Archives de tags | contemplation

Contemplation

Contemplation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

Il est bon quelques fois,

Afin de ne point perdre la foi,

La foi en la vie, en l’amour et en nous-mêmes,

De s’arrêter pour quelques instants face à soi-même.

 

Dans les moments des turpitudes de la vie,

Où bien des gens y perdent tant leurs consciences que leurs esprits,

Allant ici et là comme les grains de pissenlits au gré d’un vent d’été,

Ne sachant comment se termineront leurs mornes journées.

 

Voilà pourquoi il est plus que nécessaire,

De cesser pour notre bien-être d’être grégaire,

Et de rentrer au plus profond de notre être, de notre essence,

Afin d’y retrouver ce qui nous ravive vraiment telle une éloquence.

 

Point de chapelets ni de prières pour y trouver son chemin,

Peut-être une noble pensée transcrite sur un modeste parchemin,

Une pensée d’un grand sage ou d’un humble saint vivant à une ère perdue,

À réciter comme on le désire, richement habillés ou entièrement nus.

 

Alors que faire pour survivre dans ce monde sans émotion ?

Que pouvons-nous accomplir face à ces humains que de nom ?

Simplement ceci, surtout si l’on est seul comme de raison :

De rentrer en soi et d’y vivre une réelle contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tout est une question de perspective

35769654_196517314381814_6964575644134932480_n

Avec la permission de The Jo Steiger Corp.

Tout est une question de perspective

Dans la vie, tout est une question de perspective. Des fois, on doit se placer derrière la caméra pour juger ce qui se passe autour de nous. D’autres fois, il est préférable de se retrouver devant la caméra afin de mieux comprendre la réalité vécues par de nombreuses personnes. En certains moments, il est de loin préférable de mettre de côté la caméra pour regarder ce qui se passe en soi alors qu’en d’autres instants, une reprise de la caméra est un pré requis pour avancer sur les multiples chemins de la vie.

Personnellement, cette prise de conscience se retrouve à son apogée lors d’une séance de nudité artistique. En effet, la concentration des artistes, qu’ils soient professionnels ou amateurs ou bien même des élèves de niveau collégial (1) ou universitaire, favorise en moi cette plénitude.

À vrai dire, il s’agirait presque d’une vie de contemplation. Ressentir tout simplement pour le plaisir que j’en retire. Jouir de l’instantanéité du temps interrompu par une pose, par une mélodie en un lieu précis.

Je vous souhaite de pouvoir connaître une telle jouissance léguée par la vie, par ma destiné et par ma passion de modèle vivant.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La photo de couple dans le nu

love_fascination_delight_by_jrekas-dafjs6b

Courtoisie de JREKAS

Site sur deviantArt est: http://jrekas.deviantart.com/

La photo de couple dans le nu

Bon weekend tout le monde,

Hé oui! Je commence mon introduction en vous souhaitant un bon weekend puisque celui que nous avons au Canada est assez spécial car il s’agit du weekend de l’Action de Grâce. Un weekend pendant lequel il fait bon de se retrouver entre amis ou bien en familles. Il s’agit également d’un temps de congés fériés pour plusieurs personnes au Canada. Soyez rassurés-es! Je continuerai d’alimenter mon blogue artistique pour votre plaisir et pour le mien, bien entendu.

Ceci écrit, j’ai choisi de rédiger un article sur la place de la photo de couple dans le nu. Certes, certaines publications ont été jadis faites par votre humble serviteur dans lesquelles j’ai eu la chance incroyable d’avoir reçu de l’aide d’une modèle nue, non-professionnelle mais tellement passionnée par cet art, de la grande région de Québec. Des publications qui ont eu un accueil plutôt favorable de la part du grand publique. Toutefois, aucun article concernant la place du couple dans le domaine du nu artistique n’a été réalisé jusqu’à maintenant. Chose que je me dois de réparer par une volonté de résoudre une question bien précise: Quelle est place occupe le couple dans ce domaine? Une question, mais une réponse en trois volets. Volets que je qualifierais plutôt de chemins menant vers le sommet d’une montagne sainte sur lequel quelques rares initiés découvriront la vérité sublime.

Premier volet concerne cette problématique: Quel couple serait susceptible de poser nu au sein d’une séance de nudité artistique? Plusieurs d’entre vous doivent certainement se demander si il est impératif que les personnes qui posent dans leur plus simple apparat doivent obligatoirement être un couple dans la vie. Soyez convaincus qu’il en est strictement rien dans le cadre d’une séance de nudité artistique. Les modèles peuvent avoir été choisis pour des motifs purement esthétiques ou bien pour leurs disponibilités au moment et a l’endroit voulu par les écoles d’art. Ceci n’empêche en aucune façon qu’une certaine chimie puisse s’installer au sein de ce « couple » bien particulier. Qui plus est! Le couple peut être composé autant par des hommes que par des femmes.

Je me rappelle à titre d’exemple mon expérience vécue dans la grande région de Québec, plus particulièrement dans le parc de la Jacques-Cartier, où j’ai posé nu en compagnie d’une charmante dame. Cette expérience a duré une après-midi complète. Toutes les positions, non-sexuelle faut-il préciser?, ont été réalisées pendant les prises de photos. Oui, une certaine harmonie s’était installée de manière graduelle de part et d’autre. Oui, une complicité est apparue au fil des poses tenues. Oui, chacune des poses choisies l’ont été selon notre inspiration du moment présent. Toutefois, le respect du sens professionnel a été la pierre angulaire tout au long de ladite séance. Qu’on se le dit, une fois pour toutes.

Le deuxième volet concerne le choix du résultat final des photos réalisées. Certains préfèrent des photos de couleurs et d’autres opteront pour des photos en noir & blanc. Les photos de couleurs ont l’avantage indéniable de capter le premier coup d’œil. Un peu comme la réaction que l’on a en regardant pour la première fois un paysage exotique. Tout semble être si ensoleillé et si extravagant. Pour leur part, et elles sont mes préférées, les photos en noir et blanc misent davantage sur une certaine sérénité, voir un calme, sur le résultat. On passe donc d’un effet de surprise presque puérile, pardonnez-moi cette expression, à celui d’une contemplation digne d’un temple bouddhiste.  Ici, l’essentiel est de trouver exactement ce que l’on recherche selon ses goûts et ses attentes.

857520Et que puis-je dire sur le dernier volet? Tout simplement ceci: les attentes de part et d’autres, les demandes des artistes présents en salle, le respect de chacun des participants sont tout aussi importants, voire même plus que nécessaire, pour la bonne marche de la session. Toutefois, il est ici impératif que les choses soient établies longtemps à l’avance pour chacune des personnes. Ce n’est donc pas une fois arrivés sur les lieux que les modèles et les artistes, et ce quelque soit leurs champs de compétences, pourront exprimer leurs volontés ou bien leurs limites, et encore moins leur doléance. En effet, le temps alloué pour une séance de nudité artistique «mettant en vedette» un couple est sensiblement le même que celui d’un seul modèle. Il existe bien des exceptions, mais elles sont très rares.

Ceci vaut aussi pour une séance qui serait sensiblement plus érotique. Cependant force est d’admettre que dans ce cas précis, et uniquement dans ce cas, l’ouverture d’esprit des participants est un facteur qui est loin d’être négligeable. Ce qui ne veut pas dire que tout soit permis et que tout soit utile. Bien au contraire! En effet, l’érotisme et la pornographie sont diamétralement opposé l’un à l’autre. Mais, je reviendrai sur le sujet une autre fois car, voyez-vous?, c’est une autre histoire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’art sacré

13323412_10153759550482523_6941813423493707378_o (4)

L’art sacré

Bonjour tout le monde,

13323412_10153759550482523_6941813423493707378_o (3)Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet qui est rarement abordé au sein de mon blogue artistique et j’ai nommé : L’art sacré. Force m’est d’admettre qu’un tel fait m’étonne puisque la belle ville de Québec, lieu où je reste en permanence depuis le 1er juillet 1996 regorge de lieux de cultes où se trouvent d’innombrables chef-d’œuvres liés au milieu du religieux. En effet, la ville de Québec possède d’innombrables édifices qui appartiennent à diverses communautés chrétiennes dont la plus importante, vous l’aurez sans doute deviné, est sans conteste l’Église catholique. Toutefois, elle est suivie de très près par plusieurs églises de confessions protestantes et même une église orthodoxe. (1)  Oui, j’aime beaucoup l’art sacré car il témoigne souvent de la volonté de transmettre d’une part, les valeurs véhiculées au sein même de la chrétienté et, d’autre part, le témoignage de ceux et de celles qui ont mis leur foi en un homme, certains diront le fils de Dieu (2), lequel a marqué l’histoire de manière irréfutable et ce, tant par son message que par la force que ses disciples ont eu pour manifester de leur témoignage pour les siècles à venir.

Ce qui m’intéresse dans l’art sacré réside dans deux éléments majeurs. En premier lieu, la transcendance dans le temps et les cultures. En effet, ces œuvres, du moins pour une majorité13323412_10153759550482523_6941813423493707378_o (2) d’entre elles, semblent avoir fait abstraction du temps dans lequel elles se trouvent. C’est-à-dire que l’admiration, la dévotion et la contemplation font partie intégrante, les trois à des degrés divers, de ce que peuvent ressentir les gens qui les regardent. Qui est capable de ne rien ressentir devant de telles œuvres? Un athée peut admirer tout le talent que posséda l’artiste qui le réalisa. De même, un croyant peut éprouver une contemplation jusque-là insoupçonnée en voyant peut-être même pour la première fois une peinture, une sculpture ou de tout autre œuvre d’art inspiré par la vie du Christ. En second lieu, l’art sacré possède un champ qui lui est tout à fait particulier et qui est du désir d’évangélisation des générations à venir. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une image vaut milles mots? À plus forte raison, une image peut résumer à la perfection une parabole du Christ, un aspect de sa vie ou tout autre fait rapporté dans le nouveau testament.

Et, si je peux me le permettre, il y a aussi le sentiment de plénitude que l’on peut ressentir dans 13323412_10153759550482523_6941813423493707378_oun lieu de culte où se trouvent de tels œuvres d’art. Admirer, prier, méditer! Voilà de quoi faire lorsque l’on se retrouve dans un tel lieu. Admirer le talent de ces artistes sans oublier leur patience à essayer de trouver l’élément-clé contenu dans leur travail, c’est-à-dire ce qu’ils ont voulu transmettre d’âme à âme et ce en dépit du temps qui passe. Prier Celui que l’on croit au plus profond de soi, et ce peu importe son nom, qui il est et même ce qu’il n’est pas.(3) La foi peut être très différente d’une personne à l’autre surtout que notre fort intérieur est, et doit demeurer, une chasse-gardée. Méditer? Quel est le sens de la vie? Quel sens doit-on donner à la mort? Que désirons-nous vraiment tant pour soi que pour l’humanité? À quoi aspirons-nous réellement? Que voulons-nous être? Que de questions souvent sans réponses. Cependant, et je vous permets de ne point être d’accord avec mon énoncé, l’art sacré peut nous donner certaines piste de réflexion par le simple fait que bien des artistes ont souhaité nous transmettre leurs propres réponses aussi modestes soient-elles.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

1. Il faut ici retenir que j’ai délibérément choisi d’inclure l’église anglicane dans le giron du catholicisme puisque les deux ont en point commun à la fois la doctrine théologique et le crédo de Nicée-Constantinople sans omettre une liturgie presque semblable.

2. Je suis moi-même catholique pratiquant de tendance plutôt libérale. C’est-à-dire que je vis ma foi de manière personnelle sans vouloir l’imposer à qui que ce soit. Ma certitude de croire en cet homme-fils de Dieu ne m’autorise pas à ridiculiser ceux et celles qui ne partagent pas ma foi tout comme je leur demande d’en faire autant à mon égard.

3. Les membres des alcooliques anonymes et toutes les autres organisations qui en découlent appellent une telle conception de Dieu, un Être Suprême qui est indépendant de toute doctrine religieuse pré-établie.