Archives de tags | corps

Une accolade

Une accolade Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1665-899112652

Une accolade

 

Quoi de mieux, en ce monde, qu’une accolade?

Donnée par notre mère lorsque l’on était malade,

Donnée par un être cher qui nous console d’une peine,

D’un chagrin d’amour qui parcourt notre corps et nos veines.

 

Sentir la chaleur si réconfortante,

Alors que la mélancolie en notre âme la hante.

Un geste si riche en générosité pour qui le reçoit,

Qu’il soit fils de paysans ou bien descendant d’un roi.

 

Une action qui peut être faite spontanément,

Un acte de noblesse qui peut être effectué lentement.

Une démarche qui nous ramène à notre humanité,

Qui nous rappelle que nous sommes des êtres de sensibilité.

 

Elle est souvent le meilleur remède face à la douleur.

Le traitement le plus efficace pour faire face à nos peurs.

Je vous fais une accolade à vous qui en avez tant besoin.

Que vous soyez riches ou pauvres, de vous prenez bien soin.

 

Car, peu importe qui nous sommes, une présence fait tellement de bien.

Avouons-le! Que serait l’amour, voire l’amitié, sans cette flamme au quotidien?

Que serait notre existence sans une accolade, un geste de réconfort, un mot gentil?

Quelle serait la signification de nos vies avant même que nous soyons partis?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ton portrait

Ton portrait Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par WanderlustBoudoir Modèle : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Marie-Antoinette-Portrait-898862449

Ton portrait

 

Je viens de sortir

Du bureau de mon médecin

Je sens mon corps envahi par un venin

Une nouvelle me fait depuis lors tant souffrir.

 

Quelques prises de sang ont suffi

À briser en moi mes rêves depuis toujours

Ces rêves qui ont alimenté mes plus beaux jours

Une bien triste nouvelle a mis fin à mon espérance de vie.

 

Une heure d’attente dans le couloir

Une heure remplie de crainte alimentée par un appel

Une visite qui allait à jamais briser ma vie pourtant si belle

De longues minutes teintées mystérieusement d’une ombre si noire.

 

Aussitôt mon nom nommé

Je suis entré avec réserve dans le cabinet

Quelques mots ont bien suffi et le mal a été fait

Peu d’explication a suffi pour saisir que tout sera terminé.

 

De quoi il est question?

Je ne peux pas te le dire ma chérie

Tout ce que je sais c’est que tout sera bientôt fini

Mais, avant que ce jour arrive, une idée anime ma raison.

 

C’est d’immortaliser dans un cadre ta beauté

Afin de t’offrir un présent qui sera un gage d’amour

De mon amour que j’ai eu pour toi dès le premier jour

Et que j’amènerai avec moi dès que cette vie j’aurai quittée.

 

Je t’offrirai avec amour ce portrait

Que je ferai de toi avant que mes yeux

Se ferment en douceur pour te dire adieu!

Une modeste offrande qui sera avec toi à jamais.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Laisse-moi !

Laisse-moi ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo : Auteur inconnu Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/A-1-871996041

Laisse-moi !

 

Laisse-moi !

Être près de toi,

Sentir ton parfum,

Avec toi, ô chérie, faire un.

 

Mettre ma main sur ta fesse,

Je le ferai avec une grande délicatesse,

Déposer un baiser sur tes lèvres tel un châtelain,

Un baiser comme un prélude à l’amour jusqu’au matin.

 

M’étendre avec douceur sur ton corps,

Ton corps si précieux à mes yeux comme de l’or,

Entendre battre ton coeur dans ta poitrine généreuse,

Voir dans tes yeux en cet instant comme tu es heureuse.

 

Que je place ma main autour de ta taille,

Et faire des gestes de passion sans aucune faille,

Car de ta féminité je ne pourrai jamais la brusquer,

Et de notre union à jamais elle ne sera jamais terminée.

 

L’union de la chair dure qu’un moment

Mais, celle de deux âmes dure éternellement.

L’âme est, selon toutes les religions, immortelle. Dit-on ?

Deux âmes amoureuses? Davantage, et ce, avec raison.

 

Laisse-moi t’aimer en cette nuit,

Vois ô ma chérie comme j’en ai envie.

Que notre passion née de notre pureté de cœur,

Témoigne de notre fidélité sans crainte et sans peur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je vieillis

Je vieillis Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo : Auteur inconnu Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1641-897806751

Je vieillis

 

Je vieillis,

Petit à petit,

Les jours s’enfuient,

Et mon cœur en ce temps languit.

 

Passant doucement la main,

Sur mon visage y cherchant un signe du destin,

De ce destin qui me rappelle que la vie abrège chaque matin,

C’est ainsi que l’on va et on vient sur cette terre tel un refrain.

 

Cheveux blancs dans ma chevelure?

De cette chevelure qui agrémente mon corps de sa parure,

Mon corps soigné au lait de chèvre et à l’eau d’une rivière si pure,

Et qui donne à mes amants à ma grande satisfaction des pensées impures.

 

Les yeux fixés

J’y cherche mes pensées,

Des pensées tantôt sombres, tantôt colorées,

Et qui amènent mon âme dans les pays que jadis j’ai explorés.

 

Vieillir, c’est aussi vivre avec nos forces et nos tares.

Essayons alors de vivre avant qu’il soit trop tard,

Avant que la mort nous avise de notre départ,

Et qu’elle vienne vers nous aussi vite qu’un guépard.

 

Que restera-t-il de mes souvenirs de jeunesse?

Qu’adviendra-t-il de mes amants qui me prodiguèrent leurs caresses?

De quoi mon avenir sera-t-il fait, d’amour ou de détresse?

Qu’il n’y ait pas de réponse à ces questions met en moi une tristesse.

 

Mais, je garde tout de même de l’espérance.

Un mot magique qui me rappelle un air de romance,

Une chanson que fredonnait un amant venu de la France,

De sa voix si chaude et si douce, telle que sa région natale la Provence.

 

Miroir ! Joli miroir ! Je ne te poserai pas la question.

Oui, des plus belles et des plus moches, il en a comme de raison.

S’il y a une chose que ma mère m’a apprise en notre maison,

C’est d’aimer la vie comme elle est sans aucune autre façon.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce n’est pas ce que tu crois

Ce n’est pas ce que tu crois Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-not-what-you-might-think-896218645

Ce n’est pas ce que tu crois

 

Ô ma tendre chérie !

Sincèrement désolé de t’avoir surpris,

Mon cœur, je ne voulais pas te déranger.

En cet instant, pas question de t’importuner.

 

Un moment de douceur,

Qui est délicieux en toute heure.

Des gestes de plaisir intimes et agréables à recevoir,

Avec des mots de tendresse, d’amour de jour comme de soir.

 

Je suis entré par étourderie,

Alors que bien des pensées traversèrent l’esprit.

Des pensées si légères que j’aurais pu t’entendre gémir,

Gémir de jouissance en imaginant sur tes lèvres ton plus beau sourire.

 

Quelle belle surprise ! Te voir dans cette posture.

Une posture qui a mis en moi un membre bien dur.

Comment en aurait-il pu être autrement à te voir ainsi ?

Mes yeux, par tant de beauté, en sont éblouis.

 

La grâce d’un sein dévoilé,

Une vulve magnifique à peine cachée,

Un corps par un jeu d’ombre et de lumière,

M’ont fait prendre conscience comme tout est éphémère.

 

Mais, ô mon amour, ne t’en fais pas.

Si tel est ton souhait, je m’en irais, alors, dis-le-moi.

Mais, tu préfères que je t’accompagne à cet instant précis,

Fais-moi signe dès maintenant et je saurais combler tes envies.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada