Archives de tags | mépris

Perdue

Perdue
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Perdue

 

Perdue,
Perdue et nue,
C’est ainsi que je suis,
Qu’ai-je fait pour mériter ceci ?

 

Quel crime dans ma vie ai-je commis ?
Qu’ai-je fait pour que tu me mentes ainsi ?
Ne t’ai-je pas donné de moi tout le meilleur ?
Pourquoi tant de mépris et de haine dans mon malheur ?

 

Pourquoi m’avoir fait tant de promesse ?
Pendant que j’écoutais tes paroles telles des caresses ?
Je voulais vivre avec toi pour toujours en pleine lumière,
En guise de réponse, tu m’enfermes dans ce donjon de l’enfer.

 

Perdue dans mes idées,
Avec la vie, j’ai le goût d’en finir,
D’en finir maintenant afin de ne plus souffrir,
M’en aller loin de toi à tout jamais vers l’éternité.

 

Je t’ai offert mon corps pour une séance,
Cela en était devenu en mon âme une vraie démence,
Je voulais vivre cela avec toi telle une agréable romance,
C’était oublier comment j’ai par mon amour vécue une grande souffrance.

 

Maintenant que je suis en ce lieu maudit,
Pourrais-tu jeter la clé de ma prison aux oublis ?
Car plus jamais je ne pourrais voir la beauté de la vie,
Sans que dans ma bien petite existence tu y sois aussi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Nue

New Image40

Avec la permission de Valérie Sweet-Chaos

Nue

 

Voyons voir,

Si savoir est le pouvoir,

Bras chargés de bouquins et de livres,

Lire et encore lire à en devenir simplement ivre.

 

Mais, que faire de ces connaissances ?

Est-ce là ma raison d’être depuis ma naissance ?

Et puis, j’en ai eu assez de toute leur hypocrite pudibonderie.

J’enleva mes vêtements écrouant mon corps frêle avec mépris.

 

Ressentant vent chaud sur mes seins,

Qui firent pâlir d’envie de nombreux saints,

De mes seins fermes suintèrent de joyeuses gouttelettes,

Invitant convives et amants à s’y abreuver avec belles facettes.

 

Gambadant au ré du bois,

N’y entendis ni bruit ni aucune voix,

J’aperçu donc avec joie ces quelques fruits défendus,

Que je cueillis sans aucun ménagement avec bras étendues.

 

Et je vis avec gaieté que j’étais nue,

Sachez-le, vous les dieux, belle lurette j’ai perdu ma vertu.

Nue ? Nue ? Nue ? Nue ? Point de honte à jamais je n’aurai,

Car de cette blanche chair, fierté authentique pour toujours je le serai.

 

De ces fruits rougeâtres, je m’en délecterai.

Et de tous ces bouquins loin derrière moi je jetterai,

Non ! Je ne suis ni Marie la vierge ni Ève d’un pagne vêtue,

Simplement moi et nulle autre qui se promène gaiement toute nue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô beau ciel bleu

New Image38 Ô beau ciel bleu

 

Ô beau ciel bleu,
Es-tu le royaume des cieux ?
Ta pureté m’éblouit tellement en ce jour,
Que je crains de rêver et de me réveiller au petit-jour.

 

Tu me rappelles ma faiblesse,
Lorsque ta bise sur ma joue me caresse,
Je sais bien que ma destinée est un jour de tout quitter,
Mais d’ici-là, je veux vivre, connaître et avant toute chose aimer.

 

Tu me rappelles que la vie est une lutte,
Et que souvent nous tombons sur une bute,
Mais quoiqu’il advienne la couronne de la victoire,
Sera remise aux plus méritants avec toute sa gloire.

 

Voilà pourquoi je ne désire de tout cœur que ceci,
Devant une telle adversité c’est l’affronter avec mépris,
Et avec le courage incroyable d’un dieu du nord en faire de mon destin,
Écrire quelques pages dans le cœur des hommes afin de tracer un chemin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ô beau ciel bleu

new-image109

Ô beau ciel bleu

 

Ô beau ciel bleu,
Es-tu le royaume des cieux?
Ta pureté m’éblouit tellement en ce jour,
Que je crains de rêver et de me réveiller au petit-jour.

 

Tu me rappelles ma faiblesse,
Lorsque ta bise sur ma joue me caresse,
Je sais bien que ma destiné est un jour de tout quitter,
Mais d’ici-là, je veux vivre, connaître et avant toute chose aimer.

 

Tu me rappelles que la vie est une  lutte,
Et que souvent nous tombons sur  une bute,
Mais quoiqu’il advienne la couronne de la victoire,
Sera remise aux plus méritants avec toute sa gloire.

 

Voilà pourquoi je ne désire que ceci,
Devant l’adversité de l’affronter avec mépris,
Et avec un courage incroyable faire de mon destin,
Écrire quelques pages dans le cœur des hommes afin de tracer un chemin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse