Archives de tags | virilité

Réaliser une pose, faire vivre des émotions

IMG_20180815_173933_548

Votre humble serviteur: RollandJr St-Gelais de Québec

 

Réaliser une pose, faire vivre des émotions

Bonjour tout le monde,

IMG_20180816_154012_529J’espère que vous passez un bel été. Pour ma part, je dois dire que ce fut vraiment très bien. En effet, j’ai eu la chance d’aller voir mon père qui vit dans la belle ville de Matane en Gaspésie, de visiter différents lieux de ma belle province qu’est le Québec, notamment la Montérégie et voir un lieu de culte d’une importance plus que considérable dans l’histoire du premier peuple fondateur du Canada, c’est-à-dire les Canadiens français. Vous avez sans aucun doute deviné qu’il s’agit de la basilique Notre-Dame de Montréal. Une question m’est venue à l’esprit en visitant ce haut lieu de pèlerinage du catholicisme : « Pourquoi un tel endroit suscite-t-il tant d’émotions chez les visiteurs, qu’ils soient de simples touristes ou bien des catholiques voulant faire un acte de dévotion à Notre-Dame? »

Personnellement, j’opterais pour trois causes possibles  qui doivent être présentées en interrelation avec ma  passion de modèle vivant pour des écoles d’arts. Soyez rassurés! Nulle est mon intention de me comparer, ne fut-ce qu’une seconde, avec la splendeur des lieux et encore moins avec la notion de sainteté qui s’y rattache. C’est à mon avis faire preuve de modestie que d’éviter une quelconque comparaison entre mon travail de modèle vivant et l’art présenté en cet endroit. J’oserai pourtant cette comparaison. C’est ce que je vous invite à découvrir maintenant.

En effet, il y a trois causes qui peuvent être mises enIMG_20180817_181059_552 interrelation avec ma passion de modèle vivant. La première étant tout d’abord, l’intention de faire vivre des émotions chez le spectateur. C’est d’ailleurs la principale caractéristique du domaine des arts. Faire vivre des émotions parce que l’être humain vit avant toute chose à la fois grâce et par celles-ci. L’amour, la crainte, l’envie, la peur et bien d’autres font de celui-ci un être doué de raison et qui dépend fondamentalement de ses émotions. De telles émotions si elles ne sont pas analysées, à l’image du tamis qui retient l’ivraie du bon grain de manière à lui éviter tout débordement, risquent tôt ou tard de projeter l’individu vers le côté sombre de son âme. Il peut s’agir d’un individu seul ou d’une collectivité. L’histoire regorge d’exemples qui démontrent la véracité de mes propos.

IMG_20180816_153940_712En ce qui me concerne, l’objectif fondamental recherché est de réussir à faire ressortir une émotion lors de chacune de mes poses réalisées en classe. Une émotion qui se retrouve tant chez votre humble serviteur que chez les étudiantes et les étudiants en arts. Il en est de même pour toutes les personnes avec qui je travaille. Certes, mon corps est loin d’être celui d’un Apollon mais, c’est là où réside sa principale qualité, il possède une histoire qui lui est propre. Une histoire que je tente par tous les moyens mis à ma disposition par les responsables des groupes, de transmettre de façon à la fois humaine et positive. Parfois, certaines occasions suscitent le fou rire au sein des groupes. Ce qui prouve que l’objectif recherché a été atteint.

Ensuite, l’ambiance qui émane des lieux saints estIMG_20180817_180936_371 d’une importance indéniable. Une telle ambiance peut amener le spectateur à se recentrer sur lui-même. N’est-ce pas le rôle des lieux de culte? Amener le pèlerin à faire une introspection avant de poursuivre son chemin? Par ailleurs, le chemin qui se trouve en chacun de nous est souvent jalonné de détours sinueux, parfois cruels, quelques fois agréables et bien souvent insoupçonnés. C’est la rançon de la vie.

Il en est de même de l’endroit où se déroule une séance de nu artistique. C’est-à-dire que l’ambiance doit amener à la réflexion. Un peu comme si les artistes présents, qu’ils soient professionnels ou amateurs, transcendent l’endroit pour se réfugier au plus profond d’eux-mêmes. Quelle est donc leur réflexion? Quelles pensées ont-ils? Que vivent-ils en parcourant leur chemin intérieur? Quel est donc leur jardin secret? Des questions pour lesquelles seuls les artistes possèdent la réponse. Et, croyez-moi sur parole, il est bien qu’il en soit ainsi.

Je me rappelle une anecdote à ce sujet. Voilà plusieurs années, j’ai participé en tant que modèle vivant à un atelier libre. Une participation non planifiée puisque la  modèle qui devait se présenter avait eu un empêchement majeur. Voyant l’occasion et voulant bien faire, j’ai proposé à la responsable mes services. Elle a donc demandé aux artistes présents si cela les dérangerait de prendre pour modèle un homme vivant avec un handicap physique apparent. Ils lui répondirent par la négative. Bon! Je reconnais qu’une telle question m’avait quelque peu indisposé surtout si l’on pense à l’image de tolérance que véhicule le milieu artistique. Cependant, j’ai préféré ne pas en faire un plat puisque ma candidature impromptue a été acceptée.

L’ambiance qui a régné tout au long de ladite séance fut extraordinaire. Je voyais bien par les regards des artistes sur mon corps nu et fragilisé une série de questions, une curiosité légitime et la recherche d’un je-ne-sais-quoi, qu’il y avait un effort de concentration au plus profond d’eux. Une telle concentration fut facilitée par la diffusion d’une douce mélodie durant la séance. Oui, je me suis laisser aller sans aucune retenue.

Oui, j’ai laissé libre court à ma créativité. Oui, j’ai assumé pleinement ma virilité sans gêne mais aussi sans la rechercher. Oui, j’ai été l’être que je suis: un être humain à la fois physique et spirituel. Chose étrange! J’ai ressenti la même ambiance lors de ma visite en ce lieu extraordinaire qu’est Notre-Dame de Montréal et ce, dès les premières notes de la cinquième symphonie de Jean-Sébastien Bach jouée à l’orgue. Ce fut tout simplement angélique.

Enfin, réaliser une pose c’est entreprendre l’émotion vécue dans son instantanéité. Être émotionnellement présent afin de transmettre au spectateur ce que l’on désire donner. Ne l’oublions pas, il s’agit de donner un peu de soi, parfois même de se donner bien au-delà de ce que l’on voulait à première vue. Pour se faire, une intériorisation de nos sentiments est fortement efficace surtout lorsqu’un jeu de mouvements est envisagé particulièrement lors de séances photos.

Ce fut notamment le cas lors de ma dernière séance vécue avec la formidable Phylactère Raina de Montréal.* En effet, la mise en place de mouvements plus ou moins rythmés, coordonnés ou bien recherchés est un élément fort apprécié dans la réalisation des photos. Or, et c’est intéressant à retenir, le résultat final a été tout à fait exceptionnel. Comme quoi, vivre ses émotions sans nécessairement les rechercher est un facteur important dans le domaine du nu artistique. En était-il ainsi lors de la réalisation des œuvres d’arts religieux? J’en suis plus que convaincu. Et vous? Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

* Des articles concernant la séance vécue le 14 août dernier avec Phylactère Raina seront publiés prochainement. C’est à ne pas manquer.

L’envol

38435569_10156744481838919_1042324924208775168_o

Dessin fort inspirant par mon ami Eri Kel

L’envol

 

Ce soir m’est venue cette envie

D’être devant vous mes tendres chéris

Simplement remplie de bonheur et de vie

Car j’ai rendez-vous avec un homme cette nuit.

 

Et pour me faire une idée

Nouvelles poses nues je ferai

Car je me sens tellement joyeuse

Que je voudrais rendre mes amies heureuses.

 

Malgré que je sois avancée en âge

J’aimerais encore vivre en filles pas très sages

Pendant qu’il en est encore le temps et le bon moment

Avant de quitter ce monde merveilleux que j’aime tant.

 

Oui, je sais! Oui, maintenant je sais!

Comme fredonnait si bien Jean Gabin.

Dans sa douce chanson mais un triste refrain

Aujourd’hui est et demain ne sera peut être pas, c’est un fait.

 

Voilà la raison de mon désir

D’être dans les bras d’un homme

De sentir en moi sa virilité en somme

Et puis d’entendre après son doux soupir.

Voilà pourquoi je peux vous paraître un peu folle

De vous raconter quelques folies quelques farandoles

Et puis? Ai-je commis un crime? Ai-je fait un meurtre ou un vol?

Je désire simplement pour une dernière nuit, une dernière fois prendre cet envol.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Semence parfumée

36869725_10214850670412040_7857093728261898240_n

Photo par Mélanie Dufresne

 

Semence parfumée

 

Chérie! Chérie! Ô ma chérie!

Ne sais-tu pas comme de toi j’ai envie?

Envie de toi, de ton corps et de tes lèvres.

Car tu es à l’image de la pure et délicieuse Ève.

 

Je ne peux t’offrir un trésor,

Si ce n’est que mon humble corps,

Et de ma virilité afin de à jamais te satisfaire,

Car de l’amour et de tendresse, voilà tout mon savoir-faire.

 

Avec ma fière hampe au garde à vous,

J’attends patiemment que tu sois à genoux,

Pour te faire goûter la saveur de cette divine potion,

Qui te transportera dans le monde aux mille délectations.

 

Ne crains pas de humer son parfum exquis,

De ces fleurs tirées du jardin secret au Paradis,

Car de ces gouttes qui jailliront des profondeurs cachées,

Explosera une substance indescriptible à la semence parfumée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

En toute décontraction

33579895_10156563240603919_2810314779581743104_o

Un MAGNIFIQUE dessin réalisé par mon ami Eri Kel de  la France

En toute décontraction

 

En toute simplicité,
En toute vérité et authenticité,
Je m’étends nue devant vous sur le tapis,
Dans le silence, j’entends vos pensées et je souris.

 

Pourquoi devrais-je m’en faire ?
Pourquoi devrais-je craindre l’enfer ?
Puisque de ma nudité je vous l’offre avec bonté,
Puisque de ma féminité vous pouvez la contempler à satiété.

 

Dans la quiétude de ses lieux,
Où règne une paix qui n’a d’égale que les cieux,
Point d’illusion ! Point de fautes ! Point de fausse pudeur !
Car loin est de nous toute moralité hypocrite qui a tant fait peur.

 

C’est ainsi que par pur bonheur,
Me voilà semblable à Ève devant son Adam,
Attendant ce doux moment où il me fera le présent,
De connaître sa virilité au bon moment, à la bonne heure.

 

Mais, d’ici-là ! Je ne bouge guère,
Telle une brave et si féroce panthère,
Cachée dans la chaude broussaille africaine,
En toute décontraction, elle vit cet instant sans haine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je me repose

IMAG0018 1

Photo prise à Montréal lors d’un de mes voyages professionnels de modèle nu

Je me repose

 

Je me repose

Tout simplement entre deux poses,

Fatigué de lutter contre l’image sans cesse véhiculée,

Qu’un homme handicapé ne peut être synonyme de virilité.

 

Et pourtant combien ont-ils laissé de leurs vies,

Sur les champs de bataille des peuples libres ou conquis ?

De leur sang sont abreuvées rapides rivières,

Et de leur chair nourries terres lointaines et étrangères.

 

Corps fatigué ! Corps épuisé !

Âme blessée par toute cette méchanceté inépuisée,

Que me reste-t-il devant tant de cruauté si ce n’est mon désir d’amour ?

Que puis-je faire pour sortir à jamais des flammes de cet infernal four ?

 

Je ne suis ni Hercule à la force gigantesque,

Ni un troubadour jouant de sa flûte aux motifs arabesques,

Je ne suis qu’une âme parfois sage parfois frivole,

Incarnée en cet être fragile aux pensées qui au gré du vent s’envolent.

 

Se reposer nu sur ce drap,

Afin de libérer son âme de ce qui le rend las,

Être là et simplement là et sans chercher à comprendre,

Car de son bon vouloir rien en la vie ne peut réellement en dépendre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

19642627_10156222380803919_596639514811353194_n

 

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

 

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

Marchand calmement dans un magnifique jardin,

Je déambulais  parmi ces humbles gens tels des pantins,

Voyant au loin un modeste banc blanc esseulé qui m’attendit,

Comme on attend avec hâte un être cher, un parent, un vieil ami.

 

Quelques pas amplement me suffirent,

Pour m’y rendre avec gaité et avec le sourire,

Confortablement assis tel un César avec ses lauriers,

Mes pensées me firent plonger dans les songes des lointains étés.

 

De ces temps où féminité et coquetteries,

Allèrent si bien avec virilité et nobles galanteries,

Quel plaisir de courtiser jeunes dames afin d’être leurs élus,

Et de les accompagner dans ce lieu interdit où nous étions nus.

 

Soleil généreux de ses rayons,

Fit couvrir quelques têtes de chapeaux melons,

C’est alors que vinrent à moi les notes d’un piano jouées,

Qui ont voyagé par la douce brise d’un bistro et ses arômes de café.

 

De ces saveurs veloutées,

Et parfois corsées que je savourais,

Au lit avec celle que j’admirais et que j’aimais,

Ah ! Ce que nous étions heureux en ces temps reculés.

 

Perdu dans mes coupables pensées,

Je n’avais point vu l’étranger assis devant moi,

Me fixant du regard en silence et sans geste tel un roi,

Je voulais aller le trouver simplement pour parler, pour discuter.

 

Allais-je le déranger, l’importuner, le blesser ?

Car une simple parole peut parfois guérir ou  bien tuer,

Mais, au fait,  que me veut- il ? Pourquoi diable me regarde-t-il ?

C’est alors que glissa sur sa joue une larme de ses yeux tels des îles.

 

Point de mots pour exprimer ses douleurs,

Point de sons pour décrire la vie et ses couleurs,

Parfois l’instant saisi suffit à deux âmes pour communier,

Pour partager mille bonheurs qu’on ne peut ni nier ni oublier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le vieil homme…

375720_10152179547233919_1719909995_n

« Le vieil homme… »

 

Montant les marches péniblement,

Le dos courbé tourné de tous ces gens,

Se remémorant du temps de ses tendres amours,

Qui lui donnaient raisons de vivre et joies à chaque jour.

 

N’ayant point honte de sa nudité,

Témoin de sa lointaine et noble virilité,

Qu’il partagea avec dames en leurs contant fleurette,

Ha! Ce qu’il aime se souvenir comment elles étaient si coquettes.

 

Regardant de ses yeux fatigués,

L’eau de ce bassin brassée par tant de gens agités.

Ne sachant que faire de bien de cette seconde d’accalmie,

Brisée par quelques rires de ses rares et imaginaires amis.

 

Se souvenant de ses vacances d’autrefois,

Où tout était possible ! Où tous avaient la foi !

De son enfance mystérieuse et de sa  jeunesse brumeuse,

Qui firent place à la fleur de l’âge éphémère en sa mémoire ténébreuse.

 

S’appuyant sur la rampe,

En guise de canne, en guise jambe.

Affrontera-t-il cette eau qui lui glacera les os ?

De ses os jadis couverts d’une peau caressée en des temps plus beaux.

 

De cette main maternelle,

Qui fut remplacée par celles plus sensuelles,

Jours s’écoulant sans cesse amenèrent inlassablement,

Son cortège de rides et de cheveux perdus inévitablement.

 

Allons ! Se dit-il alors.

Je suis bien vivant. Voilà mon trésor !

Que cet instant soit celui du plus grand plaisir,

Car, bien que je sois vieil homme, je désire encore vivre.

 

Poème de RollandJr St-Gelais
Dessin de Eri Kel

Ce qu’est une séance de nudité artistique

20171129_133021

 

Séance de nudité artistique à la Factrie de Shawinigan 29 novembre 2017

 

Ce qu’est une séance de nudité artistique

C’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

20171129_150832

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Lieu ? Shawinigan le 29 novembre 2017

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de la première tempête hivernale au Québec pour rédiger cet article afin d’aborder un thème assez rarissime au sein de mon blogue artistique lequel est consacré à ma passion en tant que modèle nu, à la photographie et à la poésie. Trois passions qui embellissent ma vie au quotidien.

À vrai dire, j’ai eu l’idée de vous raconter le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de vous démontrer en quoi cela consiste et surtout en quoi cela ne consiste pas.  Force m’a été de constater après quelques discussions avec plusieurs de mes amis et connaissances, qu’il existe beaucoup de préjugés au sein de la population concernant cette noble profession. Je dois tout d’abord vous dire ce que ne peut être une séance de nudité artistique afin comprendre davantage de quoi il est question.

20171129_132432En premier  lieu, il ne peut être question de pornographie, et ce en tous temps, lors d’une séance. Certes, il y a quelques actrices de ce genre d’art, à chacun son point-de-vue de ce que peut être l’art, qui pratiquent à la fois la profession de modèle nue et celui de « star » de la porno. Mais, cela est tout de même peu commun. Il est aussi vrai qu’il m’est arrivé en quelques occasions de réaliser des scènes érotiques mais ce fut fait avec un souci du bon goût et avec une recherche de l’excellence dans la représentation. Là encore, l’érotisme et la pornographie sont des réalités se situant au diapason l’une de l’autre.

En deuxième lieu, une séance de nudité n’est pas une activité qui peut 20171129_133508être pris à la légère. Drôle d’expression si je pense que le modèle vivant ne porte aucun vêtement. En réalité, sa peau constitue son véritable habit de travail, et ce de la tête aux pieds incluant bien entendu son intimité sexuelle laquelle a la même importance que toutes les autres parties de son anatomie telle soit féminine ou bien masculine. Vous comprendrez qu’un quelconque sentiment de gêne n’a pas sa place pendant le déroulement d’une séance sans pour autant faire abstraction d’un minimum de pudeur. Ici, tout est une question de dosage.

20171129_131004_HDREn dernier lieu, toute vulgarité est à proscrire. Cela inclus, à titre d’exemples, les blagues grivoises, les propos à connotations sexuelles ou bien les commentaires sur le physique de tel ou tel modèle vivant sans omettre le fait de garder un minimum de sérieux de la part des personnes présentes. Une telle faute peut amener soit à l’expulsion immédiate du modèle nu ou encore à son bannissement à vie des écoles d’art et des ateliers. Il en est de même des artistes venus à un tel événement. Cependant, l’on doit retenir qu’une telle situation est plutôt rare au Québec.

Maintenant que je vous ai expliqué ce en quoi n’est pas une séance de20171129_133751 nudité artistique, voyons de quoi il en est à proprement parler. Tout d’abord, c’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

20171129_152110Ensuite,il s’agit bel et bien d’un lieu de travail qui doit être réservé exclusivement à cette fin. Bien entendu qu’il existe des exceptions à la règle mais c’est chose peu commune. D’ailleurs, on peut trouver une panoplie d’objets pouvant être sources d’inspiration pour les poses dans les endroits prévus pour lesdites séances. Voilà pourquoi les écoles d’arts et les ateliers sont des lieux à privilégier surtout si on commence à œuvrer dans ce domaine. Cela peut éviter trois situations embarrassantes. Primo, devoir travailler avec des amateurs dont le talent peut laisser à désirer tout en ayant un manque de sérieux. Secundo, risquer de faire un fou de soi-même. Ce qui peut arriver dans certaines circonstances lesquelles sont trop compliquées à expliquer dans le présent article. Et, tertio, être une victime potentielle d’abuseurs en tous genres allant du voyeurisme aux maniaques sexuels. Croyez-moi ! Il y en a beaucoup plus que vous pourriez l’imaginer. Triste réalité.

Revenons à la question principale : Comment se passe une séance de20171122_164436 (2) nudité artistique ? Personnellement, j’arrive toujours au-moins une journée à l’avance dans la ville où elle aura lieu afin d’une part, me donner une idée globale des lieux. Comment est constituée la ville proprement dite ? Quelle est la classe économique dominante ? Est-ce surtout un milieu ouvrier ou plutôt intellectuel ? Quels sont les endroits à visiter avenant le cas où je souhaiterais y rester quelques jours de plus ? Qui plus est ! J’adore la gastronomie et être logé dans des hôtels de renom. Aussi bien en profiter ! N’est-ce pas ?! À titre d’exemple, vous pouvez admirer une photo de la ville de Montréal que j’ai prise à partir de ma chambre d’hôtel où je loges habituellement.

18928272_10153966337283039_1066943527_nUne fois le jour J arrivé tout doit être prêt. Une bonne nuit de sommeil, un bon déjeuner afin de me donner l’énergie nécessaire et une douche afin d’être frais et disponible pour réaliser des poses de manière convenable sont toujours de mise. Il est à noter que j’ai exceptionnellement rencontré deux amies qui allèrent être mes aides pour les dernières séances. Nous en avons profité pour établir les directives et émettre les balises de travail. En effet, rien ne doit être laissé au hasard lorsque je suis aidé par des personnes triées sur le volet.

20171129_154835Mon arrivé a lieu environ trente minutes avant le début de la séance. J’en profite pour faire les présentation d’usage et les échanges susceptibles de m’inspirer dans mes poses. Il va de soi que je présente mes aides aux responsables du groupe pour faire plus amples connaissance mais aussi au cas où cas où elles seraient intéressées à participer en tant de modèle nue. Ce qui a été le cas lors de la séance au LiveArt de Montréal.

20171129_153032Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers le local prévu pour enlever les vêtements. Mes aides en profite pour me donner un coup de mains. Il n’est pas question de jouer à la vierge offensée, elles savent bien leurs rôles et s’attendent à découvrir ma nudité dans sa plus simple expression. Une fois les vêtements enlevés, la robe de chambre mise de manière convenable et les verres d’eau préparés sans omettre le passage aux lieux d’aisance, nous pouvons nous diriger à la balustrade attendant l’ordre de débuter de la part de la responsable du groupe. Les poses sont réalisées selon un temps prédéfini en augmentant de manière graduelle. Elles passent progressivement de deux à cinq, dix et même à quinze minutes et parfois vingt. D’ailleurs, il y a toujours un entracte de dix minutes afin de permettre aux personnes présentes de relaxer et d’aller aux lieux d’aisance.

C’est à ce moment de répit que mon aide et moi discutons pour la suite20171122_210257 du déroulement. Comment trouve-t-elle l’événement ? A-t-elle des suggestions ? Aimerait-elle y participer en tant que modèle nu ? Et puisqu’elle est mandatée pour prendre les photos qui serviront à la publication d’articles au sein de mon blogue, nous regardons ensemble celles qu’elle a réalisée jusque-là. Un coup d’œil qui me donne en premier lieu, un aperçu des poses susceptibles d’intéresser les artistes et, en second lieu, une petite idée de mes publications futures. Hé bien oui ! Les idées de mes articles mijotent depuis fort longtemps en mon esprit avant d’être publiés dans mon blogue.

20171129_133508Dans le cas où elle accepte de m’accompagner en tant que modèle nue, il est un devoir non seulement pour moi mais également pour les artistes présents en salle de respecter ses choix et ses limites, qu’elle soit novice ou non dans ce domaine. Mais, à ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, l’aide qui a accepté de poser nue avec votre humble serviteur a  été très professionnelle dans ses poses et très ouverte d’esprit. Ce qui a permit de rendre davantage intéressante la seconde partie de la séance. Personnellement, j’ai été flatté qu’elle ait accepté de relever un tel défi.

Une fois la séance terminée, nous faisons un tour d’horizon des dessins20171129_154616 réalisés par les artistes afin de les photographier et de prendre le pouls de l’audience. En règle générale, les commentaires sur le choix de mes poses sont plutôt positifs surtout lorsqu’elles ont été élaborées dans l’optique de porter à réflexion. C’est notamment le cas où mes dernières poses concernèrent un aspect important de la vie : se sortir de la souffrance. Défi très difficile à relever. N’est-ce pas ?!

Enfin, nous nous rhabillons afin de pouvoir quitter les lieux sans avoir au préalable remercié les personnes qui ont eu l’amabilité de venir assister à ma prestation artistique et, si l’occasion se présente, prendre un verre de vin en leur honneur. D’ailleurs, c’est l’une des rares occasions où j’accepte de boire un verre de vin. Comment puis-je le refuser lorsque je  pense au plaisir que nous avons vécu ensemble.

Le reste de la soirée entre mon aide et moi ne regarde que nous deux. Merci de votre compréhension !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Devant vous

20171129_133751

La Factrie : 29 novembre 2017 Lieu ? Shawinigan au Québec

Devant vous

 

Chères dames,

Belles comme une flamme,

Ce jour est certes très précieux,

Car vous avez ouvert grand les yeux.

 

Sans gêne ni fausse-pudeur,

Je n’ai éprouvé aucune crainte ni peur,

Car j’étais dans ma nudité en cette heure,

Me dévoilant sans maquillage et sans leurres.

 

Sur cette balustrade,

J’ai fait quelques bravades,

Pour alimenter votre désir de création,

Pendant que vous aiguisiez vos précieux crayons.

 

De ma nudité en toute simplicité,

Vous avez pu l’admirer et la contempler,

Pour l’immortaliser sur votre blanc parchemin,

En manipulant avec soin et précision vos agiles mains.

 

Toucher mes chères mon corps !

Allez-y ô mes chéries car il est fait fort.

Que vos yeux avec joie et délice y découvrent,

Toute la virilité de cet homme qui à vous s’ouvre.

 

Oui, j’ai mis à terre un genou.

Oui, je n’ai rien à cacher de ma nudité,

Car les êtres humains naissent ainsi depuis l’éternité,

C’est pourquoi en cet instant je me suis dévoilé nu devant vous.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada