mérite respect de tous les hommes :

De la part des grands comme des petits.

Par vos entrailles le genre humain existe,

Ô femme, Origine des hommes,

Soyez simplement à nos côtés,

Dans nos combats et face à notre destinée.

Amen.

(Inspiré de l’Ave Maria)

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Telle est sa destinée !

Sacré-coeur 10

Photo : Jérôme Bertrand

Telle est sa destinée !

 

En ce temps de violence,
En ce temps où l’on brise l’enfance,
En ce temps où le désespoir est à l’adolescence,
En ce temps où l’incertitude plante en terre sa semence.

 

Gardons mes frères la foi en la vie,
Gardons mes sœurs le goût à l’amour infini,
Gardons vivace notre désir de la découverte d’autrui,
Gardons ferme le souhait de s’en faire pour toujours un ami.

 

Offrons nos mains aux démunis,
Offrons nos cœurs à ceux venus de lointains pays,
Offrons la bonté pure et sans attente aux malaimés de la terre,
Offrons notre présence secourable aux victimes de toutes ces guerres.

 

Ne laissons pas s’éteindre cette flamme,
Ne laissons pas disparaître le combat de ces âmes,
Ne laissons pas mourir la joie de vivre pour les générations futures,
Ne laissons pas passer la chance incroyable de détruire tous ces murs.

 

Crois-moi! Il n’en tient qu’à toi,
De faire le premier pas qui que tu sois,
Car devant la grandeur incommensurable de l’éternité,
L’humanité devra apprendre à s’unir pour sa survie telle est sa destinée.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada