Archives de tags | virilité

Je me repose

IMAG0018 1

Photo prise à Montréal lors d’un de mes voyages professionnels de modèle nu

Je me repose

 

Je me repose

Tout simplement entre deux poses,

Fatigué de lutter contre l’image sans cesse véhiculée,

Qu’un homme handicapé ne peut être synonyme de virilité.

 

Et pourtant combien ont-ils laissé de leurs vies,

Sur les champs de bataille des peuples libres ou conquis ?

De leur sang sont abreuvées rapides rivières,

Et de leur chair nourries terres lointaines et étrangères.

 

Corps fatigué ! Corps épuisé !

Âme blessée par toute cette méchanceté inépuisée,

Que me reste-t-il devant tant de cruauté si ce n’est mon désir d’amour ?

Que puis-je faire pour sortir à jamais des flammes de cet infernal four ?

 

Je ne suis ni Hercule à la force gigantesque,

Ni un troubadour jouant de sa flûte aux motifs arabesques,

Je ne suis qu’une âme parfois sage parfois frivole,

Incarnée en cet être fragile aux pensées qui au gré du vent s’envolent.

 

Se reposer nu sur ce drap,

Afin de libérer son âme de ce qui le rend las,

Être là et simplement là et sans chercher à comprendre,

Car de son bon vouloir rien en la vie ne peut réellement en dépendre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

19642627_10156222380803919_596639514811353194_n

 

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

 

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

Marchand calmement dans un magnifique jardin,

Je déambulais  parmi ces humbles gens tels des pantins,

Voyant au loin un modeste banc blanc esseulé qui m’attendit,

Comme on attend avec hâte un être cher, un parent, un vieil ami.

 

Quelques pas amplement me suffirent,

Pour m’y rendre avec gaité et avec le sourire,

Confortablement assis tel un César avec ses lauriers,

Mes pensées me firent plonger dans les songes des lointains étés.

 

De ces temps où féminité et coquetteries,

Allèrent si bien avec virilité et nobles galanteries,

Quel plaisir de courtiser jeunes dames afin d’être leurs élus,

Et de les accompagner dans ce lieu interdit où nous étions nus.

 

Soleil généreux de ses rayons,

Fit couvrir quelques têtes de chapeaux melons,

C’est alors que vinrent à moi les notes d’un piano jouées,

Qui ont voyagé par la douce brise d’un bistro et ses arômes de café.

 

De ces saveurs veloutées,

Et parfois corsées que je savourais,

Au lit avec celle que j’admirais et que j’aimais,

Ah ! Ce que nous étions heureux en ces temps reculés.

 

Perdu dans mes coupables pensées,

Je n’avais point vu l’étranger assis devant moi,

Me fixant du regard en silence et sans geste tel un roi,

Je voulais aller le trouver simplement pour parler, pour discuter.

 

Allais-je le déranger, l’importuner, le blesser ?

Car une simple parole peut parfois guérir ou  bien tuer,

Mais, au fait,  que me veut- il ? Pourquoi diable me regarde-t-il ?

C’est alors que glissa sur sa joue une larme de ses yeux tels des îles.

 

Point de mots pour exprimer ses douleurs,

Point de sons pour décrire la vie et ses couleurs,

Parfois l’instant saisi suffit à deux âmes pour communier,

Pour partager mille bonheurs qu’on ne peut ni nier ni oublier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le vieil homme…

375720_10152179547233919_1719909995_n

« Le vieil homme… »

 

Montant les marches péniblement,

Le dos courbé tourné de tous ces gens,

Se remémorant du temps de ses tendres amours,

Qui lui donnaient raisons de vivre et joies à chaque jour.

 

N’ayant point honte de sa nudité,

Témoin de sa lointaine et noble virilité,

Qu’il partagea avec dames en leurs contant fleurette,

Ha! Ce qu’il aime se souvenir comment elles étaient si coquettes.

 

Regardant de ses yeux fatigués,

L’eau de ce bassin brassée par tant de gens agités.

Ne sachant que faire de bien de cette seconde d’accalmie,

Brisée par quelques rires de ses rares et imaginaires amis.

 

Se souvenant de ses vacances d’autrefois,

Où tout était possible ! Où tous avaient la foi !

De son enfance mystérieuse et de sa  jeunesse brumeuse,

Qui firent place à la fleur de l’âge éphémère en sa mémoire ténébreuse.

 

S’appuyant sur la rampe,

En guise de canne, en guise jambe.

Affrontera-t-il cette eau qui lui glacera les os ?

De ses os jadis couverts d’une peau caressée en des temps plus beaux.

 

De cette main maternelle,

Qui fut remplacée par celles plus sensuelles,

Jours s’écoulant sans cesse amenèrent inlassablement,

Son cortège de rides et de cheveux perdus inévitablement.

 

Allons ! Se dit-il alors.

Je suis bien vivant. Voilà mon trésor !

Que cet instant soit celui du plus grand plaisir,

Car, bien que je sois vieil homme, je désire encore vivre.

 

Poème de RollandJr St-Gelais
Dessin de Eri Kel

Ce qu’est une séance de nudité artistique

20171129_133021

 

Séance de nudité artistique à la Factrie de Shawinigan 29 novembre 2017

 

Ce qu’est une séance de nudité artistique

C’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

20171129_150832

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Lieu ? Shawinigan le 29 novembre 2017

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de la première tempête hivernale au Québec pour rédiger cet article afin d’aborder un thème assez rarissime au sein de mon blogue artistique lequel est consacré à ma passion en tant que modèle nu, à la photographie et à la poésie. Trois passions qui embellissent ma vie au quotidien.

À vrai dire, j’ai eu l’idée de vous raconter le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de vous démontrer en quoi cela consiste et surtout en quoi cela ne consiste pas.  Force m’a été de constater après quelques discussions avec plusieurs de mes amis et connaissances, qu’il existe beaucoup de préjugés au sein de la population concernant cette noble profession. Je dois tout d’abord vous dire ce que ne peut être une séance de nudité artistique afin comprendre davantage de quoi il est question.

20171129_132432En premier  lieu, il ne peut être question de pornographie, et ce en tous temps, lors d’une séance. Certes, il y a quelques actrices de ce genre d’art, à chacun son point-de-vue de ce que peut être l’art, qui pratiquent à la fois la profession de modèle nue et celui de « star » de la porno. Mais, cela est tout de même peu commun. Il est aussi vrai qu’il m’est arrivé en quelques occasions de réaliser des scènes érotiques mais ce fut fait avec un souci du bon goût et avec une recherche de l’excellence dans la représentation. Là encore, l’érotisme et la pornographie sont des réalités se situant au diapason l’une de l’autre.

En deuxième lieu, une séance de nudité n’est pas une activité qui peut 20171129_133508être pris à la légère. Drôle d’expression si je pense que le modèle vivant ne porte aucun vêtement. En réalité, sa peau constitue son véritable habit de travail, et ce de la tête aux pieds incluant bien entendu son intimité sexuelle laquelle a la même importance que toutes les autres parties de son anatomie telle soit féminine ou bien masculine. Vous comprendrez qu’un quelconque sentiment de gêne n’a pas sa place pendant le déroulement d’une séance sans pour autant faire abstraction d’un minimum de pudeur. Ici, tout est une question de dosage.

20171129_131004_HDREn dernier lieu, toute vulgarité est à proscrire. Cela inclus, à titre d’exemples, les blagues grivoises, les propos à connotations sexuelles ou bien les commentaires sur le physique de tel ou tel modèle vivant sans omettre le fait de garder un minimum de sérieux de la part des personnes présentes. Une telle faute peut amener soit à l’expulsion immédiate du modèle nu ou encore à son bannissement à vie des écoles d’art et des ateliers. Il en est de même des artistes venus à un tel événement. Cependant, l’on doit retenir qu’une telle situation est plutôt rare au Québec.

Maintenant que je vous ai expliqué ce en quoi n’est pas une séance de20171129_133751 nudité artistique, voyons de quoi il en est à proprement parler. Tout d’abord, c’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

20171129_152110Ensuite,il s’agit bel et bien d’un lieu de travail qui doit être réservé exclusivement à cette fin. Bien entendu qu’il existe des exceptions à la règle mais c’est chose peu commune. D’ailleurs, on peut trouver une panoplie d’objets pouvant être sources d’inspiration pour les poses dans les endroits prévus pour lesdites séances. Voilà pourquoi les écoles d’arts et les ateliers sont des lieux à privilégier surtout si on commence à œuvrer dans ce domaine. Cela peut éviter trois situations embarrassantes. Primo, devoir travailler avec des amateurs dont le talent peut laisser à désirer tout en ayant un manque de sérieux. Secundo, risquer de faire un fou de soi-même. Ce qui peut arriver dans certaines circonstances lesquelles sont trop compliquées à expliquer dans le présent article. Et, tertio, être une victime potentielle d’abuseurs en tous genres allant du voyeurisme aux maniaques sexuels. Croyez-moi ! Il y en a beaucoup plus que vous pourriez l’imaginer. Triste réalité.

Revenons à la question principale : Comment se passe une séance de20171122_164436 (2) nudité artistique ? Personnellement, j’arrive toujours au-moins une journée à l’avance dans la ville où elle aura lieu afin d’une part, me donner une idée globale des lieux. Comment est constituée la ville proprement dite ? Quelle est la classe économique dominante ? Est-ce surtout un milieu ouvrier ou plutôt intellectuel ? Quels sont les endroits à visiter avenant le cas où je souhaiterais y rester quelques jours de plus ? Qui plus est ! J’adore la gastronomie et être logé dans des hôtels de renom. Aussi bien en profiter ! N’est-ce pas ?! À titre d’exemple, vous pouvez admirer une photo de la ville de Montréal que j’ai prise à partir de ma chambre d’hôtel où je loges habituellement.

18928272_10153966337283039_1066943527_nUne fois le jour J arrivé tout doit être prêt. Une bonne nuit de sommeil, un bon déjeuner afin de me donner l’énergie nécessaire et une douche afin d’être frais et disponible pour réaliser des poses de manière convenable sont toujours de mise. Il est à noter que j’ai exceptionnellement rencontré deux amies qui allèrent être mes aides pour les dernières séances. Nous en avons profité pour établir les directives et émettre les balises de travail. En effet, rien ne doit être laissé au hasard lorsque je suis aidé par des personnes triées sur le volet.

20171129_154835Mon arrivé a lieu environ trente minutes avant le début de la séance. J’en profite pour faire les présentation d’usage et les échanges susceptibles de m’inspirer dans mes poses. Il va de soi que je présente mes aides aux responsables du groupe pour faire plus amples connaissance mais aussi au cas où cas où elles seraient intéressées à participer en tant de modèle nue. Ce qui a été le cas lors de la séance au LiveArt de Montréal.

20171129_153032Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers le local prévu pour enlever les vêtements. Mes aides en profite pour me donner un coup de mains. Il n’est pas question de jouer à la vierge offensée, elles savent bien leurs rôles et s’attendent à découvrir ma nudité dans sa plus simple expression. Une fois les vêtements enlevés, la robe de chambre mise de manière convenable et les verres d’eau préparés sans omettre le passage aux lieux d’aisance, nous pouvons nous diriger à la balustrade attendant l’ordre de débuter de la part de la responsable du groupe. Les poses sont réalisées selon un temps prédéfini en augmentant de manière graduelle. Elles passent progressivement de deux à cinq, dix et même à quinze minutes et parfois vingt. D’ailleurs, il y a toujours un entracte de dix minutes afin de permettre aux personnes présentes de relaxer et d’aller aux lieux d’aisance.

C’est à ce moment de répit que mon aide et moi discutons pour la suite20171122_210257 du déroulement. Comment trouve-t-elle l’événement ? A-t-elle des suggestions ? Aimerait-elle y participer en tant que modèle nu ? Et puisqu’elle est mandatée pour prendre les photos qui serviront à la publication d’articles au sein de mon blogue, nous regardons ensemble celles qu’elle a réalisée jusque-là. Un coup d’œil qui me donne en premier lieu, un aperçu des poses susceptibles d’intéresser les artistes et, en second lieu, une petite idée de mes publications futures. Hé bien oui ! Les idées de mes articles mijotent depuis fort longtemps en mon esprit avant d’être publiés dans mon blogue.

20171129_133508Dans le cas où elle accepte de m’accompagner en tant que modèle nue, il est un devoir non seulement pour moi mais également pour les artistes présents en salle de respecter ses choix et ses limites, qu’elle soit novice ou non dans ce domaine. Mais, à ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, l’aide qui a accepté de poser nue avec votre humble serviteur a  été très professionnelle dans ses poses et très ouverte d’esprit. Ce qui a permit de rendre davantage intéressante la seconde partie de la séance. Personnellement, j’ai été flatté qu’elle ait accepté de relever un tel défi.

Une fois la séance terminée, nous faisons un tour d’horizon des dessins20171129_154616 réalisés par les artistes afin de les photographier et de prendre le pouls de l’audience. En règle générale, les commentaires sur le choix de mes poses sont plutôt positifs surtout lorsqu’elles ont été élaborées dans l’optique de porter à réflexion. C’est notamment le cas où mes dernières poses concernèrent un aspect important de la vie : se sortir de la souffrance. Défi très difficile à relever. N’est-ce pas ?!

Enfin, nous nous rhabillons afin de pouvoir quitter les lieux sans avoir au préalable remercié les personnes qui ont eu l’amabilité de venir assister à ma prestation artistique et, si l’occasion se présente, prendre un verre de vin en leur honneur. D’ailleurs, c’est l’une des rares occasions où j’accepte de boire un verre de vin. Comment puis-je le refuser lorsque je  pense au plaisir que nous avons vécu ensemble.

Le reste de la soirée entre mon aide et moi ne regarde que nous deux. Merci de votre compréhension !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Devant vous

20171129_133751

La Factrie : 29 novembre 2017 Lieu ? Shawinigan au Québec

Devant vous

 

Chères dames,

Belles comme une flamme,

Ce jour est certes très précieux,

Car vous avez ouvert grand les yeux.

 

Sans gêne ni fausse-pudeur,

Je n’ai éprouvé aucune crainte ni peur,

Car j’étais dans ma nudité en cette heure,

Me dévoilant sans maquillage et sans leurres.

 

Sur cette balustrade,

J’ai fait quelques bravades,

Pour alimenter votre désir de création,

Pendant que vous aiguisiez vos précieux crayons.

 

De ma nudité en toute simplicité,

Vous avez pu l’admirer et la contempler,

Pour l’immortaliser sur votre blanc parchemin,

En manipulant avec soin et précision vos agiles mains.

 

Toucher mes chères mon corps !

Allez-y ô mes chéries car il est fait fort.

Que vos yeux avec joie et délice y découvrent,

Toute la virilité de cet homme qui à vous s’ouvre.

 

Oui, j’ai mis à terre un genou.

Oui, je n’ai rien à cacher de ma nudité,

Car les êtres humains naissent ainsi depuis l’éternité,

C’est pourquoi en cet instant je me suis dévoilé nu devant vous.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Plaisir de poser nu

 

20171129_150832

Plaisir de poser nu

Bonjour tout le monde,

20171129_131939J’espère que tout se passe bien pour vous. De mon côté, je me remets tranquillement de mes émotions vécues dernièrement à l’occasion de ma séance de nudité artistique laquelle a eu lieu à Shawinigan dans la belle région de la Mauricie. Une région où le domaine de l’art est sans contredit l’un des fondements de cet endroit hautement historique pour ma patrie qu,est le Québec. En effet, c’est en ces lieux que le Québec a débuté l’ère de l’industrialisation et de la modernité.

Sous un autre d’idées,  j’aimerais répondre à trois questions que20171129_135406 plusieurs de mes amis et connaissances me posent en certaines circonstances, en particulier lorsque je reviens de mes voyages pour poser nu au sein d’écoles et d’ateliers d’art. Ces questions sont les suivantes : Quel plaisir ai-je de poser nu devant des gens que je ne connais pas ? Quels bénéfices émotionnels ai-je ? Et le plus important, pourquoi poser nu? Je répondrai à cela de manière très brève.

20171129_134156_HDRTout d’abord, c’est un honneur pour moi de pouvoir offrir mon corps, en y englobant sa sensibilité, sa singularité et sa masculinité aux artistes tant professionnels qu’amateurs, qui désirent découvrir autre chose que ce dont les médias de masse présentent de façon presque quotidienne au commun des mortels. Comme je dis si bien, la beauté n’a ni âge, ni forme et encore moins de limites. Elle se présente quelle telle aux yeux de celui qui lui est déjà prédisposé à la découvrir. Bref, c’est véritablement un plaisir de poser nu et d’y trouver une source d’inspiration selon l’instantanéité du choix personnel de prendre telle ou telle pose.  Parfois, une telle inspiration peut se faire à l’aide de ma robe de chambre.

24131037_893457990804972_3038499564963547810_nEnsuite, j’en retire une panoplie de bénéfices émotionnels tels que la reconnaissance de la vie, de la beauté et de l’authenticité qui animent non seulement mon esprit durant lesdites séances mais aussi l’ambiance qui règne au sein des groupes. Il y a aussi, c’est peut-être difficile à comprendre pour les personnes qui ne sont pas atteintes de handicap physique, la reconnaissance explicite de la virilité chez l’homme que je suis. C’est un plaisir de savoir que les artistes prennent leurs temps de dessiner chacune des parties de mon corps avec justesse et sans fausse pudeur en ayant une vision purement artistique.

D’ailleurs, cela me choque à chaque fois que je regarde une oeuvre d’art, que ce soit un dessin ou bien un tableau, qui ne rend pas justice au corps masculin dans son ensemble. Tous les corps sont beaux, dignes d’être représentés et d’être vus de manière à la fois simple et vraie. Cela concerne autant le corps masculin que féminin.

20171129_135915Enfin, pourquoi poser nu? C’est un fait. Il m’aurait été possible de poser habillé et être plus en conformité selon les normes sociales. Or, je dois avouer que depuis ma naissance, je devais sans cesse adapter mon corps selon justement lesdites normes et ce, au risque de soustraire mon être profond de ce qui il est en réalité. Que d’expériences bio-médicales j’ai du subir pour être conforme aux normes de la société. Or, votre humble serviteur n’est pas et ne sera jamais en parfaite conformité avec les critères de perfection physique véhiculés dans la société. Il est quel tel. Un point, c’est tout. Par conséquent, c’est dans ma nudité artistique que se trouve tout mon potentiel artistique. Les  témoignages de la part des artistes et des étudiants et étudiantes en arts semblent me donner raison. Des témoignages qui démontrent le bien-fondé de ma passion et qui m’encouragent à poursuivre ma route, et ce quoi qu’on en pense ou qu’on en dit.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Je suis fier

20171129_152040

Je suis fier

 

Je suis fier

De mon corps de fer

Fer blanc forgé avec force

Et viril d’un amour si féroce.

 

De ce tendre visage

D’un homme pas toujours sage

Aimant la vie mais ne craignant pas la mort

Car c’est-là où chacun connaîtra son sort.

 

Heureux en mon sein

Car bien des maîtresses m’offrirent leurs siens

De ces femmes aux courbes magnifiques

Et que dire de leurs regards si féeriques ?

 

Amoureux d’un soir

Ou d’une vie sans espoir

Amours de cette lointaine jeunesse

Où elles adorèrent m’offrir leurs chaudes caresses.

 

Que pourrais-je vous offrir ?

Pour vous faire à nouveau jouir ?

Que je suis heureux en mes pensées

Car j’ai su à la fois vous combler et vous aimer.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Savoir se donner

20171110_105039 (3)

Savoir se donner

(En reprise)

Bonjour tout le monde,

J’espère que votre semaine s’est bien passée. Pour ma part, tout va bien même si quelques petites situations fort désagréables m’arrivent ces derniers jours. Quoiqu’il en soit, je garde le cap sur la voie du beau, du bien et du bon en mettant de côté les choses futiles de la vie. Est-ce là une réflexion sur mon expérience personnelle face à mon destin ? C’est fort possible.

Cependant le fait de vivre mes séances de nudité artistique, sans omettre la composition de mes poèmes et la réalisation de photos prises au cours desdites séances ou bien selon les circonstances qui s’y prêtent, constitue sans aucun doute une source de plaisir qui permet à votre humble serviteur de faire confiance à la vie. Or, faire confiance à la vie c’est aussi savoir se donner dans ce que l’on fait et, sous un autre ordre d’idées, se donner à ceux et à celles que nous rencontrons dans la vie. Attention ! Je ne dis pas se donner aveuglément, mais d’adapter notre don de soi aux contextes qui lui sont rattachés. Et vous savez aussi bien que moi que les contextes peuvent apparaître, un peu à l’image des grains de sable sur la plage, quasi infinis.

Pour ce qui du don de soi lors d’une séance de nudité artistique, je dois avouer que plusieurs éléments y sont d’une importance capitale. Pour alléger le présent article, j’ai décidé après mûres réflexions, de circonscrire ces éléments au nombre de trois. Trois éléments qui étrangement ont été inspirés de la doctrine fondamentale de la foi chrétienne à savoir la sainte trinité. Trois éléments à la fois indépendants et différents l’un de l’autre mais dont d’autres objets de réflexion viennent les enrichir. Vous conviendrez qu’une telle présentation ressemble de près à un cours de théologie. Il ne faut pas s’en étonner puisque l’une de mes quatre formations universitaires est justement … la théologie chrétienne, notamment catholique, au sein de l’université Laval de Québec.

Tout d’abord, se donner c’est avant tout chose … être authentique, c’est à dire être vrai en chaque instant des poses choisies, analysées et choisies devant un groupe. Par exemple, le fait d’être un homme ne pourra jamais être camouflé d’une manière ou d’une autre pour la simple raison que je suis totalement nu avec tout ce que cela inclut dans la masculinité et même, en certaines occasions la virilité. Ici, le sens professionnel est d’une rigueur absolue.

Ensuite, me donner implique la capacité d’accepter que l’autre soit aussi authentique dans sa vision de mon corps, de mes forces et de mes faiblesses et d’y trouver des richesses jusque-là insoupçonnées. Cela peut quelques fois m’étonner mais aussi, bien que cela soit rarissime, me choquer. Bref, je ne peux en aucun temps condamner l’autre sur sa vision puisqu’il en est l’unique propriétaire et, fait à retenir, je lui ai donné librement accès à mon corps nu. Autrement dit, vous êtes responsable de ce que vous y voyez avec vos yeux alors que je suis responsable de ce que je présente. Un point, c’est tout.

Enfin, se donner c’est de prendre conscience que l’on ne pourra en aucun temps revenir en arrière une fois l’oeuvre réalisée. Ce qui est fait l’a été une fois pour toutes. Le plomb qui a servi à dessiner ne pourra pas être extrait du papier ayant servi à supporter dans le temps le personnage sur le tableau. Ce qui est d’autant plus le cas une fois l’oeuvre signée par l’auteur. Ici, l’acceptation du fait accompli est une preuve de maturité tant chez le modèle nu que chez l’artiste. Une maturité qui se construit au fil du temps, des nombreuses séances et des partages entre les personnes concernées. À titre d’exemple, je suis toujours quelque peu étonné lorsque je regarde l’oeuvre qui est présentée ci-dessus car, bien que l’artiste en herbe a voulu bien faire en réalisant son dessin. Il a simplement perçu mon corps, ma nudité et ma situation physique, avouons-le peu commune, selon ses perceptions de ces réalités. Plusieurs de mes amis et connaissances y ont vu un corps alors que d’autres, votre humble serviteur inclus, y ont découvert totalement autre chose.

En résumé, se donner est subséquemment une question de don et de se don-né , voir ici naître aux yeux de l’autre, et d’éternité. On se donne librement pour renaître sous des formes souvent au diapason de ce qu’on s’est construit de notre propre image corporelle. On se donne aussi pour permettre, sait-on jamais, aux générations suivantes de connaître une partie, souvent minime, de soi. Qui plus est! Une telle partie a pris forme dans la formulation de la réalité d’un artiste professionnel ou amateur. Trois éléments indépendants mais tellement complémentaires qu’ils forment une seule entité.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une belle exposition pour ce jeudi

21105745_172691406609957_7075290636742039777_n

 

Date et lieu ?

Du 14 septembre à 18:00 au 17 septembre à 22:30

Temps d’Événements

3890 Sainte-Catherine E, Montréal H1W 2G4

 

Une belle exposition pour ce jeudi

Bonjour tout le monde,

New Image 11J’espère que vous allez bien et que vos projets élaborés pour cette automne se concrétisent selon vos attentes. De mon côté, je file le parfait bonheur depuis quelques jours. En effet, j’ai de nouveaux contrats de signés en tant que modèle nu pour au moins les trois prochains mois dont au Collège d’Enseignement Général et Professionnel de Sept-Îles et au sein de l’université du Québec à Trois-Rivières situé dans la belle région de la Mauricie. À cela s’ajoutent d’autres activités culturelles et même sportives. Hé oui! La saison de hockey commencera dès le début du mois d’octobre. Rien de plus captivant pour le Québécois que je suis qu’un bon match de hockey que ce soit à la télévision ou bien dans un aréna. 

Sous un autre ordre d’idées, je vous informe qu’il y aura uneNew Image 9 exposition, une seconde en l’espace d’une semaine dans la métropole du Québec, et j’ai nommée Montréal. J’ai vraiment hâte d’assister à une telle exposition où un nombre important d’artistes présenteront leurs oeuvres à un public, faut-il le préciser ?, majeur et vacciné. Je profiterai de cette chance inouïe pour m’entretenir avec les artistes, du moins ceux et celles qui seront disponibles, sur leur cheminent professionnel.

17795918_1051016131699168_8373821957803324530_nD’ailleurs, je pourrai rencontrer l’une des photographes érotiques avec qui j’ai eu l’opportunité de poser nu. Cette séance est sans contredit parmi les plus agréables qui m’a été donné de vivre depuis le tout début de ma carrière en tant que modèle nu. En effet, je n’ai que de bons mots à l’endroit de Gabrielle Doutre qui a su extirper mon érotisme de mon corps et ce, grâce à son coup d’œil fantastique. Un coup d’œil ! Un regard ! Un instant  ! Une virilité saisie pour l’éternité. Cette virilité tant méprisée par une société aseptisée et quelque peu castriste envers toutes formes de masculinité. 

Soyez convaincus que je ferai tout en mon pouvoir pour prendre quelques clichés en tenant compte des modalités exigées par les responsables. Lesdites photos serviront à d’éventuelles publications au sein de ce blogue. Bonne continuité de semaine.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada