Archives de tags | Photographie

Beauté de la nudité musicale

Beauté de la nudité musicale

Bonjour tout le monde,

20171002_1043202 (2)C’est avec un plaisir immense que je vous présente ce véritable petit chef-d’oeuvre que j’ai trouvé sur un site de nudité érotique, à ne pas confondre avec la pornographie. Pourquoi ai-je choisi de partager avec vous une telle trouvaille au sein même de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ? Tout simplement parce qu’une telle vidéo démontre, et c’est mon humble opinion, toute la splendeur de la beauté féminine au sein même de la nudité.

Qui plus est ! Les deux modèles reflètent à la perfection la grâce de la danse par une chorégraphie certes minimaliste, il faut tout de même se l’avouer, mais empreinte d’une vivacité réellement étonnante. Que de beauté ! Que de charme ! Que d’harmonie entre d’une part, le choix musical et d’une part, les choix de poses réalisées par ces deux modèles féminins que sont Julietta et Madgalena du site http://www.hegre-art.com Un site où la  beauté féminine est de mise.

Oui, je sais bien qu’une telle présentation est peu commune au sein de mon blogue. Mais, comme dit si bien le proverbe : Une fois n’est pas coutume. Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le buste de la femme

21427492_10155821687713919_7326668741002121950_o

Avec la permission d’Eri Kel. Site web : http://ericligonniere.canalblog.com/

Le buste de la femme

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Que faites-vous de bon ces jours-ci ? Quels sont vos projets pour les semaines à venir ? Commencez-vous à vous préparer pour l’automne qui s’annonce depuis quelques jours ? Pour ma part, tout va bien. Et quand je dis que tout va bien, cela inclus tant le moral que le physique. Il va de soi que je profite de mes instants de liberté pour parcourir le web à la recherche de trésors où la grâce de la nudité artistique est présentée dans toute sa dignité et sa splendeur.

Fort heureusement, j’ai quelques correspondants qui oeuvrent dans ce domaine. Leur travail est, et c’est le moins que je puisse dire, tout à fait remarquable. Est-il utile de vous rappeler que mes correspondants travaillent dans diverses secteurs du domaine artistique dont notamment la photographie et le dessin ? C’est véritablement une chance inouïe que la vie m’offre presque, permettez-moi l’expression, sur un plateau d’argent. En effet, une telle opportunité aide votre humble serviteur à parfaire, entre autres choses, son propre regard à l’égard de la nudité artistique.  Il y a des fois où me vient en mon esprit cette question : Comment un artiste voit-il le buste de la femme ? Une question bien légitime puisque d’une part, je ne suis pas celui qui se trouve derrière le chevalet mais plutôt devant celui-ci et que, d’autre part, je ne possède pas cette particularité toute féminine. Une particularité qui rend, et veuillez prendre note que mon affirmation est empreinte de respect envers la femme, le corps féminin attrayant pour les hommes.

Je pourrais longuement élaborer sur le sujet. Dire ceci ou cela. Dire cela au lieu de cela. Dire certaines choses ou bien encore d’autres. Mais, comme une image vaut mille mots, il m’a semblé plutôt utile, voire crucial, de vous présenter un petit croquis afin de démontrer que le buste féminin est sacré dans le regard de tout bon dessinateur.

Merci infiniment à Eric Ligonnière pour sa permission d’utiliser ce magnifique dessin au sein de ce blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Merci à vous aussi pour votre fidélité à suivre mes publications.

Artistiquement vôtre.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La nudité victorienne

La nudité victorienne

Bonjour tout le monde,

jezry-bednarskiJe profite de cette journée automnale pour effectuer quelques recherches sur le thème de la nudité artistique et, parfois, de la nudité érotique. D’ailleurs, un article au sein de mon blogue sera consacré à cet aspect méconnu du grand public. Pourquoi donc ? Vous le saurai en temps et lieu. Comme on dit si bien, l’attente est un tant soit peu le commencement du plaisir. Bref, je me suis longuement questionné de la nudité sous le regard de l’ère victorien. Quel en est-il réellement de sa vision ? Pouvait-on y entrevoir une certaine forme de beauté malgré l’image de pudeur qui y est rattachée ?  Et, surtout, quel rôle la nudité artistique pouvait avoir au sein de cette période de l’histoire ?

Certes, votre humble serviteur est loin d’être un expert dans l’évolution de l’histoire de la nudité artistique même elle constitue l’un de ses sujets de prédilection, en y incluant la photographie et la poésie et bien d’autres, évidemment. Toutefois, et voyant mes connaissances assez limités, j’ai eu la brillante idée de vous présenter une vidéo exceptionnelle où l’on y retrouve des exemples parfaits de la grandeur de la nudité à une période qui, pourtant, lui semblait être récalcitrante.

20708265_1627871747245752_7965346337289524525_nComme quoi, parfois, il est de bon ton de constater, et de se rappeler, qu’une image vaut mille mots. Alors, imaginez le témoignage d’un film sur ce temps. Oui, la nudité peut être belle en tout temps. C’est une vérité dont on se doit de remémorer. Fait intéressant ! La trame musicale me rappelle celles que l’on avait jouées lors de la projection de films érotiques, au plan de l’évolution de cet « art », à l’occasion du  » Festival d’art érotique de Montréal  » du weekend dernier.

Bon visionnement !

Sincèrement

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’imagine

Noble Roro 2

Toutes les oeuvres de cet article sont de Noble Roro.

J’imagine

Bonjour tout le monde,

Vous savez probablement déjà que je discute en maintes occasions avec des artistes qui oeuvrent  principalement, mais pas exclusivement, dans le domaine de la nudité artistique. Un tel domaine peut être travaillé, développé et présenté sous diverses formes telles que la peinture, la photographie et la sculpture ainsi que, c’est le cas présent, le dessin. La grande majorité de ces artistes sont professionnels et possèdent une expertise fort enviable.

Noble Roro 3Mon plus grand bonheur consiste dans le fait que plusieurs de ces artistes m’autorisent à utiliser leurs réalisations afin de pouvoir rédiger des articles sur l’ensemble de leurs oeuvres. Oui, je le sais très bien qu’ils me privilégient grandement en m’octroyant une telle permission. Combien de modèles nus ont la chance d’échanger avec de tels artistes, de se mettre dans la peau du dessinateur ou du peintre lorsqu’il se trouve derrière sa toile et qu’il contemple son modèle en tenue d’Adam et Ève ? Personnellement, je prend un certain plaisir à essayer de deviner telle ou telle partie de mon anatomie qu’il dessine lors de mes séances de nudité artistique. Est-il captiver par mon dos, mes cuisses, mon visage, mes yeux dont plusieurs semblent être obnubilés par mon regard ou encore, pourquoi pas ?, mes bouts de bras ou bien mon sexe. Avouons-le ! Bien des préjugés vagabondes de nos jours voulant qu’un homme vivant avec un handicap ne soit pas, et surtout ne peut pas, être sexué.

21208414_1274496212660990_627200725_nCependant, en ce qui concerne l’apport de la gente féminine dans une séance de nudité artistique, force est d’avouer que cela m’intrigue quelque peu. Que de questions ? Que de sous-entendus ! Et que d’images me reviennent à l’esprit lorsque je revois en pensées la scène de la magnifique dame nue être dessinée par son bel amoureux à bord du Titanic.  Peut-il naître un sentiment amoureux entre l’artiste et son modèle ? Peut-il avoir des rêves de faire vie commune ou bien de vivre une union libre suite à de nombreuses séances entre lesdits artiste et modèle nu ? Quel sentiment naisse lorsque l’artiste découvre pour la première fois un modèle nu féminin d’une grande beauté ?

21078509_1274042049373073_3474253507019096359_nIl est évident que le genre humain est et sera toujours ce qu’il est, c’est-à-dire un être vivant à la recherche de son égal afin d’échanger tant aux plans psychologique, émotionnel, philosophique qu’amoureux. Pourquoi en serait-il autrement pour l’artiste et son modèle ? D’ailleurs, d’illustres artistes-peintres et sculpteurs ont entretenu des liens amoureux avec leurs modèles durant leurs relations professionnelles. J’imagine voir naître un tel amour dans le regard de l’artiste-peintre à chaque coup de pinceau lorsqu’il transpose la nudité de sa bien-aimée,  alors qu’il garde en son cœur son amour secret, sur la vierge toile. Une virginité effleurée par les couleurs choisies en cette occasion.

J’imagine tant de chose mais surtout le plaisir divin que doit ressentir l’artiste de voir que son modèle lui fait l’honneur d’immortaliser sa fragilité par sa nudité. Fragilité et nudité seront le thème de mon prochain article.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le nu selon Mireille Darc

Le nu selon Mireille Darc

Bonjour tout le monde,

Certaines personnes m’ont déjà reproché d’avoir la fâcheuse manie deMireille Darc 3 me fixer sur un sujet lorsque ce dernier envahit mon esprit. C’est possible. Toutefois, il peut arriver qu’une telle fixation se trouve légitimer par l’intérêt qu’il peut susciter aux plans artistique, sociologique, historique et même, dans nombre de cas, politique sans omettre la spiritualité. C’est ainsi que je me suis permis de réaliser une dernière publication afin de rendre hommage à cette femme extraordinaire qu’a été madame Mireille Darc.

PMireille Darc 4ourquoi donc vouloir rédiger un tel article sur la nudité artistique vue sous le regard de cette femme ? C’est justement parce que c’est elle, et seulement elle, qui a choisi son modèle en tenant compte à la fois de ses critères personnels et de ses objectifs photographiques. Ses critères et ses objectifs lui sont-ils réservés par le simple fait qu’elle soit une femme ? Je ne le crois pas. Bien au contraire ! C’est d’abord et avant toute chose en tant qu’actrice, de surcroît de renommée internationale dans le monde de la francophonie, qu’elle a su développer un esprit critique dans ses choix tant du modèle que des poses nues élaborées au fil de ses séances. Comme quoi avoir passé du temps devant la lentille peut être utile lorsque le moment d’être dernière celle-ci soit venue.

Mireille Darc 2Personnellement, je suis impressionné par la qualité photographique de l’ensemble des oeuvres de Mireille Darc. Elle a su démontrer avec brio que l’on peut apprécier la nudité artistique, avec un soupçon de sensualité dans certains cas, même si on est membre de la gente féminine. Je dirais même qu’elle possède un coup d’œil, ce coup d’œil tant convoité par le milieu de la photo, qui capte l’instant unique qui rend le résultat final réellement hors de l’ordinaire. Oui, c’est le moins que l’on peut dire. En effet, après avoir admiré quelques-unes des photos faites par cette femme sur son modèle, qui est d’une grande beauté, la chose à retenir est ceci : Tout y est parfait. Il va de soi, faut-il être surpris ?, que l’utilisation du « noir et blanc » a été un choix judicieux en pareille matière.

Merci Madame Mireille Darc pour ce leg que vous avez fait à l’ensemble de la communauté de la francophonie. Je vous souhaite de continuer avec amour cette oeuvre grandiose là où vous êtes maintenant. Merci à mon amie et collaboratrice Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos. Ceci a rendu possible la rédaction du présent article

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source photographique : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/

En ce temps-là !

Mireille Darc 3

 

© Mireille Darc

 

En ce temps-là !

Bonjour tout le monde,

06_Mireille_Darc_GaliaJe profite de mon retour à la maison, suite à une panne de courant, pour publier un article à saveur philosophique. Comme quoi avoir une panne de courant chez-soi ne signifie pas être en panne d’inspiration pour une éventuelle publication au sein de mon blogue consacré à la grâce de la nudité artistique, à la photographie et à la poésie. Vous savez fort probablement que la magnifique actrice Mireille Darc nous a quitté voilà déjà quelques jours. Elle a été, c’est le moins que l’on puisse dire, une actrice hors pairs jouissant d’une beauté exquise et apte à évoluer avec les aléas du temps.

© Mireille DarcOr, parmi son cheminement professionnel, elle a su se trouver une place non négligeable au sein du monde élitiste de la documentation. J’ai bien écrit « élitiste » étant donné le fait que plusieurs cinéastes ont tenté à maintes occasions de réaliser des documentaires sur divers sujets sans pour autant atteindre un minimum de professionnalisme digne de ce nom. Comme l’affirme si bien le proverbe :  » Beaucoup d’appelés, peu d’élus.  » Ce qui est d’autant plus vrai lorsque la nudité est de mise lors d’une recherche documentaire. Pourquoi donc ? Serait-ce un relent d’une pseudo moralité trouvant sa source au sein d’une religion où la recherche de la beauté, du plaisir et de la joie dans le sens le plus simple a été condamnée aux feux de l’Enfer ? C’est possible.

Toutefois, force est d’admettre que la France est et continue d’être à l’avant-garde de l’art du nu. Un art qui serait, et c’est mon humble opinion, l’apanage des dieux. Heureusement qu’il y a dans le monde de la francophonie des créateurs artistiques pour qui la nudité, travaillée de manière noble et présentée avec le plus grand des respects, est un outil de travail tout à fait unique. Mais attention ! Je ne parle pas ici d’une réalisation au sens religieux du terme, bien que le Vatican, chose étrange d’ailleurs, regorge de tableaux et de peintures relatant la nudité de nos premiers ancêtres, au sens imagé, que sont Adam et Ève. Chose assez étonnante dans le monde du nu, ou si vous préférez, de la nudité purement et simplement, c’est qu’il est rarissime de pouvoir contempler une oeuvre quelconque sans y voir une facette liée de près ou de loin à la pornographie. Pourtant, la nudité artistique n’a rien en commun avec cette dernière. Bien entendu qu’une certaine volupté, voir une sensualité, peut être perceptible au sein de diverses présentations. là-encore, tout est une question de goût personnel.

Ceci écrit, je ne pouvais guère passer sous silence le travail accompli par notre chère disparue, madame Mireille Darc, qui a su avec habileté vivre de sa passion mais, encore plus important, de vivre pour celle-ci. Oui, c’est un fait. La nudité n’était point un péché, ni un crime … en ce temps-là. Encore une fois, je lui souhaite paix à son âme !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Un sincère remerciement à ma collègue Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos de nus.

Son site est : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/

 

 

Pour mes amis-es de l’Europe

20170817_130604

Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

Pour mes amis-es de l’Europe

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? De mon côté, je profite des dernières journées du mois d’août lequel a été particulièrement riche en activités. Des activités qui m’ont fait beaucoup de bien. Il va de soi que les prochains mois devraient, je l’espère de tout mon cœur, être généreux en occupations tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la photographie sans oublier la poésie. Trois domaines que j’affectionne particulièrement. Bien entendu que d’éventuels articles seront publiés au fil de mes expériences. Je vous le promets.

Ceci écrit, je vous présente un article qui concerne une activité haut en couleurs, si je peux me permettre l’expression, qui aura lieu en France dans la belle ville de Caen. En effet, il s’agit de la « nuit du modèle vivant » qui se déroulera à Caen le 18 janvier 2018 de 19h00 à 21h00.

Bonne lecture et bon week-end !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Caen. Croquer ou poser nu au musée des Beaux-arts

Les inscriptions pour la nuit du modèle vivant, organisée au musée des Beaux-arts le 18 janvier 2018, sont ouvertes !

Le musée des Beaux-arts de Caen organise la première édition de la nuit du modèle vivant le 18 janvier 2018, de 19 h à 21 h. « C’est un service que l’on rend aux étudiants des Beaux-arts, aux artistes et aux amateurs, explique Anne Bernardo, responsable de la programmation culturelle du musée.  On sait qu’il y a une forte demande. »

Les inscriptions sont déjà ouvertes pour participer en tant que croqueur ou même modèle ! Pas de professeur pour orienter les modèles ou les dessinateurs, chacun devra suivre son instinct. « Seulement on ne recrute pas les absolument novices en tant que modèle nu, cela demande de vraiment bien connaître son corps, notamment pour les poses longues. »

Pour s’inscrire, contactez le musée des Beaux-arts : mba-reservation@caen.fr

Source : http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/caen-croquer-ou-poser-nu-au-musee-des-beaux-arts-5201810