Archives de tags | corps

Le temps du repos

38300997_10156740463923919_7237043936986923008_o

Magnifique dessin de mon ami Eri Kel de la France

Le temps du repos

 

Bonsoir mes chers amis,

Comment allez-vous mes chéris?

Ce que je suis heureuse de vous revoir,

En cet instant où dame lune annonce le soir.

 

J’aimerais vous demander une faveur,

N’ayez crainte, rien qui vous fera bien peur.

Je souhaiterais tant prendre une simple pose,

Celle qui me plaira pour un court moment, si j’ose.

 

Car je sens mon corps rattrapé par l’âge,

Et qui ne cesse de me faire penser à cet adage:

“Cœur qui soupire n’a pas ce qu’il désire”,

Voilà triste réalité qui me fait tant souffrir.

 

Quelle époque de ma folle jeunesse,

Où j’ai connu jeunes amants m’offrant leurs caresses,

De ce temps où herbes interdites garnissaient bien des stocks,

Dans les chansons d’amour et de liberté ici ou à Woodstock.

 

Quel temps méconnu à notre ère,

Où les plaisirs sont devenus si éphémères,

Où l’être humain a perdu son âme et ses valeurs,

En s’isolant de ses frères et ses sœurs au sein de leurres.

 

Maintenant que tombe la fraîche pluie,

Et que dans vos yeux brille votre légitime envie,

D’immortaliser la fragilité de ma nudité vieillissante,

Permettez-moi que je puisse rejoindre ce qui me hante.

 

Ce temps de jadis! Ce temps longtemps révolu!

C’est vrai, je suis une simple femme si frêle et si nue.

Permettez-moi que j’aille retrouver ceux qui sont là-haut.

Dans mes rêves en cet instant, en ce temps de repos.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La moue

fb_img_15327043241163548427486613348665.jpg

Dessin par Eri Kel de la France

La moue

 

Allons! Allons! Qu’y a-t-il?

Jeune dame ou bien vieille fille?

C’est la belle saison où tout est joli.

Où même les enfants parfois sont impolis.

 

Pourquoi cette triste figure?

Qui présage mauvaise augure.

Allez! C’est le temps de sourire,

De prendre tout le temps de vivre.

 

Nous sommes nus sur la plage,

Au milieu des gens pas toujours sages,

Libres de nos corps et de nos mouvements,

Cela, trois fois hélas, ne durera pas éternellement.

 

Soyez fière de votre corps,

Précieux et malléable comme l’or,

Souriez à pleine dents en ces jours heureux,

Cessez de faire la moue et jouons à un coquin jeu.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bercée par le chant des crayons

37700017_10156717088413919_3994737683166396416_o

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

Bercée par le chant des crayons

 

Par un si bel après-midi,

Où tout semble être fait et dit,

Nous étions seuls en cet instant précis,

Écoutant la douceur d’une tendre mélodie.

 

D’un air de Mozart,

Voulant y parfaire mon art,

Admirant dans la quiétude des lieux,

Les courbes de votre corps si beau, si radieux.

 

Prenez le temps nécessaire,

De vous mettre à l’aise en cette heure,

Car de votre charme je désire en tirer sa splendeur.

Pour le transporter au-delà du temps et des airs.

 

Laissez votre nudité parler,

Permettez à votre âme de s’exprimer,

Donnez-lui l’occasion tout simplement d’exister.

Et que la séance de ce jour puisse de vos peurs vous libérer.

 

Prenez place, humblement je vous prie.

Car, je l’avoue, de vous mon cœur est épris.

Et comme hélas je ne peux vous chanter un air d’opéra,

Alors laissez-vous bercer par le chant des crayons, cela suffira.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Douce quiétude

37649896_10156714610858919_8601351980872368128_o

Dessin par Eri Kel de la France

Douce quiétude

 

Ô douce nuit,

Passée en amants et en amis,

Dans la volupté des draps imprégnés,

De nos sueurs et de nos envies de commettre ce péché.

 

Entendant chanter la cigale,

Nous n’avions que faire de cette morale,

Qui interdit notre amour, notre passion et notre satisfaction,

Mais qui apprécie tous ces crimes commis au nom de la raison.

 

Sous la lune comme ultime bannière,

Nous avons préféré faire l’amour au lieu de la guerre,

Malgré les bruits au loin de ceux que véhiculent journaux,

Des vipères qui jubilent face à ce sang tel un présent à des enfants.

 

Dans la fraîcheur de tes bras,

J’ai ressenti tes peines et tes joies,

Par la chaleur de mon corps qui t’était offert,

J’ai voulu t’extirper des profondeurs des enfers.

 

Maintenant que je suis à toi,

Désormais et à jamais tu seras à moi,

Dorénavant d’âmes et en esprits nous serons trois,

Et nos cœurs dans leur pureté seront pour l’éternité en émois.

 

N’aies craintes ma chérie,

N’aies pas peur pour le reste de ta vie,

Car je serai là en cette nuit et pour notre destiné,

Te protéger contre tous les périls, voilà pourquoi je suis né.

 

Les Titans pourront sortir de l’Hadès,

Essayant de nous effrayer, ô telle foutaise!

Car notre amour résidant en un royaume sans inquiétude,

Nous serons à l’abri de ces maux et vivrons en douce quiétude.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Morphée

37610809_10156708622318919_17358866241028096_o

Dessin par Eri Kel de la France

Morphée

 

Dans le silence du petit matin
Je t’ai contemplée dans tes draps de satin
Fatigués! Épuisés! Mais comblés de cette nuit
Nous avons fait l’amour entre amants et les jeux interdits

 

De ces positions du kamasutra
Grâce à moi enfin tu les découvras
De ces plaisirs condamnés dans les chaires
Nous les avons dégustés de corps et de chair.

 

Maintenant que tu es là près de moi
Et que je t’ai suivie jusqu’à ton toit
Que puis-je faire en ce moment?
Dormir contre toi assurément.

 

C’est ainsi que mes paupières se fermeront
Et que tranquillement nous nous unirons
Dans le royaume des rêves dorés
Où nous attend Morphée

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Du bout du doigt

37292417_416427875537301_4733751175118061568_o

Avec la permission de Juste Angèle

Du bout du doigt

 

Du bout du doigt
Je serai tout délicat
Car aimer c’est ce qu’il doit
Voilà simplement force de loi

 

De ton sein si ferme
De toi de mon cœur j’aime
Je le toucherai bien gentiment
Avec entrain et joie assurément

 

Le toucher en guise de prélude
Car je sais à tel point que tu es prude
L’effleurer pour te donner envie de te donner
À moi qui de toi a tellement envie de t’aimer

 

Ô mon amour de cette nuit
De cette nuit qui de la lune reluit
Qui reluit dans tes yeux bleus et si claires
Ton parfum embaume la fraîcheur de l’air

 

Avec mon doigt je veux simplement te dire
Avec tout mon cœur vraiment je te désire
Avec mon corps je te donne ce plaisir
Car de toute mon âme je soupire

 

De

 

RollandJr St-Gelais 
Québec (Québec)
Canada

Appui

37340872_10156699110748919_5216954920271347712_o

 

Dessin de Eri Kel de la France

 

Appui

 

Dans ce monde perdu,

Aux valeurs dispersées aux nues,

Aux fondements moraux suspendus,

Qui jadis pouvait le prédire et qui l’eut cru?

 

Autrefois la vie était sacrée,

Maintenant seule la richesse a droit de cité,

Que vaut la vie d’un homme sans biens et sans voix?

Que vaut l’existence d’une femme sans avoir trouvé sa voie?

 

Foi et lois avaient préséance,

Maintenant seule compte la délinquance,

En est-il ainsi de notre corps frêle et menu?

Qui mérite plus d’être marchandise offerte aux menus.

 

Notre corps est le véhicule de notre âme dit-on!

Serait-ce simple fable ou bien vieux-dicton?

Ce n’est point une question de survie,

Mais le principe vital de toute vie.

 

Voilà l’essentiel de ma démarche,

D’une voix léguée par la divine Arche,

Une pensée digne d’une noble philosophie,

Celle où avec certitude je prendrai mon appui.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Toi qui me juge

IMG_20180712_204846_891

RollandJr St-Gelais de Québec

Toi qui me juge

 

Toi qui avec délice me juge,
Et de mon âme que tu gruges,
Suis-je prisonnier de mon passé?
Devrais-je de mon corps vivre enchaîné?

 

Juge-moi autant que tu le voudras,
J’ai choisi de faire mes propres pas,
Irais-je dans les profondeurs des enfers?
Rejoindre ceux qui ont fait toutes les guerres?

 

Choisir de son plein gré sa destinée,
Vaut mieux que pour petits pains être né.
Regarde-moi autant que tu le souhaiteras,
Car ce soir, je ne serai peut être plus là.

 

Libre de mes actes, je les assume volontiers.
Libre de mes pensées et de ma piété,
Je pense à ce que je suis,
Je crois en qui je prie.

 

De mon corps, j’en suis tellement fier
Semblable à un modèle en statue de fer,
Grugé par le temps qui passe,
Jusqu’à ce que je trépasse.

 

Juge-moi ! Encore et encore et encore.
Tu ignore les dédales par où est passé mon corps,
J’ai appris à l’aimer et à le façonner tel un artisan,
Pour qu’il puisse vivre malgré la mort et que passent les ans.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Détachement !

fb_img_15315007781664670528812321085940.jpg

Dessin par Eri Kel de la France

Détachement !

« Quelle force insoupçonnée que d’avoir la capacité du détachement. Une force qui transcende toutes compréhensions humaines. Se détacher du passé, du présent et d’un hypothétique futur. Se détacher de son milieu, de son corps, de ses craintes et de ses faiblesses et même de ses forces et ses certitudes. Se dé tacher de toutes ces taches qui nous salissent tant de corps que d’esprit.  Ne serait pas l’apanage des Dieux? »

Réflexion personnelle!

RollandJr St-Gelais de Québec (Canada)

Insoumis

received_10214850669612020

Photo par Mélanie Dufresne de Chambly

Insoumis

 

Contre vents et marées,

En parcourant rivières et longs prés,

En allant à contre-courant de ces valeurs,

De ces règles élaborées par ces hypocrites et ces menteurs.

 

Quoiqu’il advienne de ce monde perdu,

Dévasté par tant de crimes, de pleurs et ses vertus.

Vertus données aux gens pour justifier leurs monstruosités,

D’avoir condamné filles-mères et leurs nouveaux-nés rejetés.

 

Devant tant d’injustice, je ne peux que dire non.

Car j’ai choisi de ne point garder silence en taisant mon nom.

Jamais mes yeux se fermeront devant tant de souffrance,

Et toujours ma bouche dénoncera ces âmes démences.

 

Insoumis devant ces tyrans, je serai.

Insoumis devant ces voleurs à cravates, je resterai.

Insoumis devant ces destructeurs de vierges forêts, je me lèverai.

Insoumis devant ces malfrats de tout acabit, je me dresserai.

 

Insoumis en ce jour béni,

Insoumis devant le futur infini,

Insoumis de corps et sûrement d’esprit,

Insoumis je resterai pour combattre mes ennemis.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada