Archives de tags | le temps

Dans un monde si seul

36796963_10214847179844778_8981804818221760512_n

Dans un monde si seul

 

Où est donc passée la foule?

Que sont devenus les admirateurs?

Pourquoi tant de voleurs d’âmes et de vulgaires menteurs?

Est-ce là ce qui de notre pauvre société en constitue le moule?

 

Dans le fond de nos multiples réalités,

Celles qu’on nous a depuis notre naissance imposées,

Des mensonges cousues allègrement de fil blanc,

Mais qui nous ont si bien arrangé avec le temps.

 

Avec le temps vient cette découverte si terrible,

Une condamnation maintes fois relevée dans le sainte Bible,

Que malgré sa grande richesse ou son extrême pauvreté,

L’homme ne connaîtra qu’un seul chemin et unique destiné.

 

Voilà pourquoi je n’ai fait qu’un choix,

Un choix qui est devenu au fil des jours ma force de loi,

Celui d’être en tous temps et contre vent un de ces épicuriens,

Afin d’échapper à ces donneurs de leçons hypocrites et à ces vauriens.

 

Oui, je suis tellement bien dans la nature et nu.

Car cela me rappelle qu’il n’est pas nécessaire de toujours être vu,

Être vu pour se sentir exister par une société qui en a rien à faire de nous,

Une société violentée par tant de futilités et brassée par de nombreux remous.

 

Oui, je suis parti en ce lieu lointain.

Pour me reprendre longuement en main,

Sur le bord d’une rivière si belle et si vivante,

En cette forêt boréale aux milles odeurs enivrantes.

 

Reconnaissons-le d’emblée,

Clameurs du peuple et éphémère popularité,

Ne nous feront pas échapper à cet ultime moment où nous serons seuls,

Seuls et bien seuls dès l’instant où l’on nous mettra dans un linceul.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ma belle amie

IMG_20180419_094258_168

En compagnie de ma fidèle amie : Dame Plume

Ma belle amie

 

Ma belle amie,

Presque 8 ans déjà,

Que tu es toujours là,

Là à mes côtés et dans ma vie.

 

Je voulais simplement te dire,

Je désirais ardemment t’écrire,

Ces quelques mots, ces nobles vers,

Avant que passe le temps vite comme l’air.

 

Sentir ta présence à mes côtés,

Avec sourire, t’entendre ronronner.

Savoir que tu es bien avec moi chère Plume,

Te caresser avec sérénité durant les moments de brume.

 

Ressentir ta tête se frotter contre la mienne,

Me souvenant du jour où l’on m’a dit : elle est tienne.

Fidèle compagne de mes jours tristes comme ceux de joie,

Merci d’être là car, devant la lourdeur des jours, que serais-je sans toi ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que lisez-vous?

20171113_092938_HDR~2

Que lisez-vous?

 

Pardonnez-moi !
Dites-moi, que lisez vous ?
Est-ce un roman rempli de remous ?
Un récit mirifique aux mille joies ?

 

Quoi de plus merveilleux ?
Qu’un livre surtout quand il est vieux.
Pour passer le temps avant qu’il nous dépasse,
Et de cette vie à l’autre plus vite qu’on le croit on en trépasse.

 

Je ne voulais pas vous déranger,
Simplement savoir ce que vous lisez,
Car, voyez-vous?, les livres sont parmi mes fidèles amis.
Ceux qui me consolèrent de mes peines en cette vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Escoumins (Québec)
Canada

Vierge impure

Vierge impure

Vierge impure

 

Jolie nonne !

Que votre beauté m’étonne,

Vous dévoilez votre gracieuse nudité,

Et pourtant, vous conservez votre air de sainteté.

 

Serait-ce la réalisation de vos prières ?

Entendues par Dieu qui ne pouvait ignorer votre corps sur terre,

En invoquant les noms des saints alors que vos seins sont si beaux,

Et nuls cantiques ne peuvent évoquer la douceur de votre peau.

 

Ô  vierge ! Ô belle vierge de ce jardin !

Permettez, je vous en pries, que je vous caresse de mes mains,

Et que mes lèvres tellement profanes embrassent votre coupe sacrée,

Afin que ma langue humectée de son nectar lèche votre secrète entrée.

 

Est-ce vraiment un péché ?

De vous désirer ? De vous convoiter ?

Ô jeune dame pieuse de ce mystérieux couvent,

Faisons l’amour avant de faire vos vœux ! Nous en avons le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne peux pas te nommer…

Je ne peux pas te nommer…

 

Je ne peux pas te nommer,

Car je t’ai tellement blessée,

Sans le vouloir et sans le désirer,

Je voulais vraiment t’aider et t’aimer.

 

Mal de vivre m’accable depuis ce jour,

Qui me suivra pour toujours,

Tu symbolisais la beauté,

Celle que j’ai admirée.

 

Je ne peux rien faire,

Je ne peux reculer dans le temps,

Alors Voilà ! Qu’en emporte le vent !

Car Dieu m’en soit témoin je t’aimais vraiment.

 

Te nommer ? J’en suis point capable.

Car  en mon cœur, je me sens coupable.

De ne pas vivre, de ne pas être allé plus loin

De ne point suivre mon chemin ni mon destin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À chaque instant

22789137_1682737018426244_7586354148677282646_n

À chaque instant

 

À chaque instant,
m’use le temps épars et présent,
musique lancinante piège et urgence,
qui roule et déchante risque de vie,
et de chance à demi.

 

À chaque instant,
m’apprend le temps,
temps étreinte et temps long,
pleur et violon us et abus de raison,
avec rêve en survie.

 

À chaque instant,
m’attend le temps,
pour apporter et pour reprendre,
je corps et crie j’avoue et ris,
je suis et précède ma vie.

 

Avec la permission de 

Ghislaine Lavoie de Québec

 

Remerciements sincères de

RollandJr St-Gelais de Québec